Crise de croissance chez Apple TV+

Mickaël Bazoge |

Apple a eu le nez creux en achetant les droits sur CODA, adaptation américaine de La Famille Bélier : Apple TV+ est le premier service de streaming à remporter l'Oscar du meilleur film, au nez et à la barbe de Netflix qui cherche en vain depuis des années à décrocher cette timbale. Il s'en est fallu d'un cheveu (et d'un chèque de 25 millions de dollars) pour que ce soit Amazon qui ait ce privilège, puisque le géant du commerce en ligne guignait aussi le film.

Avec CODA, Apple TV+ décroche ses premiers Oscars

Avec CODA, Apple TV+ décroche ses premiers Oscars

Peu importe les circonstances, c'est un très joli coup pour Apple TV+ qui se positionne à Hollywood comme une plateforme sur laquelle il faudra compter à l'avenir. En fait, c'était déjà le cas depuis le début : dans l'industrie, le service est connu pour ne pas mégoter sur les frais de production des films et des séries TV. L'ambition et les ressources financières sont là1, mais Apple TV+ semble souffrir d'une crise de croissance en interne, selon les sources de Business Insider.

Les différents échelons décisionnels d'Apple TV+ seraient inadaptés aux réalités hollywoodiennes, soutiennent plusieurs dirigeants de sociétés de production. Les avocats de la plateforme ne seraient pas forcément familiers des pratiques et des subtilités de la législation du secteur. Il y a aussi de bêtes problèmes de paiement de factures, qui reflèteraient une culture d'entreprise consistant à étirer les délais aussi longtemps que possible, selon une source qui a vendu une série.

Autre souci : les partenaires auraient très peu d'informations sur le succès ou l'insuccès de leurs productions auprès des abonnés Apple TV+. Un grand classique chez Apple, dont se plaignent aussi les éditeurs de presse ou les podcasteurs.

Le marketing autour des films et des séries TV poserait aussi des difficultés. « C'est comme s'ils [Apple TV+] vendaient un iPhone, pas du contenu », déplore un dirigeant. Les détails d'un nouveau projet sont tenus au secret jusqu'à la dernière minute, souvent jusqu'au dévoilement public du programme. Encore une fois, ce n'est pas un problème d'argent : l'an dernier, Apple aurait ainsi dépensé 213 millions de dollars pour faire la promo du service dans les médias traditionnels selon Katar, contre 3 millions pour le marketing de l'Apple TV (le boîtier).

Par ailleurs, les cadres d'Apple TV+ auraient l'obligation de se référer en permanence à leurs boss, ce qui ralentit tout le processus décisionnel. « Ils veulent tout faire eux-mêmes », souligne un autre responsable. « Mais ils n'ont pas suffisamment d'effectifs ». Maintenant que la pandémie, qui a forcé à mettre sur pause pas mal de tournages, est plus ou moins derrière nous, la cadence avec laquelle il faut faire face à l'afflux de productions est infernale, et cela provoque des burn-out en interne d'après un ancien employé d'Apple.

La solution, c'est de recruter de nouveaux employés, cadres et dirigeants et c'est ce qu'Apple s'emploierait à faire. Ce d'autant qu'aux productions originales, s'ajoute la diffusion de compétitions sportives, à commencer par des matchs de baseball vendredi prochain. Toutefois, ces difficultés — pour pénibles qu'elles puissent être — sont largement conjoncturelles. Et Apple a suffisamment démontré sa volonté de compter dans le paysage du streaming pour lui faire confiance : l'entreprise va mettre les moyens qu'il faut.


  1. Selon Wells Fargo, Apple va engloutir 8 milliards de dollars en contenus pour sa plateforme de streaming en 2022. C'est moins que les 13,6 milliards de Netflix, mais Apple TV+ produit beaucoup moins d'heures de programmes.  ↩︎


Tags
avatar daye4 | 

A ce rythme le catalogue sera toujours vide en 2050

avatar yoyo14 | 

@daye4

Il ferait mieux de nouer des partenariats avec des grands studios et proposer une sorte de store comme Apple Arcade mais pour le streaming. Je ne pense pas que la création de contenu soit une des fonctions d’Apple… ça serait tellement plus pertinent

avatar corben64 | 

@daye4

La qualité et pas la quantité… mais surtout que de l’inédit et pas du réchauffé déjà vu 100 fois…
A réfléchir avant de commenter n’importe quoi

avatar Seb42 | 

@daye4

On va l’entendre et le lire combien de temps ?
Je ne suis pas sûr que ceux qui écrivent ceci connaissent le nombre de série ou film disponible sur AppleTV+.
Il y a pas mal de nouveauté régulièrement et cette année ça va monter en flèche.
Après je ne suis pas fan de tous ces services qui n’aident pas le consommateur car on ne peut pas s’abonner à tous ces services

avatar underlex234 | 

Je trouve désormais le catalogue un minimum fournit, un peu pour tous les goûts. Puis les problèmes vont se régler, Apple en a les moyens et l’envie.

avatar debione | 

@ underlex234:

Moi j'aime le gore, le porno, les films ou les gentils fument des cigarettes, ou les méchants ont des iPhones, les films sur les triades chinoises, les films-reportages sur le Tibet...
Alors autant je peux comprendre que l'on aime ce qu'Apple pond (moi pas, beaucoup trop politiquement correct)car les goûts et les couleurs cela ne se discute pas, autant le catalogue est je trouve très mono-maniaque (le rythme des séries est a mourrir d'ennui).
J'aimerais qu'Apple ponde des "Natural Born Killer", "Irréversible", "GOT", "Breaking Bad", "The Shield", "Bernie", "Living Las Vegas", "Platoon", "Requiem for a Dream", "American History X"... (et je pourrais continuer longtemps)...
Alors c'est sans doute pas pour moi simplement, mais on est de loin pas dans "pour tous les goûts". C'est très dirigé.

avatar Rez2a | 

Pour ma part je viens de me réabonner uniquement pour regarder Severance, et franchement je vous la conseille, ça fait un bail que je n’avais pas autant apprécié une série.

avatar Leoowww | 

@Rez2a

J’allais dire la même chose haha cette série est excellente

avatar underlex234 | 

@Rez2a

Ma série préférée 🤩 Vraiment excellente 🙌 !

avatar Paquito06 | 

@Rez2a
@Leoowww

“Pour ma part je viens de me réabonner uniquement pour regarder Severance, et franchement je vous la conseille, ça fait un bail que je n’avais pas autant apprécié une série.”

Je regarde aussi. Elle est bien barree cette serie 🤣

avatar Luneart | 

@Rez2a

Exact cette série est une vraie pépite !!!

avatar iaddiction | 

8 milliards… il serait intéressant de savoir si Apple, de part sa taille et ses revenus ne surpaie pas les productions. Si il y a un tarif Netflix, un tarif Amazon et un tarif Apple appliqué par les sociétés de production.

avatar underlex234 | 

@iaddiction

Très bonne remarque !

avatar Paul Position | 

@iaddiction

Oui, c'est bien connu dans la profession : Apple c'est des naïfs, la négociation, ils n'y connaissent rien !!

avatar cosmoboy34 | 

@Paul Position

Quand on voit le rapport prix/résultat du morning show ou d’autres productions y’a de quoi se poser des questions

avatar oomu | 

@iaddiction

l'industrie est particulièrement opaque.

Depuis l'avènement de Netflix, il est encore plus difficile de savoir les coûts d'une série/film, sa diffusion (combien de spectateurs, bordel?!) et sa rentabilité

Netflix, Amazon, Disney et Apple résistent tous les 4 (les autres ont s'en fout!) du mieux qu'ils peuvent à rendre plus clairs. Quitte à se manger des procès par des actrices excédées, des réalisateurs dans le flou, etc.

avatar Terragon | 

Severance est un véritable bijou. L’avantage jusqu’à présent je trouve c’est que  prends des risques avec certaines séries et films moins "grand publique" et c’est ce que j’apprécie.

avatar highboot | 

@Terragon

Cette série peu connue autour de moi (peu d’abonné) est pourtant exceptionnelle.
J’en avais entendu beaucoup de bien d’un critique cinéma, j’ai été voir et je suis resté schotché.
Originale, un peu minimaliste, scénario SF « light » et jeux d’acteurs excellents. Je conseille vivement.

avatar Pierredu21 | 

Je dois dire que je suis également de plus en plus agréablement surpris par Apple TV+ ! Il fait parti de notre abonnement Apple One, mais je me rends compte qu’on regarde de plus en plus de contenu dessus, que ce soit des épisodes d’Eau paisible pour mon petit garçon, ou des séries comme The Afterparty, Suspicion ou autre, et plein de nouveautés intrigantes arrives, comme Slow Horses que j’ai hâte de découvrir !

avatar Gagolak | 

Il est largement temps de mettre la main sur un des studios encore disponibles.

avatar toto_tutute | 

@Gagolak

Une major ? Impossible et le ticket d'entrée serait bien trop élevé.

Sony ne compte pas se séparer de sa branche ciné et TV qui se porte comme un charme (merci Spider-Man)

Paramount (ex ViacomCBS) a de grosses ambitions.

Universal (Comcast) est solide.

Warner/Discovery est un groupe surpuissant maintenant

Disney ? 175 milliards de valorisation.

Il y a peut-être des emplettes à faire du côté des mini majors ou de studios indépendants. Mais c'est clair qu'Apple n'aurait pas dû laisser filer la MGM.

avatar cosmoboy34 | 

@toto_tutute

Pourtant le studio qui correspondrait le plus à Apple TV c’est bien Sony. Faut pas rêver mais je rêve d’une fusion des 2

avatar oomu | 

@cosmoboy34

quelle horreur. Déjà que acti se fait bouffer, qu'on a perdu Bethesda, que Tencent bouffe le reste... que Disney mange tout ce qui peut accueillir Mickey..

la concentration est mauvaise pour les employés, les créatifs (moins de studio à qui vendre un projet ou mettre en compétition pour financement) et les clients.

bref, je milite plutôt pour l'atomisation d'Apple, Sony, Microsoft, Ikea, etc : division en plein d'entités variées, multiples et en confli..compétition permanente.

avatar iPop | 

@Gagolak

Vu comment Apple paye,ça ne va pas tarder.

avatar toto_tutute | 

Après 2 ans et demi, le catalogue commence à avoir fière allure je trouve. Celui qui découvre ce service maintenant a de quoi faire. Surtout, la qualité est globalement au rendez-vous. Les productions sont soignées. On est davantage sur l'idée d'un HBO que d'un Netflix.

Ça reste encore léger dans le secteur jeunesse et les productions non américaines mais ça arrive (Pachinko est un bijou).

Honnêtement, pour 4,99€ / mois, c'est impressionnant. Pourvu que ça reste à ce prix encore longtemps et tant mieux si ça sert à vendre des iPhones.

avatar Pierre H | 

Merci d'avoir écrit ça un 1er avril, on aurait pu croire que tu étais sérieux !
Ils sont où les Successions ? Les Euphoria ? Ca reste quand même bien sage chez Apple. Et CODA, ils l'ont acheté tout fait, donc ils n'en sont ni à l'initiative, ni au résultat du film fini...

avatar hdam1959 | 

Je crois qu’Apple peut très bien réussir à devenir un producteur de contenus audiovisuels et je n’ai pas à priori de problème avec ça, même si cette activité ne fait pas du tout partie de son cœur de métier.

Le souci vient du fait qu’Apple est propriétaire d’une plateforme de diffusion de contenus où ses propres productions sont en concurrence avec celles d’autres compagnies (Netflix, Amazon, Disney+, etc.). Cela crée un conflit d’intérêt à mon avis insoluble.

Une situation similaire s’est jouée lorsque Apple a ouvert son magasin de livres intégré à iOS en concurrence directe avec celui d’Amazon/Kindle.

Apple aurait à mon avis dû :
— soit se contenter de mettre sa plateforme à disposition des acteurs du marché et non commencer à proposer elle-même du contenu,
— soit « complètement » séparer financièrement et hiérarchiquement les sociétés de production de contenus dont elle est propriétaire (mais est-ce vraiment possible ?).

La situation actuelle crée un malaise.

avatar oomu | 

@hdam1959
"et je n’ai pas à priori de problème avec ça,"
moi j'ai un problème avec ça: Apple a pas demandé mon avis d'abord. Quelle outrecuidance.

"même si cette activité ne fait pas du tout partie de son cœur de métier. "
comme faire des téléphones. grotesque hors sujet.

"Cela crée un conflit d’intérêt à mon avis insoluble."
totalement pourquoi Apple ne peut pas réussir sur le téléphone. ça créé un vulgaire conflit d'intérêt avec plusieurs fabriquants, des partenaires, fournisseurs de puces et Microsoft dont la disponibilité de Microsoft Office est nécessaire à la survie d'Apple.
Insoluble!

"Une situation similaire s’est jouée lorsque Apple a ouvert son magasin de livres intégré à iOS en concurrence directe avec celui d’Amazon/Kindle. "

ho oui je m'en rappelle, les conséquences furent .. rien du tout. Apple en a eu cure, l'ipad s'est très bien vendu. J'ai jamais utilisé kindle, tout est toujours là. ibooks store aussi.

"— soit se contenter de mettre sa plateforme à disposition des acteurs du marché et non commencer à proposer elle-même du contenu,"
exactement ! Elle aurait du externaliser l'iphone comme un "design de référence" et mettre sa plateforme à disposition des acteurs du marché (par exemple, l'innovant Dell) et non commencer à vendre elle même du téléphone. C'est pas son coeur de métier!

"— soit « complètement » séparer financièrement et hiérarchiquement les sociétés de production de contenus dont elle est propriétaire (mais est-ce vraiment possible ?). "
Il est grands temps qu'Apple filialise IOS/iTunes Store/Apple Music d'apple pour que ça arrête d'infecter mon macOs. Mais est-ce vraiment possible? (et plausible, et probable, et potable...)

La situation actuelle créé un malaise et nous sommes en 2007.

-
(le vrai sens est de ce commentaire est : Pourquoi ?
qu'est ce qui permet d'avoir une opinion aussi affirmée. En quoi Apple participant à la création de contenus est si différent de toutes les autres lubies d'Apple au cours de ses 45 ans d'histoire ? Où est le malaise dans une industrie américaine qui régulièrement fusionne contenu et contenant dans un but de contrôle vertical.

On le voit de Sony, la société de vente d'amplis audio et d'appareils photo qui se croit capable de faire de la console de jeu ET de la vente de jeux vidéo... HAHAH grotesque!

On le voit avec Microsoft, l'antipathique éditeur de logiciels de compilation Basic et système pour PC IBM qui se croit capable de vendre de souris, des consoles de jeux, et éditeur des jeux vidéo... grotesque. Et pourquoi pas se prétendre faire du serveur et service hébergé pour entreprise. Elle va pas juste comme ça s'imposer devant Amazon! Microsoft son coeur de métier c'est du doux pour microphone, c'est écrit dans le nom !

Et parlons en d'amazon ! Ce ridicule vendeur de bouquins va pas juste comme ça faire du service de logiciel et hébergement IT alors qu'elle y connait _rien_ (un livre et un ordi, rien à voir, l'un est en bois mort, l'autre en silice pas vivant) et se mettre à dos toute l'industrie de machines qui permet de commander ses livres. ridicules.

-
Mais rien ne va forcément de soi.

Apple a jamais su faire quoi que ce soit d'utile pour le mac et ios des réseaux sociaux

et Amazon malgré sa maîtrise des habitudes d'achats des gens et de distribution de produits manufacturés n'a pas su se faire une place sur les téléphones (sans cadran, quel progrès!) et vaguement des tablettes. Faute d'une difficulté pour accéder à un coût intéressant à des processeurs, et un Apple d'une agressivité peu commune dans l'industrie.

Donc, oui Apple peut à terme échouer avec Apple TV+, se faire déborder par ses compétiteurs et devoir se contenter de dépendre d'autrui pour avoir du contenu "cool" pour ses machines, au risque de se faire isoler.

Ou PAS !

Il faut + de sarcasme, + d'humilité, moins de malaise, + de se mettre à la place des sociétés et se demander si telle activité est accessoire (ping), si telle activité est _indispensable_ pour construire demain (apple tv+)

et aussi, faut savoir choisir ses batailles. On peut pas tout mener de front (comme Microsoft l'a appris, snirrfl), Apple a choisi: le cinéma d'abord, avant le jeu vidéo.

avatar en chanson | 

On parle de quoi la? D’une société de téléphone?

avatar IceWizard | 

@en chanson

« On parle de quoi la? D’une société de téléphone? »

Ça doit te changer des fabricants de nouilles pré-cuites à la vapeur !

avatar oomu | 

@en chanson

meuh si

l'industrie de la culture a appris et lutté depuis des années pour comprendre comment faire un bon film décent. Des gars du "téléphone" ne vont pas juste comprendre ça. Il ne vont pas simplement débarquer comme ça

HAHAHAHAH, Apple cette société de téléphone... :)

(attention, ce commentaire est un sarcasme envers quiconque sous-estimant la capacité d'Apple à s'imposer sur n'importe quel marché, si elle en a la patience)

avatar channelco | 

Bonjour il y a une erreur dans votre article, Netflix il y a eu un Oscar pour meilleur réalisateur et meilleur film étranger avec Roma, en 2019, film mexicain,et bien sûr c’est ne pas, un Oscar pour un film américain mais a le même valeur à Hollywood!!. Soyons précis et pas chauvin.
Merci

avatar balou | 

@channelco

Roma un film admirable. En revanche aucune valeur pour Hollywood, car film uniquement en espagnol sous-titré. L'oscar du meilleur film étranger est un intégral foutage de gueule, la quasi totalité des votants "choisissent" sans voir les films.

avatar oomu | 

@balou

oui, la quasi totalité des acteurs croulants de l'académie choisissent sans voir les films. Ils n'y sont pas tenus et ils sont bombardés d'incitations par les studios américains et distributeurs américains de films.

ne pas oublier que "les oscars" est une émission de télé américaine, pour le public américain, qui sert les intérêts d'entreprises américaines pour le marché américain.

Après.. si vous êtes un distributeur américain de film d'import et que vous pensez avoir un gros coup en germe, ça peut valoir le coup de sponsor..d'investir en communication au près des membres des Oscars.

d'où la catégorie "films de gros naze non ricains" et parfois un film non américain qui obtient la plus haute récompense, au risque de défriser des gros président à perruques. Mais on reste bel et bien sur le commerce d'un distributeur américain de film pour le marché américain.

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

Heureusement qu’Apple TV+ peut compter sur les poches pleines d’Apple, parce qu’en tant qu’entreprise seule, elle n’aura jamais gagné d’argent

avatar oomu | 

@laraigneegypsymontealagouttiere

Comme Youtube, Netflix et Amazon donc ?

avatar Fredje_B | 

Et ne pas oublier qu'Apple a soufflé au nez et à la barbe des autres services de streaming le 1er Oscar pour un service de streaming...plutôt impressionnant vu le jeune age du service mais preuve que la qualité est au rendez-vous.

Merci pour Severance, je ne l'avais pas vu dans le catalogue mais le pitch me semble déjà sympa...je sens le binge watching pour ce soir.

Je viens de finir Defending Jacob que je n'avais pas voulu regarder jusque là car histoire sombre et je préfère les séries plus légères mais je n'ai pas été déçus du tout.

J'ai adoré particulièrement The Morning Show, Mythic Quest, Ted Lasso, Physical, Coda et The Banker

avatar pomme man | 

Et toujours une interface et une navigation de me-@&%#_!’ Meme naviguer sur prime video est plus agréable et plus simple !

avatar pagaupa | 

« Il y a aussi de bêtes problèmes de paiement de factures, qui reflèteraient une culture d'entreprise consistant à étirer les délais aussi longtemps que possible, selon une source qui a vendu une série. »
Comme c’est étonnant ! 😂😂 Apple devrait investir dans les oursins 😂 ou une navigation digne de ce nom! 😳

CONNEXION UTILISATEUR