LG et Lenovo cherchent le salut par des smartphones modulaires

Florian Innocente |

Lenovo prépare donc bien de nouveaux smartphones Moto X dotés d’un connecteur externe inédit pour y accrocher des accessoires. Alors que les rumeurs sont toujours indécises sur ce qu’Apple pourrait faire en la matière avec l’iPhone 7 (lire Deux (vraies ou fausses) images de l’iPhone 7), les Moto X vont se glisser dans les pas du nouveau LG G5.

Vertex et Vector Thin, noms de codes des deux prochains Moto X

Les quatre rangées de contacts que l’on voit au dos de ces téléphones feront la liaison avec une petite famille d’accessoires baptisés “Amps”, explique Evan Blass chez VentureBeats. On peut y voir une ressemblance avec les modules “Friends” imaginés par LG pour son G5, mais l’approche de Lenovo diffère très sensiblement (lire MWC 2016 : LG présente le G5, un smartphone modulaire)

Contrairement à LG où l’on doit retirer la base amovible du téléphone - provoquant son extinction — pour accrocher un module, chez Lenovo on se contente de les plaquer au dos du téléphone. Ils tiendront par aimantation. Six modules sont prévus. Lenovo en fournira un qui servira simplement de face arrière colorée. Les autres conçus par ses soins ainsi que par des tiers comprendront un haut-parleur stéréo, une batterie externe, une poignée avec un flash et zoom optique, un pico-projecteur et enfin une coque anti-chocs incluant une lentille grand angle.

Quant aux téléphones, Evan Blass parle de deux modèles milieu et haut de gamme, avec les noms de code Vertex et Vector Thin. Tous deux auront un écran AMOLED de 5,5", en 1080p pour le premier et Quad HD pour le second (2560 × 1440). Un Snapdragon 820 à 2 GHz équipera l’un et un 825 overclocké à 2,4 GHz motorisera l’autre.

Le haut de gamme Vector Thin aura 32 Go de stockage et 3 ou 4 Go de RAM selon la version. Vertex sera proposé en 2 Go/16 Go ou 3 Go/32 Go. Différences aussi sur l’appareil photo : un 16 mpx avec autofocus assisté par laser et détection de phases sur Vector Thin et seulement le laser sur Vertex qui disposera toutefois de la stabilisation optique.

La quête de la minceur n’est pas réservée à Apple, Vector Thin ferait seulement 5,2 mm d’épaisseur contre 7 mm pour son cousin. Pour comparaison, un iPhone 6 Plus avec la même diagonale d’écran fait 7,1 mm. Par conséquent, plus fine aussi sera la batterie sur le haut de gamme avec 2 600 mAh contre 3500 mAh pour le milieu de gamme (2750 mAh pour l’iPhone 6s Plus et 2915 mAh pour l’iPhone 6 Plus).

D’après Droid-Life, ces nouveaux Moto X seront présentés le 9 juin à Lenovo Tech World. L’invitation contient la phrase « Watch Moto transform mobile in a snap », allusion transparente à ces extensions aimantées.

Masse critique

Il est intéressant de voir ces deux fabricants de smartphones essayer de se démarquer en ouvrant la porte, chacun à leur manière, à l’utilisation de modules externes. À ce titre, l’approche de Lenovo paraît bien moins contraignante que celle de LG.

Mais dans un cas comme dans l’autre, ce genre d’idée n’aura d’avenir que si deux conditions au moins sont remplies. Et d’une, qu’une large majorité des téléphones de ces marques soient équipés de ce système et pas seulement une poignée d’entre eux parmi les plus chers.

Et de deux, que ces téléphones se vendent dans des volumes importants pour éveiller l’intérêt des fabricants tiers (au delà des partenaires de lancement). De manière à entrainer la création d’un véritable écosystème de petits accessoires. En somme, ce qu’Apple a réussi avec ses connecteurs Dock puis Lightning et qu’elle semble vouloir rééditer avec son Smart Connector sur les iPad Pro. Autant dire que pour LG comme pour Lenovo, le compte n’y est pas encore.


avatar bompi | 

L'idée est intéressante, le mode opératoire assez malin.

Mais je me vois mal investir dans des modules complémentaires pour un téléphone que je ne garderais, au mieux, que trois ans [et encore : les mises à jour d'Android s'arrêtent bien avant, en général].

Il faudrait que les modules soient vraiment génériques. Un peu comme des écouteurs ou un casque peuvent être utilisé avec pléthore de téléphones ou de baladeurs.

avatar ddrmysti | 

"Et d’une, qu’une large majorité des téléphones de ces marques soient équipés de ce système et pas seulement une poignée d’entre eux parmi les plus chers."

Le soucis, c'est que pour beaucoup de ces accessoires, on parle de coque, ou d'accessoir englobant le téléphone. C'est à dire que choque modèle devrait recevoir ses accessoires dédiés. Et il y a peu de chance que des personnes qui refusent de dépenser de l'argent pour acquérir un téléphone le fassent pour acheter des accessoires qui ne leur serviront au final pas.

Bref, c'est une belle initiative, mais qui est vouée à échouer par manque d'intérêt pour les accessoiristes face aux faibles ventes de la marque.

avatar anonx | 

Sinon on peut avoir des Mac modulaires? Ce serait une sacré innovation je pense... Wait!?

avatar C1rc3@0rc | 

@anonx

Imagines un Macbook avec une batterie aimantée dans le style de la coque-batterie de l'iPhone, ou un hub a 4 ports USB/HDMI/Jack/ventilateur qui se fixe sous la base, avec un smartconnector...

Bon le PC modulaire, c'est typiquement l'IBM PC. Le Mac lui ne deviendra modulaire qu'assez tardivement avec le Macintosh 2.

Par contre Apple a quasi inventé le portable modulaire avec l'ancêtre (mieux foutu) de "continuity" dans les annees 90 avec les PowerBook duo (on parlait de subnotebooks ) qui grâce a un connecteur spécifique pouvaient recevoir des modules ou s'intégrer dans un "dock" qui pouvait rajouter des accessoires et connexions autant que des coprocesseurs permettant de suppléer au manque de puissance de ces machines.

Si la réalisation était un belle oeuvre d'ingénierie, le concept est boiteux et a été heureusement abandonné (quoique Microsoft qui pour une raison incompréhensible semble ignorer les leçons de l'Histoire informatique et a lancé un copier/coller avec Continuum).
On retrouve aussi lointainement une partie de l'idée avec les GPU déporté grâce au Thunderbolt.

D'un point de vue fonctionnel, il est plus cohérent (solide et fiable) de disposer d'un portable puissant avec une connectique suffisante que de devoir se trimbaler x adaptateurs/hub et souffrir du manque de puissance permanent. Sinon, cela implique qu'on peut se satisfaire d'une tablette...

avatar Mike Mac | 

Le seul truc modulaire qui semble être raisonnable, c'est un Windows Phone avec son mode Continuum pour profiter d'un grand écran, un clavier et d'une souris, chez soi ou au bureau. Et donc se contenter d'accessoires standards pour ce qui devient un véritable ordinateur de poche versatile !

Comme ce Moly PcPhone par exemple :

http://liliputing.com/2016/05/moly-pcphone-mid-range-phone-windows-10-continuum.html

Annoncé sous la barre des $400, il a l'air d'être taillé pour cette aventure :

6 inch, 1920 x 1080 pixel display
Qualcomm Snpadragon 617 ARM Cortex-A53 octa-core processor
3GB RAM
32GB storage and a microSD card slot
3,900 mAh battery
802.11ac dual-band Wifi, Bluetooth 4.0, and NFC
13MP rear and 5MP front cameras
Dual SIM support

avatar ddrmysti | 

Bof, je ne crois pas trop en la convergence smartphone/desktop. Il y a des années déjà, android avait tenté le coup en mettant en avant le possibilité pour un androhpone d'y brancher clavier/souris/moniteur, et ça n'a pas prit. Va bien y avoir une poignée d’extrémistes qui ne vont jurer que par ça, comme les mecs à l'époque qui t'affirmaient que leur asus transformer était l'avenir et que d'ici un an ou deux on ne verrait plus que ça, mais au final ça va rester très anecdotique.

avatar eastsider | 

Vraiment de la daube ces telephones.

CONNEXION UTILISATEUR