Au tour de Google de retirer Fortnite du Play Store 🆕

Mickaël Bazoge |

Apple va se sentir moins seul. Google vient en effet de retirer Fortnite du Play Store, où le jeu proposait aussi des V-Bucks moins chers si le joueur passait par un autre système de paiement que celui de la boutique (lire : Epic Games défie Apple avec des achats directs dans Fortnite). Comme Apple sur l'App Store, Google exige des jeux distribués sur le Play Store que les paiements pour du contenu supplémentaire passent au travers du système maison, qui lui procure une commission de 30% : « Les développeurs qui proposent des produits ou du contenu dans un jeu téléchargé sur Google Play sont tenus d'utiliser la facturation des achats in-app dans Google Play comme mode de paiement ».

Mais contrairement à Apple, Google autorise le sideloading d'applications, c'est à dire le téléchargement et l'installation d'apps depuis un navigateur web (voire d'une boutique alternative). C'est même par ce biais qu'Epic a longtemps distribué Fortnite, avant que l'éditeur ne cède (lire : Android : Epic cède et distribue Fortnite sur le Play Store).

Google s'est fendu d'une déclaration : « Bien que Fortnite demeure disponible sur Android, nous ne pouvons pas continuer à le proposer sur [le Play Store] en raison de son infraction aux règles. Cependant, nous accueillons l'opportunité de continuer nos discussions avec Epic pour retrouver Fortnite sur le Play Store ». Le ton est plus cordial que chez Apple, et puis le jeu peut effectivement être téléchargé directement depuis le site d'Epic.

Une manipulation impossible sur iOS1 où seul l'App Store peut distribuer des apps. La flexibilité permise sur Android devrait permettre à Google d'échapper à une plainte d'Epic (et à une pub grinçante), mais dans cette saga, on n'est plus sûr de rien !

Mise à jour — Même punition pour Google, récipiendaire (comme Apple donc) d'une plainte en bonne et due forme de la part d'Epic ! Les termes sont très proches d'une poursuite à l'autre, seul changent les propos liminaires qui reviennent sur le fameux mantra du moteur de recherche « Don't Be Evil », abandonné depuis belle lurette.


  1. Ou presque, mais avec pas mal de contraintes. ↩︎

avatar DG33 | 

@RonDex

Tu n’es pas du secteur, et ça se voit.

avatar raoolito | 

@RonDex

30% la premiere année, c’est 15% la seconde il me semble...

avatar Brice21 | 

@RonDex

"Apple et Google abuse avec un taux de prélèvement aussi élevé"

Ou pas ?

https://www.ign.com/articles/2019/10/07/report-steams-30-cut-is-actually...

avatar Florent Morin | 

« Une manipulation impossible sur iOS où seul l'App Store peut distribuer des apps. »

Et vu le nombre de malwares Android, Apple ne risque pas de changer sa position avec un si fort argument en faveur de l’App Store.

À moins que les apps « notarized » arrivent sur iOS comme sur macOS. Mais ce n’est techniquement pas prévu de si tôt.

D’ailleurs, les apps macOS Apple Silicon devront être « notarized ».

avatar Godverdomme | 

Marrant car comme par magie sur Mac OS, il n'y a pas de malware et tout le monde est content de pouvoir installer son dmg... Quelle hypocrisie

avatar mapiolca | 

@Godverdomme

Vous ne lisez pas trop l’actualité sur le site vous si ? Il y’a de plus en plus de malware sur macOS. Et c’est d’ailleurs aussi pour ça qu’Apple met de plus en plus de garde-fou quand à l’installation d’apps ne venant pas du Mac App Store..

avatar 0MiguelAnge0 | 

@mapiolca

Il faut avoir quand même certiaines pratiques borderline pour se chopper un malware!

Je n’ai pas besoin d’un babysitter, surtout quakd je paye un produit.

avatar macinoe | 

@Godverdomme

Assez d'accord. C'est une façon de voir uniquement l'aspect négatif et de l'éxagérer qui est assez déplaisante. En un mot ça s'appelle du FUD.

avatar raoolito | 

@macinoe

sauf qu’il y en a des malware sur MacOs, de plus en plus et finalement c’est la part de marché des mac qui les protège plus que la notarisation

avatar Florent Morin | 

@Godverdomme

macOS a justement beaucoup de malwares. Beaucoup plus que iOS avec un parc plus petit.

avatar Mrleblanc101 | 

J'ai hâte de voir leur justification en justice.
Epic prélève une commission sur les jeux vendu sur l'Epic Game Store. Vous allez dire, mais les devs ne sont pas forcé de l'utiliser ? Non, mais ils sont quand même forcé de donner une commission à Epic pour utiliser Unreal Engine dans ce cas, comme Apple prélève une commission pour financer ses API comme Métal et l'infra de l'App Store

avatar rikki finefleur | 

Mrleblanc101
Aucun rapport Unreal n'est pas en situation de monopole..
Donnez au moins de bons arguments. pffffff......
Ici on est face a un duopole concernant la distribution...

avatar iftwst | 

@rikki finefleur

Apple n’est pas en situation de monopole sur le marche mobile.

avatar raoolito | 

@rikki finefleur

apple est en situation de monopole avec 20% du mobile ? Sérieux ?

avatar Adodane | 

@raoolito

Apple a 20% de pdm aux usa ?

avatar jfvit77 | 

Apparemment ils n’ont pas besoin des stores, on vas voir ça du coup 😂

avatar Gillesgilles2 | 

Ils ont même effacé fortnite de mon téléphone . Moi qui la téléchargé ce matin sans problèmes .

Ils ont le droit de faire ça ?

avatar raoolito | 

@Gillesgilles2

non et meme si c’est possible, dans l’article precedent ils explique que le supprimer de l’app store ne le supprime pas quand on l’a acheté.
Now, si vous l’avez telechargé hier au meme moment qu’ils le supprimait des stores, il y a peut-être eu un truc qu’iOs n’a pas compris...

avatar Gillesgilles2 | 

@raoolito

En fait je l’avais déjà , il était seulement avec le nuage , je l’ai retelecharger . A la fin de la journée , plus aucune trace sur mon téléphone

avatar Strix | 

Je n'ose pas aller me coucher, trop peur de louper un épisode ^^

avatar UraniumB | 

@Strix

Oh, idem ! 😜

avatar raoolito | 

@Strix

ahahaha +1 !

avatar Furious Angel | 

Ça change la donne. Ce n’est plus le grand méchant Apple, c’est plutôt Epic en roue libre

avatar blacksad | 

Mdr j'en peut plus il me fond bien rire mes quand on signe un contrat on l'honore .il n'on pas dur lire leur contrat chez Epic

avatar rikki finefleur | 

Dans le cas d'un marché sclérosé et pire d'un duopole , tu n'as pas beaucoup le choix ..
Pour te faire distribuer, tu signes ou tu crèves.

C’est vraiment une bonne solution, d’être réduit aux volontés de ces deux boites apple et goog ? ?

avatar mapiolca | 

@rikki finefleur

Marché sclérosé faut peut être pas exagérer non plus. C’est pas de la faute d’Apple et Google si Epic ne développe pas pour d’autres OS ! Si Samsung et Huawei mettent l’accélérateur pour sortir de Android, ils auront 2 autres Stores pour vendre leur jeu. Et personne n’a fait d’effort pour développer sur Windows Phone, du coup ils ont laissé mourrir l’OS.

avatar raoolito | 

@mapiolca

sans dire de betises, huawei samsung et autres ont leur propre stores.
Faut etre sérieux, on VEUT etre sur app et play store.

avatar mapiolca | 

@raoolito

C’est ce que je veux dire, Samsung à peu (pas?) de mobiles en dehors d’android et Huawei peine à convaincre avec son OS, mais dans les deux cas, les développeur ne veulent pas développer pour ces OS ou y vont à reculons... c’est tellement plus « simple » de viser directement des milliards de clients potentiels d’un coup en passant par l’AppStore et le PlayStore. Et si en plus on pouvait ne rien payer, ça serait un monde parfait !

avatar DG33 | 

@rikki finefleur

Mais personne ne les oblige à développer pour ce duopole !
Epic arrivait très bien à vivre avant, sans iOS ni Android.
Sans doute est-ce la faute d’Apple et Google d’avoir créé un marché et des stores de toute pièce, devenus énormes, et d’y avoir mis un ticket d’entrée ?

avatar marenostrum | 

les joueurs vont acheter des appareils chinois sans Google (le marché énorme chinois). côté Android les alternatives ne manquent pas.

avatar Ducletho | 

Un peu de régulation dans le nouveau monde ferait du bien.
Oui comme tout commerce établit, il doit avoir des règles régissant les relations distributeurs fournisseurs.
Procter et gamble, un gros avait défier la grande distribution devenue trop imposante . On peut faire une analogie.
D’ailleurs ce qui est gênant dans cette affaire est que Google/Apple ayant le monopole de la distribution des app juste au niveau mondial : la comm est la même...ça crée un souci réel de concurrence.
Parfois je lis, oui mais Apple est chez elle elle fait ce qu’elle veut : oui comme un constructeur automobile qui pourrait interdire l’entretien de ses véhicules ailleurs que chez eux ( ils ont bien essayé et essaient de le faire croire aujourd’hui).
La loi sur la consommation, c’est de favoriser la concurrence.
Dans le cas d’Apple, ce qui serait intéressant pour le consommateur, comme pour les développeurs, c’est d’avoir le choix, comme pour le moment avec le mac .

avatar marenostrum | 

le mac ça se complique aussi. pour installer Little Snitch par ex, il faut batailler maintenant. beaucoup ne vont plus l'installer.

avatar reborn | 

@marenostrum

Une version 5 qui n’utilise plus les kexts sera bientôt dispo.

avatar marenostrum | 

justement je parle de cette version 5 beta (je l'ai installé sur le Big Sur, l'ancienne ne marche plus). il est compliqué de l'installer et aussi faire les maj. le système l'empêche constamment. il en faut plusieurs clics et avertissements de sécurité. tandis que les apps de App Store s'installent en un seul clic.
c'est pour dissuader l'utilisateur de ne pas installer des apps en dehors de leur Store.

avatar reborn | 

@marenostrum

C’est une beta, faudra voir en version finale. Une beta fermé en plus. Je pense pas que la beta soit notarizé actuellement

avatar marenostrum | 

ça changera rien je pense (pour le moment c'est la troisième beta). le système n'est pas le même. sans droits on peut plus installer certains programmes. je me rappelle plus où on pouvait le voir la notarisation ?

avatar reborn | 

@marenostrum

Tu parle d’un soft en cours de dev qui n’est pas notarisé. C’est normal depuis catalina..

Si ça t’emmerde désactive SIP tu te retrouvera avec l’équivalent de ce que l’on trouvait avant El Capitan en terme de sécurité.

avatar marenostrum | 

je l'avais désactivé chez l'autre mais Big Sur la remit en place.
pour la notarisation la page de Apple l'explique en fait, y en a deux avertissements différents, dans le cas d'une app sans notarisation y an un point d'exclamation jaune et trois boutons, Annuler, Afficher la page web, et Ouvrir.

avatar Rage68 | 

@Ducletho

D’accord mais Apple ne le cache pas! Ont le sais quant ont achètes un iPhone ,si le système ne conviens pas, il y a d’autres choix.

avatar marenostrum | 

ça pose problème aux développeurs. l'article plus haut en parle. sinon Epic ne serait pas parti en bataille contre Apple.

avatar House M.D. | 

@marenostrum

Et les développeurs ont aussi signé pour porter leurs apps sur le matériel Apple... personne ne leur a mis le couteau sous la gorge pour ça, ils peuvent se contenter d’Android et de stores annexes sur cette plateforme s’ils le souhaitent.

avatar Ducletho | 

@Rage68

Le principe majeur du commerce aujourd’hui est de permettre au plus faible de pouvoir faire valoir ses droits dans un esprit de libre concurrence.
Une plateforme devient responsable à partir du moment où elle fait vivre un certains nombres de personnes comme une entreprise : les droits et devoirs changent envers les fournisseurs ( et employés aussi ) en fonction de l’importance économique qui entraîne une régulation.
C’est vrai quelque soit les entreprises, et il y a un vide côté distribution d’app.

Dans l’histoire, aucune entreprise n’a souhaité avoir de régulations et peu s’en cachaient . Une régulation c’est une contrainte imposée et pas un choix, pour permettre aux plus faibles de se défendre ou de contester.

Le refus de vente : est un droit acquis que tout le monde trouve normal. Mais pourquoi? Si carrefour vous refuse de vous vendre à vous, vous pouvez aller voir ailleurs ? Ils sont chez eux non ?
Cette régulation existe et n’a pas coulé le commerçant et ça a sécurisé « le plus faible »

Une régulation appstore deviendra nécessaire.

avatar vincentn | 

@Ducletho

Une régulation du numérique commercial en général, car n’oublions pas le consommateur (mais aussi le créateur de contenu) dans l’équation. Le nombre de clauses abusives, etc. est tout de même assez hallucinant dans cet univers. Google, Apple mais aussi Epic en profitant et abusant largement.

avatar iPop | 

@Ducletho

Le Mac, c’est plutôt les restes d’un passé glorieux. Un peu comme l’enfance.

avatar raoolito | 

@Ducletho

ce qui est difficile à gober ici c’est que vous vous drapez dans une liberté de concurrenc,e quand finalement, Epic prendrait le système de vente apple sans sourciller s’il etait gratuit. Faut pas reve,r les grand principe sont pour vous, les entreprises s’en balancent, toutes..

avatar stevenmontreal | 

On verra si d’ autre font pareil....

avatar lmouillart | 

Oui : https://www.theverge.com/2020/8/13/21368395/fortnite-epic-games-oneplus-... mais pas pour les mêmes raisons.
Google a visiblement fait pression sur OnePlus et LG pour les empêcher de mettre en place l'Epic Game Store.

Mêmes cause : distorsion de concurrence. Même résultat : plainte.

avatar rikki finefleur | 

Ben oui ils s'entendent apple et goog comme larrons en foire.. C'est la fete pour eux.
Ils font ce qu'ils veulent.. !!!
On est face les devs et nous utilisateurs a un duopole sans aucun choix autre que eux 2.

Et détiennent a eux deux, le secteurs des telecoms GP dans le monde entier et une bonne partie de notre vie numérique..
Il est vraiment temps de s'occuper de ces GAFAM.

avatar reborn | 

@rikki finefleur

Achète du Huawei

avatar rikki finefleur | 

je crois que la reflexion ne va pas a telle ou telle marque mais desormais l'emprise de ces 2 sociétés sur notre vie numérique et notre vie tout court sans aucune concurrence .
Et l'on a une belle démonstration avec l'affaire Epic.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR