DGAC : dans les avions, la 5G brouille l'écoute

Mickaël Bazoge |

Ça finira bien par arriver un jour, il sera de nouveau possible de voyager en avion facilement. Mais sachez que votre smartphone 5G ne sera pas le bienvenu ! La Direction générale de l’Aviation civile (DGAC), l'administration en charge de la sécurité et de la sûreté du transport aérien, a passé le mot auprès des opérateurs de vol : ces appareils devront être éteints ou placés en « mode avion »1 car « l'utilisation d'appareils 5G à bord des aéronefs pourrait conduire à des risques d'interférences conduisant à des erreurs potentielles sur les mesures d'altitude », a précisé la DGAC.

Crédit : Juhan Sonin, CC BY 2.0

Selon la DGAC, la 5G provoque des interférences qui brouillent le signal « par une onde de fréquence proche et de puissance comparable ou supérieure à celle des radioaltimètres ». Les erreurs provoquées par ces interférences sont « particulièrement critiques lors des phases d'atterrissage aux instruments ».

La direction de l'aviation civile a déjà obtenu que la puissance des émissions des antennes 5G soit limitée à proximité des 17 aéroports français certifiés pour des atterrissages en tout temps. Avec l'aide de l'ANFR, une surveillance accrue des antennes déployées a été mise en place pour les 123 aéroports du territoire. En cas de perturbation, les autorités pourront réagir rapidement.

La DGAC avait provoqué la colère des opérateurs en fin d'année. L'administration avait en effet émis des réserves sur le déploiement de la 5G aux abords des aéroports, après les enchères de septembre dernier. Elle a alors lancé des analyses techniques complémentaires, suite à une étude américaine qui concluait à des risques pour les radioaltimètres des avions.


  1. En 2014, l'Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) a levé l'obligation de passer les appareils en mode avion durant les phases de vol et de circulation au sol.  ↩︎

Tags
#5G
avatar r e m y | 

C'est sûr! De nuit, se taper une panne de micro avec un passager qui te brouille l'écoute, ça peut être fatal... 🥺

avatar frankm | 

@r e m y

Il parle du radioaltimètre basé sur une fréquence micro-ondes. Cet appareil mesure la hauteur au sol.
Par exemple à l’atterrissage (Airbus) :
A 50 pieds l’avion passe le seuil de piste, l’avion annonce FIFTY et change ses commandes.
Puis FORTY.
A 30 pieds l’appareil se cabre, l’avion annonce THIRTY.
A 20 pieds il faut mettre les gaz au ralenti, l’Airbus annonce RETARD RETARD.
Puis TEN, FIVE. C’est l’atterrissage ensuite.
Si le radioaltimètre est troublé, brouillé, ça ne va pas le faire.
Pire, dans le cas d’un atterrissage automatique on utilise le radioaltimètre pour définir les minima. 100 pieds pour un A320, ou 50. Aux minima, il faut avoir un visuel sur la piste sinon remise des gaz. Le minima pour un A380 peut être 0. Donc oui le radioaltimètre doit être fiable

avatar Link1993 | 

@frankm

C'est 0 pour tous les avions qualifiés ILS CAT3C, ainsi que les pistes équipées ^^

avatar byte_order | 

@frankm

Y'a aussi un risque de conséquence sur l'avertisseur de proximité du sol, qui lui aussi se base sur une radiosonde.
Un atterissage ou même un décollage avec peu de visibilité d'un aéroport entouré d'un relief important pourrait être risqué si la mesure de radiosonde est perturbée.

Sauf si l'onde de la radiosonde utilisée pour cela n'est pas dans les frequences que celle verticale. Je ne suis pas sûr.

avatar Link1993 | 

@byte_order

L'alerte du GPWS est basée surtout sur le GPS et la base de données installées sur l'ordinateur de l'avion. Donc pas de soucis de ce côté là :)

avatar jt_69.V | 

@r e m y

Et si en plus il y a un dragon cachant une phlébite à bord, c'est foutu !

avatar Valiran | 

y'a de la contrepèterie dans l'air !

avatar jcp25 | 

@Valiran Merci pour avoir signalé la contrepèterie.
@Remy Merci pour la contrepèterie
🐾🐈🐈🐾

avatar BitNic | 

👏 ah oui le titre...

avatar MachuPicchu | 

Y a pas à dire, MacG sans Mickaël, ça serait quand même moins marrant 😁

avatar Paquito06 | 

Les ingenieurs ne peuvent ils pas brouiller/cloisonner les eventuelles ondes 5G en cabine?
Y a le wifi dans tous les avions aujourd’hui, qui fonctionne en mode avion, donc pas (plus) besoin de reseau cellulaire.

avatar Link1993 | 

@Paquito06

La physique n'est pas magique...... Une histoire de fréquence tout ça ^^

avatar Paquito06 | 

@Link1993

"La physique n'est pas magique...... Une histoire de fréquence tout ça ^^"

Ouais 😅 C’pas mon domaine d’application, donc je me pose la (simple) question 😋

avatar Link1993 | 

@Paquito06

Notre environnement a donné une impression que tout est magique et que l'on peut tout faire !

On peut faire beaucoup, mais à un moment, ça ne passe plus et on a tendance à l'oublier. Je vois ça beaucoup dans les grandes villes d'ailleurs !
Et c'est vraiment le cas sur les sujets ou tout le monde à son avis à donner 😬

(Un ingénieur habitant une grande ville 😁)

Bon, après, je ne suis pas expert en fréquence et télécommunications.

Mais en gros, quand tu émet sur une fréquence, une autre émission sur la même va venir additionner l'information, et du coup la corrompre si tu n'as pas des "protections" permettant de détecter une erreur de manière convenable. Et parfois ça peut tellement s'additionner, qu'un des signale peut être complètement perdu.

En gros, voici le principe :)

avatar Paquito06 | 

@Link1993

"Notre environnement a donné une impression que tout est magique et que l'on peut tout faire ! "

J’ajouterais, immediatement et sans frais. 😣

Merci pour les details plus bas 👍🏼

avatar Link1993 | 

@Paquito06

C'est très très simplifié, mais ça permet de comprendre, donc pas de soucis ! 😉

avatar CorbeilleNews | 

@Paquito06

Le moindre défaut du blindage d’un câble et le brouillage risque aussi de s’appliquer au câblage de l’avion

Les câbles passent dans le fuselage donc brouiller c’est bien mais tout peut l’être et les téléphones risquent peut-être même d’augmenter leur puissance en contrepartie

avatar Paquito06 | 

@CorbeilleNews

"Le moindre défaut du blindage d’un câble et le brouillage risque aussi de s’appliquer au câblage de l’avion

Les câbles passent dans le fuselage donc brouiller c’est bien mais tout peut l’être et les téléphones risquent peut-être même d’augmenter leur puissance en contrepartie"

Je comprends ces risques. Peut etre qu’a l’aide de la geocalisation, le reseau cellulaire pourrait etre desactivé afin d’eviter que le telephone s’accroche au reseau dans un avion 🤨

avatar CorbeilleNews | 

@Paquito06

Mais pour cela il faudrait que la géolocalisation soit activée sur le téléphone. Et cela ne marche pas très bien dans la cabine d’un avion

D’autant qu’il faudrait que l’OS prenne cela en charge (le blocage)

Et comment dissocier si tu es dans un avion, une montgolfière, un planeur ou un vieux coucou qui ne craint pas ce genre de chose ?

avatar Paquito06 | 

@CorbeilleNews

"Mais pour cela il faudrait que la géolocalisation soit activée sur le téléphone. Et cela ne marche pas très bien dans la cabine d’un avion

D’autant qu’il faudrait que l’OS prenne cela en charge (le blocage)

Et comment dissocier si tu es dans un avion, une montgolfière, un planeur ou un vieux coucou qui ne craint pas ce genre de chose ?"

Quand tu passes la porte d’un avion, tu pourrais recevoir une alerte sur ton telephone qui t’invite a activer le mode avion si tu as la tete en l’air et que tu n’ecoutes pas les consignes?

avatar CorbeilleNews | 

@Paquito06

🤪 pas besoin, les PNC le disent déjà a un moment ou le voyageur est plus disponible pour le faire

De plus le civisme et ceux qui ne croient à rien s’en fiche bien

avatar Paquito06 | 

@CorbeilleNews

"🤪 pas besoin, les PNC le disent déjà a un moment ou le voyageur est plus disponible pour le faire

De plus le civisme et ceux qui ne croient à rien s’en fiche bien"

Je partage 😔 Hate de voir la solution trouvee a ce probleme, forcer les passagers a se mettre en mode avion 🥸

avatar byte_order | 

@Paquito06
> Les ingenieurs ne peuvent ils pas brouiller/cloisonner les eventuelles ondes 5G en cabine?

Ouais, on va devoir modifier à grand frais les dizaines de milliers d'avions de ligne pour ajouter un cage faraday avec une maille microscopique, vue les fréquences concernées.
Allez, hop.

Ayons le sens des priorités.

avatar Paquito06 | 

@byte_order

"> Les ingenieurs ne peuvent ils pas brouiller/cloisonner les eventuelles ondes 5G en cabine?

Ouais, on va devoir modifier à grand frais les dizaines de milliers d'avions de ligne pour ajouter un cage faraday avec une maille microscopique, vue les fréquences concernées.
Allez, hop.

Ayons le sens des priorités."

“Ils” ont bien modifié les avions pour y ajouter du wifi depuis 10 ans, et ca marche bien, alors pourquoi pas. Je suis certain que les constructeurs y travaillent 🥸

avatar sachouba | 

@Paquito06

Non, il n'y a pas de Wi-Fi dans tous les avions (notamment sur les vols domestiques ou intra-européens), et quand il y en a, il est souvent payant.

Un avion est déjà une cage de Faraday (le fuselage) avec des trous (les hublots). Les hublots sont suffisamment larges pour laisser passer les fréquences des réseaux mobiles.
À moins de couvrir les hublots de filets métalliques, on ne peut pas vraiment bloquer les connexions 5G à l'intérieur de l'avion. Cela bloquerait aussi toutes les autres connexions entre l'intérieur et l'extérieur (notamment les appels d'urgence lorsque l'appareil est au sol, par exemple).

Ajouter un brouilleur de 5G ne réglerait pas le problème, car le brouilleur lui-même pourrait interférer avec les instruments de mesure, et les smartphones chercheraient tout de même à se connecter à la 5G (en émettant des signaux qui pourraient interférer avec les instruments eux-aussi).

avatar Paquito06 | 

@sachouba

"Non, il n'y a pas de Wi-Fi dans tous les avions (notamment sur les vols domestiques ou intra-européens), et quand il y en a, il est souvent payant.”

Aux US, on a le wifi a bord depuis 10 ans (parfois gratuit, parfois payant). A l’internationale, Emirates, Turkish, Air France, etc. le proposent aussi. C’est pas ca qui manque.

“Un avion est déjà une cage de Faraday (le fuselage) avec des trous (les hublots). Les hublots sont suffisamment larges pour laisser passer les fréquences des réseaux mobiles.
À moins de couvrir les hublots de filets métalliques, on ne peut pas vraiment bloquer les connexions 5G à l'intérieur de l'avion. Cela bloquerait aussi toutes les autres connexions entre l'intérieur et l'extérieur (notamment les appels d'urgence lorsque l'appareil est au sol, par exemple).”

Mais on peut bloquer certaines frequences et en laisser passer d’autres, non? Le cockpit peut etre isolé, aussi.

“Ajouter un brouilleur de 5G ne réglerait pas le problème, car le brouilleur lui-même pourrait interférer avec les instruments de mesure, et les smartphones chercheraient tout de même à se connecter à la 5G (en émettant des signaux qui pourraient interférer avec les instruments eux-aussi)."

Je sais pas. J’imagine un brouilleur au niveau du siege pour les ondes 5G. Je reve surement 😀

avatar sachouba | 

@Paquito06

Le problème du Wi-Fi n'est donc pas résolu, s'il n'est pas gratuit.

Non, on ne peut pas uniquement bloquer certaines fréquences avec une cage de Faraday.
Quant on bloque 1 fréquence, on bloque toutes les fréquences inférieures.
Je ne connais pas de méthode qui permette de bloquer (et non brouiller) 1 fréquence d'ondes électromagnétiques en particulier et pas les autres.

Une solution possible serait des antennes 5G à faible puissance dans l'aéroport (ou dans l'avion) qui indiquent au smartphone qu'il soit basculer en 4G uniquement jusqu'à nouvel ordre (ou pendant 24h).
Je ne sais pas si la 5G actuelle permet ce genre de signalisation, mais c'est une solution tout à fait imaginable, comme lorsque les smartphones 4G basculaient en 3G pour recevoir un appel (avant la VoLTE).

avatar Paquito06 | 

@sachouba

"Le problème du Wi-Fi n'est donc pas résolu, s'il n'est pas gratuit.”

Tout a un cout. Inevitable pour les compagnies qui installent la solution a bord de chaque appareil de leur flotte (et depuis 10 ans y a plus d’excuse possible). Certaines compagnies absorbent le cout, d’autres non, mais le wifi existe bel et bien et y a pas de probleme.

“Non, on ne peut pas uniquement bloquer certaines fréquences avec une cage de Faraday.
Quant on bloque 1 fréquence, on bloque toutes les fréquences inférieures.
Je ne connais pas de méthode qui permette de bloquer (et non brouiller) 1 fréquence d'ondes électromagnétiques en particulier et pas les autres.”

Pourtant, certaines ondes traversent certains materiaux tres facilement (style ondes radio), d’autres non, comme la 5G qui y est tres sensible. D’où mon interrogation sur le bloquage de certaines frequences.

“Une solution possible serait des antennes 5G à faible puissance dans l'aéroport (ou dans l'avion) qui indiquent au smartphone qu'il soit basculer en 4G uniquement jusqu'à nouvel ordre (ou pendant 24h).
Je ne sais pas si la 5G actuelle permet ce genre de signalisation, mais c'est une solution tout à fait imaginable, comme lorsque les smartphones 4G basculaient en 3G pour recevoir un appel (avant la VoLTE)."

Oui ca pourrait etre pas mal. Mais dans l’avion, si ton telephone est allumé et cherche a capter une antenne 5G, qu’est ce qui l’en empeche?

avatar Fanoo | 

Ils n’ont qu’à mettre le wifi dans leurs avions. C’est dingue que ce soit toujours aussi rare / cher / compliqué / merdique d’avoir du wifi en avion en 2021....

avatar byte_order | 

@Fanoo
Cela n'empêchera nullement les ondes 5G venant des antennes de venir perturber les radiosondes des avions.

Quand bien même tous les passages seraient responsables et passeraient leur smartphone 5G en mode avion.

Ce qui, en pratique, n'est et ne sera jamais le cas de toute façon. Quand on voit qu'un passager a préféré réclamer régulièrement et manger des chips pendant plus d'une heure pour ne pas devoir porter un masque sur son visage, j'ai vraiment de gros doutes sur le sens des responsabilités, alors même que cela concerne directement la vie des gens.

avatar Link1993 | 

@Fanoo

Installer de la wifi, sous entendu (sauf chez Joon...) installer une méthode de connexion internet. En avion, c'est que par satellite, et faut une grosse antenne, à placer sur le dos de l'appareil.
C'est du pétrole brûlé en plus pour le petit confort de quelques passagers, pendant quelques heures. Franchement, c'est assez moyen...

Ah, et astuce pour savoir si l'avion a de la wifi à bord : regarde s'il y a une grosse bosse sur le dessus du fuselage. C'est la parabole de l'avion pour se connecter au satellite.

avatar Oliviou | 

La 5G c’est le progrès. Enfin c’est ce qui se dit par ici, même si personne n’a encore réussi à le démontrer. En revanche, les problèmes, faut juste se pencher pour les trouver. Mais la 5g, c’est le progrès.

avatar onclebobby | 

A ceux qui ont une panne de micro ;) ?

avatar bibac1 | 

Il y a un bon article du monde à ce sujet
https://www.lemonde.fr/sciences/article/2021/02/08/la-meteorologie-menac... .
L’aviation civile américaine s’inquiète aussi de la chose.
La 5G c’est le progrès mais il faut y aller tranquillement ;)

avatar max intosh | 

@Silverscreen

Le pire pour les pilotes c’est quand les canicules s’emballent.

avatar Bigdidou | 

A part ça, la 5G, c’est que du bonheur...
Faut y aller sans se poser de question.

avatar Lemon19 | 

Le plus dangereux en France reste l’état du contrôle aérien.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR