Synchronisation



Boombotix Sync App : le réseau mobile pour synchroniser la musique de plusieurs appareils

Actuellement au stade de projet sur la plateforme Kickstarter, la future application de Boombotix pourrait changer la donne en matière de partage de musique. Ce fabricant de haut-parleurs développe et cherche à financer un nouveau moyen de synchroniser les playlists d'appareils mobiles et haut-parleurs Bluetooth via les réseaux.

Jusqu'à présent, il était possible d'envoyer du son d'un appareil mobile à une enceinte sans fil. Mais pourquoi ne pas élargir un peu le concept ? Voilà rapidement l'idée avancée... Le résultat, Boombotix Sync, est une application utilisant le réseau mobile pour partager et diffuser de la musique partout dans le monde et sur un nombre illimité de haut-parleurs.

Sorte de peer-to-peer mobile, l'app permet de profiter de la musique de chacun. Les utilisateurs peuvent être de simples auditeurs et écouter les playlists des mobinautes connectés au réseau, ou bien s'improviser DJ et proposer leurs musiques. Les smartphones et tablettes doivent évidemment être en ligne. Les développeurs précisent que l'app fonctionne en Wi-Fi, 3G, 4G et LTE. Le système permet alors à plusieurs enceintes Bluetooth de jouer les mêmes morceaux en même temps. Techniquement il est impossible de connecter plus d'un haut-parleur Bluetooth à un appareil mobile, l'application Boombotix Sync propose donc ici une alternative intéressante.

Plusieurs types d'utilisations ont été imaginés pour cette app. Le mode DJ permet de diffuser des listes de lectures, le mode Listen propose d'écouter les playlists des DJs et le mode Nearby DJs (DJs de proximité) détecte les appareils locaux qui sont en mode DJ, pour partager des morceaux dans un périmètre géographique plus restreint. Pour l'heure, l'application fonctionnement uniquement avec SoundCloud, mais les développeurs veulent y intégrer des services musicaux supplémentaires.

[Via : MacRumors]



BitTorrent Sync disponible sur iPhone

BitTorrent Sync [1.0.109 – US – Gratuit – BitTorrent, Inc.] est désormais disponible sur l’App Store. La première application iOS de BitTorrent, Inc., l’entreprise derrière le fameux protocole du même nom, ne permet pas de télécharger légalement ou illégalement des fichiers en peer-to-peer. Apple n’aurait jamais validé une telle application et on est même un peu surpris de voir que celle-ci, avec son nom explicite, a été acceptée.

Comme son nom l’indique, BitTorrent Sync offre un accès mobile au service de synchronisation mise en place par l’éditeur. Présenté en début d’année (lire : BitTorrent Sync : un Dropbox en peer-to-peer ?), il est disponible depuis quelques mois sur OS X, Windows et Linux. Sous le capot, ce service utilise un protocole peer-to-peer pour transférer les données. En apparence, le fonctionnement est similaire à n’importe quel outil de synchronisation, avec quelques spécificités comme l’utilisation de clés secrètes pour identifier les dossiers et les récupérer sur un autre ordinateur.

BitTorrent Sync sur un Mac

La nouvelle application iPhone permet d’accéder aux dossiers synchronisés avec ce service. BitTorrent Sync exploite pour cela un système de QR code qui évite d’avoir à saisir les longues clés secrètes. On peut accéder aux données depuis l’iPhone, mais aussi en ajouter : l’application peut automatiquement sauvegarder les photos prises avec l’appareil.

Contrairement à d’autres solutions de synchronisation populaires, rien ne passe par des serveurs. BitTorrent Sync n’est pas un service dans le nuage, tout se fait directement entre les appareils. En contrepartie, l’ordinateur qui sert à la synchronisation doit être actif pour accéder aux données ou transférer des photos. L’application peut aussi facilement envoyer des photos ou vidéos à un autre appareil mobile.

Le service est totalement gratuit, tout comme l’application iOS. Contrairement à ce que la fiche App Store indique, BitTorrent Sync est entièrement traduit en français et l’application fonctionne avec tous les appareils compatibles iOS 5.



Rovio active la synchronisation pour Angry Birds et les Croods

Il aura fallu beaucoup d’attente, mais c’est fait ! Rovio a enfin activé la synchronisation des parties pour deux de ses jeux, en attendant un déploiement à tous les titres à son catalogue. Pour l’heure, la fonction est réservée aux appareils iOS et Android.

Pour commencer, vous pouvez activer cette fonction dans Angry Birds et Angry Birds HD, mais aussi dans The Croods. Pour ces trois applications iOS, inutile de mettre à jour depuis l’App Store, un bouton va faire automatiquement son apparition sur l’écran d’accueil du jeu. Vous pourrez grâce à lui créer un compte, puis vous connecter avec ce même identifiant.

La suite est très classique : le jeu enregistre votre score et le dernier niveau que vous avez réussi, et vous retrouvez sur tous les appareils au même point. De quoi faire une partie sur iPhone pendant la journée, avant de continuer à jouer sur votre iPad le soir venu, par exemple. Attention, si vous n’avez pas de connexion pendant une partie, pensez à ouvrir le jeu sur l’appareil en question pour effectuer la synchronisation avant de jouer sur un autre appareil, sous peine de perdre les dernières avancées.

[Via : Engadget]



Rovio teste la synchronisation des parties

Rovio active progressivement sa fonction de synchronisation de l'état des parties sur ses jeux. L'éditeur d'Angry Birds explique que cela permettra de stocker en ligne sa progression dans un jeu et de repartir de ce point depuis un autre appareil. Cette fonction avait commencé à fuiter en mars avant de rapidement disparaître (lire Synchronisation : Real Racing 3 et Angry Birds).

Pour l'heure, le titre The Croods [1.1.0 – US – Gratuit – iPhone/iPad – Rovio Entertainment Ltd] en profite, ainsi que le premier Angry Birds mais seulement en Pologne et en Finlande. Ce n'est que dans un second temps que Rovio élargira l'accès de cette fonction aux autres pays et complètera ses possibilités.

La création d'un compte Rovio se fait depuis l'application, en échange d'un email. Plusieurs utilisateurs d'un jeu sur un même appareil pourront retrouver leur progression sitôt qu'ils sont identifiés.



Synchronisation : Real Racing 3 et Angry Birds

Il reste un point sur lequel les jeux mobiles doivent progresser : la synchronisation des parties entre appareils. La plupart des jeux qui sortent aujourd’hui sont compatibles avec les iPhone et iPad et souvent aussi avec les appareils Android. Mais quand on commence une partie sur un appareil, il faut en général s’y tenir… ou repartir de zéro. Les choses devraient toutefois changer assez rapidement, du moins pour certains d’entre eux.

FireMonkeys a présenté à l’occasion de la Game Developer Conference qui se tient actuellement à San Francisco une nouvelle version de Real Racing 3 [1.0.2 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – 716 Mo – Electronic Arts], son fameux jeu de course. Cette première mise à jour prévue pour la mi-avril ajoutera deux Chevrolet à l’impressionnante liste de voitures que l’on peut acheter, mais c’est surtout la sauvegarde de la partie qui est intéressante.

L’éditeur n’utilise pas iCloud pour synchroniser les données, puisqu’il lui faut une solution multiplateforme. Cette fonction exploitera ainsi Origin, le réseau social d’Electronic Arts, mais on pourra s’identifier en utilisant son compte Facebook ou Game Center sur iOS. On devrait en tout cas plus facilement passer d’un iPhone ou un iPad, ou même conserver sa partie tout en changeant de smartphone.

Autre acteur majeur qui n’a jusque-là rien fait pour synchroniser ses données, Rovio, l’éditeur de la série des Angry Birds, entre autres. Grâce à une erreur de sa part, on sait désormais que la synchronisation est activement préparée et qu’elle devrait rapidement être proposée. Certains utilisateurs ont en effet vu un écran dédié à la synchronisation de leur partie dans le jeu, une fonction publiée un peu trop tôt et rapidement désactivée par l’éditeur.

Pas assez rapidement toutefois pour éviter les captures d’écran. On n’y apprendra rien d’extraordinaire, Rovio a également mis en place sa propre solution multiplateforme, il faudra également créer un compte sur son service et l’application fera le reste. On ne sait pas quand cette fonction sera disponible, mais on imagine que cela ne devrait plus trop tarder.

[Via : Angry Birds Nest (merci Amaury) et Pocketgamer]



Drafts est disponible sur l'iPad

Drafts [2.0 – US – 1,59 € – iOS 5 – Agile Tortoise] est un utilitaire original qui est conçu pour enregistrer des idées sous la forme de bouts de texte, avant éventuellement de les envoyer vers un réseau social ou un autre service (lire : Drafts sauvegarde vos idées). Conçue à l'origine pour l'iPhone, cette application a désormais droit à une déclinaison iPad.

Drafts for iPad [1.0 – US – 2,39 € – iPad – iOS 5 – Agile Tortoise] reprend le même principe que la version pour petit écran. À l'ouverture, vous pouvez saisir immédiatement du texte qui sera alors enregistré par l'application pour être utilisé ultérieurement. L'interface assez simple de l'application iPhone a été adaptée au plus grand écran de l'iPad, avec en particulier un panneau latéral.

Entre l'iPhone et l'iPad, les données peuvent être synchronisées. L'éditeur n'a pas choisi iCloud qui a quelques inconvénients, notamment des problèmes de fiabilité et de rapidité, mais aussi la restriction aux seuls appareils d'Apple. À la place, Drafts utilise Simperium, le service de synchronisation mis en place par l'éditeur de Simplenote (lire : Simperium simplifie la synchronisation de données). Cette fonction est optionnelle, mais elle est totalement gratuite.

L'iPhone n'est pas en reste avec une toute nouvelle version. Drafts 2.0 prend en charge la synchronisation, mais rafraîchit aussi son interface : l'idée n'est pas tant de la changer en profondeur que de renouveler les icônes et les polices proposées. On peut modifier le comportement de l'application à l'ouverture (par défaut, un nouveau brouillon est créé au bout de quelques minutes), on peut afficher un brouillon en plein écran, les liens sont détectés automatiquement et d'autres actions ont été ajoutées pour intégrer Drafts à toujours plus de services et d'applications.



Buy Me a Pie! : listes de course collaboratives

Liste d'Achats - Buy Me a Pie!™ [2.6.1 – Français – 2,39 € / Lite – iPhone/iPad – Skript, LLC] n'est pas une application récente, mais nous l'avons découverte à l'occasion de l'appel à témoins zéro papier (lire : Témoignages : le "zéro papier", un choix populaire, mais difficile). L'un des témoins expliquaient que cette application avait remplacé la traditionnelle liste de courses sur le frigo, évitant ainsi de consommer du papier.

Cette application très simple permet de créer des listes qui ne sont pas forcément dédiées aux courses, même si c'est sa spécialité. Buy Me a Pie! propose de créer plusieurs listes et l'application contient une (petite) base de données des produits les plus courants pour accélérer la saisie. Chaque élément peut être associé à une quantité, tandis qu'une couleur permet d'identifier les rayons.

La fonction originale de Buy Me a Pie! est toutefois la synchronisation. L'application ne nécessite pas vraiment de créer un compte, mais vous devez créer un identifiant unique. Donnez cet identifiant aux autres utilisateurs avec le numéro à quatre chiffres généré automatiquement par l'application et vos données seront synchronisées sur leurs terminaux.

En se spécialisant ainsi sur la synchronisation des données, Buy Me a Pie! propose une solution simple, mais très efficace. Les données sont rapidement envoyées d'un terminal à l'autre et on peut même recevoir des notifications à chaque modification. L'application est disponible sur l'iPhone ou l'iPad, mais les données peuvent aussi être vues et modifiées depuis n'importe quel navigateur. Pratique pour partager une liste avec quelqu'un qui ne possède pas de terminal iOS.

Pour les couples, pour les colocataires ou encore pour organiser les achats pour une soirée, Buy Me a Pie! est une solution vraiment efficace. L'emploi d'un compte spécifique est un atout dans ce contexte, mais on aimerait un contrôle plus fin pour partager une seule liste avec une personne et non pas l'intégralité comme c'est le cas aujourd'hui.

Autre regret, l'interface qui imite le papier n'est pas toujours très heureuse, même si elle est fonctionnelle. On préfère celle, plus simple et plus soignée, de monCaddy - Liste de courses (Gratuit), mais la synchronisation n'y est pas possible. À noter que l'éditeur propose également une version gratuite, mais sans synchronisation possible : Liste d'Achats Gratuite (Gratuit).



Synchroniser ses signets Google Chrome avec un terminal iOS

Avec iCloud, Apple propose désormais à tous ses utilisateurs un moyen gratuit et efficace de synchroniser les signets entre Safari sur Mac OS X ou Windows et Safari mobile sur iOS 5. Si vous n'utilisez pas le navigateur d'Apple, mais celui de Google toutefois, vous n'avez aucun moyen de récupérer vos signets sur le terminal mobile.

Si Google n'a pas développé sa propre application iOS pour accéder aux données synchronisées sur ses serveurs, des développeurs se sont penchés sur le problème. Apollo Browser + Addons [2.4 – US – Gratuit – iPhone/iPad – Team Apollo Ltd] est un navigateur alternatif qui propose plusieurs fonctions originales. Vous pouvez discuter sur Facebook tout en naviguant sur Internet, afficher une vidéo sur la moitié de l'écran seulement ou encore télécharger des documents. Vous pouvez également accéder aux favoris de Google Chrome.

Apollo Browser

Pour fonctionner, la synchronisation des signets de Google Chrome nécessite d'installer préalablement une extension qui va ensuite indexer les signets de Chrome, mais aussi l'historique et même les onglets ouverts. Tous ces éléments sont sauvegardés sur Google Docs, ils sont chiffrés au passage et ils ne peuvent être lus que par l'application.

Dans Apollo Browser, les données de Google Chrome ne sont pas fusionnées, elles sont accessibles dans une section spécifique. L'intégration n'est ainsi pas optimale : on aimerait que la barre d'adresses pioche dans les signets de Chrome pour accélérer la saisie.

Si vous ne voulez pas d'un navigateur dédié, cette même extension Chrome peut également être utilisée avec Chrome Sync Pro [1.2 – US – 0,79 € – iPhone/iPad – Voyager Technology Limited], une application universelle qui n'offre qu'un accès aux données de Chrome. On peut ensuite ouvrir les liens dans Safari mobile ou dans un autre navigateur, même si la liste des applications supportées reste encore très limitée.



iOS 5 : le développeur de Wi-Fi Sync se sent floué

En avril 2010, Greg Hughes se faisait un nom auprès de la communauté iOS. Il présentait Wi-Fi Sync, une solution permettant de synchroniser son iPhone en Wi-Fi avec son ordinateur.

Sans surprise, cette solution avait été recalée de l'App Store et avait fini sur Cydia (lire : Direction Cydia pour Wi-Fi Sync). Lorsqu'il avait soumis son logiciel à Apple, il avait été contacté par l'iPhone engineering team qui malgré tout l'avait félicité pour la qualité de son travail et lui avait demandé un CV à tout hasard.

Hélas, contrairement à Peter Hajas, à qui l'on doit le logiciel de notifications MobileNotifier (lire : MobileNotifier orphelin de son géniteur), les choses en restèrent là.

Interrogé par The Register, le développeur dit avoir été "surpris" par Apple à qui il reproche en quelque sorte un certain manque d'imagination.

Apple savait très bien que son application s'appelait Wi-Fi Sync et aurait pu par conséquent utilise un autre nom. Les deux icônes (celle de Hugues à gauche et celle d'Apple à droite) se ressemblent un peu trop à son goût également.

Reste qu'en attendant qu'Apple propose une solution digne de ce nom en matière de synchronisation, l'étudiant a vendu en 13 mois 50 000 exemplaires de Wi-Fi Sync. En temps normal, l'application coûtait sur la boutique de Cydia 9,99 $. Bref, de quoi mettre un peu d'argent de côté…

Sur le même sujet :
- iOS 5 : les bons artistes copient, les grands artistes volent ?



iOS 4.3 : synchronisation sans-fil en préparation ?

http://static.igen.fr/img/2011/2//wireless-sync-ios-framework-20110207-093750.jpgLa bêta d'iOS 4.3, encore uniquement proposée aux développeurs, a dévoilé à nouveau (lire : iOS 4.3 révèle quelques secrets de l'iPad 2) quelques pistes sur des fonctions qu'Apple pourrait ajouter. On peut ainsi trouver un framework nommé MobileWirelessSync qui pourrait, comme son nom l'indique, être un signe qu'Apple finira par ajouter la synchronisation sans fil aux terminaux iOS.

Autre découverte plus étonnante encore, un ensemble de frameworks autour du sport : SportsTrainer, SportsVoice et SportsWorkout. Faut-il comprendre qu'Apple proposera une application dédiée au sport et intégrée à iOS, comme elle en propose une dédiée à la bourse depuis la première version d'iOS ?

via CultofMac