Comme Bouygues, SFR freine des quatre fers sur la 5G

Sabrina Fekih |

Et si l'arrivée de la 5G était reportée ? C'est un scénario que certains opérateurs appellent eux-mêmes de leurs vœux. Après Bouygues Telecom, c'est au tour de SFR de plaider pour un délai.

Alors que les forfaits 5G devaient initialement faire leur apparition ce mois-ci, la crise sanitaire a tout remis en cause. Il y a deux semaines, Martin Bouygues a exprimé des réserves sur le calendrier de la 5G. Dans une tribune, l'homme d'affaires a soutenu que cette évolution technologique « n'est pas la priorité du pays » compte tenu de la situation actuelle. Il a appelé à reporter la mise aux enchères des fréquences « de quelques mois supplémentaires », alors que celle-ci, initialement prévue le 21 avril, a déjà été reporté à cet été.

Cette requête, qui n'a pas manqué d'étonner le président de l'ARCEP, est appuyée par SFR. Grégory Rabuel, le PDG de l'opérateur au carré rouge, s'interroge sur l'intérêt de la 5G dans un futur proche : « Avons-nous besoin de la 5G à court terme ? Ce n'est pas sûr. D'abord la fibre et la 4G », a-t-il déclaré au Figaro.

Il propose de repenser l'agenda des installations, en raisonnant « sur la base d'une équation globale, et non chaque chantier séparément : fibre, 4G dans les zones rurales et 5G », détaille-t-il. Les quatre opérateurs sont supposés avoir converti tous leurs sites 2G et 3G existants en 4G et couvrir 75 % des zones blanches d'ici la fin de l'année, et la totalité en 2022.

La liste des différents engagements pris par les opérateurs dans le cadre du « New Deal » passé avec l'État.

Le patron de l'opérateur au carré rouge insiste aussi sur l'importance de mettre en place « une vraie 5G », car selon lui « si un opérateur lance la 5G simplement en utilisant les fréquences 700 MHz, ce serait scandaleux. » La bande des 700 MHz, qui est déjà largement utilisée par Free Mobile pour la 4G, peut en effet « accueillir » la 5G, mais de manière partielle uniquement.

La position d'Orange et Free sur la 5G est toute autre : eux appellent à ce que les enchères se tiennent comme prévu cet été. La révision du calendrier pourrait bien intervenir contre le gré de ces opérateurs. Quand elles ne sont pas accusées d'être à l'origine du coronavirus, les antennes 5G font toujours l'objet de craintes. Des militants écologistes ont saisi la justice concernant le déploiement de la 5G. Ils réclament une expertise judiciaire sur la technologie afin d'établir « la mise en place de mesures efficaces sur la prévention du risque pour la santé humaine et l’environnement ».

Pour l'heure aucun report n'est envisagé. « Aujourd’hui les options principales, c’est juillet ou septembre » avait affirmé le président de l’Arcep auprès de l’AFP en mai. Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances, a pour sa part répété ce matin que la 5G « n'est pas un gadget » et qu'il faut la déployer le plus rapidement possible.


Tags
avatar victoireviclaux | 

@quetzal

Quels sont tes sources ?

avatar narugi | 

Il ne faut surtout pas reporter. Si Bouygues et SFR freinent des 2 pieds c’est qu’ils n’ont simplement pas la capacité d’investissement nécessaire pour mener le combat sur les 2 fronts à savoir :
• fibrer les antennes 5G
• Fibrer le territoire pour le fixe

Seuls Orange et Free ont travaillé en amont pour préparer l’arrivée de la nouvelle génération de réseau. C’est bien fait ! Gouverner c’est prévoir ! Et ce n’est pas ce que c’est faire Bouygues et Drahi. Privilégiant les dividendes.

La 4G c’était bien car pas besoin forcément de fibrer mais là ils n’ont plus le choix... un de ces opérateurs selon moi est appelé à disparaître dans les prochaines années.

avatar victoireviclaux | 

@narugi

+1

avatar bhelden | 

La 5G c’est le début du monde de demain ; un monde ultra connecté façon Watch Dogs (jeux vidéo) avec voitures autonomes qui communiquent entre elles etc etc.

Faut pas voir a court terme ce que ça peut représenter bande de petits esprits, parce qu’effectivement même si la 5G sortait dans 3 mois on est d’accord que ça changerait pas grand chose au début, surtout pour le grand public.
En revanche de nouvelles technologies vont pouvoir émerger grâce à tout ça, et c’est cool.

avatar Malvik2 | 

Test à l'instant avec l'app NPerf du débit de la 4g sur mon iPhone XR, je suis chez SFR:
11 mb/s, en Max, moyenne de 10.

Soit à peine le niveau de la 3g+.
Et je suis en campagne, on est pas 5000 sur la même antenne.

Donc moi je dit que les opérateurs nous envoient déjà la vrai 4g partout, à commencer par SFR.
Parce que 11mb/s pour de la 4g quand même bien standardisé depuis 8 ans, on frôle le foutage de gueule en règle la...

avatar Jay69 | 

C’est quand même dommage que la France se retrouve toujours en retard .. malheureusement pas que sur la 5G .. on n’est quand même pas dans un pays sous développé... 🤔 , au moins faire les enchères préparer le terrain et ne pas perdre encore du temps ⏳ sinon dans 3 ans on ne l’aura toujours pas .. Les entreprises recherchent, la fibre et la 5G , couplé à une bonne 4G! Ma fois .. 🙄

avatar zspy59 | 

Qu’ils couvrent déjà les zones blanches, les zones non 4G, avant de déployer la 5G

avatar spezzic | 

@zspy59

D’accord avec toi.
Ramenons le probleme a un exemple simple. Les zones non rural ont l’eau courante et les zones blanches vont encore chercher l’eau au puit ! Voila la réalité de l’inégalité de connection en France en 2020. Qu’on mette d’abord tout le monde sur une egalite de connection et de debit avant d’investir et de creuser encore plus le faussé entre zones couvertes et zones blanche !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR