Xavier Niel s'empare d'Orange Suisse

Mickaël Bazoge |

Xavier Niel, Patrick Drahi, même combat ? Alors que le patron d'Altice, propriétaire de SFR et Numericable, est aussi très présent en Israël (avec l'opérateur Hot) et au Portugal, son homologue d'Iliad multiplie les emplettes à l'international : en avril, il acquiert à titre personnel Monaco Telecom, et on apprend que le milliardaire vient d'acquérir un poisson beaucoup plus gros. Il s'agit d'Orange Suisse, pour lequel Niel lâche 2,3 milliards d'euros (2,8 milliards de francs suisses).

Crédit Dominic Favre, Keystone

Là encore, le patron de Free a déboursé la somme sur ses fonds propres, plus précisément ceux de sa holding personnelle NJJ Capital, qui reprend à la société britannique Apax sa participation (acquise en 2012) au sein d'Orange Suisse. « Ma plus haute priorité sera de gérer Orange Suisse en accord avec l'environnement et les spécificités du marché suisse. En tant que nouveau propriétaire, NJJ apportera de la continuité aux clients ainsi qu'à ses employés et sa direction », explique Xavier Niel dans le communiqué. Ce dernier avait déjà tenté de s'offrir Orange Suisse en 2011, sans succès.

Au second trimestre 2014, Orange détenait 18.3% du marché helvète, contre 27,4% pour Sunrise et 54,3% pour Swisscom. Xavier Niel sera propriétaire d'Orange Suisse à la fin du premier trimestre 2015, si les autorités de régulation autorisent le rachat.

On ne peut s'empêcher de rapprocher la vente de l'ex filiale suisse d'Orange à celle d'EE (Everything Everywhere) en Grande-Bretagne. L'opérateur, coentreprise entre Orange et Deutsche Telekom, est le numéro un sur le marché de la téléphonie outre Manche. Il va être revendu à BT pour 15,7 milliards d'euros, Orange en récupérant un peu plus de 6 milliards. Les structures financières des branches d'Orange en Grande-Bretagne et en Suisse sont très différentes, mais ces deux opérations montrent que les grandes manœuvres sont loin d'être terminées dans l'Europe de la téléphonie. Niel et Drahi aiguisent leur appétit.


avatar teom | 

Vraiment génial! Les opérateurs suisses arrêteront peut-être enfin de se moquer des consommateurs!

avatar C1rc3@0rc | 

Pourvu que Niel applique le meme régime a la Suisse des telecom que ce qu'il a fait en France: enfin un service de qualité a un prix décent, le reve!

avatar Memo | 

@C1rc3@0rc :
Un service de qualité ? Toi tu n'as jamais essayé autre chose que Free on dirait

avatar MarcMame | 

@Memo :
Pourquoi aller ailleurs quand on et satisfait ? Par contre ce qui est incompréhensible c'est toutes ces personnes qui crache sur free sans en partir. (À moins que ce soit de la méchanceté purement gratuite ?)

avatar C1rc3@0rc | 

Ancien client Orange puis SFR, puis Bouygues et de MVVO depuis 1999 qui s'est fait tondre pendant des années par le cartel des 3 en France.
Ancien client Swisscom puis Orange Suisse

Alors oui la qualité de service dans le mobile je connais depuis un moment.
En France Free propose au moins aussi bien que les autres, pour moins cher et depuis le début.
En Suisse c'est simple, le service est lamentable, le seul choix qu'on a c'est de vouloir payer plus ou moins cher… Un peu la France des années 90 en gros...

avatar slinkytheboy | 

Un service de qualité ? Free ?
Merci j'ai bien ri...
Free m'a laissé 1 mois sans connexion ADSL et Free Mobile m'a cruellement rappelé les premices de la téléphonie mobile.
XN a fait bougé les choses, certes.

avatar odemeusy | 

Et si en plus il y avail le roaming gratuit vers la Suisse....;)
Merci monsieur Niel!!

avatar gave06 | 

Maintenant il faut espérer que ça fasse baisser les prix en Suisse :)

avatar Scs38 | 

Xavier Niel ; ce troll ! ;)

avatar MarcMame | 

@Scs38 :
Vous en êtes un autre.

avatar Ali Baba | 

EE va être revendu à ce loser de BT ? Et moi qui voyais déjà cette coentreprise comme prémisse a un rapprochement entre Orange et Telekom...

avatar cecemf | 

Orange suisse ça t'il devenir FREE Mobile ?!

avatar Cem | 

Ce n'est pas Free mais XN qui s'offre Orange Suisse. Nuance.

avatar YAZombie | 

Je trouve cet apparent désengagement européen d'Orange plutôt inquiétant. C'est quoi la stratégie?

avatar Applesoft | 

Si Orange vend certains de ses actifs, c'est pour en retirer du cash et investir dans son réseau français probablement. Et ça permet aussi de ne pas trancher dans les dépenses de fonctionnement du groupe qui sont élevées.

La stratégie de synergie au niveau transnational n'existe pas. On a vu le parcours des Telefonica, Vodafone & Co. Il n'y aucune logique "industrielle" à vouloir devenir un acteur européen de la téléphonie (contrairement à ce qu'on racontait au début des années 2000).

Dans le cas de Niel, que ce soit Free, Monaco Telecom ou Orange Suisse, il faut les voir comme des participations indépendantes les unes des autres. Donc lui aussi pourra revendre s'il le souhaite avec une éventuelle plus-value sans pour autant pénaliser son groupe puisqu'il n'y a pas de réelles synergies entre ces participations.

avatar christcake | 

@YAZombie :
Il faut savoir qu'Orange a vendu Orange Suisse en 2012. Donc ce désengagement n'est pas nouveau

avatar C1rc3@0rc | 

De plus contrairement a ce que l'on croit, la Suisse n'est pas dans l'Europe… Et en Suisse y a le mammouth débordant de graisse et monopolistique comme pas deux: Swisscom. Il va lui en falloir du travail et de la ténacité a Niel s'il veut réussir a libérer le marche suisse… d'autres s'y son casses pas que les dents.

Ceci dit le désengagement apparent de Ft/Orange c'est surtout pour une diversification de l'investissement et une stratégie de reaquisition programme… vers le contenu.

Le marché va devenir pan européen d'ici 1 ou 2 ans (tout dépend de l'efficacité des lobbies a ralentir l'application des réglementation de la CE), donc fini les frontières, fini le roaming, fini les opérateurs nationaux qui moissonnent dans leur près carre…
D'ici 10 ans on va se retrouver avec 3 ou 4 opérateurs depuis la Bretagne jusqu'a l'Ukraine (enfin ce qu'il en restera d'ici la).
Donc les montages financier a base de holding du type d'Orange, ils tiendront pas la route, faut convertir le système, et ça commence pas des redéfinition des stratégies financière. Le modèle de cartel ne tiendra pas non plus (la CE y veille) donc c'est pas sur le prix des abonnements que se feront les rivières de diamants d'antan, mais sur le contenu… ça tombe bien, c'est justement le rapprochement (ou plutôt l'intégration) en cours entre l'industrie du divertissement et les opérateurs mobile…

Ben oui faut bien comprendre, acquérir un petit opérateur national, c'est moins difficile et moins cher que d'acquérir une construction multinationale derrière une holding avec filiales en europe… meme si a l'origine c'est le meme groupe et que paradoxalement c'est l'ui meme qui se rachète (n'est ce pas SFR/Viendi/UniverSale)

avatar Memo | 

Que XN regle le probleme du reseau en France deja, on verra plus tard pour l'international

avatar MarcMame | 

@Memo :
Tu es handicapé au point de ne pas savoir faire plusieurs choses en même temps ??
Par exemple troller et dire quelque chose d'intelligent ?

avatar slinkytheboy | 

Parce qu'un handicapé ne sait pas faire plusieurs choses en même temps ?
Assez sectaire je trouve...

avatar MarcMame | 

@slinkytheboy :Assez sectaire je trouve...
--------------
Et si tu lisais les phrases jusqu'au bout ?

"Tu es handicapé AU POINT DE......"

avatar levincefr | 

Des problèmes de sécurité chez Sony ? Qué nouvelle !

avatar daxr1der | 

@teom :
Oui avec un reseau d'orange je suis d'accord avec toi. Mais en france il se moque toujours des consommateurs,par sa qualité de réseau inexistante...

avatar MarcMame | 

@daxr1der :
Arrête un peu ton troll a deux balles.
La situation n'a aucun rapport. Et jusqu'à preuve du contraire personne ne t'oblige à souscrire chez free en France. Si ? Lorsqu'on est dans un marché concurrentiel le seul responsable de ses choix c'est le consommateur.
Et avant l'arrivé de Free il n'existait AUCUNE différence tarifaire entres les 3 opérateurs.
TOUT LE MONDE se faisait entuber par eux.
Sors de France et cherche 1 seul pays dont les consommateurs ne rêvent pas d'un opérateur comme free chez eux. 1 SEUL !

avatar C1rc3@0rc | 

+1
je dirai meme: "sors d'Europe et cherche 1 seul pays dont les consommateurs ne rêvent pas d'un opérateur comme free chez eux. 1 SEUL !"

Viens voir aux USA ou pire au Canada comment ça se passe, et apres on reparle des tarifs et de la qualité de Free...

avatar MiniMac | 

S'il veut faire une première comme en Février 2012 il lui faudrait sortir un forfait utilisable aussi bien en France qu'en Suisse 365 jours/an dans les mêmes conditions de chaque côté de la frontière : là ça ferait du buzz et ramènerai des clients et une très forte pub !
Osera-t-il ? Ou se contentera-t-il de suivre les autres …?
L'avenir le dira …ou pas …!?!

CONNEXION UTILISATEUR