Le patron de Sonos accuse Amazon de pratiques anticoncurrentielles

Mathieu Fouquet |

Sonos n’a décidément pas fini d’en découdre avec ses principaux concurrents : après avoir attaqué Google en justice pour violation de brevets (suite à quoi Google s’est fait un plaisir de contre-attaquer avec un procès similaire), la société américaine a envoyé une pique à Amazon et ses tactiques commerciales. Sur fond d’audition antitrust, le CEO de Sonos Patrick Spence accusait ainsi l’entreprise de Jeff Bezos de se livrer à des pratiques anticoncurrentielles, selon Protocol. En cause, les enceintes Echo d’Amazon qui seraient vendues à perte, sabotant ainsi la compétition.

Sonos Five
Image : Sonos.

Récemment interrogé par la commission législative du Congrès américain, Bezos se contorsionnait justement pour justifier le prix des enceintes Echo : « [Nos enceintes] ne sont pas vendues à perte, mais elles sont souvent en promotion [...] et parfois, lorsqu’elles sont en promotion, il arrive qu’elles soient vendues à perte, oui. ». Selon Spence, ces pratiques sont illégales, et ne sont possibles que grâce aux monopoles que détiennent des sociétés comme Google et Amazon, qui leur permettent de subventionner leurs ventes de matériel.

Après un trimestre plutôt décevant pour Sonos (dont le chiffre d’affaires a baissé de 4 % au T3 2020, victime du coronavirus), le CEO du constructeur de matériel audio se montre optimiste quant aux résultats de l’audition antitrust de la semaine passée, et s’engage à continuer à s’impliquer dans l’affaire : « il faut tenir tête aux tyrans ». Spence en a aussi profité pour rassurer sur le partenariat de Sonos avec IKEA, et a promis que de nouveaux produits seraient commercialisés à l’avenir. Après le passage de la COVID-19, il en faudra peut-être un peu plus pour faire revenir les clients dans les enseignes scandinaves.

Source
Image d’accroche : Michał Borowczyk.
Tags
avatar Sindanárië | 

🥤🍟🍿

avatar pagaupa | 

@Sindanárië

Je crois que tu as sorti tes pop corns pour rien...
Les « scientifiques » étant absents le forum ne s’enflamme pas 😜

avatar Sindanárië | 

@pagaupa

🤣🤣👌🏽

avatar mapiolca | 

J’ai un peu l’impression qu’en ce moment, le bureau des pleur est ouvert non ? Tout le monde se plaint de tout le monde, et accusé de pratique anticoncurrentiel

avatar Furious Angel | 

@mapiolca

Disons surtout que les GAFA profitent bien de leur situation pour rendre toute concurrence impossible. C’est ce qui arrive quand des acteurs deviennent trop gros. Et c’est pour ça que le capitalisme doit être encadré et que les modèles de « concurrence pure et parfaite » des cours d’éco sont totalement débiles ^^

avatar victoireviclaux | 

@Furious Angel

C'est que qui arrive avec la Chine, ils sont devenu trop gros, le gouvernement Chinois se permet de prendre la gros tête et de faire des manœuvres en mer de Chine, Hong Kong, etc... alors qu'avant ils ne le faisaient pas et/ou le promettait de ne pas le faire. Si on peut faire un parallèle.

avatar rua negundo | 

@Furious Angel

"gros. Et c’est pour ça que le capitalisme doit être encadré et que les modèles de « concurrence pure et parfaite » des cours d’éco sont totalement débiles"

La concurrence pure et parfaite implique justement une régulation pour empêcher les excès de concentration des entreprises (le leader qui rachète ses concurrents à tour de bras) et les abus de position dominante. La plupart des capitalistes souhaitent une régulation de la concurrence pour qu’elle fonctionne. Mais c’est vrai qu’il existe à côté un autre courant de pensée plus radical, hostile à toute régulation, qui accepte les monopoles privés s’ils ne sont pas issus d’une intervention de l’Etat, en considérant qu’un jour ou l’autre ces monopoles seront renversés par le seul effet du marché

avatar Furious Angel | 

@rua negundo

Justement, le modèle de concurrence pure et parfaite est une sorte d’utopie (au même titre que le communisme) qui ne colle pas vraiment à la réalité.

avatar Bruno de Malaisie | 

Le pot de terre contre le pot de fer...

avatar corben | 

C’est le défilé des entreprises peu compétitives qui en ont chié à cause du covid qui se mettent à se plaindre pour essayer de grappiller des sous

on voit bien que les gens sont prêts à payer n’importe quel prix pour certains produits, mais visiblement pas pour ceux de Sonos

Du coup accuser Amazon c’est un peu une tentative désespérée

avatar Furious Angel | 

@corben

Ou... les GAFA abusent de leur position et il est nécessaire de réguler tout ça, comme à chaque fois qu’une entreprise devient trop grise dans un monde capitaliste.

avatar Cactaceae | 

@Furious Angel

Ahhhh les GAFA ces méchantes bêtes. Pourquoi le F déjà ? Facebook? Qu’est-ce que fb a a faire ici ? Ces acronymes débiles sont des raccourcis bien trop faciles.
Parlez des acteurs concernés. Je doute que Google et Apple aient aussi leurs places dans cette discussion, ou de très loin.

avatar Furious Angel | 

@Cactaceae

J’ai pris le terme GAFA pour être générique. Et des exemples, il y en a. Pour Facebook, il suffit de voir les mails révélés la semaine dernière lire de l’audition devant le Congrès. Facebook plagie ou rachete tout concurrent, avec une telle force de frappe que les concurrencer est impossible.

Pour Apple, on débat depuis des mois sur les 30% de l’App Store, et hier ils ont officialisé leur refus d’apps comme xCloud ou Shadow, ce qui fait aussi débat.

Bref il y a un sens à parler de GAFA et on pourrait en ajouter d’autres

avatar Cactaceae | 

@Furious Angel

GAFA est un MAUVAIS acronyme. Déjà le F on l’éjecte, et on le remplace par un M, rendons à César ce qui lui appartient.

avatar Bigdidou | 

@Cactaceae

« Déjà le F on l’éjecte, et on le remplace par un M, rendons à César ce qui lui appartient. »

En plus, ça paraît tout de suite beaucoup plus inquiétant (ou plus propre, c’est selon).

avatar Cactaceae | 

@Bigdidou

Le rayonnement tout ça tout ça (bon il manque un m mais à l’oral ça passe)

avatar Furious Angel | 

@Cactaceae

Ben il te plait peut-être pas mais il va falloir t’y faire. Si j’avais parlé de GAMA, personne n’aurait compris et il se trouve que Facebook entre parfaitement dans ce que je décris, donc le terme GAFA est approprié. Mais libre à toi de pleurnicher sur un acronyme au lieu de répondre aux exemples que j’ai cités...

avatar Cactaceae | 

@Furious Angel

Vos exemples sont erronés. Je ne pleurniche pas, je dis que ce terme est mauvais. Trop de raccourcis et de globalisation là encore erroné.
Parlez des companies concernées, vous verrez on comprendra tout aussi bien, même mieux.

avatar Furious Angel | 

@Cactaceae

Exemples erronés ?? Ils sont au coeur de l’actualité des 10 derniers jours !

La semaine dernière, le congrès américain a convoqué les patrons de Google, Apple, Facebook et Amazon (oh tiens, ça fait GAFA) pour évoquer des pratiques anti-concurrentielles (oh tiens).

avatar Cactaceae | 

@Furious Angel

Vous le faites exprès? On parle d’enceintes connectées sonos… Amazon… echo… 🤷🏻‍♀️

avatar Furious Angel | 

@Cactaceae

Oui et ça s’inscrit dans un contexte où les pratiques anti-concurentielles de tous les GAFA sont mises en avant, ce qui est d’ailleurs ce que vous évoquez (en rejetant l’idée) dans votre premier commentaire.

avatar death_denied | 

C'est vous qui le faites exprès, on parle de "de pratiques anticoncurrentielles" !
Et faceplouk est à sa place ici.
On parle ne général des GAFAM.
Clairement il faut à tout prix casser ces mastodontes qui se targuent de faire du capitalisme mais dans la réalité ils ont tous des monopoles dignes de l'URSS...

avatar Cactaceae | 

@Furious Angel

"La semaine dernière, le congrès américain a convoqué les patrons de Google, Apple, Facebook et Amazon (oh tiens, ça fait GAFA) pour évoquer des pratiques anti-concurrentielles (oh tiens)."

Ils ont tous été convoqués pour des sujets différents. Des raccourcis. Voilà ce que tue l’information.

avatar Furious Angel | 

@Cactaceae

Des sujets différents ? Pourquoi avoir regroupé toutes les auditions alors ?

avatar Larson | 

@Furious Angel

Le terme GAFAM existe mais est peu usité

avatar Furious Angel | 

@Larson

Oui et parfois GAFAN pour parler de Netflix. L’idée était d’utiliser un terme générique ^^

avatar pagaupa | 

@Furious Angel

Ah bon? Netflix tue la concurrence ?

avatar Furious Angel | 

@pagaupa

Si c’est ton interprétation de ma phrase, tu as de gros soucis de logique

avatar pagaupa | 

@Furious Angel

Va s’y! Explique !
Ou qu’on n’a pas la même logique...
Après tout, pourquoi serait-ce moi qui ai un problème de logique ?

avatar Furious Angel | 

@pagaupa

J’ai dit que je voulais un terme générique, GAFA s’y prête. On peut mettre GAFAM ou GAFAN ou inclure ou exclure des entreprises, ça ne change rien à la volonté d’avoir un terme générique. Ça ne veut pas dire que toutes ces entreprises sont dans des situations d’abus de position dominante ou de pratique anticoncurrentielle, ça veut juste dire qu’il y a des débats pour plusieurs d’entre elles (d’où l’intérêt d’un terme générique, qui couvre de multiples cas). Et en ce moment on a des cas qui concernent particulièrement Google, Apple, Facebook et Amazon (cf leur convocation de la semaine dernière). Pour Microsoft, on en parlait plus dans les années 90 et 2000, parce qu’ils ont raté le virage du smartphone.

Et justement, j’ai employé GAFA, pas GAFAM ou GAFAN (j’ai juste dit que le terme était parfois employé, mais ça concerne d’autres domaines que les abus de positions dominante)

avatar pagaupa | 

@Furious Angel

C’est pourtant bien ce que tu disais...

« Disons surtout que les GAFA profitent bien de leur situation pour rendre toute concurrence impossible »

avatar Furious Angel | 

@pagaupa

Tu lis « GAFAN » dans cette phrase ? Moi je lis « GAFA ». Ton opticien te fait tester des trucs ?

avatar pagaupa | 

@Furious Angel

Sauf que tu parles de GAFAN après...

« Oui et parfois GAFAN pour parler de Netflix. »

avatar Furious Angel | 

@pagaupa

Oui parce qu’on me parlait de GAFAM et que je disais que GAFAN existait aussi. Mais c’est un autre sujet.

Je pense que tu affiches les commentaires dans l’ordre chronologique et pas dans l’ordre des réponses, parce que là tu n’a pas l’air de voir l’enchainement logique des réponses

avatar pagaupa | 

@Furious Angel

Enfin bref! Pas grave... Sonos s’est mise dans la merde toute seule...
Inutile qu’elle cherche un bouc émissaire...

avatar corben | 

@Furious Angel

Donc une entreprise qui réussit = position dominante ?

Tu pourras pas accuser une entreprise française d’être dans ce cas alors 🙄

avatar Furious Angel | 

@corben

Là ce ne sont pas des entreprises qui réussissent. Ce sont des entreprises qui écrasent un marché, qui sont plus riches que certains Etats. Ça implique un énorme pouvoir, qui doit être contrôlé (c’est le rôle des autorités de la concurrence) et, en cas de besoin, régulé. C’est pour ça que le rachat de Fitbit par Google est scruté de près, par exemple. Quand il y a une position dominante, il faut éviter les abus.

Je ne dis pas du tout qu’il faut les démanteler, je dis qu’il faut être vigilant.

avatar pagaupa | 

@Furious Angel

Quand Apple se substitue à certains marchés, bizarrement personne ne crie à la concurrence déloyale...

avatar Furious Angel | 

@pagaupa

J’ai cité plus haut des exemples de tous les GAFA, comme les 30% d’Apple. Chacun des GAFA est concerné par la question des pratiques anticoncurrentielles en ce moment, chacun avec ses spécificités.

avatar rua negundo | 

@corben

"Donc une entreprise qui réussit = position dominante ?"

Ce ne sont pas les positions dominantes qui sont prohibées, ce sont les abus de position dominante.

Si dans un village il y a 3 boulangers et que l’un d’entre eux fait un meilleur pain et a plus de client, il est en position dominante. Ce n’est pas interdit, personne ne s’attaque à cela.

Mais si ce même boulanger en position dominante, disposant grâce à son succès d’une excellente trésorerie et de beaucoup d’épargne, décide de passer pendant 6 mois le prix de sa baguette de base de 1€ à 0,50€ en la vendant à perte, en vue de conduite les autres à la faillite, il y a abus de position dominante

avatar Furious Angel | 

@rua negundo

J’aurais pas pu trouver un meilleur exemple ^^

avatar pagaupa | 

@rua negundo

Encore faut-il prouver qu’à 50cts il vend à perte...

avatar Furious Angel | 

@pagaupa

Dans le cas d’Amazon c’est plus facile, Jeff Bezos l’a carrément reconnu.

avatar pagaupa | 

@Furious Angel

Alors...
Encore faut-il que la définition juridique de « vendre à perte » corresponde à celle que lui donne un milliardaire 😜

avatar pat3 | 

@rua negundo

"Mais si ce même boulanger en position dominante, disposant grâce à son succès d’une excellente trésorerie et de beaucoup d’épargne, décide de passer pendant 6 mois le prix de sa baguette de base de 1€ à 0,50€ en la vendant à perte, en vue de conduite les autres à la faillite, il y a abus de position dominante"

Il suffit qu’il la passe à 0,90€ alors que les autres sont à 1€, les obligeant à descendre leur prix alors qu’ils n’ont pas la trésorerie pour le faire, pour qu’il y ait abus de position dominante, alors même qu’aucun ne vendrait à perte.

avatar Cactaceae | 

@pat3

Oui mais alors donc il n’a pas le droit de baisser le prix ? Sinon il est en abus ? Et QUI fixe le prix ? Y’a un truc qui cloche là… ou alors on est en plein bolchevisme

avatar fevre53 | 

En meme temps-là les prix de sonos sont carrément pas donner non plus

avatar pagaupa | 

@fevre53

Effectivement ! Et ça ne s’est pas arrangé dans le temps...

avatar Cactaceae | 

Sonos se trompe de cible. Ou alors c’est un acte désespéré. En quoi Amazon Echo est une concurrente des Sonos One et cie ? Ces enceintes ne jouent pas dans la même catégorie. Catégorie que Sonos a placée elle plutôt vers le haut de gamme (à la vue des prix très clairement). Si son positionnement sur le marché est mauvais ce n’est probablement pas la faute de la méchante Amazone 😏
Ceci étant dit, si Amazon vend à perte, là c’est condamnable, là en effet c’est un abus. Mais un abus qui défavorise tous les acteurs de ce marché.

avatar Furious Angel | 

@Cactaceae

Mais du coup, Sonos fait partie de ces acteurs pénalisés ^^

Je suis d’accord sur le fait qu’ils ne sont pas sur le même segment (Amazon est surtout un assistant vocal, Sonos est surtout un spécialiste du son) et même si peu de gens doivent hésiter entre les deux, la tarification à pertes d’Amazon a un effet sur l’image de la tarification de Sonos, qui semble d’autant plus démesurée...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR