Pour s'imposer sur le marché du streaming vidéo, Apple dépense sans compter

Mickaël Bazoge |

Face aux impressionnantes forces de frappe de Disney+, de Netflix et même de Prime Video, Apple TV+ fait figure de nain avec sa quinzaine de programmes dont tous ne seront pas forcément disponibles au complet le 1er novembre. Durant sa dernière escapade européenne, Tim Cook en a convenu : Apple TV+ ne veut pas remplacer la concurrence, mais humblement faire partie des autres services de streaming d'un amateur de télévision.

Du moins, ce sera le cas pour le lancement. Apple prépare déjà la suite en offrant un an de TV+ aux acheteurs de produits nouveaux et reconditionnés. Au bout de l'offre gratuite, on verra où en sera le catalogue du service de streaming, qui en aura davantage à offrir et pourra peut-être en remontrer aux petits camarades. En attendant, il va falloir que les premiers programmes soient bons pour faire bonne impression.

Et pour ça, Apple a mis les petits plats dans les très très grands. Avec ses poches profondes, le constructeur peut à peu près tout se permettre, les plus grandes stars, les réalisateurs de premier plan, les meilleurs scénaristes et showrunners. Le Hollywood Reporter fait le point sur l'impressionnant investissement de la Pomme à Hollywood, à commencer par la première série de prestige signée par le constructeur, The Morning Show.

The Morning Show.

Chaque épisode de cette série est facturé 15 millions de dollars, et pour le moment deux saisons de dix épisodes chaque sont programmées. Bim, 300 millions de dollars… soit deux gros blockbusters à la Marvel. Cet été, on apprenait que See, la série avec Jason Momoa, revient elle aussi aux alentours de 15 millions par épisode, soit un total de 150 millions pour la première saison. Pour donner un ordre d'idée, un épisode de la saison 6 de Game of Thrones coûtait à peu près 10 millions.

On verra si l'argent nécessaire pour The Morning Show se verra à l'écran, ou si les stars embauchées pour l'occasion — Jennifer Aniston, Reese Witherspoon, Steve Carell — se sont payées sur la bête. D'après le Hollywood Reporter, les deux têtes d'affiche féminines ont négocié un cachet de 2 millions par épisode… Par ailleurs 🚨 ATTENTION SPOILER 🚨 la production cherche un nouvel homme fort pour la deuxième saison, Steve Carell n'ayant signé que pour la première.

En plus de l'argent versé à grands flots dans la production des séries, Apple ne manque pas de générosité sur les plateaux. Les showrunners, scénaristes, les membres de l'équipe de tournage, les acteurs se voient offrir les derniers produits du constructeur. L'article évoque ainsi des représentants d'Apple passant sur le plateau de Dickinson, demandant aux présents quel iPhone ou iPad ils préféraient !

Dickinson.

Au-delà de l'anecdote, la publication revient aussi sur l'incursion des dirigeants et cadres d'Apple dans le contenu même des programmes. Eddy Cue avait démenti la rumeur selon laquelle la direction du groupe, et même Tim Cook, faisaient passer des « notes » pour influencer tel ou tel contenu, l'adoucir et le rendre plus « family friendly ». Le contenu explicite doit être au service de l'histoire et en bout de course, le programme doit se fondre dans l'identité de la « marque » Apple (et si possible ne pas froisser la Chine).

Cela n'empêche pas les clashs de production. Le reboot/remake de la série fantastique Amazing Stories, supervisé par Steven Spielberg, aurait dû faire partie du lancement initial d'Apple TV+. Mais les deux premiers showrunners, Bryan Fuller et Hart Hanson, voulaient tourner des histoires plus cruelles et violentes à la Black Mirror (dont une impliquant une folle de chats tuée par ses minous). Apple et Universal Television, impliqué dans la production, ont réfréné les ardeurs des scénaristes, qui se sont fait montrer la porte de sortie.

Steven Spielberg a fait la claque en mars, durant le keynote dédié aux services.

Apple en particulier cherchait une série plus « inspirante ». Elle a placé à sa tête des scénaristes plus sages, en l'occurrence Edward Kitsis et Adam Horowitz (la série Once Upon a Time). À la décharge du constructeur, de tels départs sont monnaie courante dans le milieu de la production audiovisuelle. Mais Amazing Stories ne pouvait plus matériellement faire partie du lot de programmes pour le lancement d'Apple TV+.

Pour la Pomme, ces difficultés de positionnement ne sont pas nouvelles. Pendant la période un peu fofolle durant laquelle l'entreprise s'était piquée de produire seule du contenu vidéo — aboutissant au bien falot Planet of the Apps et au moyennement bien balancé Carpool Karaoke —, une saison entière de Vital Signs a été tournée. Cette série, qui mettait en scène Dr Dre dans une sorte d'allégorie de sa vie d'avant Beats, était particulièrement graphique. Une scène d'orgie a été jugée trop explicite pour la direction d'Apple et pour Tim Cook… Résultat, la série n'a jamais été diffusée.

Il ressort de cet article qu'à Hollywood, Apple ressemble à un poisson hors de l'eau. Les mœurs et les pratiques y sont bien différentes de celles qui sont dans les habitudes du constructeur, à commencer par le culte du secret et le contrôle — ce qui a d'ailleurs poussé le réalisateur et producteur J.J. Abrams à repousser l'offre à 500 millions de dollars faite par Apple TV+, afin de conserver un peu de liberté.

Dans les coulisses, le lancement du service auprès des critiques télé et ciné et des « influenceurs » serait assez chaotique, la stratégie habituelle d'Apple précédant la mise en rayon d'un produit se dupliquant mal pour des séries TV. La rumeur veut d'ailleurs que J.J. Abrams ait moyennement apprécié le special event du printemps (ce qui n'empêchera pas le réalisateur de Star Wars : l'Ascension de Skywalker de fournir du contenu à Apple TV+).

Malgré tout, les premiers critiques qui ont pu voir les contenus d'Apple TV+ semblent plutôt optimistes sur la qualité des programmes. Et en bout de course, c'est ce qui compte…

Tags
avatar JOHN³ | 

C’est un peu la course à la création de programmes...
Je ne vais plus sur Netflix personnellement, j’ai l’impression d’être dans un fast food. J’ai un peu moins de 30 ans, mon taff me fait voyager et j’essaie de ne pas rester coller sur un écran 🙄
Quand je pense que mes potes suivent 6-7 séries en même temps... mon dieu

avatar iVador | 

Sans intérêt face à Netflix et Disney+

avatar Phoenixxu | 

@iVador

Selon toi.

avatar iVador | 

@Phoenixxu

Selon la plupart des gens.

avatar Phoenixxu | 

@iVador

Je suis désolé mais tu as sincèrement un avis beaucoup trop tranché.
Arrête de toujours parler pour les gens, ou de ta Switch ou de ton iPhone XS Max (qui a fini par être meilleur que ton iPhone X irremplaçable)

C’est dommage car tu développes souvent de bons arguments

avatar macfredx | 

@iVador

Personnellement je ne trouve pas d'intérêt à Netflix. Les goûts et les couleurs...

avatar why_me | 

@iVador

Sans intérêt ? Pour être un amoureux du cinéma je préfère un milliard de fois regarder une seule série travaillé artistiquement (oui faut se rappeler que le cinéma est un art avant tout) plutôt que de payer pour regarder une dizaine de série sans queue ni tete, avec des clones de clones d’autre clones de série déjà vu et revu sans vraiment de travail derrière.
Pour moi Netflix c’est le Xiaomi du cinéma, avec une qualité moindre.

avatar iVador | 

@why_me

Pour moi Apple c’est le monde Bisounours du streaming, avec des séries niaises, bisounours a souhait, sans sexe, sans violence, politiquement correct et au contenu dicté par Pékin (surtout pas de critique de la Chine) et par la direction d’Apple (ne surtout pas faire de séries qui pourraient porter sur des sujets d’actualité brûlants)
A chacun son avis, bien sûr ...

avatar why_me | 

@iVador

Tu parles sans connaissances attendons d’abord de voir ce qu’il en sort avant de donner un point de vue sur la qualité de l’œuvre.
Pour être dans le milieu crois moi car le cinéma est peut être le domaine le plus censuré au monde. Parmi les pays occidentaux sais tu que la France est un des pays qui censure le plus ? Que 90% du catalogue Netflix est censure en France, que culturellement ont censure les scènes de violence mais qu’on apprécie grandement les scènes de sex et nudité ? As tu regarde le film Django sur TF1 car impossible de comprendre l’histoire tant les scènes étaient simplement coupé.

Aucun production cinématographie, connu soit elle, est libre. Un long métrage est comme un produit, tu as un marché qui est associé et il faut savoir se plier à des règles et des fondements pour conquérir ce marché désole de te l’apprendre.

avatar QNTN | 

@why_me

Attention, la censure à la TV n’est pas du tout la même qu’à la sortie cinéma. Ne mélange pas tout stp. Tu es dans le milieu, mais tu n’en vois qu’une partie alors. Et ce que tu appelles censure, c’est en fait le moyen pour une chaîne de diffuser le film en contournant les lois (désuètes mais c’est un autre sujet) qui régissent les diffusions télévisuelles en France. C’est tout. Ce n’est pas vraiment une censure puisque le film « normal » est visible sur les autres supports en gros.
Ne crois pas que la Chine et la France applique la même censure non plus hein !

avatar why_me | 

@QNTN

Concernant django il ne s’agit que d’un exemple pour une chaîne télévisé. Il y a 5 niveaux de censures, la diffusion d’un film au cinéma fait partie de l’un des niveaux. Autre exemple le film Hancock est censuré sur Netflix (en France) ou encore le film Colombiana (il est même difficile de trouver la version non censuré qui est en soit une version censuré par les productions).

avatar QNTN | 

@why_me

Idem, Netflix est assimilé média TV c’est pour ça.
Sur les 5 niveaux, et les 90% dont tu parles, combien de pour-cents font appel à cette même règle ?
La majorité de tes dites « censures  » découle de ça juste...

avatar why_me | 

@QNTN

Nous n’avons pas un milliard de canal de diffusion :
- chaîne publique : très sélectif sur les films et censure en informant (ou non) le téléspectateur
- chaîne privé : Censure en informant le spectateur
- plateforme de streaming : censure sans informé le spectateur
- support de stockage (DVD/Blueray etc) : Censure et propose parfois des versions plus longue et non censuré (qui sont en réalité moins censuré mais toujours)
- Cinema : Censure et raccourci les films

En soi le terme censure est relatif au pays, et la non censure n’existe pas.

avatar Ducletho | 

@why_me

Tu fais exactement ce que tu reproches à vador,
« Sans intérêt ? Pour être un amoureux du cinéma je préfère un milliard de fois regarder une seule série travaillé artistiquement »
Tu présumes de la qualité Apple sans a avoir vu...et le jugement sur la qualité d’un programme a pour base le goût : donc ...

avatar why_me | 

@Ducletho

Ce nest pas du tout le sens de ma phrase, je parle dans le cas d’un SI hypothétique. Car d’après ce qu’on lit, et d’après l’orientation qu’Apple a pris dans le cinéma c’est ce qu’on peut comprendre. Après bien sûre qu’il faut attendre car s’il n’y a pas le côté artistique c’est sure que ça n’aura aucun intérêt.

La qualité d’un travail, ou l’art apporté à un travail n’est pas subjectif mais bien objectif car non lié à la beauté (qui est elle subjective).

avatar Ducletho | 

@why_me

« La qualité d’un travail, ou l’art apporté à un travail n’est pas subjectif mais bien objectif car non lié à la beauté (qui est elle subjective). »

Ça dépend du référentiel culturel technique...bref ça reste subjectif

Pour le streaming vidéo dont tu parles de qualité, je ne vois qu’un hamburger mieux fait mais très loin de l’art culinaire. Question de référentiel

avatar en chanson | 

@why_me

Attends de voir avant de juger

avatar why_me | 

@en chanson

Je parle dans un cas général indépendamment d’Apple. Ensuite, selon ce qu’on aura d’Apple soit ils sont concernés soit non.

avatar Ginger bread | 

@iVador

+1

avatar irishboy | 

Je profiterai de l’année gratuite pour apprécier la qualité du contenu et puis ça sera comme Netflix ... désabonnement !

avatar pagaupa | 

Ils vont vite se calmer avec des sommes pareilles par épisode! Netflix doit se marrer...

avatar iJojo | 

@pagaupa

lol Netflix ils vont faire faillite tu verras

avatar Indecence | 

De toute manière si on regarde, Apple n'a toujours fait que des effets d'annonces. Peu de choses sont suivies. On crée chez Apple et puis on laisse tomber, on oublie.

avatar TrollMan06 | 

@Indecence

Euh non ça c'est google

avatar Alberto8 | 

@TrollMan06

+10000 😂 Il s’est trompé de cible 🎯

avatar dujarrier | 

@TrollMan06

Oui, je suis d’accord aussi, c’est plutôt Google. Il y a qu’a voir le suivi donné a Google Wear, l’OS pour des montres Android comparé a l’Apple Watch...

avatar en chanson | 

@dujarrier

Oui tu compares? L’écran toujours allumée? Le play store dans la montre? Le choix des cadrans par centaines? Tu parles de quoi?

avatar reborn | 
avatar fousfous | 

2x2 millions pour les actrices principales par épisodes? 😱
Tout le budget des séries va partir dans les poches des acteurs et pas la qualité des épisodes. C'est peut-être pour ça que le contenu le plus prometteur est là où les acteurs sont peu connu (parce que le morning show et see ça a l'air d'être de la grosse merde).

avatar QNTN | 

@fousfous

Beaucoup de séries sont comme ça et ça marche. Faut pas regarder que ça. Si sur 15 millions il en reste 8 ou 10 pour la série à proprement parler c’est déjà énorme !

avatar fousfous | 

@QNTN

Ça veut quand même dire que sur toute la saison ça fait 40 millions en moins, ça peut être utile pour les effets spéciaux ou les décors quand même.
Parce que si c'est pour que tout l'argent parte dans les cachets c'est du gaspillage.

avatar QNTN | 

@fousfous

Non. C’est prévu. C’est pas du gaspillage. Le budget est décidé et choisi en fonction. En général. Ils vont pas sacrifier le truc wahou de l’épisode car il y a un gros cachet. Ils savent ce qu’ils ont comme moyens et font avec.
Comme quand tu fais tes courses, si t’achètes un truc de fou tu vas pas ne pas faire de courses alimentaires pendant un mois derrière. Tu répartis et tu organises ça juste.
Faut arrêter de croire que les gens sont cons quand même. Ils gèrent des millions pour faire une série et tu crois vraiment qu’ils n’ont pas pensé que les sous n’allaient pas être au bon endroit ? Le cachet des acteurs étaient connus avant de décider combien ils allaient mettre sur la table...

avatar Mickaël Bazoge | 
L'article du Hollywood Reporter n'est pas très clair si c'est 2 millions pour les deux actrices ou 2 millions chacune. Mais dans les deux cas, je trouve que ça fait beaucoup…
avatar Phiphi | 

@MickaëlBazoge

"2 millions par actrice ou 2 millions chacune"

Heu ! Je ne comprends pas quelle est la différence !

avatar NEWIPHONE76 | 

@Phiphi

Il y en a pas sur cette phrase 😉

avatar whocancatchme | 

Surtout que aniston a même pas 50 ans et on dirait déja la soeur versace !! l'horreur

avatar Osei Tutu | 

Avec une trésorerie de 250 milliards de dollars, ils peuvent bien se le permettre

avatar Crkm | 

Dans 15 ans, quand Microsoft rachètera l’activité matérielle d’Apple pour une bouchée de pain, on se souviendra de cette idée saugrenue de Cookie : produire des films. On aura alors un léger rire, en se demandant quand même comment ce type a pu arriver là.

avatar iJojo | 

@Crkm

tu dis quoi toi ? retourne dans ta grotte

avatar Bigdidou | 

Apple dépense énormément.
Mais sans compter, j’ai comme un doute.

avatar en chanson | 

En attendant la R&D de Apple et 4 fois moindre que celle de MS

avatar Malvik2 | 

Comme dit plus haut, payer un abonnement pour des séries passés par la moulinette politico correct de papa Apple non merci; pas de sexe, pas de sujets brûlants pour ne pas heurter les "communautés", pas trop de violence et bien sûr, pas de représentation négative de l'empire du milieu.

Eh bah pas d'abonnement non plus pour moi mister Cook.
Si Apple n'est pas foutu de proposer du contenu qui n'infantilisera pas ses clients, qu'elle se contente de fabriquer du hardware, ça ira très bien comme ça.
Leur monde cul-cul la praline-emoji loutre par devant pour endormir les masses perso ça ne m'intéresse pas.

Pire, qu'un groupe aussi puissant fasse de la politique comme ça je trouve cela dangereux.
Car oui, quand on demande à ses créateurs de traiter ceci et pas cela on fait de la politique.
Problème, on parle d'une entreprise qui potentiellement touche des centaines de millions de personne, largement de quoi influer sur les masses, spécialement les plus jeunes.

avatar Niamor4130 | 

Soit on privilégie la qualité, soit la quantité...

C’est un choix

avatar alan1bangkok | 

plutôt un problème de moyens et surtout de savoir faire

avatar Philtlse | 

C'est très bien qu'il y en ait pour tous les gouts.
Il y a des petites voitures, des compactes, des SUV... des pas chères et des très chères.
L'essentiel est que tout le monde y trouve son compte. Des trucs que l'on trouve nuls mais que d'autres trouveront excellents.
Les FAI proposent aussi des chaines à option pour les différentes communautés et pour tous les gouts.
Sinon on retourne à l'époque où il y avait une seule chaine TV.

avatar killabling | 

je suis désolé mais Apple fera un bide avec ces merdes!!!
On aura beau se trouver des excuses,mais 90% des télespectateurs s'en moquent des principes et de la morale!!!!
Ils veulent du cul,de la violence,du fun etc etc et pas des trucs ou tu te fais chier car ils ont déja leurs boulots pour sa🤷🏾‍♂️
il n'y a qu a voir tout squi marche actuellement au cinéma.
Brefff avc cette politique Apple vise 1 public de neuneus et d intellos,mais est ce que cela suffira face a netflix?

avatar Ced31400 | 

@killabling

Je ne comprends pas la haine pour ce service...

Il y’a des tonnes de séries sans sexe & co, je ne vois pas en quoi ça peut rendre une série mauvaise.

Et Netflix est tres bien la où il est, Apple ne sera qu’un service complémentaire et en cela ils ont intérêt à avoir des séries de très grande qualité.

avatar stewbaba | 

15000 iPhones vendu 1000€ pièce égale 1 épisodes???

avatar McFly26 | 

@stewbaba

Non, il faut raisonner en marge et non en chiffre d’affaires. La quantité est beaucoup plus importante.

CONNEXION UTILISATEUR