Essential, l'entreprise d'Andy Rubin, chercherait à se vendre

Mickaël Bazoge |

Ça sent le sapin pour Essential, le constructeur fondé par Andy Rubin qu'on présente souvent comme le père d'Android. Selon Bloomberg, l'entreprise ne se porte pas très bien et elle chercherait à se vendre au plus offrant. Essential aurait mandaté Crédit Suisse pour trouver le chevalier blanc. Un prétendant au moins aurait marqué de l'intérêt pour le constructeur.

Andy Rubin.

L'an dernier, au plus fort du lancement du PH-1, son premier (et unique ?) smartphone, Essential était valorisée à environ un milliard de dollars. La société avait levé 300 millions auprès d'Amazon et de Tencent, et Foxconn avait aussi mis au pot (le géant chinois fabrique le PH-1). Un tiers de cette somme a servi au développement de l'appareil et des quelques accessoires.

Dans ce contexte, Essential aurait cessé tout travail autour de la seconde génération de son smartphone (le PH-2 ?). Le constructeur aurait cependant la volonté de retourner sur ce marché avec un appareil portant la griffe Essential et développé en commun avec un autre constructeur, mais pas avec Foxconn.

Les ingénieurs et les ressources restantes seraient investis pour terminer la conception de l'enceinte connectée présentée l'an dernier dans la foulée du PH-1. Elle pourrait sortir en 2019, si l'entreprise est toujours de ce monde évidemment. Parmi les scénarios, l'hypothèse d'une vente au complet est sur la table, incluant la propriété intellectuelle et les équipes.

L'Essential Home.

Essential n'a pas su se hisser au niveau de son ambition d'aller chatouiller les cadors du haut de gamme. Malgré son design réussi (et une encoche, ce fut la première !), le PH-1 a eu du mal à convaincre avec ses capacités photographiques en-deçà et un prix très élevé au lancement. Le smartphone, disponible depuis peu en France, n'aurait pas connu le succès escompté (lire : Essential PH-1 : moins de 90 000 unités livrées en six mois).

avatar roccoyop | 

Je ne mets pas en doute la valorisation de cette boîte, mais je suis très surpris par le montant estimé. J’aurais dit la moitié à tout casser.

avatar Yacc | 

@roccoyop

Une valorisation à ce stade de la vie d’une entreprise cela ne repose sur pas grand chose que la négociation avec les investisseurs de la levée de fond.

Ce qui est impressionnant c’est le volume de la levée de fond qui est assez impressionnant pour attaquer un marché déjà saturé d’offre et où un seul acteur capte la plus grande part de la rentabilité.

Avec la montée en puissance inexorable des acteurs Chinois sur ce marché, pas simple d’y faire son trou.

La consolidation est déjà en marche depuis longtemps.

avatar IceWizard | 

Je propose un ticket resto à 12,50 €, un sandwich thon-basilic (entamé) et un poster de Johnny.

avatar Grug | 

Essential, c'est pas la marque blanche de chez Boulanger ?

avatar 0MiguelAnge0 | 

Voilà la stratégie US.

Etape 1:
On va cherche un nom avec comme impératif qu’il soit connu dans le monde de la tech.
Ensuite on embauche des marketeux pour pondre un concept vendable. On cherche des investisseurs et bingo le cash rentre.

Etape 2, on pond au plus vite quelque chose avec laquelle on communique un design révolutionnaire pour faire monter la sauce en annonçant la commercialisation rapide.

Etape 3, on cherche à vendre la boîte en profitant du buz. Là c’est la partie critique car il fait faire vite pour qu’un eventuel echec commercial ne vienne pas ternir le tableau.

Etape 4: le backup. Le truc faisant un four et pas encore d’achteurs en vue, on s’empresse de communiquer sur plusieurs autres produits en dev, si possible un truc porteur sur le moment (enceinte connectée..)

Etape 5: on tente le tout pour le tout pour trouver un pigeon acheteur tant qu’il y a encore un peu de cash

Ensuite le gars connu empoche sa (grosse) com et ira monter sa nouvelle start up de la mort qui tue ou empochera un peu moins mais recommencera le jour d’après.

Et la roue continue à tourner...

avatar C1rc3@0rc | 

@0MiguelAnge0

La strategie US c'est surtout d'arriver a convaincre des investisseurs de l'interet du produit officiel ou officieux, de la pertinence du ciblage d'un marché, d'une compétence valorisable, d'une capacité a produire du brevets ou de generer du fichier clients et de la capacité a depenser de l'argent...
Apres les investisseurs ont pour regle d'avoir 3 investissement sur 10 qui rapportent au moins 2.5 fois plus que ce qui est dépensé dans les 10.
Ils savent pertinemment que sur les 10 au moins 7 se planteront...
Et ils sont capables de mettre 500 millions de dollars dans un projet. Et ce n'est pas leurs argent qu'ils investissent, mais la dette produite par les banques...

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

Là tu parles du mode de fonctionnement des VC.

Le tour de table n’était ici absolument pas constitué de ce type d’investisseurs, mais de major de l’industrie ayant une toute logique d’investissement que celle des VC.

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« Et ils sont capables de mettre 500 millions de dollars dans un projet. Et ce n'est pas leurs argent qu'ils investissent, mais la dette produite par les banques... »

Très jolie ineptie digne du café du commerce qui mélange tout et n’importe quoi 🤤

avatar Fanoo | 

Au moins aux USA, les investisseurs, pour ce genre de projet foireux, sont privés.
En France, on aurait investi avec de l’argent public, celui des français, quoi...

avatar pagaupa | 

Dommage! Très joli cet essential home!

avatar stemou75 | 

Ça arrangerait bien Apple que la boîte ferme. Comme ça ils pourront prétendre avoir inventé l’encoche et jouer les victimes de copies. Un grand classique de la maison.

avatar Nixam | 

C'est à dire qu'ils n'en ont pas vraiment besoin… Parce que c'est bien mignon d'avoir l'encoche, mais si y'a pas FaceID dedans, je vois bien moins d'utilité !
D'autant plus qu'aucun smartphone à encoche aujourd'hui n'est borderless en bas (2eme utilité de l'encoche) à ce moment là, il faut faire comme ZTE, caler l'appareil dans la bordure du bas !
En fait, appart se bouffer les doigts parce que tout le monde criait au scandale, à la pire hérésie de design du siècle cette encoche… Et aujourd'hui ? Tout le monde en fait son fer de lance sans pour autant donner plus de borderless qu'Apple, Google l'intègre dans son OS.
"Jouer les victimes de copie" iPhone 1 = premier smartphone fullscreen existant, samsung copie dans les 6 mois, avec les mêmes gestes, à très peu près la même interface… Ne soyons pas de mauvaise foi, il en est de même cette année, Apple innove, les autres l'enfoncent médiatiquement en s'alliant, puis 6 mois après on voit sortir les mêmes produits chez ces-dit constructeurs

avatar Ze_misanthrope | 

Oui Apple a innové un bon coup en 2007, tout le monde est d'accord dessus, mais pour info, on est en 2018 ;-)

Sinon, c'est quoi le rapport entre l'encoche et FaceID? FaceID pardonne l'encoche, mais mettre un haut parleur ou une caméra frontale dedans, on peut pas? Je suis un peu curieux...

CONNEXION UTILISATEUR