Netflix : la formule financée par la pub et la chasse aux partage de comptes finalement pour 2023

Mickaël Bazoge |

Finalement, c'est en 2023 que Netflix lancera ses deux principales initiatives pour recruter davantage d'abonnés et faire la chasse aux partages de comptes. La plateforme avait précédemment annoncé une mise en œuvre dès cette année, mais finalement le service a revu son calendrier à la faveur de la présentation des résultats du deuxième trimestre.

Crédit : Venti Views, Unsplash

L'abonnement Netflix moins cher financé par la publicité sera donc lancé au début de l'année prochaine, et dans une poignée de pays sans préciser lesquels. C'est comme on sait maintenant Microsoft qui va prendre en main l'inventaire publicitaire de Netflix. « Avec le temps, notre espoir est de créer un modèle publicitaire meilleur que la télévision linéaire », explique l'entreprise, « [un modèle] plus transparent et pertinent pour les consommateurs et plus efficace pour nos partenaires publicitaires ».

En revanche, l'entreprise ne donne aucune précision sur le volume des pubs ni quand ou comment elles s'afficheront. En ce qui concerne la chasse au partage de comptes, Netflix teste deux approches différentes : le compte payant pour les utilisateurs qui ne vivent pas dans le même foyer, et l'ajout d'une maison supplémentaire pour les résidences secondaires.

Pour le reste, les résultats du deuxième trimestre se révèlent certes décevants, mais moins pires que prévu. Netflix a perdu 970 000 abonnés durant le printemps, alors que 200 000 avaient quitté la plateforme au premier trimestre. Néanmoins, le service de streaming avait annoncé une prévision de 2 millions d'abonnés en moins pour les mois d'avril, mai et juin : l'honneur est presque sauf.

L'alerte est cependant de mise pour les marchés américain et canadien, qui accusent une perte de 1,3 million d'abonnés : la hausse des prix du mois de janvier a fait mal. En Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA), Netflix perd 800 000 abonnés. En Asie-Pacifique, le service a cependant recruté 1,1 million de clients en plus, mais c'est aussi le résultat de la baisse des prix en Inde.

La plateforme compte 220,67 millions d'abonnés dans le monde, un chiffre en hausse de 5,5 % d'une année sur l'autre. Le chiffre d'affaires s'établit à 7,9 milliards de dollars (+8,6 %), le revenu net à 1,4 milliard. Plus important encore, le revenu moyen par abonné a augmenté de 7 %, hors impact des taux de change (+6 % en EMEA, +10 % aux États-Unis/Canada).

Un dernier mot pour souligner que Netflix reste le service le plus vu et de loin aux États-Unis, avec 1 300 milliards de minutes depuis le début de la saison 2021/2022, contre 245 milliards pour Disney+, 174 milliards pour Prime Video, 128 milliards pour Hulu et un petit 22 milliards pour Apple TV+.


Tags
avatar lldjandoll | 

@Devs

Tout à fait. Sans compter l’essence et le temps de déplacement.

avatar Devs | 

@lldjandoll

👍

avatar Who1amFr | 

Sait-on quelle sera la qualité des vidéos ?
(240p, 480p, 1080p, 4K)

avatar Glop0606 | 

La perte d’abonnés est quand même contenue. Le financement par la pub peut cependant être pour Netflix une très bonne chose: plus d’abonnés et plein de revenus car oui la pub rapporte surtout avec une telle audience. Après les séries seront diffusées avec un épisode par semaine,… mais wait… on retombe dans l’ancien modèle de la TV à papa. Quelle ironie!

avatar pilipe | 

@Glop0606

C’est quand même un comble pour une entreprise de faire son business sur une nouvelle façon de regarde la télé, et au final de finir par faire la même chose que les chaînes classique. Qu’ils misent sur la qualité plutôt que la quantité. Netflix ne comprend rien apparement.

avatar adixya | 

"le service de streaming avait annoncé une prévision de 2 millions d'abonnés en moins pour les mois d'avril, mai et juin : l'honneur est presque sauf."

Bah oui, c'est une manipulation grossière pour faire passer leur baisse de 1 millions comme étant une super nouvelle. Du coup l'action est remontée ! Bravo netflix.

avatar pagaupa | 

Netflix devrait surtout se poser les bonnes questions…
Ce n’est pas en bridant le partage de compte ou en truffant son streaming de pub qu’il retiendront les abonnés qui se barrent…
La question est: pourquoi se barrent-ils?
Moi j’ai la réponse si ça les interesse…et si mon cas n’est pas représentatif, qu’ils fassent un sondage auprès des abonnés… ils auront sans aucun doute la bonne raison.

avatar pilipe | 

@pagaupa

Cela me fait penser aux resto qui rencontrent des soucis et qui décident de servir des surgelé. C’est la mauvaise décision. Si tu perds des clients, ce n’est pas en servant des plats de plus mauvaises qualité que cela va améliorer la situation. Pareil dans ce cas. Ils ont déterminé le problème, mais n’ont pas pris les bonnes solutions. S’ils veulent récupérer des clients, qu’ils arrêtent avec leur forfait en fonction de la qualité des vidéos. Mettre la 4K sur tous les forfaits.

avatar pagaupa | 

@pilipe

Exactement ! Je ne sais pas où est la solution mais renouer avec des séries et des films de qualité serait déjà pas mal… et arrêter avec des saisons qui sont pires que l’arlesienne…
On attend toujours the Crown, un exemple parmi tant d’autres..
Bref! Un abonnement pendant deux mois tous les ans semble être la solution en attendant qu’ils se réveillent…

avatar softjo | 

Ce qui me pousse à partager mon compte? la formule écran unique a une résolution des années 90…

Pages

CONNEXION UTILISATEUR