iOS : un empire sans commune mesure

Christophe Laporte |

Il y a un petit fantasme dans les milieux financiers : voir une société avoir une capitalisation boursière dépasser le "trillion", les mille milliards de dollars. À ce petit jeu, Apple est actuellement la mieux placée puisque sa capitalisation boursière est de 638,5 milliards de dollars. D’autres acteurs de la high-tech sont bien positionnés aussi. Beaucoup d’analystes misent notamment sur Alphabet (562 milliards), Microsoft (500 milliards) ou encore Amazon (379,6 milliards).

En attendant de savoir si Apple sera la première société à franchir cette barre symbolique, elle devrait en franchir une autre dans le courant de l’année. L’empire iOS, qui a vu le jour il y a dix ans avec la présentation du premier iPhone, devrait en matière de chiffre d’affaires dépasser le cap des mille milliards de dollars cette année.

Horace Dediu

Selon les calculs d’Horace Dediu, les ventes de produits iOS (il inclut l’Apple Watch et l’Apple TV avec l’iPhone, l’iPad et l’iPod touch) devraient dépasser en milieu d’année les 980 milliards de dollars. Si l’on ajoute à cela les 100 milliards de dollars qu’ont générés les services relatifs à iOS, le compte est (plus que) bon.

L’analyste qui a publié son billet avec le titre « le premier trillion est toujours le plus dur » estime que les choses devraient s’accélérer à l’avenir. En 2018, Apple est bien parti pour franchir un autre cap, celui des 2 milliards d’appareils iOS vendus ! Rappelons que le milliardième iPhone a été vendu en juillet dernier.

Le milliardième iPhone vendu (ou celui qui le symbolise).

De tels chiffres expliquent à eux seuls pourquoi Apple investit tant d’énergie dans sa plate-forme dominante, quitte à déprécier le Mac qui bon an mal an ne se porte pas si mal (lire : Les ventes de Mac à nouveau en hausse ?) .

Horace Dediu a étudié la puissance de l’empire iOS. D’après ses calculs, sur les 1,6 milliard de terminaux iOS vendus, 600 millions d’iPhone sont encore « en activité ». Si l’on part du principe qu’un iPhone est déverrouillé 80 fois par jour, on dénombre 48 milliards de sessions iPhone par jour. Si l’on ramène cela sur un an, on atteint 17,5 trillions de sessions. Vertigineux !

Les empires naissent, dominent, puis finissent par se détricoter. Mais pour l’ancien analyste de Nokia, l’empire iOS est beaucoup plus fort et résilient que les précédents empires qu’a connus l’industrie high-tech.

Nokia qui apparaissait comme indépassable avant l’émergence des smartphones tactiles ? Sa domination reposait essentiellement sur ses téléphones. Le Finlandais n’avait pas un écosystème de services et de logiciels comme Apple. BlackBerry, qui avait à une époque une base d’utilisateurs fidèles, proposait trop peu de fonctionnalités et s’est par conséquent rapidement fait remplacer.

Le cas le plus similaire, selon lui, est probablement Windows. Comme le système d’exploitation de Microsoft, iOS s’est également forgé au fil des années une position solide dans le monde de l’entreprise. Toutefois, les business models sont très différents. Microsoft vendait seulement du logiciel alors qu’Apple propose un package complet.

L’autre empire du moment, c’est Android, mais il s’agit d’un empire très fragmenté sur lequel Google a beaucoup moins de prises qu’Apple en comparaison. D’autre part, Horace Dediu estime qu’il y a plus de chance que des personnes passent d’Android à iOS que le contraire, en raison de la qualité de l’écosystème plus que du matériel selon lui.

Selon lui, il ne faut pas s’attendre pour cette deuxième décennie de l’iPhone à un big bang, une révolution comme certains aiment à dire, mais à des améliorations continues. Le marché des smartphones étant quasiment saturé, la mission d’Apple est double : pousser les gens à switcher d’Android à iOS et étendre l’empire iOS avec des accessoires intelligents. L’Apple Watch, le Pencil ou les AirPods s’inscrivent dans cette optique !


avatar whocancatchme | 

J'ai hâte de voir qui va remplacer iOS ! Parceque ca va arriver faut pas se leurrer, mais pas tout de suite

avatar ddrmysti | 

Effectivement. Non pas que je rêve de voir apple chuter parce qu'ils ont l'audace de faire un produit que je n'achète pas, en leur reprochant de trop limité le choix des leurs utilisateur tout en voulant leur imposer le mien, comme le font bon nombre de troll dans les commentaires.

Mais iOS à complètement révolutionné notre façon de vivre la mobilité. Et si un jour une entreprise se pointe avec un produit qui de la même façon va totalement écraser les forces en présence et nous faire totalement repenser notre usage d'un smartphone, je suis vraiment curieux de voir ce qu'elle aura à proposer.

avatar Hoooti | 

Le capitalisme ... ces fantasmes de financiers me dépassent ...

avatar iVador | 

@Hoooti

Pour beaucoup, la vie c'est l'argent et rien d'autre

avatar Macbook31 | 

Bon en attendant, Nom Dediu et Mac Arel s'entendent bien, c'est toujours ça ...

Ok, je suis déjà dehors !

avatar DG33 | 

Mais puisque Peter Thiel vous dit que c'est déjà dépassé...

avatar Paquito06 | 

En salle des marchés on croit en Amazon pour devenir la premiere trillion $ company. P/E ratio un poil plus eleve que Apple mais les benefices commencent a arriver :)

avatar Antwan | 

Point info : En français correct on dit "billion" pour désigner 10^12, et non "trillion" qui est l’échelle courte employée aux USA.

http://www.entreprises.gouv.fr/files/files/directions_services/metrologie/reglemen/textes/decr-61-0501.pdf

avatar Dodo8 | 

@Antwan

Surtout je crois que quand l'article est sorti il y avait écrit, de manière correcte, billion et ils ont modifié après.

avatar SMDL | 

@Antwan

Ou un Téra $

avatar Abd Salam | 

@Antwan

Ne vous fatiguez pas ; les vocables anglais sont bien partis pour remplacer les termes correctes en Français.

avatar Vanton | 

C'est justement à cause de l'effet d'écosystème qu'il est important qu'Apple entretienne le Mac ! Beaucoup de monde pense à l'abandonner autour de moi à cause d'une offre hors de prix, peu durable (parce que non modifiable) et pas en phase avec les besoins quotidiens. Et que se passera-t-il ensuite si les gens commencent à sortir un pied de l'écosystème ? Reprendront-ils un iPhone ? La prochaine fois peut-être, mais la suivante ?
La résistance d'une chaîne est celle du plus faible de ses maillons... Apple ne devrait pas laisser le Mac devenir le maillon faible de son écosystème.

avatar béber1 | 

@Vanton

même avis, déjà développé.

avatar Arcetnathon | 

Tu inverses la situation.
Apple se contrefout des utilisateurs Mac qui ont un iPhone. La bascule ne s'est jamais faite dans ce sens, et si ils avaient du attendre que les utilisateurs Mac pour vendre des iPods, l'iPod serait resté une niche.

L'écosysteme de demain c'est iOS, MacOS, c'est déjà du passé.

avatar reborn | 

@Arcetnathon

Bien dit, l'iPod a explosé en s'ouvrant a windows !

avatar béber1 | 

@Arcetnathon

non, c'est OS X, la base

Dans la logique du tout iOS comme "écosystème" logiciel, iCloud est le hub. C'est ce vers quoi on va
et dans la logique OS X, le Mac ou un serveur domestique OS X est le hub pour l'ensemble des terminaux Apple d'un foyer.

C'est une autre vision, qui est basée non pas sur un passé que certains voudraient voir perdurer par nostalgie,
mais parce qu'elle repose sur la base historique du commerce Apple : la ventée de matériel (qui fait encore ses plus gros bénéfices)
et d'une micro-informatique spécifique, faite depuis le début de terminaux particuliers (locaux) et complémentaires dans leurs fonctions/mode d'utilisations.

je ne dirais pas qu'Apple se contrefoutte des utilisateurs Mac qui ont un iPhone, mais qu'elle hésite depuis quelque temps sur la forme de son écosystème logiciel dans le futur,
et donc sur la place du Mac dans celui-ci.

Sa tendance devrait être celle favorisant iCloud,
donc iOS dans le futur (logique du mobile, d'une informatique "délocalisée" ou hors-sol, et lignes de forces énormes : enjeux futurs sur la maitrise et la gestion du Big Data),

et donc de devoir rompre avec toute sa logique industrielle qu'elle a pratiquée pendant plus de 30 ans.
C'est une affaire de choix stratégique majeur.

Elle est à un carrefour où elle doit choisir sa route pour le futur : iOS/iCloud ou OS X/Clouds (local+iCloud) ?
avec tout le développement de produits matériels que cela implique

Vanton, Supermars et moi optons ici pour la seconde voie, plus "classique"
mais qui aurait l'avantage de tout concilier en allant dans le sens d'une micro plus particulariste.

avatar supermars | 

@Vanton

100% d'accord !

avatar Mike Mac | 

La France ne risque pas de l'avoir dans le Billon ou le Trillion, mais dans le Fillon !

avatar 1515julian | 

Dediu ce que ces chiffres me donne le tournis.

avatar Henri_MTL | 

Super article, ça fait du bien de temps en temps de se gonfler les chevilles et de mettre de côté la modestie légendaire d'Apple :)

avatar Lelong | 

Super, les actions Apple vont cartonner!

avatar malcolmZ07 | 

le nombre de déverrouillage hallucinant m'a tout de suite fait penser que s'il m'était des pubs à l'écran déverrouillage => $$$$$$$$$

avatar en ballade | 

´plus de chance que des personnes passent d’Android à iOS que le contraire, ´ ou va t il pondre cela? J'observe d avantage le contraire autour de moi.

avatar iBenou | 

@en ballade

"Autour de toi" n'est pas vraiment représentatif de l'univers. Android vers iOS est une tendance plus naturelle que l'inverse, confirmée par toutes les données à disposition

avatar jackhal | 

"De tels chiffres expliquent à eux seuls pourquoi Apple investit tant d’énergie dans sa plate-forme dominante, quitte à déprécier le Mac qui bon an mal an ne se porte pas si mal"

Mac Pro :
Quelqu'un a posté cette adresse dans les commentaires d'un autre article, je vous invite à le lire en entier :
http://forums.macrumors.com/threads/fcpx-amd-vs-nvidia.1956128/
Notamment parce qu'il y a ce message : http://forums.macrumors.com/threads/fcpx-amd-vs-nvidia.1956128/page-2#post-22971122
Apparemment, le type qui fait de nouveaux emojis pour les nouvelles versions d'OS X trouve un peu de temps pour avancer sur d'autres aspects ?.

Je vous invite aussi à faire des recherches sur où en sont OpenCL et CUDA, et la puissance des GPU AMD comparée à celles des GPU nVidia en virgule flottante double précision. D'après les benchs du sujet ci-dessus, j'aurais tendance à penser que c'est surtout ce genre d'opérations qui sont utilisées par FCPX.
Autre suggestion : refaire le bench FCPX avec le Mac Pro sous Sierra au lieu de reprendre la mesure d'il y a trois ans.

Mac en général :
La fusion qui se fait apparemment entre macOS et iOS ne m'inquiète pas du tout et je ne pense pas que c'est un problème pour le Mac, au contraire.
On ne peut pas d'un coté se réjouir de l'éventualité de l'arrivée prochaine de Macs ARM, vouloir plus d'autonomie pour les portables, se plaindre que le Mac Pro n'est pas renouvelé alors qu'Intel fait plus ou moins du surplace avec son Xeon (d'ailleurs, niveau Core i c'est pas top non plus), et trouver que de passer toutes les équipes sur une base ARM est la preuve que le Mac est délaissé.
Si Apple compte passer à ARM un jour, il est temps de fusionner le tout, de s'assurer que macOS tournera bien sous ARM, et pour ça quoi de mieux que de fusionner les composants macOS/iOS comme, mettons, les API PDF ?

Vous vous souvenez de la "secret double life" d'OS X "for the past 5 years" ? https://www.youtube.com/watch?v=nY_ABCZJcpc
Une double vie de plus à gérer aujourd'hui, ça serait probablement assez malvenu.
En ARM, on a : iOS, watchOS, tvOS (et certains voudraient un iPad OS).
En Intel, on a... macOS.
Heureusement, apparemment Apple ne va pas créer un fork ARM de macOS, mais plutôt fusionner macOS et iOS autant que possible pour avoir plutôt "3 branches et demie" au lieu de 5 branches. C'est préférable pour avancer rapidement, et je crois que c'est ce qu'ils font (voir le prix des processeurs Intel et ARM, aussi, pour voir un autre avantage pour Apple : ils pourront ou bien augmenter leur marge, ou bien baisser les prix sans rien perdre - ou un mix des deux).

Alors peut-être qu'ils feraient mieux de faire un truc bien crado, genre forker macOS et augmenter la taille de l'équipe Mac pour gérer ce beau bordel. Ca serait super rassurant : "ça embauche du côté Mac ! Hourra, c'est reparti à fond sur macOS !".

Personnellement, c'est là où je me dirais qu'Apple se met à faire n'importe quoi et que le Mac est mal barré.

avatar ZorakZoran | 

@jackhal

Excellent post.

avatar ingmar92110 | 

@jackhal
Respect

avatar brunitou | 

La Watch et les Airpods.... JAMAIS je n'achèterai ces machins !
Je ne dois pas être le seul...
Quand on est tout en haut, on ne peut que descendre...

avatar iBenou | 

@brunitou

Encore faut-il être tout en haut... qui sait la hauteur de la colline? Et que tu n'achètes pas des "machins" extraordinaires, en fait, quelle importance?

avatar jmtweb | 

"L’autre empire du moment, c’est Android, mais il s’agit d’un empire très fragmenté sur lequel Google a beaucoup moins de prises qu’Apple en comparaison. D’autre part, Horace Dediu estime qu’il y a plus de chance que des personnes passent d’Android à iOS que le contraire, en raison de la qualité de l’écosystème plus que du matériel selon lui."

Horace Dediu estime...
Hum...
Bah, nous verrons bien si l'estimation s'avère être exacte dans les temps à venir.
Mon petit doigt me dit que le switch sera plus important d'IOS vers Android car les chinois très pragmatiques, tiennent davantage compte de la remontée d'informations de leur client. Le hardware prendra une dimension nouvelle et un fossé se creusera entre les produits chinois et les produits pommés.
L'écosystème pommé trop verrouillé commence à décourager les aficionados de la marque. IOS est austère et itunes, préhistorique.

CONNEXION UTILISATEUR