Test des iPhone 6s et iPhone 6s Plus

Nicolas Furno |

Une année sur deux, l’iPhone ne change pas d’aspect extérieur. Si l’on oublie l’iPhone EDGE, un même design est conservé deux ans, ce qui ne veut pas dire que l’on a le même appareil deux années de suite. « Une seule chose a changé. Tout. » glisse Apple sur son site, et même si c’est une formule un peu facile, il y a un peu de vrai derrière cette idée. L’iPhone 6s ressemble à l’iPhone 6, mais on a pourtant un nouveau téléphone sur de multiples points.

Au-delà de l’aspect esthétique, les composants à l’intérieur ont tous évolué, ou presque. On a toujours les mêmes écrans, mais le processeur est plus rapide et on a plus de mémoire vive, mais le capteur de l’appareil photo passe à 12 mégapixels, mais TouchID est bien plus rapide, mais on a 3D Touch…

À l’arrivée, la question reste toujours la même : faut-il acheter ce nouvel iPhone 6s ? Nous reviendrons sur les points techniques les plus intéressants par la suite, mais d’ici là, voici notre réponse écrite à quatre mains !

Sommaire

Un design encore plus banal (Mickaël)

Ne comptez pas trop sur le design pour faire la différence entre les générations 2014 et 2015 de l’iPhone. Comme pour les 3GS, 4S et 5s, c’est sous le capot que la gamme d’iPhone 6s/6s Plus recèle tout son intérêt. On notera tout de même qu’Apple a plié sous la polémique du bendgate, en remplaçant l’aluminium de l’iPhone 6 par un métal 7000 series. Cet alliage, déjà à l’œuvre dans l’Apple Watch Sport, est plus solide et d’après les tests les plus rigoureux, il faut vraiment le vouloir pour ne serait-ce que voiler un iPhone 6s Plus (et a fortiori un iPhone 6s).

Cliquer pour agrandir

Ce changement dans la conception du châssis se réalise au détriment du poids. Les iPhone 6s et 6s Plus pèsent un peu plus lourd que leurs prédécesseurs : il y a 14 grammes de différence entre l’iPhone 6 et l’iPhone 6s, et 20 grammes entre les deux phablettes. Pas vraiment de quoi se lamenter, en particulier pour le modèle de 4,7 pouces qui pèse très peu dans la main — c’est évidemment moins le cas pour l’iPhone 6s Plus, dont l’encombrement ne le rendait déjà pas particulièrement maniable dès la première version.

Ce qui est intéressant avec ce nouvel aluminium et les quelques grammes supplémentaires, c’est cette densité supérieure qui donne l’impression d’une meilleure prise en main. Pour ma part, je trouve qu’effectivement, l’iPhone 6s Plus se « tient » mieux dans la paume en atténuant l’aspect « savonnette » des modèles précédents. Je ne me cache pas non plus derrière mon petit doigt : il y a sans doute une part d’effet placebo dans cette sensation. Et il n’est pas question de jeter nos précieux étuis à la poubelle : les coques de protection restent plus que jamais obligatoires.

Cliquer pour agrandir

On comprend qu’il est humainement et techniquement impossible de changer radicalement de design chaque année, mais beaucoup d’entre nous — et moi y compris — aurions aimé qu’Apple trouve le moyen sinon d’effacer, du moins de réduire la visibilité des traits des antennes au dos des appareils. Si vous trouviez ces lignes peu esthétiques l’an dernier, il n’y a aucune raison pour que votre avis change en 2015.

De même, l’objectif de l’appareil photo qui déborde au dos de l’iPhone 6s continue de ressembler à une injure dans la quête de perfection de Jony Ive et de son équipe de designers. Ive avait parlé dans une interview d’une « optimisation vraiment très pragmatique » tout en concluant que « oui, en effet… ». Une manière de dire, sans le dire, que le résultat n’était pas idéal non plus à ses yeux.

Cela contribue à donner à ces smartphones une image de finition au rabais, alors que d’évidence Apple a investi beaucoup de temps et d’argent dans la conception et la production des iPhone 6s et 6s  Plus. Mais il suffit bien souvent d’une petite éraflure pour ruiner le tableau d’ensemble. L’ajout d’une coque atténuera cette impression en « noyant » dans le silicone ou le cuir la « bosse » de l’appareil photo. Mais c’est là un compromis bien insatisfaisant.

Cliquer pour agrandir

La vraie nouveauté visible du cru 2015, c’est le nouveau coloris « or rose », qui rejoint le gris sidéral, l’argent et l’or (la teinte apparue avec le 5s) au catalogue d’Apple. Cette couleur tire nettement plus sur le rose que sur l’or et pour un peu, on pourrait même la baptiser « cuivre » selon la lumière du moment. Je n’ai pas vraiment l’habitude d’avoir sur moi (ou de porter) des appareils de cette couleur.

L’iPhone 6s or rose avec un iPad Air 2 or — Cliquer pour agrandir

Autant la couleur or popularisée avec les iPhone 6 et 6 Plus a fini par me convaincre de sa pertinence (elle se révèle en effet relativement discrète), autant cet « or rose » me convainc moins. Sans doute ne suis-je pas dans la cible (Apple a d’abord imaginé cette teinte pour plaire au public chinois) ! Mais d’après les échos que nous en avons reçu, les modèles rose d’iPhone 6s et 6s Plus se vendent très bien, alors pourquoi pas !

Une génération décevante pour la photo… (Nicolas)

En cette année « S », je ne m’attendais pas à un tout nouvel iPhone, mais j’espérais beaucoup du côté de l’appareil photo. Il faut dire que depuis quelques années, on avait eu des progrès à chaque génération, mais aucune étape décisive. Le capteur de 8 mégapixels est la norme depuis l’iPhone 4s sorti en 2011, même s’il a été agrandi avec l’iPhone 5s de 2013. L’an dernier, l’iPhone 6 Plus avait gagné un stabilisateur optique qui améliorait la qualité de ses photos, mais on attendait toujours un progrès majeur.

J’espérais que ce serait pour cette année, mais c’est la grosse déception de cette génération. Certes, Apple a enfin augmenté le nombre de pixels, mais le passage à 12 mégapixels ne s’est accompagné d’aucun autre changement, ni du côté de la taille du capteur, ni du côté de l’optique. Et comme prévu, ce n’était pas une bonne chose.

Cliquer pour agrandir

Plus de pixels sur le même capteur, cela veut dire que chaque pixel est plus petit : on était à 1,5 µm depuis l’iPhone 5s, on est à 1,22 µm avec la nouvelle génération. On reviendra plus en détails sur cet aspect, mais concrètement, chaque pixel reçoit moins de lumière qu’avant, et ce n’est pas une bonne nouvelle. Certes, Apple a retravaillé la disposition des pixels pour limiter le bruit numérique et sans doute que l’on a évité le pire, mais ce nouvel iPhone n’est pas un meilleur appareil photo que son prédécesseur. En cela c’est assez décevant.

Apple maintient son excellence dans le domaine et on obtient de très belles photos si les conditions lumineuses sont bonnes. Avec un bon éclairage, mon iPhone 6s Plus est capable de sortir des clichés très réussis… mais mon ancien iPhone 6 Plus ne déméritait pas non plus dans les mêmes conditions. À quelques rares exceptions près, je n’ai pas réussi jusque-là à obtenir une photo réussie que j’aurais ratée avec l’ancien modèle.

Cliquer pour agrandir

Dès que les conditions lumineuses se détériorent, les iPhone 6s marquent toujours autant le pas. Il faut prendre soin de ne pas bouger sinon on a un résultat toujours aussi flou. Le bruit numérique a été un petit peu réduit par rapport à l’iPhone 6, mais il revient vite dès qu’il fait vraiment sombre. Même si un smartphone ne peut prétendre faire aussi bien qu’un appareil photo dédié, la concurrence fait mieux et les iPhone sont de plus en plus en retard.

En stabilisant l’appareil photo, l’iPhone 6s Plus ne démérite pas. Cliquer pour agrandir
Dès qu’il fait vraiment sombre en revanche, les nouveaux iPhone sont toujours autant en difficulté. Cliquer pour agrandir

Pour mon utilisation, l’appareil photo des nouveaux iPhone est une déception. On peut filmer en 4K et l’iPhone 6s Plus gagne une stabilisation optique pour les vidéos, ce qui est très pratique. On a ainsi la 4K pour zoomer pendant la vidéo tout en restant à la même qualité que le 1080p et la stabilisation pour obtenir des résultats plus propres. Mais je filme peu, et je n’utilise pas plus la caméra avant, qui a beaucoup progressé, il est vrai. En passant à 5 mégapixels et en utilisant astucieusement l’éclairage de l’écran en guise de flash, on obtient d’excellents résultats en mode selfie.

Deux selfies réalisés au flash avec un iPhone 6s Plus. Cliquer pour agrandir

Pour nous consoler, Apple a imaginé un nouveau mode, à mi-chemin entre les photos et les vidéos. Les Live Photos peuvent être amusantes, mais il faut trouver le bon sujet et ne pas se tromper au moment de les prendre. J’ai beaucoup essayé ce mode depuis la sortie du téléphone, et je n’ai pas obtenu beaucoup de résultats vraiment convaincants.

En théorie, c’est parfait pour mieux capter la dernière bêtise ou la pose mignonne d’un enfant ou d’un animal. Le problème, c’est que pour les réussir, les Live Photos nécessitent de garder son iPhone parfaitement stable pendant quelques secondes, ce qui est rarement possible dans ce cadre. Si vous bougez un tant soi peu l’appareil pendant la prise, le résultat est vite indigeste.

Et puis les Live Photos ne peuvent pas être facilement partagées pour le moment, ce qui n’incite pas à en faire beaucoup. On peut les utiliser sur l’écran verrouillé, certes, mais on ne change pas tous les jours de fond d’écran, en tout cas, je ne le fais pas. À choisir, j’aurais préféré un meilleur appareil photo de base, plutôt qu’une fonction qui reste un petit peu gadget, il faut bien le reconnaître.

Lire aussi :

… mais des performances impressionnantes (Nicolas)

L’appareil photo de l’iPhone 6s déçoit, mais ce n’est pas la seule fonction du téléphone, naturellement. Avec un petit peu plus de recul, ce qui me séduit le plus à ce stade ce sont peut-être les performances de l’appareil. Les iPhone 6 n’étaient pas particulièrement lents (surtout sur iOS 9), mais les iPhone 6s sont carrément rapides.

Cliquer pour agrandir

La majorité des latences que l’on avait encore, par exemple pour afficher les photos avec une grosse bibliothèque iCloud, ont disparu. Spotlight s’affiche enfin sans ralentissement côté interface et Safari ne recharge plus en permanence ses onglets (merci les 2 Go de RAM que l’on attendait depuis si longtemps) ! J’ai des réserves sur l’appareil photo, c’est vrai, mais il ne faudrait pas perdre de vue l’essentiel : il se lance très rapidement, ce qui évite de rater les photos les plus importantes !

Au quotidien, c’est vraiment agréable, à tel point que l’on trouve les iPhone 6 presque… lents. C’est très exagéré bien sûr, mais les nouveaux modèles surprennent par leur vitesse et c’est très agréable. Ne plus attendre pour une application, voir immédiatement le contenu d’une sélection dans une application… c’est une vraie réussite. À bien des égards, on retrouve l’instantanéité d’un iPad Air 2 et l’Apple A9 qui équipe les modèles actuels est un grand cru. Combiné aux 2 Go de mémoire vive, c’est un modèle qui va longtemps échapper à l’obsolescence tant redoutée.

La vitesse est telle qu’elle peut devenir une gêne, paradoxalement. Prenez le Touch ID de deuxième génération qui équipe les nouveaux iPhone. Il est si rapide qu’il devient difficile d’utiliser l’écran verrouillé ! À plusieurs reprises, en voulant simplement jeter un œil aux dernières alertes, ou pour utiliser les contrôles multimédias, ou encore pour bénéficier des suggestions Proactive, je me suis retrouvé sur l’écran d’accueil.

Ce n’est pas un défaut que l’on peut imputer à l’iPhone 6s néanmoins, mais plutôt à iOS qui devra probablement réinventer cet écran. En attendant, j’essaie de changer mes habitudes et d’utiliser le bouton de verrouillage… mais il n’est pas aussi simple d’accès. Je tiens mon iPhone 6s Plus posé contre mon auriculaire, et qu’il soit à droite ou à gauche, j’ai du mal à le presser… la housse en cuir d’Apple n’aide pas, il faut dire. Je pourrais ne pas utiliser les doigts associés à Touch ID, mais les habitudes ont la vie dure.

En revanche, Siri a bien progressé : si vous l’activez avec un bouton, il écoute instantanément, c’est vraiment pratique. « Dis Siri » fonctionne en permanence avec les iPhone 6s, même si ce n’est pas encore toujours au point. Il arrive que l’assistant vocal ne se lance pas quand on l’appelle, ou plus gênant, qu’il se lance quand on n’en veut pas… Apple a encore des progrès à faire en la matière !

En termes de vitesse, on appréciera aussi les bien meilleures performances des connexions sans fil des iPhone 6s. La nouvelle génération passe à la 4G de catégorie 6, ce qui devrait permettre d’atteindre les 300 Mbit/s… si l’on trouve un réseau compatible (étant chez Free mobile, je n’ai même pas essayé pour ma part). Le gain est aussi là pour le Wi-Fi : avec la fibre et un routeur suffisamment puissant, on double les débits en passant d’un 6 à un 6s. Pas mal !

3D Touch, la fonction qui fait la différence (Mickaël)

Jusqu’à présent, Force Touch ne m’avait convaincu qu’à moitié. Sur l’Apple Watch, où la technologie a été inaugurée, on ne sait jamais trop quand appuyer fortement sur l’écran, faute d’indicateur. Sur les trackpads des MacBook et MacBook Pro, la technologie est peu mise à contribution par Apple, ou alors de manière assez anecdotique (lire Détails sur les gestes Force Touch dans GarageBand ou Comment utiliser Force Touch dans Logic Pro X).

Cliquer pour agrandir

La rumeur annonçait depuis un moment l’intégration de Force Touch dans les nouveaux iPhone. Sachant ce qu’apportait cette technologie dans les précédents produits d’Apple, je m’attendais à une fonction « gadget » vite testée, vite oubliée. Quelle erreur ! L’implantation de Force Touch, rebaptisée 3D Touch pour l’occasion, est une vraie réussite technique et ergonomique sur les iPhone 6s.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

La fonction la plus immédiatement intuitive est Quick Actions. Ce succédané tactile au clic-droit affiche un menu d’options après un appui fort sur une icône, un contact, un point d’intérêt dans Plans, etc. Le geste est très naturel et après y avoir goûté, on se surprend très rapidement à vouloir exercer une pression sur toutes les icônes pour savoir ce qui s’y cache ! Si tous les éditeurs ne se sont pas encore mis aux Quick Actions, le déploiement est en cours et il est semble-t-il assez rapide.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Il faut évidemment que les raccourcis proposés soient utiles. La circonspection est de mise avec l’app Game Center qui propose d’envoyer une demande d’amitié (mais qui utilise encore ce logiciel ?), ou plus sérieusement, sur la logique qui prévaut à la sélection des contacts de l’application Téléphone.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

À la rédaction, une app tierce fait l’unanimité : Launch Center Pro qui laisse à l’utilisateur le choix des Quick Actions. Une excellente initiative qu’on aimerait voir sur d’autres logiciels, même s’il subsiste des bugs (suppression inopinée d’un raccourci, icône qui disparait…).

Je suis un peu moins enthousiaste concernant Peek et Pop, bizarrement traduits par Détail et Fenêtre en français. Le duo de fonctions nécessite un petit temps d’adaptation et on ne pense pas vraiment à l’utiliser naturellement — il est vrai qu’après ces années où tapoter sur un document ou un lien les ouvrait bêtement, il est un peu difficile de se faire à l’idée d’un intermédiaire.

Dans Apple Music, un Peek sur une Playlist, puis un glissement de la carte vers le haut dévoile une série d’options — Cliquer pour agrandir

Peek permet d’afficher l’aperçu d’un document, d’un lien, d’une playlist (dans Apple Music), d’un rendez-vous, d’une discussion… Un appui plus fort sur l’écran finit par afficher le fichier en question. À l’instar des Quick Actions, on a tendance à appuyer fort sur n’importe quel élément d’une application pour savoir si Peek et Pop sont disponibles (c’est la déception quand ce n’est pas le cas).

Quick Actions et Peek et Pop ne seront réellement intéressants et indispensables à notre quotidien d’utilisateurs d’iPhone 6s que lorsque les développeurs tiers en auront pris la pleine mesure. Ces derniers semblent toutefois avoir saisi tout l’intérêt qu’ils avaient à exploiter 3D Touch dans leurs applications ; de plus en plus de logiciels de premier plan prennent d’ores et déjà la technologie en charge.

La transformation du clavier virtuel en touchpad (un appui fort sur le clavier) saura se montrer utile à ceux qui en ont soupé de la « bulle » de sélection de texte, peu pratique. Quant au tiroir multitâche qui s’ouvre en appuyant le bord de l’écran, le mouvement n’est pas évident à prendre en main, même après plusieurs jours d’utilisation. On ira plus vite en double-cliquant sur le bouton d’accueil.

Cliquer pour agrandir

Conclure provisoirement sur 3D Touch est encore un peu difficile au vu de la jeunesse de cette technologie, mais on en perçoit tout de même les atouts assez rapidement, notamment les Quick Actions, qui sont le sommet du savoir faire d’Apple quand il s’agit de mêler matériel et logiciel. En cela, cette fonction spécifique à 3D Touch ressemble beaucoup à Touch ID : une technologie qui tombe aussi bien sous le sens que sous le doigt. Couplé aux sensations haptiques du Taptic Engine — un moteur de vibrations autrement plus fin et précis que tout ce qui s’est fait dans le domaine —, ce « clic doigt » est amené à prospérer dans les prochaines générations d’iPhone évidemment, mais aussi dans les futurs iPad.

Peek fonctionne aussi avec les URL dans Safari — Cliquer pour agrandir

Pour conclure…

À l’arrivée, peut-on recommander ce nouvel iPhone ? La réponse dépend tout d’abord de votre équipement actuel. Si vous avez un iPhone 5s ou un modèle plus vieux encore, la question ne se pose même pas vraiment. Les progrès réalisés par Apple sur plusieurs générations sont très importants et ne serait-ce que pour leurs grands écrans et pour le gain de performances, le changement est facile à justifier.

Avec son Apple A9 et ses 2 Go de mémoire vive, c’est en outre une génération qui devrait très bien vieillir. Le processeur est très puissant et il devrait tenir haut la main au fil des mises à jour d’iOS. L’iPhone 6, et a fortiori un iPhone 5s, devrait vieillir beaucoup plus rapidement en comparaison.

Si vous avez un iPhone 6, la réponse est loin d’être aussi évidente. Certes, il y a du nouveau, mais certains points n’ont pas progressé, voire ont baissé par rapport à l’année dernière. Les photos ne sont en général pas meilleures, les Live Photos sont encore un gadget et la vidéo 4K prend beaucoup plus de place pour un gain limité à l’heure actuelle. Et parmi les régressions, la pire est peut-être la batterie qui a perdu un peu de capacité cette année alors que l’on pouvait espérer un progrès au contraire.

Les iPhone 6s, comme les iPhone 6s Plus ont fait de la place pour intégrer la couche supplémentaire de 3D Touch et le Taptic Engine beaucoup plus encombrant que l’ancien vibreur. Apple promet une autonomie similaire néanmoins, essentiellement grâce aux progrès réalisés par iOS 9. À l’usage, il y a une grosse différence entre l’iPhone 6s qui peine à atteindre la fin de la journée si on l’utilise un peu trop et l’iPhone 6s Plus. Le plus gros téléphone d’Apple tient la journée et demi tranquillement, voire plus si on fait attention.

L’iPhone 6s Plus tient toujours aussi longtemps dans ces deux exemples. C’est bien, mais on aurait aimé que ce soit mieux.

Que les nouveaux iPhone fassent aussi bien, alors qu’ils sont beaucoup plus puissants et que leurs batteries sont plus petites, c’est déjà une belle performance. Mais on aurait aimé une meilleure autonomie, surtout pour l’iPhone 6s qui a toujours du mal à finir la journée.

Et si la vraie nouveauté de cette gamme 6s se cachait sous l’écran ? La technologie 3D Touch est encore un peu jeune et a besoin d’être prise en charge par les développeurs tiers pour montrer son vrai potentiel. Mais les Quick Actions ne devraient avoir aucun mal à s’imposer auprès des utilisateurs d’iPhone 6s et 6s Plus. Pour Peek et Pop, le coup de main sera un peu plus long et il faudra sans aucun doute un peu de temps pour intégrer cette notion d’aperçu dans la routine quotidienne.

Il n’en reste pas moins que 3D Touch apporte quelque chose de vraiment neuf et de rafraîchissant en termes d’interface utilisateur. Et c’est peut-être la nouveauté de cette gamme, celle qui aura le plus d’importance avec le recul, comme Siri pour le 4s, ou Touch ID pour le 5s. De quoi vous convaincre d’acheter un iPhone 6s ? Si les développeurs jouent le jeu, cette fonction pourrait vite devenir indispensable…

En revanche, le prix des iPhone était déjà élevé et il a encore augmenté cette année. Vendre 860 € un téléphone haut de gamme avec seulement 16 Go de stockage est vraiment gonflé de la part d’Apple. Au passage, faut-il encore déconseiller cette capacité de stockage et recommander 64 Go au minimum ? Certes, le prix de l’option est beaucoup trop élevé, mais vous n’avez pas vraiment le choix.

Même si vous n’installez pas beaucoup d’applications sur votre iPhone 6s, vous allez vite atteindre la limite des 16 Go. Et le cas échéant, iOS gère très mal le manque de place et vous n’aurez d’autres choix que de passer votre temps à retirer des éléments pour continuer à utiliser votre iPhone. C’est la pire des expériences et on espère à nouveau que l’iPhone 7 ne sera pas vendu avec moins de 32 Go de stockage. D’ici là, mieux vaut considérer que les tarifs commencent à 859 € pour le 6s et à 969 € pour un iPhone 6s Plus, les prix pour les versions 64 Go.

avatar ValeRoss46 | 

Merci MacG, je vais lire ça attentivement en attendant mon 6s plus 64 go : )

avatar yankee03 | 

Je vais passer pour ma part à un iPhone 6s Plus 64go
16go a l'heure actuelle c'est vraiment ricrac et je m'attend à de bon changement c'est sur il y'aura toujours des déçus les changements ont les apprécie vraiment quand ont à garder un téléphone au moins 2 à 3 ans mais bon après si on a le budget pour se le permettre de changer à chaque génération mais pour moi je compte le garder au moins 3ans comme mon iPhone 5 actuel bref j'ai trop hâte de recevoir le mien

avatar Jean Claude Dusse | 

Alleluia !

avatar Darktortue | 

Euh l'autonomie augmente un peu hein. Grâce à l'optimisation d'ios9

avatar florian1003 | 

Pour l'appareil photo vous devriez plutôt mettre : manque d'améliorations sensibles Car il n'est pas décevant en tant que tel ...

avatar NestorK | 

@florian1003

Perso, ça me déçoit que pour la deuxième gen consécutive, on trouve mieux en photo ailleurs notamment chez LG et Samsung (sic !).

La partie photo a longtemps été une des grosses raisons qui m'a poussé à revenir vers l'iPhone... On n'attend pas sur un tel à 750 euros que l'apn soit juste bon.

avatar Frodon | 

C'est exagéré de dire que l'APN de l'iPhone 6 et 6 plus (et donc à priori 6s et 6s plus qui semblent au moins faire aussi bien), soit "juste bon". Ils sont dans le top 10 sur DxOMark, donc au niveau du Xperia Z3+ et mieux que le Galaxy S5.

Certes maintenant le LG G4, le Samsung Galaxy S6 (et ses variantes), l'Xperia Z5 et quelques autres font mieux. Mais cela se joue à 1 ou 4 points prêt (selon l'échelle de notation de DxOMark, qui note sur 100).
En effet, l'iPhone 6 et 6 plus obtenaient 82/100, contre 83/100 pour le LG G4, Moto X Style, ou Samsung Galaxy Note 4, 84/100 pour le Nexus 6P, 86/100 pour le Galaxy S6 et 87/100 pour le Xperia Z5.

Bref, non l'APN des iPhone 6 et 6 Plus n'est pas "juste bon", car au contraire il est parmi les meilleurs du marché pour un smartphone et nous verrons ce que DxO pensera de celui des 6s et 6s Plus, mais apparemment au vu du test de MacG, cela devrait être au moins aussi bon.

avatar KevinR | 

C'est bon je crack !! Je vais en chercher un cet après-midi :D

avatar madaniso | 

Venant d'un autre univers (Lumia 930), j'ai pas trop d'éléments de comparaison mais j'avais une crainte sur l'autonomie et pour l'instant, je suis satisfait.

Le seul point sur lequel je perds au switch c'est la qualité de l'écran. Le retina est beau mais pas autant qu'un bon full HD.

avatar Himeji | 

Je ne suis pas d'accord sur la justification de changer de téléphone quand on a un 5S.

Ces nouveaux modèles sont certes attrayants mais le 5S tient encore parfaitement la route. Au point que la nécessité de le remplacer par le 6S est loin de sauter aux yeux, en tout cas pour moi.

avatar lll | 

Je suis bien d'accord, sans compter que le format du 5S reste un atout non négligeable. Quand je vois qu'on ne vend quasiment plus que des phablettes aujourd'hui, je m'inquiète un peu pour mes poches de jeans (et pour le porte-monnaie à l'intérieur).

En tout cas, j'attendrai encore une génération pour ma part.

avatar globeman | 

oui je suis bien d'accord.
Quand on veut pas de format supérieur au 4'' on fait comment?
Quand je lis " L’iPhone 6, et a fortiori un iPhone 5s, devrait vieillir beaucoup plus rapidement en comparaison" , c'est quoi cette conclusion??? Forcément ils ont des processeurs plus vieux !
Le 6S face à un 7S sera comment à votre avis???

Le 5S entame sa 3ième année de commercialisation, le 6 disparaîtra l'an prochain au profit du 6S et n'aura fait que deux ans. Le 5S aura donc eu une belle carrière comme le 4S en son temps.
En tout cas le 5S à un poids de taille face au 6S c'est sa taille et son poids, et dans mon cas c'est un critère bien plus important que le processeur

avatar nono68200 | 

Bah mon 5S me va aussi parfaitement, et je le changerais pas avant le 7S au grand minimum voir même le 8, quitte à devoir changer la batterie une fois (au vu du prix, ça reste plus avantageux que de racheter un nouveau tel)

avatar ludmer67 | 

Les versions intermédiaires (4s, 5s, 6s) ont jusqu'alors permis à Apple de corriger les défauts des changements de design (antenne, couleur, fragilité). Je suis d'accord sur le renouvellement, il est inutile de changer tous les ans de téléphone, surtout à ce prix-là...

avatar porcupineric | 

@Himeji :
Je dirais même plus: pour mon cas, j'ai 4s à changer. Je pense plus passer au 6, le 6s ne me branche pas plus que ça.

avatar Sostène Cambrut | 

@Himeji

Je suis parfaitement d'accord. J'ai moi-même un iPhone 5 que je compte garder encore un an, pour plusieurs raisons.
- D'abord il marche encore très bien sous iOS9
- l'APN de l'iPhone 6S me donne un sentiment d'insatisfaction.
- Je ne suis pas fan du design et j'ai pas un très bon rapport avec l'aluminium que j'ai toujours trouvé trop glissant.
- Et merde 16 Go en entrée de gamme pour un téléphone de ce prix c'est se moquer du monde !

Malgrè tout, je sais bien que je gagnerais déjà au change à changer aujourd'hui (64Bits, Metal, TouchID, 3D Touch, grand écran...) mais ça sera toujours le cas pour la prochaine génération !

avatar Xav852 | 

@Himeji :
Il tient encore bien la route : 4g, Touch ID, processeur puissant ...
C'est sur qu'il n'est pas aussi rapide mais je suis d'accord qu'il a encore de beaux jours devant lui !

avatar Sometime | 

La grille tarifaire laisse tout de meme songeur. Ca devient un vrai point a prendre en compte sur ces iPhones

avatar bgfever | 

Entièrement d'accord (j'ai acheté le 5, 5S et 6 neufs le jour de la sortie) ça devient violent quand même. On change pas de téléphone par raison mais par passion souvent, mais si la passion devient démesurément onéreuse souvent on s'en passe ...

avatar Frodon | 

A noter qu'il faut aussi prendre en compte la depreciation du prix au fil du temps. Un iPhone 6 16Go se vend d'occasion, raisonnablement entre 30% et 40% moins cher que le prix du neuf à sa sortie, donc au bout d'un an.

Comparativement, un Galaxy S6, par exemple, a déjà perdu 30 à 40% de sa valeur à sa sortie, sur le marché de l'occasion aujourd'hui, et il est sorti en avril 2015, donc il y a moins de 6 mois.

Donc oui un iPhone coute très cher à l'achat au départ, mais par contre au renouvellement, il coute moins cher que la concurrence directe.
C'est également un facteur important à prendre en compte quand il s'agit de produit amenés à évoluer régulièrement et rapidement et donc à être renouvelés relativement souvent (tous les 1 à 3 ans environ en moyenne).

avatar Xap | 

" les coques de protection restent plus que jamais obligatoires."

Je ne suis absolument pas d'accord. Mes iPhones (3gs-4-5-6) n'ont jamais eu de coques et à chaque fois que je prends l'iPhone de quelqu'un d'autre en main, je me demande comment ils font. L'iPhone 6 en particulier est tellement plus agréable à tenir sans coque...

Et ce que je comprebds le moins c'est de recouvrir la partie du téléphone la plus solide (le dos en métal)...

avatar NestorK | 

J'étais comme toi : systématiquement sans housse / bumper / ce que tu veux. Et sans soucis, mes téléphones comme neufs même après deux ans. Mais sur l'iPhone 6, j'ai dû me résoudre à acheter une coque : beaucoup trop glissant. Depuis que j'ai chopé le modèle le moins cher chez Apple (version silicone), le téléphone se tient tellement mieux notamment à une main... Le jour et la nuit.

avatar Sometime | 

@NestorK :
Assez d'accord sans coque c'est une savonette

avatar Frodon | 

J'ai utilisé mon iPhone 6 pendant 1 an sans la moindre coque et sans aucun soucis.

avatar denisdp | 

Je trouve beaucoup de monde très durs avec le design des deux dernières générations, notamment quand vous parlez d'impression de finition au rabais. Les bandes ne me choquent pas et l'appareil photo qui débordent non plus.
Je passe d'un 5s argent à un 6s gris sidéral et je trouve le design ainsi que la finition bien (largement) au dessus du 5s et de ses boutons qui bougeaient dans tous les sens (sans parler du bouton home et de son clic qu'on pouvait entendre à l'autre bout de la pièce).
Quant au game center, si je n'utilise pas l'application, cela reste utilisé dans beaucoup d'applications comme moyen d'authentification et donc très pratique à mon avis.

avatar Mekhal | 

Si 3D Touch devait arriver sur le reste de la gamme ça voudrait aussi sûrement dire "Taptic Engine" et donc la première fois que les iPod et iPad auraient un "vibreur". Ça vous semble plausible ? Aussi réussir à avoir un retour sur toute la surface de l'iPad me semble plus difficile que pour la surface d'un iPhone/ trackpad non ?

avatar SugarWater | 

Rien ne dit que l'alu7000 de l'iPhone n'est qu'une réaction au bendgate. C'est juste la suite logique d'un alu ayant fait ses preuve sur la watch

avatar Sostène Cambrut | 

@Sugarwater

Et l'auteur d'affirmer que c'est le nouvel aluminium qui est responsable de la prise de poids mais le châssis de l'iPhone 6S est plus léger de 3g que celui de l'iPhone 6

C'est le poids cumulé du Taptic Engine et du nouvel écran qui rendent les nouveaux iPhones plus lourd...

Après on est plus à une approximation / extrapolation près...

avatar costin5959 | 

@Sostène Cambrut :

Et même iGen le dit : http://t.co/a33dK816YE (et du coup se contredit dans cet article ... Cherchez l'erreur)

avatar daxr1der | 

@SugarWater :
Tu as des œillères alors, c'est forcément suite au bendgate

avatar Liloul | 

Hello, et merci pour ce test.
Pour ma part je vous trouve un peu généreux sur la note finale pour un téléphone (que je n’ai pas encore eu dans les mains il est vrai) : appareil photo un peu décevant, autonomie encore perfectible pour le 6s et prix assez élevé pour la capacité de base. Les mêmes défauts reviennent sur les quelques commentaires ou test que j'ai pu lire ici et là.
Peut être changerais-je d'avis une fois la bête entre les mains, c'est le fort des produits Apple !
Mais la concurrence devient aussi très féroce et certains Androphones me font quand même de l’œil.
Bonne journée à tous

avatar SugarWater | 

Avec cette iPhone on est dans l'augmentation des spec à l'instar des autres constructeurs. Apple perd sa vision d'ensemble de l'expérience utilisateur : j'augmente le nombre de mégapixels pourquoi au détriment de quoi? Que dois je adapter à cette modification... Filmer en 4K pourquoi? Pour le diffuser où?

avatar Boud | 

C'est étrange pour les photos ... voir inquiétant. Surtout que l'APN est loin d'occuper une place subsidiaire dans le choix d'un iphone.

avatar docdav | 

Les 2 photos prises en exemple sont trompeuses, car il y a des éléments très lumineux (surtout la 2eme), qui vont tromper la mesure de lumière. La mesure sur l'iPhone n'étant que sur une petite zone, si celle ci se fait sur une des lampes (photo 2) forcément le reste est noir. Et ce sera pareil avec un reflex.
Il faudrait des options de mesure de lumière.

avatar alan1bangkok | 

Pas question de changer mon 5s qui couvre largement mes besoins. Et pas question non plus de faire péter la banque pour un nouvel iPhone au tarif toujours plus élyséen

avatar Grahamcoxon | 

Je trouve que vous passez très vite sur 3D Touch. Pour l instant je suis moyennement convaincu.
Je trouve dommage que l accès au multitâche ne soit à droite. A gauche comme vous l écrivez il est difficilement accessible et le bouton est finalement plus rapide

avatar judge dredd | 

@Grahamcoxon :
En tenant le téléphone de la main gauche c'est très facile d'accès

avatar robrob | 

Comme d'hab des telephones superbes mais je trouve les prix de plus en plus difficiles a justifier pour mon utilisation (essentiellement web et email). Du coup apres avoir ete tout Apple depuis des annees, je vais tenter un Nexus. Ce sera surement pas la meme qualite mais pour ce que j'en fais...

avatar C2SC3S | 

Vivement le 7 pour le changement de dessin .

avatar TomSupraBoy | 

Concernant la partie du test sur le fait que le 6S tiendra mieux la longueur et encaissera mieux les futures mises à jour dû à sa puissance, j'ai envie de dire c'est ce qu'on pense chaque année. Quand j'ai eu le 5S c'est ce que je me disais, quand le 6 est sorti wouaw pareil. Mais chaque année on voit bien que la génération précédente d'iPhone est légèrement en retrait niveau fluidité avec la nouvelle MAJ qu'avec l'iOS qui lui est réservé. Récemment j'ai fait le choix d'un 6 en 64Go plutôt que d'un 6S (notamment à cause du prix). Je vois la différence par rapport au 5S mais je vois que iOS 9 niveau fluidité (de manière légère hein je ne suis pas entrain de dire que c'est une cata pas du tout) c'est pas la rapidité ni la franche fluidité qu'il devait connaître sous iOS 8. Et cela ne me fait aucun doute que l'an prochain ce sera pareil avec le 6S tellement le tel devient plus puissant chaque année.

Concernant l'appareil photo du 6S avec son passage à 12mpx 9to5mac a dit quelque chose qui me semblait assez juste. Ils ont l'impression qu'Apple est passé à du 12 mpx un peu par pression de la concurrence et attente du client étant donné que le 8mpx était de coutume depuis 4 ans. Sinon les gens ce seraient dit "quoi en 2015 encore du 8mpx???". Et quand on voit que l'écart n'est pas ouf entre le 6 et le 6S niveau apn on se dit que oui la course au pixel n'est pas utile. Un peu dommage.

Concernant les haut-parleurs, des gens avaient l'air de se plaindre du rendu sonore? Qu'en est-il de votre expérience MacG?

Merci pour ce test en tout cas, toujours un plaisir ;).

avatar Sharp | 

L'APN manque de résolution et les photos paraissent trop compressées dans les zones moins lumineuses. Mais le passage de 8 à 12 mpx est une bonne chose et on a des clichés un peu plus détaillés. Les photos de nuits sont également un peu moins bruitées.

Il est vrai que l'APN de l'iPhone 6s est loin d'égaler la concurrence. Le 6s est un meilleur téléphone que le 6 (sur tous les points y compris l'APN). Filmer en 4K est très utile pour ceux qui ont des écrans ayant une meilleure résolution que le full HD ou/et qui disposent d'une télé 4K.

Le 6s c'est le véritable nouvel iPhone depuis le 5s.

avatar Lestat1886 | 

Le design reste subjectif. L'apn est deja décevant apparemment avec le débordement alors imaginez sans...

avatar Splinter | 

Je suis passé au 6S un peu par dépit car je n'avais pas vraiment aimé le 6 et j'étais retourné au 5S au bout de 4 mois. Mais l'autonomie du 5S est vraiment trop mauvaise et l'écran du 6S tellement au-dessus ! Le seul problème c'est cette taille qui ne me convient pas. Les bandes blanches sont cachées par une coque Apple...

avatar TheRV | 

Le 5s tient parfaitement la route avec son a7 64 bits. C'est plutot iPhone 5c et antérieur qui posera la question du renouvellement. Touch ID 1 ou 2, ca ne sera pas une révolution !
Habituellement je change tous les 2 ans, adepte des générations S, mais ce coup ci je patienterai 3 voir 4 ans.

avatar simnico971 | 

@TheRV :
Je t'invite à essayer en Apple Store. Le déverrouillage est instantané, on n'a pas le temps de voir l'écran verrouillé. Par rapport au 5s ça fait une vraie différence.

avatar Heihachi | 

Je suis aussi du même avis que beaucoup de personne à savoir que le 5S est encore largement suffisant aujourd'hui et pour au moins 1 an supplémentaire. Le 6S me fait vraiment (mais alors vraiment) envie mais honnêtement ayant le 5S, je pense pouvoir patienter encore jusqu'au 7.
Bien que je sois à l'étroit avec 16 Go, je compenserais en prenant un abonnement iCloud de 50 Go pour mes photos et vidéos.
Mais sinon je vous envie quand même avec votre 6S ;-)

avatar P_LHomme | 

Moi j'en suis très content mais mon iPhone a un défaut : le micro du téléphone grésille et il y a de petite rayure sur la tranche du haut.
J'ai rdv au Genius Bar demain, j'espère qu'ils me le changeront (même si ça me saoule).

Sinon je trouve 3D touch très efficace, l'appareil photo est certes décevant compte tenu de ce qu'on pouvait espérer mais il est toujours aussi bon et on peut plus facilement retoucher les photos avec 12 mpx. L'appareil Facetime est super aussi et la fonction Retina Flash est très pratique (je ne faisais jamais de selfies en soirée et en quelques jours ça a bien changé). Enfin en termes de puissance c'est assez incroyable. Par exemple pour la recopie video Airplay qui faisait surchauffer mon iPhone 5S dès que le fichier faisait plus de 1 Go, là l'iPhone 6S ne bronche pas, il reste même froid !

avatar jc002 | 

L'autonomie : vous dites 1 journée et demi mais en fait c'est 1 journée (env. 25h d'après vos copies d'écran).
Car contrairement à ce qu'on croit, il ne faut pas cumuler la durée "utilisation" + "en veille".
La durée "en veille" étant la durée totale depuis que le téléphone est débranché.
Faites le test, notez l'heure où vous le débrancher du secteur: 3h après, si vous l'avez utilisé pendant 1 h, ça affichera 1h et 3h, soit 4h si on cumule mais en vrai c'est seulement 2h sans être utilisé et 1h en utilisation soit 3h.
C'est trompeur et pas sûr que ce soit innocent... (À moins que ça ai changé avec iOS 9, mais j'en doute).

avatar brunitou | 

J'ai toujours dit que j'adorerais un écran plus grand (j'attendais le 6 pour changer mon 4S... avant de me "contenter" d'un 5S), mais plus je chipote avec celui de ma compagne, plus je le trouve trop grand (et je ne parle pas du +).

J'hésite encore aujourd'hui entre garder mon 5S, craquer pour le 6S ou espérer un hypothétique 6C de 4".

Pages

CONNEXION UTILISATEUR