Pour Jimmy Iovine, Apple Music était trop ambitieux

Mickaël Bazoge | | 09:01 |  28

Tim Cook lui même avait admis cet été qu’Apple Music était sorti trop tôt (lire : Tim Cook revient sur trois erreurs : Plans, John Browett et Apple Music). Cette fois, c’est Jimmy Iovine, le grand manitou du service musical d’Apple, qui bat sa coulpe : « Nous avons été trop ambitieux dès le départ ; nous en avons probablement fait trop », raconte-t-il dans Buzzfeed, en compagnie de Bozoma Saint John, la patronne du marketing d’Apple Music.

La nouvelle version du service, lancée avec iOS 10 et macOS Sierra (elle est aussi disponible dans OS X El Capitan), doit justement servir à resserrer les fonctionnalités, ajouter de la cohérence, simplifier l’usage d’Apple Music. « Nous sommes en train d’y arriver, un pas après l’autre, et je pense que tout le monde sera étonné de voir toutes les choses que nous créons », fait-il miroiter.

Il est certain que personne n’a vu venir cette interview d’Hillary Clinton, prétendante démocrate à l’élection présidentielle US, par Mary J. Blige :

Ni l’émission de télé-réalité Planet of the Apps, la série TV avec et pour Dr Dre Vital Signs, ou encore l’acquisition de Carpool Karaoke, l’émission chantante de James Corden devenu ambassadeur d’Apple Music.

Dans cet article-fleuve, les deux dirigeants d’Apple reviennent donc sur Apple Music et sa position parfois difficile en tant qu’intermédiaire entre les maisons de disques, les artistes et les utilisateurs. « Je ne sais pas comment faire tout ça d’une autre manière », reconnait Iovine, « je ne sais qu’aider à faire de la bonne musique, d’aider à son exposition, faire en sorte qu’elle soit écoutée et la traiter comme elle doit l’être ». Et pour y parvenir, « vous utilisez tous les outils que vous avez à votre disposition ».

Tous les outils… sauf la gratuité. « Les détenteurs de droits (…) doivent faire quelque chose, parce qu’il y a beaucoup de musique gratuite et c’est un problème », accuse Iovine qui ne donne pas de nom, mais qui vise clairement Spotify et son service d’écoute gratuit financé par la publicité. « Il y en a suffisamment ici [de la musique gratuite] pour faire dire aux gens : "Mais pourquoi devrais-je m’abonner à quelque chose ? ».

En revanche, Apple Music n’a pas peur de parier sur l’arme à double tranchant que sont les exclusivités. Le dernier exemple en date, l’album Blonde de Franck Ocean, a mis le feu aux poudres : Universal, l’ancienne maison de disques de l’artiste — et première major au monde — a décidé d’arrêter de donner des exclusivités aux services de streaming (lire : Les exclusivités d'Apple Music vont-elles franchir l'Ocean ?).

« Nous misons beaucoup sur ça [les exclusivités] », explique Iovine. « Nous avons eu quelques vrais succès, et nous remplissons toujours notre part du contrat ». La vidéo Please Forgive me de Drake a ainsi été vue des millions de fois alors qu’elle est apparue sur Apple Music cette nuit.

« À chaque fois que nous faisons une exclusivité, nous apprenons quelque chose de nouveau ». Et si Universal boude, alors Apple Music se tournera vers ses autres partenaires de l’industrie du disque, comme Sony et Warner. « C’est le show d’Apple », indique-t-il en guise de profession de foi. « Aussi longtemps qu’Apple me demandera de faire ce que je fais, je continuerais à le faire ».

Si les labels commencent à se rendre compte du danger potentiel que font peser les exclusivités sur leur business (en termes de piratage, par exemple), les consommateurs aussi sont les dindons de la farce. Si on n’est pas abonné à tel ou tel service, on risque en effet de rater le dernier album d’un de ses artistes préférés.

En toute simplicité, Iovine estime qu’à l’instar des spectateurs abonnés à Netflix et Hulu, les amateurs de musique finiront par avoir plusieurs abonnements à des services de streaming. « Dans un an, le paysage devrait être très différent de ce qu’il est aujourd’hui », professe l’ancien producteur et ex patron de label.

En tout cas, cette stratégie semble porter quelques fruits. L’industrie de la musique sort finalement la tête de l’eau après plusieurs années de vaches maigres, grâce au streaming (lire : Le streaming sauve l’industrie de la musique). Si Spotify (40 millions d’abonnés payants) croît plus vite qu’Apple Music (17 millions), les deux services ne se marchent pas sur les pieds et leurs clientèles sont, pour le moment, différentes.

Apple Music s’adresse d’abord à des utilisateurs moins jeunes et plus "internationaux", qui n’ont jamais eu ou presque de première expérience avec le streaming. C’est l’une des raisons qui expliquent la nouvelle interface du service, avec des images plus larges, une typographie proéminente ainsi qu’une réorganisation des icônes dans la barre de menus. Désormais, la bibliothèque musicale de l’utilisateur est la première de la ligne.

« La question que nous nous sommes posée était : "Dans une journée normale, comment est-ce que vous interagissez avec votre musique ?" », raconte Bozoma Saint John. La réponse, c’est ce que l’on peut voir actuellement dans iOS 10 et macOS Sierra. Et aussi dans les deux nouvelles listes de lecture qui mixent les goûts de l’utilisateur avec le catalogue du service : le mercredi, Mon mix préféré et le vendredi, Mon mix découverte.

Ces deux playlists sont générées par des algorithmes, une première pour Apple Music dont les sélections reposent habituellement sur des humains. L’avantage de la Pomme ici par rapport à la concurrence, c’est que ces listes exploitent l’historique d’écoute d’iTunes. Mon mix préféré exploite les classements et les compteurs des morceaux de sa bibliothèque iTunes pour proposer un choix de titres déjà écoutés avec d’autres morceaux des mêmes artistes.

La playlist Mon mix découverte se veut plus ambitieuse puisqu’elle propose des morceaux sortis récemment — y compris des chansons que l’utilisateur n’a jamais écoutées — que les experts musicaux d’Apple Music ont marqué comme étant similaires aux titres appréciés de l’abonné. D’autres listes de lecture du même tonneau sont d’ores et déjà en préparation.


Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


28 Commentaires

avatar r e m y 27/09/2016 - 09:09 via iGeneration pour iOS

Ok donc le j'aime/j aime pas c'est bien pour aider à proposer les sélections automatiques (d'où la suppression des étoiles, donnant trop de complexité, pour pousser à utiliser les cœurs beaucoup plus binaires)

avatar Hoooti 27/09/2016 - 09:19 via iGeneration pour iOS

Tiens ça me rappelle que je dois me désabonner de cette merde incapable de me proposer des musiques intéressantes alors qu'ils savent très bien ce que j'écoute depuis 10ans .... -_-

avatar alan1bangkok 27/09/2016 - 09:23 via iGeneration pour iOS

Plans  music
Trop tôt , trop tard ?
Wait and see
En attendant je reste avec Here et Spotify

avatar moivince06 27/09/2016 - 09:26

moi perso suis abonné depuis un an et franchement suis tres content d'apple music!

avatar alr34dy 27/09/2016 - 09:36 (edité)

J'utilise music depuis son lancement. Et si j'ai eu quelques réticences au début, je dois dire que la mise à jour vers iOS 10 et Sierra a énormément amélioré l'expérience utilisateur. C'est un service qui fonctionne, qui est efficace, qui fait de plutôt bonnes propositions de musique.

Après aucun service n'est absolument parfait. Dans les propositions "Pour vous", il y aura toujours des choses que l'on trouve plus intéressantes que d'autres. Inutile de dénigrer tout un service, parce que certaines playlists ne nous conviennent pas.

Je ne pourrais plus me passer d'music.

avatar reborn 27/09/2016 - 09:42 via iGeneration pour iOS

@alr34dy :
music, plan.. Apple revient vers la simplicité de l'interface cela me plait. Si l'on veut plus les apps tierce sont là pour ça.

avatar reborn 27/09/2016 - 09:46 via iGeneration pour iOS

@alr34dy :
Le soucis c'est qu'après 90 jours sans abonnement apple music efface toute les playlists et musique ajouté.. Je me suis réabonné sans savoir mais j'ai appelé Apple pour obtenir un remboursement. Pas le temps de refaire ma playlist en ce moment.

avatar ovea 27/09/2016 - 09:47 via iGeneration pour iOS

La bibliothèque de l'utilisateur, parlons en !

S'il est question d'algorithmes, on serait bien content d'en voir la queue (du dragon).

Pas de recherche sur les commentaires, seul lieu d'association entre morceau dans l'exemple du morceau inspiré par le boléro de Ravel; on ne peut espérer, non plus associé le générique de Futurama à Psyché Rock…

Si le profilage d'écoute (la récolte consentantes de données derrière notre dos) fournis d'excellentes opportunités de réécoutes et d'associations de morceaux dispersés dans nos bibliothèques, on aimerait bien voir émerger un outil conséquent permettant d'exhiber la constellation de liens entre morceaux en « vues signifiant » quelque chose pour qu'à l'occasion d'un « mix » on puisse commenter ces correspondance avec des aspects un peut plus « culturels et anecdotiques »

avatar r e m y 27/09/2016 - 09:49 via iGeneration pour iOS

@hooti
C'est parce que tu n'as pas encore conscience de ce que tu aimes vraiment... Apple qui suit tes écoutes depuis 10 ans, va te faire découvrir tes véritables goûts musicaux!
:O

avatar Hoooti 27/09/2016 - 10:56 via iGeneration pour iOS

@r e m y :
Oh tkt que je les ai bien cernés mes goûts musicaux ! Sans doute trop pointu pour eux d'ailleurs. Je trouve jamais rien dans iTunes de manière générale ...

avatar r e m y 27/09/2016 - 09:55 via iGeneration pour iOS

@reborn
Ca fait partie du systeme par abonnement. Il faut que celui-ci devienne indispensable à l'utilisateur et que le moindre non renouvellement d'abonnement te fasse perdre suffisamment pour que tu sois vigilant à ne surtout JAMAIS te désabonner!

avatar supermars 27/09/2016 - 10:06 via iGeneration pour iOS

Plusieurs abonnements de streaming à cause des exclus ?
Mais quelle enflure ce Jimmy !

avatar reborn 27/09/2016 - 10:11 via iGeneration pour iOS

@supermars :
C'est une erreur, plusieurs abonnements pour de la musique ? Il fait fausse route. La seule bonne nouvelle c'est qu'il s'en rend compte plus ou moins rapidement.

avatar Xap 27/09/2016 - 10:35 via iGeneration pour iOS

Plusieurs services de streaming???? Mais oui bien sur...

J'espère que c'est une erreur de traduction parceque là il dépasse les bornes de la connerie!

avatar r e m y 27/09/2016 - 10:57 via iGeneration pour iOS

@Xap
Pas d'erreur de traduction... C'est bien ce que rapporte BuzzFeed, Jimmy Lovine ayant semble-t-il pris comme exemple ceux qui s'abonnent simultanément à Hulu et Netflix pour les films.

avatar Ducletho 27/09/2016 - 11:57 via iGeneration pour iOS

Apple n'en a pas fait trop, c'est leur job de faire rêver et de vendre. Après ça marche tout de suite ou pas, où il faut du temps.
Après ceux qui ne sont pas dans rôle ce sont les commentaires des bénis oui oui qui ne rendent service à personne, ni à Apple,, ni à ses clients.

avatar Hugualliaz 27/09/2016 - 12:21 via iGeneration pour iOS

C'est dommage pour eux, ils avaient une vrai opportunité d'apporter quelque chose de neuf !

Apple Music et particulièrement sa dernière mise à jour sont bien en dessous de Spotify

avatar Rigat0n 27/09/2016 - 12:38 via iGeneration pour iOS

"Je ne sais pas comment faire tout ça d’une autre manière », reconnait Iovine, « je ne sais qu’aider à faire de la bonne musique"

Et toujours cette suffisance... c'est d'un pénible

avatar adixya 27/09/2016 - 12:54

Ha ha oui plusieurs abonnements, alors il faudra plusieurs services musicaux, plusieurs pour les videos, plusieurs clouds, plusieurs vpn, plusieurs suites bureautiques, plusieurs sites de news, etc etc, non mais il croit quoi, qu'on a des finances extensibles ?

avatar awk 27/09/2016 - 13:14

@Rigat0n

"Et toujours cette suffisance"

Etre conscient de sa valeur validée par un parcours professionnel exceptionnel n'est en rien de la suffisance, c'est du réalisme.

Par contre se permettre avec outrecuidance de cracher sur ceux qui ont fait leur preuve quand sans doute on n'a pas grand chose d'exceptionnel a mettre dans son CV, ça c'est de la suffisance consommée.

avatar r e m y 27/09/2016 - 13:22 via iGeneration pour iOS

@adixya
Il va falloir commencer par prendre un abonnement chez Cetelem...

avatar NerdForever 27/09/2016 - 15:01 via iGeneration pour iOS

C'est surtout trop mal fait: des menus textes à rallonge aucun logo et une ergonomie digne des années 70... On peut s'appeler Apple et faire du moche et pas pratique...
Le carrousel dès jaquettes était très bien il aurait mieux valut mettre en valeur de façon numérique les livrets CD que l'on perd sur iTunes... Et apporte du contenu plutôt que de faire un truc digne d'un lecteur multimédia façon Minitel...

avatar HellTiger 27/09/2016 - 15:06

Jimmy soome Loooooovine, poumpoumpoum ..
(sur un air des blues brothers)

avatar awk 27/09/2016 - 15:15

@HellTiger

"(sur un air des blues brothers)"

Non quasiment tout le répertoire des Blues Brothers est constitué de reprises

Gimme Some Lovin' c'est de The Spencer Davis Group ;-)

avatar Rez2a 27/09/2016 - 16:24 via iGeneration pour iOS

Grosse communication quand même : "notre nouvelle interface est faite pour les vieux, et on attaque tellement sur les exclusivités que dans le futur, vous devrez souscrire à d'autres services de musique si vous voulez tout avoir".

Quand est-ce que Apple interdira à ce type de s'exprimer publiquement ?

avatar awk 27/09/2016 - 23:18

@Rez2a

Sur ce point, même si je ne l'exprimerai pas dans les même termes, nous sommes assez d'accord.

C'est un assez mauvais communiquant, très loin de maitrisé un discours corporate millimétré.

Après il faut avouer que cela amène un peu de fraicheur qui n'est peut-être pas si mauvaise en terme d'impact, ça humanise les choses, véhicule une identité plus artistes libre que technoide marketing.

avatar nifex 28/09/2016 - 08:04 via iGeneration pour iOS

Il pense réellement que les gens finiront pas avoir plusieurs abonnements pour pouvoir écouter toute la musique qu'ils veulent malgré les exclusivités ?

Les exclus et les titres qui disparaissent du jour au lendemain c'est justement la raison pour laquelle je me suis désabonné de Spotify... Dès que l'on t'oblige à chercher autrement certains titres ça n'a plus de sens de rester abonnés, autant tous chercher "autrement"...

Décidément les mauvaises habitudes de cette industrie ne changeront finalement jamais

avatar Rigat0n 30/09/2016 - 17:56 via iGeneration pour iOS

@awk :
C'est possible d'avoir un avis sans se faire insulter ici ? La phrase m'a frappé tant je la trouve empreinte de suffisance. Tes commentaires sur mon éventuel CV et mon idiotie présumée tu peux te les garder, tout comme (en ce qui me concerne) tes insultes systématiques déguisées en belles phrases. A moins que cela ne soit une tentative de te faire une place dans le groupe des méprisables qui polluent ce site, auquel j'ai cessé de prêter de l'attention ?
Bon vent en tout cas.