Fuchsia pourrait remplacer Android à partir de 2025 [MàJ : démenti de Google]

Nicolas Furno |

Le projet Fuchsia n’est pas nouveau, Google travaille dessus depuis au moins deux ans et on avait eu un premier aperçu l’an dernier d’un prototype d’interface. En début d’année encore, Ars Technica avait réussi à installer ce nouveau système d’exploitation sur un Chromebook, offrant au passage un meilleur aperçu des idées en développement.

Le projet Fuchsia sur un smartphone, au début de l’année 2018 (captures Ars Technica).

Mais jusque-là, on ne savait pas exactement ce que le géant de la recherche voulait faire de ce nouveau système, s’il s’agissait uniquement d’une expérimentation sans avenir ou du nouvel Android. Bloomberg a obtenu de nouvelles informations qui indiquent que certains au sein de Google souhaiteraient remplacer Android par Fuchsia. Certains voudraient même utiliser Fuchsia partout, de l’ordinateur portable jusqu’aux objets connectés, en passant par les enceintes intelligentes. Rien ne serait toutefois décidé à ce stade et il y aurait encore des débats en interne sur la place d’Android, de Chrome OS et d’un éventuel successeur.

D’après le site, le projet Fuchsia aurait été lancé à la base pour mieux intégrer les assistants vocaux qui ont désormais une place centrale, mais aussi pour mieux gérer les problèmes des mises à jour de sécurité. C’est l’un des plus gros défauts d’Android depuis le départ, les utilisateurs ne bénéficient pas des dernières nouveautés, parce qu’il y a plusieurs intermédiaires entre Google et leur smartphone. Fuchsia essaie de corriger ce point à partir d’une page blanche, à la fois sur la forme avec une toute nouvelle interface, et sur le fond avec de nouvelles technologies utilisées.

Officiellement, Google a répondu à Bloomberg que Fuchsia était l’une des nombreuses expériences open-source menées en interne, un investissement sans nécessairement d’objectif à terme. Mais d’après le site, l’équipe en charge de ce projet compterait désormais plus de cent personnes, dont Matias Duarte à temps partiel, le designer qui travaille sur Android depuis plusieurs années. En outre, Sundar Pichai aurait apporté son soutien en interne, d’après les sources du site.

Le projet Fuchsia sur un ordinateur portable, ici avec les apps récemment utilisées (image Ars Technica).

Cette équipe conséquente souligne le sérieux du projet, même si le site ajoute qu’il y aurait encore de nombreux débats en interne, notamment sur la question de la vie privée et des publicités. Les concepteurs de Fuchsia seraient en faveur d’un modèle beaucoup plus strict, plus proche d’iOS en un sens, où les données personnelles seraient bien mieux protégées qu’avec Android. D’après les informations rapportées aujourd'hui, les équipes en charge de la publicité au sein de Google auraient pris le dessus, au moins lors d’un précédent débat sur le sujet.

Est-ce que Fuchsia a une chance de remplacer Android ? D’après Bloomberg, l’objectif serait de proposer une solution fonctionnelle d’ici 2025. Autant dire que même si Android finit par disparaître, ce n’est pas pour tout de suite.

[MàJ 19/07/2018 21h32] : cela ne vaut pas forcément grand-chose, mais Google a démenti officiellement la rumeur auprès de CNET. L'entreprise explique n'avoir aucun plan pour utiliser Fuchsia à la place d'Android dans quelques années et elle ne sait même pas si ce nouveau système sera utilisé un jour. À vous de voir si vous pensez que Google cherche à rassurer ses partenaires qui utilisent Android aujourd'hui, ou bien si Bloomberg s'est complètement planté.

avatar Serdinant | 

C’est là qu’on se rend compte que Apple a des années d’avance car elle bénéficie déjà de cette homogénéité et écosystème

avatar Indecence | 

Apple n'a pas d'avance. Ils sont en retard. A l'avenir le "public" n'utilisera plus d'ordinateur. Seuls ceux qui bossent avec : graphistes, photographes, etc... en auront un.

Et comme un iPhone sans Mac est inutilisable face à Android plus ouvert et son gestionnaire de fichiers, c'est ce dernier qui a de l'avance.

Tant que Apple ne permet pas d'avoir un vrai gestionnaire de fichiers, ils sont en retard. Le couple Mac/iPhone sera justement obsolète.

Sur Android on peut/pourra faire ce qu'on peut faire avec un PC actuellement en natif et se passer d'un ordinateur. L'avenir est là.

Android - iOS : 1-0.

avatar alexis83 | 

De ce que je comprends ce serait plus une grosse mise à jour d’androïd qu’un nouveau système ? 🤔
En tout cas si ça peut permettre aux utilisateurs android d’avoir leur téléphone à jour ce sera super pour eux !

avatar nicolas | 

@alexis83

Non, c’est un tout nouveau système, qui ne serait plus basé sur Linux

avatar alexis83 | 

@nicolas

D’accord, je suppose que l’on ne peut rien dire de plus que ce choix ce justifie pour de meilleures performances ? Sinon quel intérêt de repartir de zéro ?

avatar nicolas | 

@alexis83

Plus d’indépendance aussi. Plus de contrôle.

avatar appleadict | 

@alexis83

virer Java par exemple, et le procès avec Oracle qui va avec ... Google regarderait du côté de Swift depuis un moment déjà

retirer aux multiples intermédiaires le contrôle sur Android (fabricants des smartphones, opérateurs telcos)

avoir le contrôle total comme Apple sur le matériel, le logiciel, le Google Play (pas d'alternatives), la base de développeurs, ...

avatar gavroche_68 | 

Mais euh j'aime bien Java. Je plaisante mais apparement cette histoire de Swift était qu'une simple rumeur, non ?

avatar ET80 | 

@nicolas

Base que quel système alors ?

avatar filaton | 

Sur leur propre noyau, Zircon (connu auparavant sous le nom Magenta). Ils le justifient également par le fait que le noyau Linux commence à être trop lourd et pas toujours adapté, pour les utilisations en IoT notamment.

avatar ET80 | 

@filaton

A je n’avais pas connaissance d’un tel noyau Oo

Ça va pas être trop compliqué pour migrer les apps ? Ou ils vont repartir à zéro ?

avatar Mike Mac | 

Fini les forks sauce Amazon !

avatar FloMo | 

C’est bien. En 2025, ils arriveront au niveau technique de iOS en 2010.

avatar armandgz123 | 

@FloMo

C’est une blague ?

avatar Mac13 | 

En voilà ce qu'Alphabet cherche à contrôler ses systèmes a un gros obstacle : UE.
Ce dernier exige il y a un temps l'ouverture et l'universalité entre les systèmes informatiques (on pourrait transferer les fichiers de PC windows vers iphone avec airdrop et faire la continuité via handoff avec la tablette samsung compatible avec pencil)

avatar barla | 

2028 plutôt. Le temps de finir l'alphabet des sucreries.

avatar Mac13 | 

@barla
Le problème c'est qu'on ne trouve pas de sucrerie commençant par "Q"... 🍭

avatar iPop | 

"Les concepteurs de Fuchsia seraient en faveur d’un modèle beaucoup plus strict, plus proche d’iOS en un sens, où les données personnelles seraient bien mieux protégées qu’avec Android. D’après les informations rapportées aujourd'hui, les équipes en charge de la publicité au sein de Google auraient pris le dessus,"

Je ne sais ce qu’ils fument mais j’en veux.

avatar lmouillart | 

#ff00ff => Fuchsia
#00ff00 => Vert (Android)
Pour le moment c'est donc le système complémentaire d'Android :).

De toute façon que ce soit dans ChromeOS, Android ou Fuchsia on retrouve nombre de briques similaires (vulkan/mesa, swift/rust/c/go, llvm, les lib* des *nix, un runtime android, et bien entendu skia).

C'est surtout niveau apps où flutter (https://flutter.io/), dart (https://www.dartlang.org/) sont pour le moment des citoyens de 1ère classe que cela change. Tout en gardant à l'esprit que flutter est surtout dispo pour iOS/Android.

Bref bien malin celui qui hors de Google pourra dire à quoi cela va aboutir et dans quels délais.

avatar ecosmeri | 

Un mouchard geant?

avatar Frodon | 

"et elle ne sait même pas si ce nouveau système sera utilisé un jour. "

Non, mauvaise traduction, ce n'est pas ce qui est écrit en anglais. En effet, en anglais il est écrit : "nor is it clear where it'll be applied"

Ce qui signifie: Ni ils ne savent clairement pour quoi il sera utilisé.

En effet, "it WILL be applied" indique clairement un futur et non un conditionnel, ce qui veut dire qu'il n'y a pas de doute, cet OS sera utilisé un jour, mais où et pour quoi ? Ça ils ne le savent pas clairement encore.

avatar dlat | 

@Frodon

Selon moi will laisse la place au doute au contraire. C'est la raison pour laquelle il est en particulier utilisé pour les décisions, les promesses, les menaces, ... spontanées.
La certitude, la planification dans le futur, nécessitent l'emploi des formes to be going to (c'est planifié) ou du présent progressif (c'est planifié et je le ferai).

avatar Frodon | 

Ma remarque ne concernait pas que la notion, de doute.

D'une part c'est une remarque de traduction, et le français fonctionne de la même façon pour les promesses, intentions, menaces...spontanées (in utilisé aussi le futur simple: "Oui oui, je le ferai !!")

D'autre part, la traduction remplacé la notion de temps "when" de la phrase originale par la notion d'existence d'une quelconque utilisation potentielle. Ce qui n'a rien à voir.

Google ne met pas du tout ici de doute sur l'existence d'une application de son OS, seulement sur la date à laquelle il mettra en pratique le fruit du dde éveloppement cet OS ('When' et non 'Where').

avatar iPop | 

@Frodon

Tout à fait de plus il y a "where" et non When.

avatar Nesus | 

C'est mignon tout cela, mais il va falloir m'expliquer quand les journalistes de bloomberg se sont mis à rêver d'un monde gratuit ? Parce que si les données des utilisateurs ne sont plus vendues par Google, comment cette dernière se rémunère ? Parce que la dernière fois que j'ai regarder le bilan annuel, il ne me semblait pas que ces gens étaient bénévoles ?
Apple n'a pas ce problème, c'est une vendeur de matériel, le logiciel n'est là que pour faciliter la vente.

avatar narugi | 

Pourquoi dites vous que cet OS à du retard sur iOS alors qu'on ne sait rien de lui de manière officielle.

avatar tbr | 

Google renouvelle son système et le protège des espions gouvernementaux en le nommant FuckCIA...
Oh, wait ! C’est... Fuchsia.🙈

avatar gavroche_68 | 

Toujours Java ?

CONNEXION UTILISATEUR