Le futur portefeuille numérique européen se précise

Félix Cattafesta |

L'Europe a de grandes ambitions pour l'administratif numérique. On vous en a parlé il y a quelques jours, la Commission européenne a révélé hier son projet de portefeuille électronique en donnant plusieurs détails supplémentaires.

Pour rappel, ce projet consiste en la création d'une identité électronique pouvant être gérée via une application pour téléphone. Elle permettra de stocker divers papiers d'identité (permis de conduire, prescriptions médicales, diplômes) et devrait faciliter les démarches administratives à l'échelle européenne.

Le communiqué de presse ajoute que le portefeuille permettra aussi de s'identifier auprès de services en ligne, et que les très grandes plateformes (non publiques aussi) seront tenues d'accepter cette nouvelle méthode d'identification. Il pourra par exemple servir à justifier de son âge.

Ce système se veut axé sur la confidentialité des données et permettra d'éviter de partager inutilement des informations à caractère personnel. Il sera basé sur des standards européens afin que tout fonctionne de manière transparente entre les différents pays.

Dans une déclaration, la vice-présidente exécutive pour une Europe adaptée à l'ère du numérique Margrethe Vestager a souligné certains des enjeux :

« L'identité numérique européenne nous permettra d'agir dans n'importe quel État membre comme nous le ferions chez nous, sans frais supplémentaires et plus facilement, que ce soit pour louer un appartement ou pour ouvrir un compte bancaire en dehors de notre pays d'origine. Et ce, en toute sécurité et transparence. Ce sera donc à nous de décider quelles informations personnelles nous souhaitons partager, avec qui et à quelle fin. Nous aurons ainsi une occasion unique d'approfondir ce que cela signifie de vivre en Europe et d'être européen. »

Thierry Breton (le commissaire au marché intérieur) explique lui que ce portefeuille sera utile dans des contextes variés, autant pour louer une voiture que pour s'enregistrer à l'aéroport. La Commission insiste sur la maîtrise des données par l'utilisateur et sur la sécurité du futur dispositif. Évidemment, rien n'est obligatoire pour les citoyens. On pourra ne pas utiliser ce système.

Mais l'intention reste bien de populariser ce mode d'identification, en obligeant le secteur privé à s'y ouvrir et en le proposant au travers d'une app mobile. Il s'agit aussi d'accorder les violons de tous les pays membres sur ce sujet, puisqu'ils n'avaient jusque-là aucune incitation à rendre un système national intéropérable avec ceux de leurs voisins.

Dans le communiqué, la Commission européenne invite les États membres à entamer immédiatement les travaux préparatoires nécessaires et à commencer la création d'une boîte à outils commune. Son contenu devrait être publié en octobre 2022 : de premiers projets pilotes pourront ensuite être lancés.


avatar pat3 | 

@Paquito06

Excellente ! Un peu longue pour que je m’en souvienne plus de quelques heures, dommage!

avatar Bigdidou | 

@romainB84

« L’autre m’a répondu « non B, c’est bien mieux » »

Bref, tu n’as aucun point de vue, ou bien tu es incapable de le réaliser et encore moins de le formaliser de façon intelligible et surtout non jugeante.

Ton seul « point de vue » est le dénigrement de celui des autres par des jugement des valeurs à l’emporte pièce - pour le coup en permanence dans le gnagnagna - incapables de toute empathie.

Tu as l’air de croire que tu es très au dessus des autres, il faudra un jour de décider à le montrer, parce que là, comment dire… :D

avatar Ralph_ | 

Au delà de ça, je trouve dommage que la nouvelle CNI ne contient pas justement toutes les informations telles que permis de conduire, carte vitale etc. Ça éviterait de se trimbaler 36 cartes mais garder une physique.

Leeloo multipass quoi

avatar Brice21 | 

J’ai déjà éliminé les clés de ma vie, en installant une serrure eLocky chez moi et à mon bureau, que je peux ouvrir en Bluetooth avec l’app eLocky, par internet avec l’app Maison d’Apple et avec une carte RFID dans mon mini portefeuille.

Avec ma prochaine voiture (livraison octobre), je pourrais me passer de clés de voiture physique. Avec Wallet, l’iPhone et l’Apple Watch je peux me passer de carte de crédit, de carte bancaire et de carte de fidélité.

Mais j’ai encore un mini-portefeuille (ROIK) avec mes carte RFID (pour serrures), ma carte de résident belge et mon permis de conduire (déjà au format carte de crédit chez nous) et les cartes de mutuelles (belge).

Je rêve d’un monde ou je pourrais sortir de chez moi sans rien dans les poches à part mon iPhone. Déjà on pourra plus me piquer mon portefeuille, mais en plus je ne pourrai plus le perdre, ni l’oublier.

Donc vive la carte d’identité, le permis de conduire, les cartes de mutuelles, la carte verte d’assurance automobile, les papiers de la voiture, les meme pour ma moto, et autres passeports dématerialisés. Merci l’Europe!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR