Apple TV+ et Disney+ pourraient bien aider Netflix à croître encore

Mickaël Bazoge |

Netflix n'a aucune intention de réduire la voilure de la production de contenus. Dans ses résultats du troisième trimestre, le service de streaming convient qu'avec « autant d'entreprises qui cherchent à offrir du contenu premium à leurs clients, c'est le bon moment pour être un créateur de contenus ». Apple participe d'ailleurs de l'inflation des coûts de production (lire : Pour s'imposer sur le marché du streaming vidéo, Apple dépense sans compter).

Cette année, Netflix dépensera 15 milliards de dollars pour ses contenus. Une manière de réduire sa dépendance à un seul programme (cela fait bien longtemps que le service ne se repose plus sur Orange is the new black et House of Cards). Malgré tout, tout ne réussit pas nécessairement à Netflix (qui a dit Marseille ?), qui « continuera à apprendre, tout en restant discipliné en évaluant chaque opportunité de manière individuelle, en augmentant régulièrement notre marge opérationnelle et notre trésorerie ».

La concurrence de Netflix n'est pas nécessairement celle à laquelle on pense. Le lancement de rivaux dans le secteur du streaming, à commencer par Apple TV+ et Disney+, va évidemment faire chauffer les box et il faut s'attendre à des frictions. « Notre croissance à court terme pourra sembler modérée », prévient Netflix1. À long terme toutefois, le groupe prévoit une croissance continue, « compte tenu de la force de notre service et des opportunités du marché ».

Ces nouveaux concurrents ont à leur catalogue « quelques grands titres », mais aucun n'offre « la variété, la diversité et la qualité de la programmation originale que nous produisons partout dans le monde ». Les histoires d'Apple TV+ tournent manifestement beaucoup autour de la culture américaine. Le « Casa de Papel » d'Apple reste à imaginer.

Pour Netflix, la vraie concurrence repose sur le « temps d'écran » : le service se bat contre les jeux vidéo et la télé traditionnelle. Aux États-Unis, les contenus de l'entreprise représentent moins de 10% du temps consacré à la télévision. La concurrence nouvelle d'Apple, de Disney et des autres va « accélérer le passage de la télévision linéaire à la consommation de divertissement à la demande ».

Le gâteau va s'agrandir avec l'arrivée d'Apple TV+, de Disney+, de HBO Max, et même de Salto (soyons fou) et d'autres encore. En bout de course, cette concurrence sera au bénéfice de tous. Ce n'est pas la première fois que Netflix sert ce discours (lire : Netflix accueille Apple TV+ et Disney+ les bras grands ouverts).

En fin d'année, Netflix compte bien renforcer son catalogue avec des contenus plutôt ambitieux dont certains vont concourir pour la saison des statuettes : The Irishman de Martin Scorsese, The Two Popes (avec Anthony Hopkins et Jonathan Pryce), Marriage Story (avec Adam Driver et Scarlett Johansson), mais aussi 6 Underground de Michael Bay (avec Ryan Reynolds et Mélanie Laurent), la nouvelle saison de The Crown, etc. La force de frappe de Netflix est immense : la saison 3 de Stranger Things a réuni 64 millions de spectateurs durant ses quatre premières semaines…


  1. Netflix a recruté 6,77 millions d'abonnés cet été, pour un total de 158 millions de clients. ↩︎

Tags
avatar Furious Angel | 

L’arrivée de nouveaux acteurs est une bonne nouvelle pour Netflix. Ça confirme que le modèle est le bon. Si personne ne te copie, ce n’est pas très bon signe...

Apple a un catalogue probablement qualitatif mais léger, Disney a un énorme catalogue mais aucune nouveauté pour le moment... et Netlix a aussi un service incroyablement efficace et fiable. Il ne faut pas sous-estimer ça, c’est une entreprise de la tech et ce sera compliqué pour Disney. L’infrastructure de Netflix est dingue (MacG a fait d’excellents articles sur le sujet) et c’est toujours dur se bousculer l’acteur installé. Malgré sa puissance, Google n’a jamais menacé Facebook sur les réseaux sociaux. Malgré sa puissance, Microsoft n’a jamais menacé Google sur la recherche web.

avatar Terragon | 

Si Netflix pouvait cesser de tuer les series que j’aime, mon intérêt serait peut-être encore là!

Tuer Sense8 et Santa Clarita Diet était par exemple plutôt frustrant pour ma part.

avatar Moumou92 | 

@Terragon

Je suis d’accord concernant sense8... surtout que la fin a été largement bâclée, même sur un épisode de ce format (presque 2h de mémoire?). Cette série méritait mieux...

avatar YAZombie | 

Ajoutons The OA. Vraiment frustrant. Je trouve aussi qu'il devient vraiment difficile de "s'engager" dans leurs histoires, et que les plus étonnantes, originales, et dès lors les plus intéressantes sont celles qu'ils semblent sabrer. Pendant ce temps sur Amazon Prime, ils font Undone… (bon remarque, ils sont sabré The Tick 😔️)

avatar Park | 

Y a eu la première de « For all mankind » à propos hier.

avatar Memo | 

Y a bcp de daubes qd meme sur Netflix. 7 ou 8 films / series m’ont vraiment plus. En 2 ans...

avatar pagaupa | 

@Memo

Ce n’est pas faux !

avatar pim | 

158 millions de clients, sur 7 milliards d'humains, et bientôt 10 milliards : le potentiel de croissance est effectivement énorme. Enfin, surtout si l'on considère que le service va faire partie de ces technologies massivement adoptées, comme la télévision et le portable. Comme cela ressemble à un mix des deux, on peut y croire.

Pour le XXIe siècle, on devait avoir le téléphone qui fait téléviseur, pour se voir en même temps que l'on discute, et la voiture volante ; donc finalement ce sera Netflix sur des écrans qui tiennent dans la poche, et des fusées réutilisables comme qui rigole pour aller sur Mars. Dingue !

avatar pariscanal | 

@pim

La voiture volante 😂 mais laisse tomber on va revenir à la calèche. Vous avez vu l'état de la planète. Elle ne pourra plus supporter notre consommation effrénée d'énergie, de ressources, et la hausse des températures va faire baisser drastiquement notre esprit d'innovation et notre rentabilité. Notre productivité va chuter lourdement.

avatar Moumou92 | 

@pariscanal

Pourtant la tendance est bien la: tous les grands acteurs travaillent dessus, pour un horizon à 10 ans...

Je n’y croyait pas non plus mais vu les sommes dépensées un jour ou l’autre ça va sortir...

avatar armandgz123 | 

@Moumou92

Sur quoi ? La voiture volante ? C’est un non sens énergétique ce truc

avatar Link1993 | 

@armandgz123

C'est même pas un non sens écologique, c'est une impossibilité physique sans utilisation d'une énergie à haute concentration. Et même avec de l'essence c'est pas énorme comme autonomie.
On a peut-être quelque chose à l'uranium, mais même un petit réacteur est gros, et autant pour une centrale qui reste fixe et predictable, je vois mal arrivé ça sur un truc volant vu le potentiel danger que ça peut générer en cas de crash...
(C’est définitivement une très bonne option en revanche pour la navigation maritime !)

avatar Moumou92 | 

@Link1993

Ben va falloir prévenir tous les industriels qui bossent dessus que ce n’est pas possible... il y a déjà des projets qui volent en chine, Airbus à un prototype fonctionnel, et la course a été lancée à grand coup de milliards...

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Airbus_A³_Vahana

https://evtol.news

https://youtu.be/4b4tztjRJkA

https://youtu.be/i3i4BBJjzw4

avatar Link1993 | 

@Moumou92

Sur le premier : charge utile : 90kg pour la première version.

Et je vais aussi te donner l'autonomie : 20min.
En tant que pilote moi même, et connaissant les dangers de l'air, je monte pas la dedans pour un vol de plus de 5-10min !
Ensuite viennent les 2h de charges pour éviter d'abîmer la batterie voire de faire en sorte qu'elle parte en feu...

Tout ce qu'ils te montrent, sont des projets, pour que l'on parle d'eux, de vendre du rêve pour avoir des financements.
La physique, ça a des limites, faut pas l'oublier !
Et le pipistrelle est la pour le rappeler : pour faire un Toussus le noble - Châteauroux, c’est 4 atterrissage, et 30min d'autonomie totale (donc 15 seulement pour avoir une marge de sécurité, qui n'est d'ailleurs pas réglementaire puisqu'il y a obligation de réserve de 30min de vol au décollage)

Par contre, je crois franchement plus à l'hybrid, et le retour de l'hélice, pour des rendements bien plus important que le moteur double flux que l'on a en ce moment.

avatar Moumou92 | 

@Link1993

Ce sont effectivement de protos, mais il y a des milliards qui sont injectés, ce ne sont pas seulement des pubs géantes...

avatar Link1993 | 

@Moumou92

Seul l'avenir nous le dira. Mais je le connais déjà. Si tu prends en compte le poids des batteries nécessaire, plus de l'appareil, plus les passagers, il te faut une quantité d'énergie très importante. Et cette énergie, développée par les batteries est trop faible.
La concentration énergétique des batteries est un vrai problème. Et c'est pour ça qu'on utilise du pétrole.

Parfois, c'est juste physiquement vraiment impossible de faire quelque chose d'utilisable de manière pragmatique.

avatar Moumou92 | 

@Link1993

Il y a d’autres solutions quiz ne sont pas basées sur l’électrique...

avatar Link1993 | 

@Moumou92

Hydrogène en effet. Mais c'est chère à produire, et à par d'origine de méthane (ce qui est pas top), les rendements d'obtention par électrolyse sont trop faible (35% de mémoire).
L'autonomie serait bien meilleur, mais plus faible qu'avec du Jet-A1 car la concentration énergétique est plus faible.

Mais y'a quand même un point que j'apprécie dans leur recherche : la tentative d'optimisation concernant la masse de la cellule, qui elle est bénéfique.
Et si finalement tout ce baratin ne serait pas ça ? Obtenir des fonds, pour delà recherche d'optimisation de cellule, avant de faire un avion électrique ?

avatar Moumou92 | 

@Link1993

L’hydrogène est une plaie... c’est complexe à produire, et surtout c’est juste un moyen de stockage pour de l’électrique... un véhicule à hydrogène est un véhicule électrique...

J’ai bien dit qu’il y avait des solutions autres qu’électriques sur lesquels certains constructeurs travaillent...

avatar Link1993 | 

@Moumou92

Pour l'aero, y'a difficilement plus concentré.
Ou alors vous pensez au biogaz ? Ou autres ressources d'origine agricole, ou de recyclage ?

avatar pim | 

@pariscanal

La calèche, même pas en rêve ! Pourquoi ? Parce qu’il faut en cheval ! En 1815, la perturbation climatique mondiale due à l’éruption du Tambora (la fameuse « année sans été ») a fait mourrir les chevaux de faim. Le 17 octobre 1815, il ne restait plus de fourrage à donner à manger ! Un peu comme le 17 octobre 2019, en fait. Bis repetita placent... perseverare diabolicum !

C’est là qu’une invention étonnante d’un certain Léonard de Vinci, trois siècles avant, une sorte de brouette à deux roues appelée « bicyclette » en France, a vraiment pris son essor...

avatar Link1993 | 

@pim

On a une chance que les gars n'avait pas à l'époque : la connaissance agricole plus importante.

On a des solutions qui peuvent nous aider à continuer à produire à peu près ce qu'il faut dans des conditions plus difficiles. On peut penser aux OGMs résistants aux stressés hydriques et ayant besoin de moins de ressources dans le sol. Et qu'on le veuille ou non (vu l'ambiance générale en ce moment sur ce sujet...), on a aussi les produits phytosanitaires qui sont aussi d'une grande aide si bien maîtrisée, ce qui est déjà plutôt bien le cas en France (aucune idée pour les autres pays).

Mais oui, ça va être compliqué plus tard, et l'agriculture qu'on oublie trop souvent, va faire partie des gros facteurs à surveiller.

avatar YAZombie | 

@ Link1993: globalement je suis plutôt d'accord avec toi qu'il y aura des solutions à certains des bouleversements. Mais il y a tout de même une ressource minérale qui a été au cœur de la révolution agricole, qui reste irremplaçable, et dont l'épuisement programmé nous pend au nez: le phosphore. Une bonne solution sera de récupérer celui contenu dans l'urine, mais d'ici à ce qu'une telle collecte se mette en place, pour le moment ce qu'on en fait c'est l'évacuer dans les égouts (en y ajoutant sans même y penser une bonne trentaine de litres de la substance la plus précieuse de la planète)…

avatar Link1993 | 

@YAZombie

Azote et phosphate en effet. Ça va être le plus compliqué...

On peut utiliser les excréments aussi. Soit ceux provenant de l'élevage (ce que l'on fait déjà), mais qui est problématique (pas trop en France encore, mais dans d'autres pays oui) concernant les rejets en CO2, soit ceux humains, mais où on ne peut contrôler l'alimentation pouvant ainsi causer des problèmes sanitaires...

Autre problème : la mécanisation. Sans pétrole, ça va devenir plus compliqué. Mais des solutions de sourcé d'énergies existent aussi, mais elles sont valables sur de plus petites échelles. L'agriculture pourrait en faire partie, tout en cherchant à garder des rendements élevés.

Franchement, ça va être un dur sujet, et j'aimerais voir des débats scientifiques et approfondis un peu plus souvent...
S'arrêter aux méchants pesticides vendu par les lobby, j'en peux plus, et ça ne fait pas avancer le vrai sujet... 😔

Ajout :
Quand à l'eau, pas d'accords. La ressource est précieuse, mais aussi très localisée. En gros, c'est encore un autre type de problème. La France (sauf un peu dans le sud) ne manquera pas d'eau, car il continuera de pleuvoir, et on a des infrastructures déjà présentes nous aidant (sauf pour le barrage de Sivens.............). L'assainissement des eaux est plutôt efficace, et notre électricité decarboné rends la chose encore plus "propre". En revanche, dans d'autres pays comme en Afrique, ça va être autre chose, mais on ne pourra quand même pas transporter l'eau vers eux malheureusement... :(

avatar YAZombie | 

@ Link1993: l'azote est l'élément le plus abondant sur la Terre et n'est pas vraiment difficile à capter (lentilles, mycorhizes, que sais-je encore). Pas vraiment un problème.
Le phosphore est en concentrations fossiles, et c'est ça qui s'épuise. Gros problème.
Pour l'eau, pas du tout du tout d'accord. Nous connaissons déjà des épisodes de sécheresse intense, les glaciers qui alimentent fleuves et rivières fondent à vue d'œil - donc pour les barrages hydroélectriques ça va pas être top -, et les nappes phréatiques sont sous leurs niveaux normaux dans un grand nombre de départements, y compris les Hauts-de-France (https://www.brgm.fr/publication-presse/etat-nappes-eau-souterraine-1er-j...), sans parler de leur pollution. Si les épisodes de pluie deviennent plus rares mais plus violents, ceux-ci ne permettent pas aux nappes de se remplir (et favorisent le lessivage des sols).
L'eau douce et potable est et reste le bien le plus précieux. Même chez nous. Les 30l à chaque fois qu'on va pisser est une des plus grandes aberrations écologiques. Malheureusement malgré les millions de Gates, personne n'a encore réussi à trouver une alternative viable.

avatar Link1993 | 

@YAZombie

La personne à qui j'ai répondu à bourdé sur l'azote, et je me suis empressé dans cette erreur, alors que oui, elle est en très grande quantité dans notre atmosphère...

Faudra que je me renseigne sur l'eau, mais disons que ce n'est pas un sujet simple, et qu'il existe quelques solutions pour aider à résoudre ce problème...

avatar chabin_zyeve | 

Enfin un bon article sur Netflix !

En effet, Netflix n’a aucune crainte à avoir. Il est ancré dans les mémoires des gens, beaucoup de personnes disent encore de nos jours « tu fais quoi ce soir » « Netflix & chill »

Et oui, la force de frappe de Netflix c’est qu’ils sont partout dans le monde avec beaucoup de contenus qui sont diversifiés ! C’est ça sa force. On trouve de tout !

On a beau dire mais Netflix a sauvé pas mal de séries qui étaient annulés (Lucifer par exemple, Designated Survivor)
Netflix aussi permet à des documentaires, séries et films d’être diffusés à l’international (Riverdale, Flash, American Horror Story et j’en passe)

Ils ont aussi annulé des séries j’avoue que j’aimais bien mais bon la vie continue...

Hâte de revoir Dark saison 3 (une des meilleures série ever, The Crown saison 3 et d’autres séries/films qui vont arriver d’ici la fin de l’année comme The Witcher)

Il n’y a jamais de bug, pas de publicité. Alors oui le prix a augmenté, mais ça reste encore moins cher que de payer un abonnement pour le cinéma. Et en plus la, c’est illimité et sans publicité. Il y a beaucoup de contenus, des fois c’est le fouillis mais personnellement, je ne m’en lasse jamais. J’ai plein de séries à regarder encore quoi.

Les gens qui se plaignent que ça augmente c’est encore les français car dès que ça touche à leur porte-monnaie ils râlent ! Le contenu oui ça fait cher.

Disney+ n’est pas cher car ils veulent concurrencer Netflix et attirer des clients potentiels. C’est normal c’est une bonne stratégie. Mais ils vont aussi augmenter leur prix de toute façon. Ils ne pourront pas rester indéfiniment à 6,99$/mois.

Vive Netflix sérieusement quoi.

avatar armandgz123 | 

@chabin_zyeve

Genre il n’y a que les français qui râlent pour l’augmentation de prix... tu vis dans quel monde toi ? Faut arrêter.

avatar Link1993 | 

@chabin_zyeve

Stranger things, c'est mauvais à côté de Dark !

Je plussois pour Dark étant une très bonne série ! Faut s'accrocher pour suivre, mais très réussi sinon ! ^^

avatar chabin_zyeve | 

@Link1993

La complexité de la série fait qu’elle est géniale !

avatar corben | 

Quand on voit l’impact environnemental de la VOD, on voit bien que comme toujours l’économie prend le dessus sur l’écologie

avatar armandgz123 | 

@corben

Bien vu l’aveugle

avatar harisson | 

Je suis moins optimisme que Mickaël pour le coup (ceci dit j'espère avoir tort), la venue du neo-empire industriel Disney dans la svod a le potentiel pour tuer dans l'oeuf la concurrence à terme (tout comme il l'a fait avec le cinéma américain ses dernières années), il n'y a qu'à voir les succès des dernières marvelleries au box-office des recettes /o\.

avatar Sgt. Pepper | 

Dans l’innovation (importante)
“FIRST ONE , TAKES ALL THE MONEY)

avatar Crunch Crunch | 

Dingue l'intérêt de la télé et des séries ces derniers temps. Personnellement ça fait 10 ans que j'allume la télé environ une heure par semaine et que je ne trouve pas le temps de faire plus…

avatar tpng | 

Un chose est certaine, il fait bon être producteur de séries/films ou travailler dans le milieu.
La demande explose, donc, cher(e)s étudiant(e)s, tentez-donc la carrière d'acteur ou technicien du cinéma !

avatar pacou | 

Mon avis : tant de pognon jeté par les fenêtres pour nous tenir abruti devant nos écrans ...
Les budgets deviennent ridicules, ca ressemble à la surenchère dans le foot

avatar Ricobtz | 

Salto... 😂😭
Déjà que payer une redevance pour France Télé (et radio publique) est une souffrance et un choc traumatique annuel mais que ça serve à financer une partie de cette plateforme aux contenus improbables me met en PLS et en crise de panique.
Continuez dans la gastronomie, la mode, les grèves et le luxe les français... On peut pas être bon en tout, c'est pas grave, chacun son savoir-faire 😁

avatar pim | 

@Ricobtz

Pour la redevance, il suffit de décocher la case qui va bien dans sa déclaration de revenus. Personnellement, 139 € par an, donc en fait 11,58 € par mois, pour moi c’est un gros non. Je suis capable de dépenser des sommes de dingue dans du matériel, mais pas question de payer un tel abonnement caché.

En revanche, il faut être en règle : pas de téléviseur, pas de tuner dans l’ordinateur, pas de box TV. Les contrôles sont systématiques ! Un inspecteur est venu, très sympathiquement nous avons fait le tour de toutes les pièces de la maison et j’ai ouvert quelques placards.

avatar Ricobtz | 

@pim

Oui je sais bien tout ça mais c’est le principe qui m’insupporte. On devrait avoir le choix. Pas de redevance, pas de France Télévision. Je suis prêt à m’en passer. Largement. Ne payer que ce qu’on veut. Pour toutes les chaînes.

avatar pagaupa | 

Netflix ok! Mais combien de séries qui ne vont pas plus loin que la saison 1!

avatar Nesus | 

Autant dans les séries Netflix est très bon, autant dans les films, c’est à la limite du téléfilm de série Z. Il y a encore une très grosse marge de progression.

avatar kinon | 

@Nesus

Malheureusement c'est vrai.
Mais les séries, il y en a beaucoup mais à part quelques unes qui sortent du lot, ça finit par se ressembler bougrement. Ce qui me fait penser que l'intérêt va se tasser assez vite chez les abonnés après 1 ou 2 ans

avatar Oliviou | 

On peut aussi voir Netflix comme Internet Explorer. Toute puissance, quasi monopole, outil incontournable... et finalement grignoté par la concurrence, ringardisé jusqu’à avoir totalement disparu de la circulation.

Le catalogue Disney/Pixar/Marvel/Lucasfilm/Fox est monstrueux. À lui seul il offre des années de contenu grand public dès sa mise en ligne. Un contenu rassurant et identifié, appelé à s’étendre à toute vitesse et qui s’appuie sur un budget de développement sans équivalent. Loin des trop nombreuses déceptions subies par le spectateur de Netflix qui se tape quand même beaucoup de produits mal cuits.

Le catalogue HBO / Warner va attirer le public « adulte » et les fans de DC, à un prix suffisamment fort pour pousser au désabonnement des plateformes concurrentes.

Apple TV+ est présent sur 1,4 milliards d’appareils et sera gratuit pour des dizaines de millions de clients par an, de quoi bien ferrer le poisson.

Franchement, Netflix garde le sourire, mais tout pourrait se retourner très vite pour eux.

CONNEXION UTILISATEUR