Musique : si le streaming reste en tête en France, le support physique rebondit

Félix Cattafesta |

En France, le marché de la musique affiche une progression soutenue : 861 millions de chiffre d'affaires en 2021, ce qui représente une augmentation de 14,3 % par rapport à 2020. C'est la 5e année de hausse consécutive selon les données du Syndicat national de l'édition phonographique (SNEP). Mais comment les Français consomment-ils leur musique ?

Sans surprise, le numérique domine. Le streaming par abonnement représente plus de la moitié des revenus de la musique dans l'Hexagone. Doucement, mais sûrement, les abonnements payants séduisent toutes les populations d'âge : ce mode de consommation a progressé de 7 points chez les adultes de 35-64 ans en deux ans. Les Français rentabilisent bien leur achat mensuel, car la durée d’écoute via le streaming par abonnement a doublé depuis 2019.

Ce modèle financier génère 52 % des ventes de musique et 77 % des revenus du streaming. Dans cette catégorie, le reste est partagé entre les plateformes financées par la pub (10 %) et celles de vidéo comme YouTube (13 %). Les abonnements sont en hausse de 15 % en 2021, et de manière plus générale, le volume annuel d'écoutes en streaming a plus que triplé en 5 ans. On compte désormais 22 millions d’utilisateurs du streaming en France, ce qui représente plus d'un français sur 3.

Mais les CD et les vinyles se portent eux aussi plutôt bien. Le support CD a progressé de près de 10 % en 2021, une première en 20 ans. Les ventes physiques ont augmenté de 21 % et représentent encore près de 30 % des ventes de musique en France. On assiste à une belle remontée, car les revenus générés par les supports physiques étaient en baisse de 10 % avant la pandémie.

Il s'est vendu 5,2 millions de vinyles en 2021, ce qui représente tout de même 35 % du chiffre d'affaires physique. Le support est en 3e position des revenus et est en hausse de plus de 50 %. Ce sont surtout les jeunes qui en achètent, car plus de la moitié des clients ont moins de 35 ans (51 %). Posséder des vinyles n'est pas incompatible avec streaming : 39% des abonnés à un service musical payant affirment être attachés à la possession de cet objet.


Tags
avatar pagaupa | 

Le français est surtout capable de consommer n’importe quoi...
Quant au retour du CD, tant mieux, ça évitera de voir disparaître les lecteurs, comme ceux qui ont déjà subi les affres de la consommation renouvelée sous d’autres formes...

avatar abalem | 

@pagaupa

Ça veut dire quoi ce commentaire sorti de nulle part ?? Aux dernières nouvelles, les locuteurs du telugu consomment n’importe quoi aussi, mais un peu moins que les consommateurs néerlandophones, à moins qu’ils habitent dans la banlieue sud de Bruxelles. Les Japonais consomment n’importe quoi, mais on a du mal à différencier si c’est en valeur équivalent au n’importe quoi consommé par les Coréens.
Une chose est sûre cependant, tu viens de dire vraiment n’importe quoi 😶

avatar pagaupa | 

@abalem

« Une chose est sûre cependant, tu viens de dire vraiment n’importe quoi 😶 »
C’est votre point de vue... et pour tout vous dire, je m’en tape comme de l’an 14. Il ne me semble d’ailleurs pas que votre commentaire apporte un plus...

avatar raoolito | 

le support physique c'est chouette, surtout le vinyl avec ce quelque chose de plus.
Mais le numerique est quand meme loin devant que ce soit en prix, en quantité et meme en qualité. On peut ecouter en dolby atmos lossless de son smartphone (...) à sa dernière chaine n'importe quand, en meme temps que plusieurs autres personnes, avec un nombre quasi infini d'écoute ou d'artiste pour le prix d'un CD bien empaqueté par mois. C'est imbattable.

avatar Kenny31i | 

@raoolito

Certes mais le mode de consommation joue aussi. Sur le papier le numérique c’est incroyable mais dans les faits on l’écoute surtout en voiture, sur mobile, dans les transports, au travail, etc.
Donc le dolby atmos machin chose en Bluetooth... On est loin d’un disque que l’on consomme généralement sur un ampli avec du matériel plus performant.

avatar raoolito | 

@Kenny31i

le lossless en effet mais justement pas le dolby atmos qui fonctionne tres bien en bluetooth

avatar Koala30 | 

Dolby atmos .....c'est une petite mode qui passera vite, le rendu du son est dégueulasse sur la plupart des titres, perte de dynamique, certains sons sont plats, perso je suis dans la production musicale signé sur plusieurs labels si mes morceaux sortent d'un mastering avec un mix précis c'est pas pour que derrière un vieux EQ change le mix d'origine..

avatar raoolito | 

@Koala30

"Dolby atmos .....c'est une petite mode qui passera vite"
bon courage avec cette affirmation :)
Mais surtout des titres remasterisés apparaissent regulierement, voir sont enregistrés et conçus à la base en DA
juste une question de temps, en tout cas, j'ai remarqué que c'etait plus flagrant sur les morceaux type rolling stones (avec une voix et des instruments derriere) que sur des enregistrements symphoniques où finalement on profitait deja d'un effet de spatialisation.
apres ya aussi l'ecoute sur un systeme 5.1 vs l'ecoute sur un systeme 2.1 qui est differente

avatar macosZ | 

Completement d'accord Kenny.

Le lossless le Dolby bidule c'st de l'attrape couillon. Moi j'utilise le numérique en mobilité ou dans la bagnole et là pas besoin de Dolby Atmos Lossless trucmuche puisque de toute façon les conditions ne sont pas optimale (écouteurs non lossless, nécessiter d'avoir un matériel en plus etc...). En revanche chez moi ben oui j'écoute mes cds ou mes vinyles... et parfois le numérique

avatar Ralph_ | 

@raoolito

Sans oublier qu’un artiste ou un album peut disparaître à n’importe quel moment de la plateforme aussi…
Perso, j’ai un album sur Spotify, je ne le trouve pas via la recherche, obligé de passer par une recherche Google pour le trouver

avatar raoolito | 

@Ralph_

le fameux "prose combat" d'MC solaar

avatar JOHN³ | 

@raoolito

Ouais mais le vinyl, c’est mal, ça vient du pétrole, ça descend directement de la société capitaliste, autrement dit le patriarcat ! Avec le vinyl les hommes s’imaginent être les chefs, ils dirigent le monde en oppressant les femmes, ils les cantonnent dans des stereotypes ridicules et des chaussures qui les blessent irrémédiablement ! Détruisons tout les vinyl de Frédéric François ainsi que nos soutiens-gorge pour fustiger la misogynie de toute cette industrie degeulasse !!!

avatar raoolito | 

@JOHN³

moi je dis qu'on tient là un programme politique majeur et qui se tient !

avatar 406 | 

Les gens commencent à comprendre qu'aucun site de streaming ne garantie que tout les titres resteront vitam æternam dispo à l'écoute. Rien que les compils ou les albums avec des feat (invité) deviennent des gruyères après qq années.
Urban Species album Listen n'est plus dispo sur spotify alors qu'il y était avant. :-(
D'ailleurs, si je prend l'exemple d'un youtubeur qui a été banni de Steam pour cheat, il a perdu l'accès à la TOTALITÉ des jeux qu'il avait acheté ou qu'on lui avait offert…
imaginez si demain, un virus vous colle un cheat dans Steam. je vous laisse imaginer votre tête quand vous perdez l'accès à Steam (ou autre). perte sèche…

avatar raoolito | 

@406

"Les gens commencent à comprendre qu'aucun site de streaming ne garantie que tout les titres resteront vitam æternam dispo à l'écoute"

mouais. Disons que deja faudra relativiser: les plus connus qui sont les plus ecoutés et les trucs à la mode seront toujours là. Maintenant, si vous cherchez un artiste precis avec son catalogue machin, ca peut etre comprehensible d'avoir tout en "vrai" CD voire vinyl pour son plaisir perso.
Mais dans l'immense majorité des ca,s la musique est un produit de consommation et surtout ce que j'ecoute c'est ce que 90% des gens ecoutent. Suffit de suivre les meilleurs ecoutes des années passées sur apple musique tout simplement pour comprendre.

avatar 406 | 

mmm perso, à part tsf jazz, je ne tiens pas 5 minutes sur les radios actuelles françaises. rien que ed sheeran me fait couper le son comme une page de pub qui passe…
Je préfère Tower of Power, Fourplay, Paulette McWilliams ou un Charlie Hunter, Kimberose etc ça, c'est intemporelle :-)

avatar raoolito | 

@406

"Je préfère Tower of Power, Fourplay, Paulette McWilliams ou un Charlie Hunter, Kimberose etc ça, c'est intemporelle :-)"

magie des abonnements streaming: je vais les ecouter de ce pas :)

avatar PtitXav | 

@406

Pour moi c’est FIP des que je peux.

avatar pagaupa | 

@PtitXav

« Pour moi c’est FIP des que je peux. »
D’ailleurs plus d’un ici devrait écouter FIP, ça les calmerait 😜

avatar r e m y | 

"...les plus connus qui sont les plus ecoutés et les trucs à la mode seront toujours là..."

Disons qu'ils seront toujours là tant qu'ils sont à la mode, avant d'être remplacés par d'autres trucs à la mode 😔

avatar cosmoboy34 | 

« On compte désormais 22 millions d’utilisateurs du streaming en France, ce qui représente plus d'un français sur 3 »

Utilisateurs ou comptes ?

22 millions ça parait peu si on compte tous les utilisateurs au sein d’un même compte

avatar Paquito06 | 

Va falloir voir comment les saisonnalités sont lissees, et regarder sur les prochaines annees. Avec le covid et confinement, l’impact peut etre certain. A la maison, ecouter un cd, why not. Dans le metro ou en voiture, comme y a plus de lecteur, ca peut jouer.
J’ai bien vu un mec avec un walkman sony et cassette audio dans la rue l’autre jour a Aspen, CO. Avec un iPhone a coté. Tout est possible 😅

avatar gwen | 

@Paquito06

Avant le streaming on pouvait très bien écouter des MP3 (ou équivalent) avec un iPod (ou équivalent) en rippant ses propres CD. C’est donc toujours possible. Le streaming est juste une facilité.

avatar Paquito06 | 

@gwen

“Avant le streaming on pouvait très bien écouter des MP3 (ou équivalent) avec un iPod (ou équivalent) en rippant ses propres CD. C’est donc toujours possible. Le streaming est juste une facilité.”

Oui, absolument. Faut en avoir envie mais c’est encore possible.
Mais franchement comme tu dis, c’est pas une facilite negligeable, que d’aller acheter un CD, avoir un lecteur USB C, contourner les DRM, importer, encoder, puis foutre ca sur son iPhone en dur, alors qu’on a des services de streaming qui offrent une qualite equivalente en un tour de clics… 😁

avatar gwen | 

@Paquito06

Franchement, ce n’est pas si compliqué que ça. Et en plus, quand j’achète un CD ou un vinyle sur Amazon, j’ai directement les fichiers mp3 accessibles en téléchargement. Je n’ai plus qu’à les mètres dans iTunes.

avatar Paquito06 | 

@gwen

“Franchement, ce n’est pas si compliqué que ça. Et en plus, quand j’achète un CD ou un vinyle sur Amazon, j’ai directement les fichiers mp3 accessibles en téléchargement. Je n’ai plus qu’à les mètres dans iTunes.”

Ah oui mais faut pas dire ca ici, justement certains defendent le CD car la qualite est meilleure, mais si en plus les mp3 sont fournis… 😄

avatar DouceProp | 

Et iTunes Match déconne… Comment passer mes disques en streamable… 😩

avatar doudee | 

Je me suis mis aux vinyles depuis quelques mois avec plus récemment, l’achat d’un McIntosh MC 275 😍
Je dois dire que l’audio du vinyle original ( et non ceux nouvellement pressés ) est unique et rien à voir avec le CD ou le streaming.

avatar Furious Angel | 

Je me suis laissé avoir par le titre, j’ai teste, C’EST FAUX : le vinyle ça ne rebondit pas du tout. Bon, où j’ai rangé l’aspi moi ?

avatar souze | 

@Furious Angel

C’est normal ! C’est parce que tu l’as lancé comme ça. Alors qu’il faut le lancer comme ça.

avatar amonbophis | 

@Furious Angel

👏👏👏

avatar jeserkrugger | 

J’avais encoder plus de 600cd 9000 morceaux sur iTunes Match, mis à jour toutes les pochettes (vu que iTunes les trouvait pas toutes (album parfois confidentiel). J’avais tout mis dans le nuage pour gagner de la place sur le vieux MacBook.
Et puis un jour j’ai tout perdu… dont des
Morceaux personnels…
Perdu énormément de temps avec les ingénieurs de l’assistance (appel, rappel, passage à niveau supérieur) je pensais qu’il serait plus simple que ça de retrouver un historique dans les serveurs. Et finalement rien…même eu des interlocuteurs Apple qui ne savait même pas qu’on pouvait tout laissé dans le nuage avec iTunes Match sans avoir les fichier « physiquement »
Heureusement j’ai encore les CD. Et que j’avais mes morceaux perso sur un DD. Il me manque quelques albums que j’avais pirater (parce que trop rare, difficile à trouver ou a des prix exorbitants…
Le streaming (deezer) et un bon complément pour la mobilité, découvrir un nouvel album. Se faire des playlists.

avatar sdick | 

Étonnant de voir le goût du plus grand nombre pour l'abonnement musical alors que dans la plupart des autres domaines c'est la propriété qui a la préférence, parce qu'on peut arrêter de payer en gardant ce qu'on a payé. Tout le monde l'aura deviné, je fais partie des vieux cons qui achètent encore leur musique ;-)

CONNEXION UTILISATEUR