Test de l'iPad mini (5e génération, 2019)

Stéphane Moussie |

On n’y croyait plus vraiment et pourtant Apple l’a fait. L’iPad mini ne renaît pas de ses cendres, mais presque. Trois ans et demi après la sortie de l’iPad mini 4, voici enfin un nouveau modèle. De quoi mettre du baume au cœur des fans de la petite tablette, voire séduire un nouveau public ? C’est ce que nous allons voir dans le test de l’iPad mini de 5e génération.

Un design borné

Officiellement, le successeur de l’iPad mini 4 n’a pas de numéro, il s’appelle simplement iPad mini (5e génération). Par commodité, on s’autorisera à l’appeler iPad mini 5.

C’est lui que vous voyez sur les images ci-dessus et ci-dessous. Si si, je vous l’assure, c’est bien le nouvel iPad mini. C’est vrai que comparé à l’iPad mini 4, la différence n’est pas flagrante. Comparé à l’iPad mini 3 non plus. Et au mini 2 non plus… et au 1. OK, le design de la tablette de 7,9" n’a jamais vraiment changé depuis ses débuts en 2012.

Il y a un moyen de distinguer extérieurement un iPad mini 5 d’un mini 4 : les deux micros au dos ne sont plus à côté de l’appareil photo mais au centre.

C’est la première et principale déception de ce nouveau produit, il ressemble comme deux gouttes d’eau à ses prédécesseurs. Vous me direz que c’est aussi le cas de la lignée des iPad 9,7", mais ils ont quand même gagné quelques spécificités au fil des ans. Et puis l’iPad Pro 2018 est passé par là et il a montré combien Apple pouvait faire mieux.

Les boutons de volume sont aussi très légèrement plus haut et l’appareil photo est un poil décalé. Des modifications suffisantes pour devoir remplacer une coque très ajustée.

La fabrication de l’iPad mini de 5e génération est impeccable, il n’y a pas de soucis là-dessus, la recette est éprouvée, c’est « juste » que la tablette traîne deux épaisses bordures en haut et en bas. Sans même avoir à remplacer Touch ID par Face ID, Apple avait moyen de raboter ces bordures si elle s’en était donné la peine.

Sur la version Wi-Fi + Cellular, l’insert en plastique de l’iPad mini 5 est plus discret que celui du mini 4.

Cela fait peut-être partie des gestes écologiques d’Apple que de recycler les mêmes châssis, à quelques détails, depuis sept ans. Il est vraiment dommage que le fabricant n’optimise pas l’architecture de l’iPad mini pour le rendre encore plus compact.

Image iFixit

Un argument de taille

Cela étant dit, cette stagnation n’enlève rien au positionnement de l’iPad mini. La tablette est toujours sensiblement plus petite (203,2 x 134,8 x 6,1 mm, comme le mini 4) et sensiblement plus légère (300,5 g en Wi-Fi ou 308,2 g en Wi-Fi + Cellular, contre 299 g et 304 g pour le mini 4) que ses grandes sœurs de 9,7" et plus. Et les iPhone ont beau être de plus en plus gros, ils n’ont pas remplacé l’iPad mini pour autant. En tout cas pas pour tout le monde.

L’iPad mini de 5e génération est disponible en finitions argent, gris sidéral et or. Notez qu’il s’agit du nouvel or, qui mélange les anciens or (jaune) et or rose. Ici, les finitions gris sidéral et or.

« Nous conservons l’iPad mini parce que des gens aiment son form factor », avait déclaré Phil Schiller en 2017, alors que la petite tablette était déjà en plein marasme. C’est la même raison — couplée à un nombre de clients potentiels suffisants, il ne faut pas se leurrer — qui a finalement conduit Apple à mettre à jour le produit.

iPad mini 5 et iPad Air 3 (10,5").

Pour tout dire, fan de la première heure de l’iPad mini, j’ai essayé à plusieurs reprises des iPad plus grands (et plus récents) dans l’optique où il faudrait un jour me tourner vers un de ces modèles faute de nouveau mini. En dépit de leurs avantages indéniables, aucun ne me convient autant que l’ardoise de 7,9".

Cette petite tablette, je l’emmène et je l’utilise partout : au café, dans le canapé, sur un coin de table, au lit, dans le train… Je trouve les autres modèles souvent trop imposants ou trop lourds. Je fais de longues sessions de lecture ou de jeu sans avoir mal aux bras ou aux mains.

iPad Air 3 (10,5") et iPad mini 5 (7,9")

Cela reste une appréciation assez personnelle, d’autres s’accommodent d’un écran plus grand. Les différents types d’usage jouent aussi un rôle déterminant dans la préférence de tel ou tel iPad. J’utilise l’iPad mini en complément de mon Mac, principalement pour de la consultation de contenus. Si je voulais remplacer mon Mac par un iPad, j’aurais sans doute un modèle de 10,5" ou plus.

Mais je ne réduis pas pour autant le mini à une liseuse de luxe, c’est aussi un formidable appareil créatif, en particulier avec les nouveautés détaillées ci-après…

Un écran stylet

Assez de bavardage, voyons enfin ce qu’il y a de nouveau dans cet iPad mini de 5e génération. Commençons par l’écran. Déjà très plaisant sur le mini 4, il est encore meilleur maintenant.

Ce qui ne change pas :

  • diagonale de 7,9" ;
  • définition de 2 048 x 1 536 pixels ;
  • résolution de 326 ppp (la plus élevée sur un iPad) ;
  • revêtement oléophobe (pour limiter les traces de doigts, mais on n’y échappe pas quand même) ;
  • revêtement antireflet ;
  • écran laminé (les différentes couches de l’écran sont fusionnées, ce qui réduit les reflets internes, l’interface d’iOS est comme à la surface de l’écran).

Il y a quatre nouveautés. La première, c’est la prise en charge de l’espace colorimétrique DCI-P3. Cet espace est plus étendu que le sRVB habituel, ce qui signifie que l’écran peut afficher plus de nuances de couleurs, en particulier dans les verts et les rouges… à condition que le contenu soit compatible. C’est le cas des photos prises avec un iPhone 7 ou ultérieur.

Pour dire vrai, sur ce point, la différence entre le mini 4 et le mini 5 ne saute pas aux yeux sur la plupart des contenus, sauf sur les images de démonstration. C’est néanmoins un progrès bienvenu, les graphistes et photographes pointus retrouveront des images plus fidèles.

Plus sensible pour l’utilisateur lambda, la compatibilité avec True Tone. Cette fonction optionnelle adapte l’affichage des couleurs selon les conditions de luminosité ambiante. En résulte un écran aux blancs très légèrement réchauffés (c’est beaucoup plus subtil que Night Shift), ce qui le rend plus reposant pour les yeux.

Une fois que l’on possède un appareil True Tone, on souhaite que tous les autres soient compatibles, non seulement pour le confort visuel que cela procure, mais aussi pour garder une uniformité d’affichage.

La troisième nouveauté est la luminosité maximale 25 % plus importante à 500 nits. Une augmentation bien visible et toujours bonne à prendre pour améliorer la lisibilité en plein soleil — elle est bonne, en l’occurrence.

Enfin, l’iPad mini devient compatible avec l’Apple Pencil (ouais !) de 1re génération (rôh…). Dommage qu’Apple n’ait fait que la moitié du chemin en limitant la compatibilité au Pencil 1, tellement le deuxième est plus pratique à utiliser. On comprend qu’il aurait fallu changer l’iPad mini 5 en profondeur pour que le Pencil 2 fonctionne avec lui, un effort qu’Apple n’a pas consenti.

La prise en charge de l’Apple Pencil 1 (sans oublier le Crayon de Logitech) reste néanmoins une bonne nouvelle. L’iPad mini 5 ne servira sûrement pas à créer une fresque, mais il fait un excellent carnet de croquis et de notes manuscrites. L’utilisation des deux stylets n’appelle pas de commentaires particuliers, ils fonctionnent comme sur les autres ardoises compatibles.

En somme, la nouvelle tablette dispose d’un excellent écran. Il ne manque en fait que ProMotion pour que cet écran soit aussi perfectionné que celui d’un iPad Pro.

Une maxi puissance

A12 Bionic

L’évolution la plus importante de l’iPad mini 5 est son nouveau processeur. La tablette passe directement d’une puce A8 à une A12 Bionic, celle-là même qui équipe les iPhone XR et XS.

L’ancienne puce a juste deux cœurs cadencés à 1,5 GHz, contre six cœurs (deux à 2,48 GHz et quatre à 1,59 GHz) pour la nouvelle, sans oublier son Neural Engine dédié aux opérations d’apprentissage automatique. L’iPad mini 5 peut aussi compter sur 1 Go de RAM en plus, pour un total de 3 Go.

Les benchmarks confirment le gouffre qui sépare ces deux générations d’iPad mini. Le nouveau est quatre fois plus rapide que le précédent sur le test CPU multicœur de Geekbench, excusez du peu ! C’est l’avantage de laisser en jachère un appareil pendant des années, quand on le met à jour la différence est spectaculaire…

L’écart est le même concernant le GPU, le mini 5 est quatre fois plus rapide que le mini 4. Ce n’est pas une surprise, mais que ce soit en matière de CPU ou de GPU, le nouvel iPad mini a aussi une bonne longueur d’avance sur l’iPad 6, qui est simplement équipé d’une puce A10. L’iPad Pro 2018 conserve son leadership grâce à son A12X surpuissant.

Si les scores de l’iPad mini 4 sont très inférieurs, il est important de préciser que ce modèle s’en tire toujours plutôt bien en utilisation courante grâce à iOS 12, qui lui a redonné un coup de fouet. Les apps se lancent assez rapidement et les saccades sont quasiment inexistantes. Il a néanmoins des limites visibles, limites que l’iPad mini 5 efface complètement.

Le processeur A12 assure une expérience très rapide et fluide en toutes circonstances. Pour prendre un exemple parlant, l’iPad mini 5 est capable de faire tourner simultanément un gros jeu (PUBG Mobile en l’occurrence), une vidéo en mode picture in picture et une app en Slide Over, sans le moindre ralentissement. Sur son prédécesseur, le jeu ralentit sévèrement quand on manipule la fenêtre Slide Over.

Une app + une vidéo en PiP + une app en Slide Over, ça fait beaucoup sur ce petit écran, mais c’est possible.

Sans aller jusque-là — il est vrai que l’iPad mini n’est pas la tablette la plus adaptée pour afficher autant d’informations à l’écran —, la nouvelle puce permet de profiter des graphismes les plus poussés dans les jeux, de temps de chargement réduits et même carrément de nouvelles applications.

Affinity Photo, qui est trop gourmand pour l’iPad mini 4 (il est tout bonnement incompatible), est à son aise sur la nouvelle tablette. Celle-ci s’ouvre aussi à toutes les applications de réalité augmentée exploitant ARKit. En bref, avec le processeur A12, on est tranquille pour un bon bout de temps.

Deux apps en Split View + vidéo PiP + une app en Slide Over, c’est le maximum possible sur un iPad. Toutes les apps restent actives sur iPad mini 5. Sur mini 4, les apps en Split View deviennent inactives quand on affiche la fenêtre Slide Over.

Apple n’a pas communiqué sur le sujet, mais d’après nos essais Touch ID est lui aussi plus rapide. On ne sait pas si c’est grâce à un capteur d’empreintes de 2e génération (Apple ne précise plus ce point) ou si c’est simplement grâce au processeur, en tout cas le déverrouillage est plus véloce. C’est un petit lot de consolation, à défaut d’avoir un bouton Touch ID capacitif (comme les iPhone 7 et 8) ou Face ID.

Connectivité sans fil

Passons à la connectivité sans fil. Concernant le Wi-Fi, pas de changement dans la fiche technique (802.11ac bi-bande MIMO) et pas de changement non plus dans nos mesures. Le Bluetooth 4.2 est, lui, remplacé par du Bluetooth 5.0, plus rapide et plus étendu.

Le modèle Wi-Fi + Cellular (une option à 140 €) évolue de manière intéressante. Le modem cellulaire est maintenant compatible avec les réseaux 4G Gigabit. Nous n’avons pas noté de différence de performances sur le réseau de Free Mobile à Lyon par rapport à l’iPad mini 4, mais un gain est bien possible, sinon immédiatement, au moins plus tard.

En outre, ce nouveau modem prend en charge des bandes de fréquences supplémentaires (bandes 1, 2, 3, 4, 5, 7, 8, 11, 12, 13, 14, 17, 18, 19, 20, 21, 25, 26, 28, 29, 30, 34, 38, 39, 40, 41, 46, 66), ce qui assure une meilleure compatibilité sur les réseaux étrangers.

Enfin, en plus de l’habituel tiroir pour carte nano-SIM, le mini 5 Cellular dispose d’une eSIM pour souscrire un forfait auprès d’un opérateur compatible. Il est aussi possible de prendre un forfait directement depuis iOS chez les opérateurs internationaux AlwaysOnline, GigSky et Truphone.

Autonomie

Comme son prédécesseur, l’iPad mini 5 est équipé d’une batterie de 19,1 Wh censée lui fournir 10 heures d’autonomie en utilisation mixte (web, vidéo, musique) en Wi-Fi ou 9 heures en connexion cellulaire.

Nous n’avons pas encore beaucoup de recul, mais d’après ce que nous avons observé jusqu’à maintenant, l’autonomie est en phase avec celle du mini 4 et ce qui est annoncé par Apple. La tablette tient bien une dizaine d’heures en utilisation disons « courante ». C’est convenable, il y a peu de risque de se retrouver à sec par surprise.

L’iPad mini 5 conserve son port Lightning. Apple réserve l’USB-C à l’iPad Pro parce qu’elle considère cette connectique comme une fonction pro. Une décision qui s’entend, même si ce n’est pas comme ça qu’on arrivera à avoir enfin un seul câble pour recharger tous ses appareils. Il est tout de même dommage de ne pas avoir rendu la tablette compatible avec la recharge rapide.

Haut-parleurs

Autre déception, les haut-parleurs. Ils sont peu puissants, délivrent un son peu ample et l’effet stéréo est inaudible (les derniers iPhone font mieux sur ce point). Ils ne sont pas médiocres, ils sont passables. Or, Apple a montré avec les iPad Pro qu’elle savait faire des haut-parleurs impressionnants.

L’emplacement des haut-parleurs n’est pas idéal non plus. Que ce soit en orientation paysage ou portrait, il arrive souvent qu’on les couvre partiellement ou intégralement. En avoir deux de plus en haut, comme sur les iPad Pro, résoudrait le problème…

La prise jack est quant à elle toujours présente.

Y’a pas photo

L’appareil photo avant fait un bond en… avant. Le vieux capteur 1,2 MP est remplacé par un capteur 7 MP. Les photos voient leur définition (3 088 x 2 320 contre 1 280 x 960 pixels) et leur qualité changer du tout au tout. Les clichés sont plus détaillés, plus contrastés et les couleurs mieux rendues.

On gagne aussi trois options. On peut activer le mode HDR si on le souhaite, se prendre en Live Photos et activer un flash (l’écran s’illumine l’espace d’un instant pour éclairer le visage). Quant à l’enregistrement vidéo, il passe du 720p au 1080p.

iPad mini 4 / iPad mini 5 avec HDR (la photo a été redimensionnée pour le comparatif)

À lire les caractéristiques de l’appareil photo arrière (capteur 8 MP, ouverture ƒ/2,4, objectif à cinq éléments), on pourrait croire qu’il s’agit du même que celui de l’iPad mini 4, et pourtant la qualité des photos progresse de manière spectaculaire. Apple ne précise s’il y a un nouveau capteur, elle parle simplement d’une « mise à niveau » de l’appareil photo.

iPad mini 4 / iPad mini 5
iPad mini 4 / iPad mini 5
iPad mini 4 / iPad mini 5

Par rapport à l’iPad mini 4, les photos sont bien plus lumineuses et contrastées. Il y a aussi beaucoup moins de bruit numérique sur les clichés pris en intérieur. On est toujours loin de la qualité offerte par un iPhone ou un iPad Pro (il n’y a pas de flash), mais cela s’améliore véritablement. C’était peut-être la condition sine qua non pour garantir une bonne expérience en réalité augmentée.

iPad mini 4 / iPad mini 5

À noter aussi que l’appareil photo arrière gagne un mode HDR automatique (le HDR s’active tout seul si besoin) et qu’il sait enregistrer les photos et les vidéos en HEIF et HEVC, quand l’ancien modèle se contente du couple JPEG-H.264.

Pour conclure

Un moteur tout neuf dans une vieille carrosserie, c’est ainsi qu’on pourrait résumer l’iPad mini de 5e génération. Aussi agréable soit-il à utiliser, ce nouvel iPad mini laisse un petit goût amer.

Mieux vaut ne pas trop réfléchir à ce qu’il aurait pû être si Apple avait vraiment mis les moyens pour le moderniser — bordures réduites, Face ID, quatre haut-parleurs, Apple Pencil 2… j’arrête la liste ici.

iPad mini de 5e génération et de 1re génération. La filiation est claire.

L’iPad mini 5 est de toute façon incontournable pour tous les amateurs de petites tablettes. Même si son design n’est plus actuel, c’est une excellente tablette puissante et complète. Et puis il est unique sur le marché. Sans même parler de la supériorité d’iOS sur ce segment, les rares tablettes compactes de marques concurrentes ne lui arrivent pas à la cheville.

Apple le sait et facture ce nouvel iPad mini plus cher que jamais (l’iPad mini 4 coûtait 439 € en 128 Go) :

  • 64 Go Wi-Fi : 459 €
  • 64 Go Wi-Fi + Cellular : 599 €
  • 256 Go Wi-Fi : 629 €
  • 256 Go Wi-Fi + Cellular : 769 €

Ce prix l’éloigne d’ailleurs d’une potentielle clientèle d’entrée de gamme, qui préférera l’iPad 6 plus abordable. On n’achètera pas l’iPad mini 5 par hasard, on l’achètera pour ce qu’il est, un iPad mini.

Note

Les plus :

  • L’iPad mini (légèreté et compacité)
  • Processeur A12 puissant
  • Écran d’excellente qualité
  • Compatibilité Apple Pencil
  • 4G Gigabit et eSIM sur la version Cellular

Les moins :

  • Design daté
  • Haut-parleurs passables
  • Appareil photo toujours moyen
  • Pas de recharge rapide
Tags
avatar Boboss29 | 

Commandé cet après-midi sur le site de Apple, modèle wifi, silver, 64 Go.
Hâte de le tester. Je pense m'acheter le stylet quand je le recevrai.

avatar Jojojo22 | 

@Boboss29

Je suis egalement interessé mais pour le support du pencil? Avez vous trouvez une housse qui peut le tenir? C’est bien plus pratique

avatar Boboss29 | 

Non, je ne me suis pas penché dessus encore. N'ayant pas encore reçu l'ipad, et ne sachant pas quand je vais me procurer le pencil. je vais chercher ça, mais oui effectivement, il ne me semble pas en avoir vu sur internet...

{edit} Je viens de trouver cette housse qui m'a l'air pas trop mal : https://www.amazon.fr/Ztotop-g%C3%A9n%C3%A9ration-2019-Ultra-Mince-Prote...

avatar BenjaminBraxton | 

@Boboss29

Cest aussi celle qui me parait la mieux pour emporter le mini+pencil en vadrouille :)

avatar pagaupa | 

Moi aussi je suis fan depuis le début du mini...

avatar Max1000du35 | 

J’ai acheté un iPad Pro 2018 avec un Apple Pencil, et bien malgré tout je préfère l’iPad mini et vais me séparer du Pro

avatar gattuz | 

@Max1000du35

Pareil !

avatar Max1000du35 | 

@gattuz

Et pourtant j’avoue que l’écran de l’iPad Pro est vraiment une tuerie, enfin c’est surtout le fait d’avoir moins de bordure

avatar marenostrum | 

le iPad mini a l'écran le plus dense 326 ppp (contrairement aux autres 264 ppp) de tous les appareils Apple.

avatar Max1000du35 | 

@marenostrum

Oui mais ce que je voulais sous-entendre par tuerie, c’est la taille de l’écran par rapport à la taille du boîtier et non le fait qu’il soit « Liquid Retina » ou même la résolution annoncée

avatar marenostrum | 

selon les derniers infos ça pose problème un écran sans bords justement, gel du système (de temps en temps) à cause du rejet de la paume.

bref c'est mieux d'avoir un truc qui marche bien, que un truc esthétique mais avec des problèmes de temps en temps.

le seul test qui doivent faire, c'est de comparer le Pencil sur ce Mini est sur les iPad Pro. quel différence entre les deux (c'est sensible ou pas trop), comme ils le font pour le processeur. en plus quand on va à la Fnac, aucun Pencil marche. il faut aller en Apple Store. y a que la bas ou les Pencil marchent.

avatar Max1000du35 | 

@marenostrum

Oui mais l’avantage de l’iPad mini, enfin pour ma part, c’est que je ne mets pas le pouce sur l’écran, puisque quand je le tiens en mode portrait, le coin gauche repose dans ma pomme de main

avatar Max1000du35 | 

@marenostrum

Ou alors, tu vas à la Fnac, tu achètes les deux Pencil, tu les essayes sur les iPad de démo et tu les ramènes

avatar Billytyper2 | 

@marenostrum

Il n’y a pas besoin d’avoir la paume de la main pour que cela se passe.

avatar gattuz | 

@Max1000du35

Oui c’est son gros avantage.

avatar Marco787 | 

@Max1000du35

" et bien malgré tout je préfère l’iPad mini et vais me séparer du Pro"

Pour quelles raisons ? (Trop lourd / trop gros etc.)

avatar Max1000du35 | 

@Marco787

Lourd, oui et non, dans le sens où le poids est presque équivalent à celui de l’iPad mini mais j’avoue que les quelques grammes de moins de l’iPad mini font toute la différence au bout de quelques heures d’utilisation, c’est bien moins fatigant
L’utilisation principale de mes iPad est pour la détente, écouter de la musique, regarder des clips, surfer sur Internet
Je le tiens avec un des coins qui repose dans le creux de ma main et le pouce sur le bord de l’écran
J’écris ces quelques lignes assis dans mon canapé avec l’iPad Pro, et j’ai changé de main à plusieurs reprises
De plus, je possède un Pro et un mini cellulaire, option que je n’ai pas envisagée pour le Pro

avatar climaxou | 

Ils auraient pu faire un super produit mais là c’est n’importe quoi 😶

avatar 33man | 

Reçut aujourd’hui. J’avais le mini 2. Alors au niveau changement....

La finesse, la rapidité et les couleurs bien plus flashy ou vives que sur l’ancien.

Bref ceci dit, j’aurais bien aimé le meme design que le pro 8.5 pouce borderless avec Face ID, le 3D Touch pour bouger le curseur quand on a tapé un truc faux, et les 4 haut parleurs, rien que ça et ça aurait été parrrfait 😅😂

avatar marenostrum | 

y en a pas de 3D Touch sur les iPad.

avatar Max1000du35 | 

@33man

Tu peux déplacer le curseur en « insistant » sur la touche espace

avatar 33man | 

@Max1000du35

Ha ouais ça marche pareil 😮🥰

Merci

avatar Max1000du35 | 

@33man

Je t’en prie, c’est un plaisir de partager

avatar Link1993 | 

@33man

Défiler avec deux doigts marche aussi bien qu’utiliser la Barr d’espace 😉

Seul hic, pour faire une sélection, faut restée immobile une seconde avant de bouger quand la solution de la barre d’espace permet de sélectionner avec un tap supplémentaires avec un autre doigt

avatar TJDesigner | 

@33man

Et tu aurais gueuler parce qu’un Mini à 700€ en entrée de gamme c’est révoltant 🙄😂

avatar lolo81 | 

Merci Stéphane 😀 pour cet article sur l'iPad mini 5
Utilisant un iPad mini 4 depuis bientôt 2 années, je dois reconnaitre que son format me convient à merveille.. je suis totalement de votre avis quand au format et à sa praticité ..
je dois avouer que je suis un peu déconcerté avec iOS 12, j'étais très habitué à iOS 10 et la gestuelle me paraissait plus logique.. Sûrement une question d'habitude !
Il me suit partout, dans le sac, en week-end, en déplacement, les enfants adorent regarder leurs dessins animés dessus 😅à la maison ou à l'occasion en voiture !
Son autonomie est tout simplement bluffante 😲, les photos prise avec mon vieil iPhone 5c son magnifiées par la qualité de son écran,trés lumineuses et colorées..
Et lorsque que je ne suis pas à la maison, il prend le relais de l'iMac..
Content que ce mini soit enfin mis à jour,même s'il aurait mérité une enveloppe plus récente avec ce nouveau processeur A12.

avatar Max1000du35 | 

Sincèrement, au vu du prix, on peut trouver un iPad mini 4 128 Go non cellulaire à moitié prix, neuf, excepté le stylet, je n’en vois pas trop l’intérêt
Ce qui m’aurait vraiment fait changer d’avis, dans un premier temps, c’est un écran « bord à bord » comme l’iPad 11 pouces Pro, et ensuite l’utilisation du Pencil 2 et non le 1

avatar okywel | 

Petite question accessoire.

Quelqu’un a acheté la nouvelle Smart Cover (version 2019) pour l’iPad mini 5 ?

Actuellement, j’utilise la version précédente (celle vendue avec l’iPad mini 4) avec le nouvel iPad mini et je trouve qu’elle dépasse de quelques millimètres.

Je me demande si on a le même effet avec la dernière version de cette Smart Cover.

avatar Link1993 | 

@okywel

Même remarque. Elle dépassait sur le mini 4 pour la recouvrir complètement même avec le smart case qu’Apple ne vend plus pour le mini 5.

Mais même en Apple store personne n’a pu me répondre...

avatar marenostrum | 

Ça dépasse en haut et en bas, (je viens de le regarder en Apple Store). Plus que sur mon iPad mini 4. Pour l’ouvrir facilement j’imagine.
La matière est différente aussi. Plus résistante en apparence au moins.

avatar okywel | 

@marenostrum

Merci et sur le côté opposé à celui des aimants cela dépasse de 3/4 mm comme sur le 5 avec une Smart Cover de mini 4 ?

avatar marenostrum | 

oui je pense, j'ai pas mesuré mais ça dépassait en haut et en bas, mais très peu (2 mm peut-être). j'ai pas vu sur le Air, par contre. le Mini m'intéressait seulement par son prix et son poids. le Smart Cover était le nouveau de Apple j'imagine. il était plus lisse, plus dur, moins effet de gomme, comme le premier. le blanc on pouvait pas le noircir.

avatar iFloXs | 

Est ce que vous pensez qu’il va avoir un iPad 9,7 pouces 2019 (successeur de l’iPad 6) ? Ou bien la gamme est morte .....

avatar Malvik2 | 

Sans doute l'iPad le plus pratique et le plus agréable en mains, la gamme mini je l'ai toujours trouvé excellente; problème, si on veut un mini 5 256go, pour 650 balles on trouve désormais de l'iPad pro 10,5 256go de 2017...
Alors oui c'est plus lourd et plus encombrant, mais vu le tarif identique ça me fait hésiter

avatar Max1000du35 | 

@Malvik2

Est-ce que le tarif d’un iPad mini 5 vaut vraiment le coup juste pour le stylet, quand tu peux trouver un iPad mini 4 128 Go non cellulaire à 315 € neuf

avatar Malvik2 | 

@Max1000du35

Il n'y a pas que le stylet tout de même: true tone sur iPhone je m'en passerai difficilement désormais, les capteurs photos sont meilleurs et je ne parle même pas de la puce A12 qui va assurer sa pérennité pendant 4 bonnes années...
Le mini 4 sous l'OS12 passe à peu près bien, attends que iOS 13 déboule, cette année ce ne sera pas consacré à l'optimisation du sytème faut pas rêver

avatar Max1000du35 | 

@Malvik2

Je le conçois, même si en effet je n’ai pas fait le test pour comparer l’iPad mini 4 l’iPad mini 5, mais le prix est quand même gonflé, j’ai un iPad mini 4 qui fonctionne très bien et n’a pas de ralentissements

avatar Malvik2 | 

@Max1000du35

Oui le prix je suis d'accord c'est une fois de plus hors sol, Apple fait des de sacrés économies en recyclant le même châssis depuis 2012 faut arrêter...
Le bon prix c'était 399€ avec 128go et ils en vendaient par palettes direct; là 460 boules en 64, soit insuffisant pour charger bon nombre de photothèque en local sur l'iPad, le truc bien chiant quand on veut éviter les chargements d'image...
Dommage Apple loupe une belle occasion à mon humble avis

avatar Max1000du35 | 

@Malvik2

Je pense que 128 dans les 500, je l’aurais peut-être envisagé mais comme tu dis hors sol, c’est faramineux pour aussi « peu » de changement

avatar marenostrum | 

j'ai iPad mini 4, il est déjà limite et il sera totalement dépassé avec iOS 13. avec le nouveau mini 5 on a encore pour trois ans ou plus sans problèmes.

avatar marenostrum | 

pareil, quand on veut plus de Giga (le Pencil + coque), ça monte en prix direct. j'étais parti l'acheter, mais je vais essayer demain en magasin l'iPad Pro. pour ne pas avoir de regrets.

avatar anonx | 

Fallait juste ne pas installer les maj sur le mini 2... c’était la même 😂

avatar Link1993 | 

Vous parlez de la médiocre qualité des enceintes. Une comparaison par rapport au mini 4 ?

Je ne l’ai pas trouvé tellement mieux, à part qu’il vibrait plus. Mais je viens de me faire remplacer ma mini 5 acheté dimanche ce soir même car le son se mettait à résonner et limite grésiller sur certaines fréquences de son. C’est à peine perceptible, genre faut être la nuit dans le lit, mais une fois qu’on l’a entendu, c’est juste horrible, quand le mini 4 ne faisait jamais ça. Je verrais ce soir ce que ça donne avec la nouvelle.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

Sur le plan de la photo, il n'y a aucune hésitation (pour moi)
l'iPad mini 4 est bien meilleur que l'iPad mini 5
Le HDR non maitrisé est une horreur qui fait perdre la beauté des zones d'ombre. A vouloir tout déboucher et écraser les hautes lumières, le résultat donne des photos ennuyeuses et médiocres.

avatar marenostrum | 

on peut le désactiver ce traitement. et pour la photo c'est le capteur le principal facteur pas les réglages. et puis sur iPad la photo est juste une option (celui qui a l'iPad a aussi un smartphone, l'iPad ne le remplace pas, le contraire peut être possible), dans des cas particuliers de temps en temps. on va pas faire des paysages avec (comme l'auteur du test). pour ça qu'ils n'ont pas changer de capteur en arrière, mais juste en face pour améliorer le FaceTime.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

Merci marenostrum pour ta réponse.
Débrayer ! voilà le maître mot :-)
Débrayer tout ce qui prétend ajouter une touche "artistique" à nos photos.
Une "intelligence artificielle" ne peut *jamais* ajouter une touche artistique,
elle ne peut au contraire que retirer la part créative.
Ce qui m'ennuie le plus dans ces technologies c'est quelles ont tendance à transformer aussi le regard sur la photo, rendant idiot celui qui fait la photo mais aussi ceux qui la regardent.

avatar JONYBLAZ | 

J’utilise mon iPad mini 4 cellulaire 128go. dans la voiture en gps ( Waze ) , regarde dès matchs de foot , des vidéos YouTube.
Je peu travailler dessus aussi et lire c’est vraiment Le meilleur compromis pour le ranger dans un sac incognito

avatar BenjaminBraxton | 

Je compte prendre le pencil, faut il un écran de protection pour éviter les rayures? Merci! :)

avatar PierreBondurant | 

L’augmentation de prix sans aucun changement de design (= zéro réflexion sur le produit, zéro travail de fond) est presque insultante: c’est comme une manière de dire aux clients « on s’est aperçu qu’on pouvait vous fourrer un peu plus alors pourquoi se priver? »

Tim Cook et ses modeux ne devrait pas autant se reposer sur l’héritage passé (aussi brilliant soit-il) car le jour où il y aura une alternative ça va faire mal...

avatar romainB84 | 

"C’est l’avantage de laisser en jachère un appareil pendant des années, quand on le met à jour la différence est spectaculaire…"

cette phrase est celle que j'ai préféré de l'article et elle pourrait être adapté légèrement différemment :

"C'est l'avantage de ne pas changer son iphone/ipad tous les ans... quand on le change on sent vraiment la différence de manière spectaculaire et cela permettrait d'éviter d'avoir des remarques des trol... heuu des gens comme quoi "l'iphone" n'a aucune évolution"

Pages

CONNEXION UTILISATEUR