[Accès libre] Test de la serrure connectée Smart Lock Pro (4e génération) de Nuki : la clé de l'avenir

Nicolas Furno |
Club iGen 👑

Cet article initialement réservé aux membres du Club iGen est exceptionnellement en accès libre à compter d'aujourd'hui. Pour découvrir tous les articles exclusifs du Club iGen et d'autres avantages, abonnez-vous !

Nuki présente la quatrième génération de sa serrure connectée et une nouvelle fois, les changements ne se voient pas. La Smart Lock Pro 3.0 ressemblait comme deux gouttes d’eau à la 2.0 qui, elle-même, était fort proche de la version originale et cette « Smart Lock Pro (4e génération)1 » n’évolue pas davantage sur le plan esthétique. Ce n’est pas sur cet aspect que le constructeur autrichien veut insister et les modifications ont été de nouveau faites à l’intérieur, avec un gros morceau : la serrure connectée adopte pleinement Matter et Thread, deux nouveaux protocoles de domotique qui vont prendre de l’importance dans les années à venir.

La quatrième génération de la serrure connectée de Nuki a trouvé sa place sans problème sur mon antique porte.

J’utilise cette quatrième génération depuis quelques jours, de quoi dresser un premier bilan de cette serrure connectée vendue comme avant à 279 €. Un premier bilan seulement, car le produit dépend de Matter, un standard qui n’avance pas toujours aussi vite qu’on l’aimerait.

La même à l’extérieur, Matter et Thread à l’intérieur

Nuki ne s’en cache pas : le constructeur s’est attaché à améliorer la partie électronique à l’intérieur de sa serrure, le reste n’a pas changé. J’ai pu le confirmer en installant la nouvelle génération : il m’a suffi de retirer la Smart Lock Pro 3.0 que j’utilisais auparavant et de positionner le nouveau modèle à sa place. Je n’ai même pas eu besoin de toucher à la plaque qui était vissée sur le cylindre, cet accessoire n’a pas évolué. Elle reste d’ailleurs en plastique, alors que Nuki a fourni pendant quelques années une plaque en métal de meilleure qualité. Au-delà de l’aspect moins « premium », je n’ai noté aucune différence fonctionnelle qui justifierait une critique sur ce point.

La plaque de la Smart Lock Pro 3.0, déjà installée sur ma porte d’entrée, est parfaitement compatible avec la serrure de nouvelle génération, ce qui a simplifié la transition.

Si vous n’avez jamais utilisé de serrure connectée, un petit rappel s’impose peut-être. En Europe, cet accessoire prend en général la forme d’un moteur qui vient faire tourner la clé d’origine d’une porte pour l’ouvrir et la fermer à distance. L’installation d’une serrure connectée ne change rien de l’extérieur et à condition de disposer d’un cylindre débrayable, ce qui est d’ailleurs chaudement recommandé2, vous pourrez utiliser des clés pour ouvrir la porte, comme avant. Vous pourrez aussi utiliser votre smartphone ou montre connectée pour le faire, ce qui permet de connaitre le délice d’une vie sans clés dans les poches.

L’autre gros avantage de cette catégorie d’appareils est de permettre un contrôle à distance. Vous pourrez ouvrir votre porte d’entrée si un membre de la famille ou un invité est devant et que vous n’êtes pas encore entré. Vous pourrez aussi autoriser un tiers à entrer chez vous à des heures précises et seulement certains jours. Et puis, c’est une fonction pratique pour automatiser votre maison, par exemple pour verrouiller la serrure quand il n’y a plus personne ou automatiquement tourner la clé le soir venu.

Pour en savoir plus sur la vie avec une serrure connectée et les produits de Nuki plus particulièrement, je vous renvoie à mes deux tests précédents qui couvrent le sujet de façon exhaustive. Puisqu’il y a peu de changements externes et même fonctionnels avec cette quatrième génération, je ne vais pas tout reprendre ici.

Test de la Nuki Smart Lock, une serrure connectée HomeKit

Test de la Nuki Smart Lock, une serrure connectée HomeKit

Test de la Smart Lock Pro 3.0 de Nuki : la serrure connectée qui a tout compris

Test de la Smart Lock Pro 3.0 de Nuki : la serrure connectée qui a tout compris

Le constructeur n’a pas modifié une formule qui a fait ses preuves, et ce n’est pas si mal. Pour avoir tenté d’installer plusieurs produits concurrents ces dernières semaines et pour avoir échoué à cause de ma porte d’entrée tout droit sortie des années 1960 qui ne respecte aucune norme moderne, j’apprécie d’autant plus l’approche de Nuki. Son socle est peut-être en plastique et de moins bonne qualité que celui de la serrure connectée de Yale, par exemple, mais il s’installe sans problème autour de mon cylindre. Le moteur intégré est peut-être un petit peu bruyant, mais il est suffisamment puissant pour actionner la clé sans discuter, malgré la mécanique désormais bien grippée.

Heureusement que Nuki m’a fourni une serrure connectée blanche pour changer, sinon j’aurais bien été en peine de vous dire que la nouvelle génération est à droite sur cette photo.

Si le bruit vous perturbait, j’ai une mauvaise nouvelle pour vous : Nuki m’a confirmé que le moteur n’a pas changé, si bien que le niveau sonore sera similaire sur cette génération. Ce n’est pas un point qui m’a particulièrement gêné à titre personnel et la serrure de ma vieille porte est elle-même si bruyante que l’on entend à peine le moteur. Il est toujours possible de tourner la clé manuellement en utilisant la grosse roue en métal sur l’avant, ce qui est une bonne option quand on veut minimiser le bruit généré par l’appareil.

La Smart Lock Pro de quatrième génération innove malgré tout en devenant une serrure nativement Matter, via Thread. Les deux protocoles sont souvent mélangés et le choix de Nuki de lier les deux ne va pas aider, alors tentons un rappel rapide : Matter est un nouveau protocole logiciel qui est standard et interopérable et qui ambitionne à terme de remplacer HomeKit, Google Home ou encore Alexa d’Amazon. Thread est un protocole matériel, une norme radio qui est optimisée pour la communication avec les appareils de domotique.

Tout savoir sur Matter et Thread, les deux nouveaux standards de domotique à ne pas confondre

Tout savoir sur Matter et Thread, les deux nouveaux standards de domotique à ne pas confondre

Nuki a choisi de lier les deux, même si ce n’est pas une obligation. Pour utiliser sa serrure avec Matter, il faudra bénéficier d’un routeur Thread, car la connexion avec le nouveau standard ne sera ni en Bluetooth ni en Wi-Fi. Avant cela, soulignons qu’il existe toujours deux serrures connectées au catalogue du constructeur. J’ai testé ici la version « Pro », qui intègre une puce Wi-Fi, qui dispose d’une roue en métal sur le dessus, qui est aussi vendue en noir et qui est livrée avec une batterie rechargeable. Si elle est trop chère pour vous, il existe encore une Smart Lock tout court, qui est entièrement en plastique blanc, qui n’intègre pas de Wi-Fi et qui est alimentée par des piles par défaut.

Ce modèle est vendu 169 €, une belle économie sachant qu’il est lui aussi compatible Matter et Thread. La seule fonction qui lui manque, c’est l’accès à distance qui nécessite actuellement d’ajouter un bridge Nuki facturé 100 € ou alors de le laisser à portée Bluetooth d’un concentrateur HomeKit (Apple TV ou HomePod) pour un contrôle distant via l’app Maison. Même le modèle de base pourra à terme bénéficier d’un accès distant via Matter et Thread, comme nous allons le voir maintenant.

Une serrure connectée tournée vers l’avenir

Les serrures vendues par Nuki étaient jusque-là certifiées HomeKit, ce n’est plus le cas avec cette quatrième génération. Ce n’est pas une mauvaise nouvelle, puisque la compatibilité ajoutée avec Matter vient remplacer la couche HomeKit et permet d’ajouter la Smart Lock Pro dans l’app Maison. La procédure est même identique : après avoir installé et configuré la serrure dans l’app du constructeur, vous pourrez scanner le code Matter avec l’app Maison et ajouter la serrure à l’univers domotique d’Apple.

L’étiquette HomeKit sur l’ancienne génération (gauche) a cédé la place à une étiquette Matter (droite).

Sur le plan fonctionnel, la transition ne change rien pour le moment. Vous aurez une serrure connectée comme n’importe quel autre modèle compatible HomeKit, avec la possibilité de gérer la serrure depuis l’app Maison, via Siri ou encore avec des automatisations. Si vous avez déjà un pied dans l’écosystème domotique imaginé par Apple, la seule différence malgré tout de taille, c’est que la communication entre la serrure et Maison ne se fait plus en Bluetooth comme sur les anciennes générations, elle se fait par le biais de Thread.

Ce protocole matériel dérivé du ZigBee apporte plusieurs avantages indéniables face au Bluetooth et au Wi-Fi. La portée et la réactivité sont au moins aussi bonnes qu’en Wi-Fi alors que la consommation est similaire à celle du Bluetooth. À bien des égards, c’est le meilleur des deux mondes et ce n’est pas pour rien que Thread est utilisé par un nombre croissant d’appareils connectés. S’il faut en contrepartie un routeur pour générer le réseau sans-fil associé, vous en avez peut-être déjà un grâce à HomeKit. En effet, un HomePod mini, un HomePod 2 ou bien un Apple TV 4K récent (2e génération minimum) et équipé d’une prise Ethernet possèdent une puce Thread et feront l’affaire pour la serrure.

Tout savoir sur Thread, le nouveau protocole de domotique poussé par Apple

Tout savoir sur Thread, le nouveau protocole de domotique poussé par Apple

Matter n’est pas réservé à la Pomme et la serrure peut se connecter en Thread à d’autres produits. Dans l’univers de Google, la nouvelle Smart Lock pourra être contrôlée par un Nest Wifi Pro, Nest Hub (2e génération) ou Nest Hub Max. Dans celui de Samsung/SmartThings, il faudra un SmartThings Hub v3 ou la SmartThings Station. Il manque au lancement les routeurs Alexa pour l’univers d’Amazon, ce qui est la faute du géant du commerce et non de Nuki : il faudra patienter le temps qu’Amazon fasse ce qui est nécessaire de son côté.

Avec le bon équipement, l’ajout de la serrure de Nuki à l’app compatible Matter, comme Maison, sera aussi transparent qu’avant. La procédure débute par la lecture du code fourni avec l’appareil, la connexion initiale se fera en Bluetooth, puis le routeur Thread se connectera par ce biais à la Smart Lock Pro. L’app d’Apple proposera alors de changer le nom du produit et de l’associer à la pièce de votre choix et la configuration avec Matter sera terminée.

L’ajout de la Smart Lock Pro de quatrième génération à l’app Maison se fait comme avant.

Une fois dans Maison, vous retrouverez les fonctions habituelles pour gérer la Smart Lock Pro. Vous saurez si la serrure est verrouillée ou non et un gros contrôle au centre de l’écran permettra de la (dé)verrouiller selon les besoins. C’est identique à ce que l’on avait du temps de HomeKit et l’app de Nuki reste nettement plus complète, avec des automatisations qui ne nécessitent pas de confirmation3, le statut sur la porte si on est équipé du capteur d’ouverture maison et surtout la possibilité d’ouvrir la porte en tournant un petit peu plus la clé dans le cylindre. Cela va changer dans quelques mois et cette fonction arrivera alors dans l’app Maison.

La serrure connectée de Nuki dans l’app Maison via Matter.

En effet, Matter est un standard qui évolue et si la Smart Lock est actuellement livrée avec la norme 1.0, une version 1.2 est sortie cet automne avec deux nouveautés importantes pour le produit de Nuki. D’une part, le protocole saura gérer nos portes européennes, où un quart de tour supplémentaire sur la clé permet d’ouvrir la porte après avoir déverrouillé la serrure. C’est surtout utile pour les portes sans poignée à l’extérieur et jusque-là, seule l’app Nuki pouvait gérer ce cas de figure. Le constructeur participe au développement de Matter et c’est lui qui a poussé pour intégrer cette possibilité au standard, ce qui est désormais fait.

Pour autant, la fonctionnalité n’est pas encore présente quand j’écris ces lignes. Matter 1.2 vient de sortir et il ne suffit pas que Nuki gère cette norme, il faut que toute la chaine adopte la mise à jour. Pour le dire autrement, la fonction ne sera pas disponible tant qu’Apple, Google et les autres acteurs de la domotique ne seront pas à jour. Le créateur de la Smart Lock Pro promet cette mise à jour pour le début de l’année 2024, sans date précise puisque cela ne dépend pas que de lui. D’ici là, Apple aura mis à jour son app Maison pour gérer l’ouverture de la porte, en plus de la serrure elle-même, une fonctionnalité qui nécessitera sans doute une mise à jour d’iOS 17.

L’autre apport de Matter 1.2 sera de permettre un accès distant depuis l’app Nuki en Thread et non plus en Wi-Fi. Jusqu’ici, l’accès distant se faisait obligatoirement par le biais du réseau local de la maison, soit directement grâce à la puce Wi-Fi intégrée à la Smart Lock Pro 3.0, soit par le biais du bridge Nuki. La mise à jour permettra d’offrir un accès à internet via le routeur Thread, comme votre Apple TV ou HomePod, y compris depuis l’app du constructeur, ce qui était impossible sur les générations précédentes.

L’app Nuki affiche ce statut de connexion qui montre bien que l’accès à la serrure peut actuellement se faire de deux manières : localement en Bluetooth sur la gauche du graphique, à distance via le Wi-Fi sur la droite. Avec Matter 1.2, l’accès distant pourra se faire en Thread.

Quel est l’intérêt de cet accès distant via Thread ? Il y en a quelques-uns, le principal étant d’améliorer l’autonomie puisque la consommation est réduite par rapport au Wi-Fi, on y reviendra ensuite. On peut aussi noter que cela retire un appareil du réseau Wi-Fi, ce qui est toujours intéressant à l’ère de la domotique. Enfin, cela permettra d’activer un accès distant à la Smart Lock de base, même si ce ne sera pas gratuit sur ce modèle d’entrée de gamme.

Pour une raison qui m’échappe un petit peu, Nuki compte faire payer la mise à jour 1.2 de Matter aux clients qui ont commandé une Smart Lock standard de quatrième génération. Cela coutera 39 €, ce qui reste toujours avantageux par rapport à l’achat d’une version pro ou du bridge, même si c’est un choix étrange de faire payer pour une fonction aussi pointue. L’accès à distance par le biais de l’app Maison, via Thread, restera gratuit et cela devrait suffire pour la majorité des usages.

Une meilleure autonomie, notamment grâce à Thread

L’autonomie progresse sur la Smart Lock Pro de quatrième génération. Le constructeur avance un gain de l’ordre de 30 % par rapport à la version présente, même s’il annonce toujours six mois d’autonomie. Cette valeur indicative devrait être plus facile à atteindre, m’a expliqué le constructeur qui relève qu’on pourra même maintenant la dépasser. Un gain qui est la conséquence de deux changements distincts qui se combinent : le choix de Thread d’une part et une batterie améliorée d’autre part.

Le PowerPack vient se greffer sous la serrure pour l’alimenter.

Côté Thread, c’est un avantage « naturel » lié à la technologie : elle consomme moins que le Wi-Fi et c’était en effet un défaut de la Smart Lock Pro 3.0. Vous ne verrez pas la différence tout de suite toutefois : au départ, les deux réseaux fonctionneront en parallèle, le Wi-Fi pour connecter la serrure aux serveurs de Nuki et offrir l’accès distant dans l’app du constructeur et le Thread pour Matter. Quand la mise à jour vers Matter 1.2 sortira, la serrure coupera automatiquement sa puce Wi-Fi et fera tout par le biais du réseau Thread, ce qui devrait cette fois permettre de réduire de façon notable sa consommation électrique.

Du côté de la batterie, le PowerPack fourni avec la Smart Lock Pro de quatrième génération a été amélioré sur deux points. C’est un petit peu la même histoire que pour la serrure, il n’y a aucun changement extérieur, à tel point que les anciennes batteries restent compatibles avec la nouvelle serrure et vice-versa. Tout d’abord, les cellules (toujours NiMH) ont été améliorées pour ralentir la décharge et en théorie prolonger l’autonomie. Je n’ai pas suffisamment de recul pour juger de l’efficacité du changement, en revanche j’ai déjà profité de l’autre nouveauté, cette fois du côté de la recharge.

Elle se fait toujours via un connecteur USB-C et elle reste aussi lente qu’avant, avec une charge complète annoncée en dix heures par le constructeur. Néanmoins, le PowerPack gère enfin la norme USB-C complète, ce qui veut dire que vous pourrez le charger sur n’importe quelle prise dans ce format, comme celle d’un Mac récent ou même le chargeur du Mac. Sur les versions précédentes, il fallait un chargeur 5V de type USB-A en entrée, ce qui pouvait être pénible à l’usage.

La capacité du nouveau PowerPack est un petit peu plus faible que l’ancien d’après son étiquette technique, ce qui ne l’empêche pas d’offrir une meilleure autonomie en théorie.

Quelle est la part de Thread et quel est le rôle du nouveau PowerPack dans l’augmentation de l’autonomie ? Difficile à dire et je n’utilise pas la quatrième génération depuis suffisamment longtemps pour juger d’une différence notable par rapport à la précédente. Tout gain reste bon à prendre et au quotidien, j’apprécie surtout la charge simplifiée grâce à l’adoption du standard USB-C au complet.

À noter à ce sujet qu’il n’est pas encore possible d’acheter le nouveau PowerPack à part, seule la nouvelle Smart Lock Pro en dispose dans sa boite. Cela devrait venir à terme et ce pourrait être une bonne option pour offrir un petit coup de boost à une ancienne génération, ou compléter la Smart Lock de quatrième génération de base, qui est alimentée comme toujours avec quatre piles AA en sortie de boite.

Pour compléter le sujet des accessoires, Nuki a renouvelé la mesquinerie de la troisième génération en n’incluant toujours pas son capteur d’ouverture de porte dans la boite. Il faut l’acheter en plus pour 49 € et c’est un accessoire pourtant bien utile, notamment pour les automatisations. Sans lui, la serrure connectée pourra tenter de se verrouiller alors que la porte est encore grande ouverte. C’est dommage de ne plus offrir systématiquement cette fonctionnalité et d’en priver bon nombre de clients.

La quatrième génération reste compatible avec tout l’écosystème Nuki, y compris le Keypad 2.0 avec son lecteur d’empreintes. C’est aussi vrai pour le premier modèle ou encore pour les Nuki Fob : si vous aviez des accessoires, vous pourrez les conserver avec cette mise à jour.

Nuki Keypad 2.0 : un capteur d’empreintes efficace pour déverrouiller la serrure connectée

Nuki Keypad 2.0 : un capteur d’empreintes efficace pour déverrouiller la serrure connectée

Pour conclure

La serrure connectée conçue par Nuki est bien établie sur le marché européen pour une bonne raison : c’est un produit parfaitement adapté à nos portes, comme le prouve son fonctionnement sans encombre sur ma porte qui ne respecte aucune norme de ce siècle. À l’usage, la Smart Lock Pro permet bien de se débarrasser de ses clés de maison, son app est sans doute la meilleure de la catégorie et si on le préfère, elle gère tous les écosystèmes de domotique tiers. Avec la prise en charge de Matter, l’appareil s’assure de garder sa place dans l’avenir de la domotique, ce qui est toujours rassurant quand on investit dans ce domaine.

On peut regretter que le passage à Matter nécessite un nouveau matériel. Nuki le justifie commercialement avec l’association à Thread, qui impose forcément un changement d’électronique, même si comme on l’a vu, cela reste un choix et non une obligation. Le constructeur m’a expliqué qu’il avait une bonne raison technique de ne pas avoir mis à jour la Smart Lock Pro 3.0 pour ajouter Matter avec du Wi-Fi : le nouveau standard est très gourmand et il lui faut notamment bien plus de mémoire que ce que l’ancienne serrure contenait.

Cela reste décevant, même s’il faut bien reconnaitre que l’intérêt de Matter n’est pas encore évident aujourd’hui, c’est plutôt un pari sur l’avenir. Si vous êtes déjà équipé d’une ancienne génération de la serrure connectée Nuki, la nouvelle version ne vous apportera pas grand-chose pour le moment, surtout si vous l’utilisez avec HomeKit. Ce produit est à mon sens surtout intéressant si vous vous équipez d’une serrure connectée pour la première fois. Vous aurez alors un des meilleurs produits sur le marché et l’assurance d’avoir un produit tourné vers le futur.


  1. Ne dites plus 4.0, Nuki adopte le même schéma de dénomination que bon nombre de produits Apple pour sa serrure connectée.  ↩︎

  2. Si ce n’est pas votre cas, Nuki vend son propre cylindre qui présente l’avantage d’être optimisé pour sa serrure connectée.  ↩︎

  3. Par sécurité, l’app Maison demande de confirmer toutes les actions qui permettent d’accéder à un logement, comme le déverrouillage d’une serrure connectée. En comparaison, l’app Nuki propose avec la fonctionnalité Smart Unlock de gérer la serrure en toute transparence, ce qui est bien plus agréable quand on y a gouté.  ↩︎

avatar c0mm0n | 

Est ce que ca la rendrait compatible homekey avec 17.2 ?

avatar Nicolas Furno | 

@c0mm0n

Non, rien n’a voir.

avatar bozzo | 

@ Nicolas
Incompatible Alexa pour le moment ?
Il me semblait pourtant que les appareils Echo (sauf les EchoDot) sont compatibles Thread et Matter ?

avatar Nicolas Furno | 

@bozzo

Si si, mais pas avec Matter/Thread, c’est uniquement via le cloud comme avant. Et c’est un problème du côté d’Alexa, la majorité des produits Matter ne sont pas encore compatibles avec leur écosystème. On ne sait pas exactement ce qui se passe.

avatar JoeGillian | 

Désolé mais vu la porte, la serrure n’a pas trop d’intérêt… 😅
Sait on si le produit est compatible avec des serrures/portes un peu standard du marché?

avatar Nicolas Furno | 

@JoeGillian

Bien sûr, c’est l’inverse qui est étonnant justement, que ça marche aussi avec ma vieille porte. Mais regardez les tests des deux versions précédentes, c’était avec une porte neuve.

Et je teste avec ce que j’ai sous la main, j’ai hâte que cette porte disparaisse, croyez-moi. 🙂

avatar roccoyop | 

@JoeGillian

Pourquoi la serrure n’a pas d’intérêt ? Elle ne rend pas la porte plus solide, elle offre des services connectés, et ça, ça peut être même utile sur la porte des toilettes.

avatar cypr-42 | 

Merci pour ce test !

J’attends celui sur la serrure connectée de Netatmo maintenant, pour comparer, bien que ça soit deux produits bien différents de ce que j’ai compris.

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@cypr-42 : nous avons eu _quelques_ problèmes avec le cylindre Netatmo, donc sauf surprise, je ne le publierai probablement pas avant le début de l’année prochaine.
avatar cypr-42 | 

@Anthony

Problèmes liés à la serrure elle même ou plutôt à la porte ?

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@cypr-42 : les deux, mais après avoir essayé quatre portes, Netatmo nous a confirmé que c’était surtout de la faute du cylindre. Nous devons recevoir prochainement un nouvel exemplaire.
avatar House M.D. | 

@Anthony

Pourquoi je ne suis pas étonné de Netatmo…

avatar Nicolas Furno | 

@House M.D.

Bon après, une des portes était la mienne, celle qui est en photo dans cet article. On ne peut pas trop leur en vouloir pour celle-ci…

avatar House M.D. | 

@nicolasf

Pour celle-là passe encore 😅 Après l’apparence ne fait pas forcément la bonne porte, j’ai une porte récente à la maison, type « à claquer » (la poignée reste droite, et on peut - doit - claquer la porte), c’est un enfer à régler pour qu’elle ne se ferme pas qu’à moitié… parce que bien entendu, si elle ne se ferme qu’à moitié, on ne peut pas tourner la clé, et la Nuki quand elle tente de verrouiller la porte se retrouve coincée…

avatar Nicolas Furno | 

@House M.D.

C’est vrai. Le pire avec ma porte, c’est que j’y ai vraiment cru, on a tout démonté, agrandi un peu les ouvertures de part et d’autre… mais le mécanisme à l’intérieur était pas bon, impossible de tourner la clé à la fin. J’étais frustré.

Mais bref, les portes suivantes étaient aux normes, elles, et c’est resté compliqué. Il faut dire que l’approche de Nuki et des autres produits similaires est tout de même bien plus simple.

avatar balooforever | 

C'est un peu limite le powerpack toujours avec du NiMH, en 2023 .. Surtout vu le prix de vente !

avatar athao | 

Toujours aussi bruyant le moulin à café de chez Nuki ? 😂😂 Personnellement c’est rédhibitoire.

avatar cherbourg | 

Ce qui me rappelle que j’ai acheté la version précédente il y a un an et que je ne l’ai toujours pas installée 🤦🏻‍♂️

avatar thefutureismylife | 

Bel article, très complet. Il lui manque la compatibilité « clé » dans l’app Cartes. Perso c’est maintenant le seul argument qui me permettrait de basculer pour un achat.
(Et accessoirement le bruit du moteur visiblement).

avatar Nicolas Furno | 

@thefutureismylife

C’est compliqué, la fonction clés de maison demande un module extérieur pour intégrer un lecteur NFC. Mais ils y réfléchissent, ils me l’ont confirmé à nouveau lors de la présentation de cette mise à jour.

avatar thefutureismylife | 

@nicolasf

Hâte alors 😇

avatar iKalimero | 

J’ai en eu une Niko qui a lâcher au bout de 2 ans. La fiabilité de l’ouverture n’était toujours rendez vous. Le bruit important est très dérangeant.
Pour l’avoir entièrement démonté c’est très cheap à l’interieur, moteur ultra basique style jouet chinois. le plastique règne en maître. Je suis déçu car la mécanique est ultra rudimentaire, aucune détection de position, ce qui implique que la serrure ne peut pas connaître les actions manuelles réalisées avec le bouton. Dans ce cas le serrure est perdue car il y a un écart la position mémorisée et la position réelle.
En automatisme industriel on essaye de minimiser la gestion de position par des mémoires car cela conduit inévitablement à des problèmes. 1 fonction, 1 capteur est le chemin vers un automatisme simple et efficace.
Au final le seul avantage au fait que la poignée tourne toute seule est que l’on ne sait pas depuis l’extérieur que la porte est équipé d’une serrure connectée.
Par contre cela génère beaucoup d’inconvénient, bruit autonomie faible, dimensions imposante.
Du coup je m’intéresse au serrure BOLD dont la technologie mécanique semble plus aboutie
Avantage:
silence, grande autonomie et discrétion.
Inconvénient :
votre clé ne pas vous servir à ouvrir la porte
Serrure connecté visible depuis l’extérieur

Remarque il est toujours possible d’ouvrir même la porte sans objet connecté.

@MacG quand est ce que vous faites un test de la serrure BOLD ?

avatar Nicolas Furno | 

@iKalimero

Ça ressemble fort au produit de Netatmo, mais pas compatible HomeKit alors pour le moment, ça n’est pas trop notre sujet (ça changera bientôt, puisque je m’intéresse de près à Home Assistant #teaser). C’est une question de point de vue je suppose, mais on est tous assez d’accord à la rédaction qu’on préfère l’approche de Nuki et des autres, avec un moteur pour tourner la clé. Sans ça, on perd quand même pas mal sur les automatisations du quotidien.

Je n’ai jamais ouvert de serrure Nuki, par contre c’est bizarre, elle sait très bien quand on ouvre ou ferme la serrure à la main. Ça a peut-être changé depuis vos essais.

avatar roccoyop | 

@iKalimero

T’as eu une Niko aussi. Fallait prendre une Nuki pour avoir le modèle original. 😁

avatar itworx | 

« L’autre gros avantage de cette catégorie d’appareils est de permettre un contrôle à distance. Vous pourrez ouvrir votre porte d’entrée si un membre de la famille ou un invité est devant et que vous n’êtes pas encore entré. »
C’est le seul intérêt en maison individuelle, par principe et par bêtise je ne ferme pas mes portes à clef. Mais c’est géré autrement.

avatar zypic | 

J’essaierai bien mais à priori mes portes sont incompatibles car pour pouvoir les verrouiller il faut relever à fond la poignée.

En même temps je vois sur leur site que les serrures Nuki sont compatibles avec les serrures multipoint mais il n’est pas précisé s’il fonctionne tant pour les fermetures manuelles multipoint que pour les fermetures automatiques multipoint…
Les fermetures manuelles multipoint ou serrures actionnées par béquille nécessitent de relever la poignée à fond pour permettre le verrouillage de la serrure alors que les fermetures automatiques multipoint ou serrures actionnées par clé se verrouillent sans être obligé de relever la poignée.

Du coup est-ce que quelqu’un peut me confirmer qu’il faut utiliser un système à clé et pas par poignée.

avatar Nicolas Furno | 

@zypic

J'ai utilisé une Nuki avec une poignée à relever. Ça fonctionne, mais c'est plus pénible, il faut bien penser à relever la poignée si on veut que la serrure puisse fonctionner derrière. Mais à part ça, aucun problème, la Nuki se contente de tourner la clé à votre place, donc il n'y a pas de raison que ça ne fonctionne pas.

avatar benj131313 | 

À noter que le SAV Nuki est top. La 1ere batterie que j’ai reçu ne tenait que 4 semaines. Après un mail je recevais gratuitement sans aucune discussion une nouvelle batterie sans renvoyé l’ancienne.
J’ai par contre eu une fois le moteur bloqué alors que j’étais à l’extérieur, heureusement j’avais pris mes clés ce jour-là.

avatar FredT | 

I didn't have time to write a short letter, so I wrote a long one instead.
- Mark Twain

avatar Fonzerelli | 

Au quotidien, c’est vraiment agréable ? Sans doute si sa voiture peut également être ouverte avec le smartphone.
Je dirais presque que le bonheur est de sortir sans smartphone avec juste une Apple Watch ?

avatar Nicolas Furno | 

@Fonzerelli

Ah tout à fait, ma voiture s’ouvre aussi avec mon iPhone, sinon c’est moins drôle quand même.

Ça peut en effet fonctionner uniquement avec une Apple Watch, même si ça reste moins transparent. Contrairement à l’iPhone, l’app de Nuki ne peut pas y tourner à l’arrière plan en permanence.

avatar Pierre H | 

J'ai une serrure "européenne" comme dit l'article, c'est à dire sans poignée extérieure et il faut utiliser la clé. Mais la serrure a aussi un cran et il faut pousser la clé pendant qu'on tourne, sinon elle sort de la serrure quand elle est verticale. Ca reste compatible avec ce boitier ?

avatar Nicolas Furno | 

@Pierre H

Euh alors bonne question et je n’ai aucune idée. Peut-être qu’il vaut mieux poser la question à Nuki pour être sûr.

avatar fxfxfx | 

Et niveau sécurité ? L’essentiel non ? Quand on voit toutes ces voitures connectées déverrouillées en quelques secondes actuellement ça va arriver à ces serrures.

avatar Nicolas Furno | 

@fxfxfx

Quelles voitures connectées ? 🧐

Aucun problème de sécurité connu et on ne voit pas qu’il y a une Nuki de l’extérieur. Un voleur aura bien d’autres solutions plus faciles pour entrer, avant d’envisager un piratage de la serrure connectée.

avatar fxfxfx | 

@nicolasf

Toutes les voitures qui se verrouillent à distance, le piratage serait responsable de 70% des vols aujourd’hui
Tout système de verrouillage à distance sera un jour ou l’autre piraté qu’une question de temps

avatar Nicolas Furno | 

@fxfxfx

À distance, via une app ? Je veux bien voir les sources des 70 %, parce qu’à ma connaissance, il y a surtout des cas connus avec des clés en mode mains libres et du Bluetooth. Il y a peut-être eu des failles de sécurité chez certains constructeurs, mais ce n’est absolument pas la norme, ou alors j’ai raté un truc.

C’est la même idée en tout cas avec les serrures, il n’y a aucune faille connue chez Nuki. Peut-être que des organismes de contre-espionnage en gardent sous le coude pour des cibles précises, mais enfin, on bascule dans le domaine de la fiction à ce stade.

avatar Nicolas Furno | 

@fxfxfx

Ok, alors c’est ce que je dis, on parle des clés physiques, pas des voitures connectées. Donc rien n’à voir avec les serrures connectées comme celle de Nuki.

avatar fxfxfx | 

@nicolasf

Oui tout à fait mais c’est l’ouverture à distance qui est piratée donc c’est forcément envisageable sur ces serrures connectées et dans tout article on parle toujours de fonctionnement mais rarement de sécurité ce qui est l’essentiel de ces outils et ce sera piraté comme tout autre système dès que ce sera vulgarisé

avatar Nicolas Furno | 

@fxfxfx

Ben non, justement. La technique utilisée pour les voitures ne pourrait pas l’être pour la Nuki. Rien n’interdit d’imaginer une faille de sécurité, mais l’entreprise existe depuis quelques années et il n’y a jamais rien eu de public.

avatar fxfxfx | 

@nicolasf

Je ne dis pas que ce sera la même technique puisque ce n’est pas la même technologie. Mais les constructeurs disaient la même chose au début le système est sur etc etc et on voit qu’aujourd’hui c’est l’hécatombe
Donc ce n’est qu’une question de temps dès que ces serrures seront vulgarisées elle seront piratées et ce sera encore plus facile que de casser une porte
C’est le cas pour les voitures aujourd’hui c’est plus rapide que de casser pour les voler

avatar Rémygrec | 

@fxfxfx

Les exemples de voitures connectées dont les serrures - ou même l’ensemble des fonctionnalités du véhicules - sont piratées sont extrêmement rares en proportion du nombre de véhicules sur la route, en dehors des démonstrations faites par des spécialistes du genre pour justement combler des failles.

En réalité, les voitures dites connectées (de plus en plus nombreuses) comportent finalement bien plus de fonctions de sécurité, passives et actives, que les autres véhicules…

avatar misterbrown | 

Sacré blague.
Tu casses la vitres à la main. Autant mettre une serrure à 3 euros

avatar Rémygrec | 

@misterbrown

L’auteur de l’article l’a écrit plus haut, il s’agit d’un test… Ce n’est pas la porte qui compte dans cette démonstration, il lui fallait surtout une serrure disponible !
Posée sur une porte blindée, les usages sont démultipliés par rapport à une serrure traditionnelle.

avatar iolofato | 

Ou comment marcher sur la tête sans les mains… mets déjà une porte correcte 3 points tu auras en prime une clé "eco-responsable" qui ne sollicite aucun serveur et aucune centrale nucléaire pour ouvrir une pauvre porte. En plus cette serrure est juste immonde, une grosse bouse technologique qui ressemble à rien. Au secours…

avatar Rémygrec | 

@iolofato

Cet article m’a fait l’effet exactement inverse et donné l’envie de m’équiper.

avatar pumk1n | 

@Rémygrec

Je me suis équipé et j’aime beaucoup la pro 4 ! Adieu les clés !!

avatar iolofato | 

Grand bien vous fasse :-)

avatar Nicolas Furno | 

@iolofato

La porte sera bien changée et équipée de la même serrure connectée qui fonctionne localement sans serveur distant et que vient faire le nucléaire dans le bazar ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR