Les États-Unis élargissent (encore) leur embargo contre Huawei

Mathieu Fouquet |

Au cas où la Chine n’aurait pas saisi le message, l’administration Trump en remet une trente-sixième couche : le Département du Commerce des États-Unis a annoncé ce lundi une nouvelle volée de sanctions contre Huawei. Cette fois-ci, ce sont principalement des filiales de la société chinoise qui sont dans le collimateur des autorités américaines. Ainsi, selon Reuters, 38 filiales de Huawei basées dans 21 pays ont été ajoutées à la liste noire du gouvernement, et ne pourront donc pas se fournir en puces auprès de fabricants américains (ni même de fabricants étrangers utilisant des technologies ou des équipements américains), à moins d’obtenir une licence spéciale.

Image : Kārlis Dambrāns (CC BY 2.0).

Wilbur Ross, le secrétaire du Commerce des États-Unis, a justifié ces nouvelles mesures en affirmant que Huawei contournait précédemment l’embargo américain en passant par des sociétés tierces. « Cette nouvelle règle ne laisse aucun doute sur le fait que l’utilisation de logiciels ou d'équipement de production américains est interdite et nécessite l’obtention d’une licence », a-t-il ajouté entre deux diatribes contre Pékin. C’est donc un nouveau coup dur pour la société chinoise, qui accumule les interdictions et commence déjà à manquer de certaines puces (lire : Huawei bientôt à court de puces à cause des sanctions américaines).

La longue liste des nouvelles filiales bannies (sur un total de 152)…

Ce n’est pas tout, cependant. Selon The Verge, cet élargissement de l’embargo contre Huawei pourrait compromettre la capacité de certains téléphones de la marque chinoise à recevoir des mises à jour Android à l’avenir. En cause, l’expiration d’une licence temporaire qui concernait les téléphones de la marque chinoise. Dans cette guerre froide technologique, ce sont aussi les clients de Huawei qui risquent de prendre les balles perdues.


Source
Image d’accroche : Marco Verch (CC BY 2.0)
avatar iPop | 

Quoi qu’en pense Trump, la première base Marsienne sera chinoise, j’en prend le pari. Pour mémoire la station Spatiale est russe.

avatar YetOneOtherGit | 

@iPop

"Pour mémoire la station Spatiale est russe"

???

avatar iPop | 

@YetOneOtherGit

? : ?

avatar YetOneOtherGit | 

@iPop

L’ISS n’est pas Russe 😎

avatar iPop | 

@YetOneOtherGit

Non en effet. Racheté par les USA après la chute de l’URSS.

avatar YetOneOtherGit | 

@iPop

"Racheté par les USA après la chute de l’URSS."

Un rien caricatural et réducteur, non ? 🤓

avatar Insomnia | 

La seule chose que les usa vont récolter c’est de voir le reste du monde ne développer que sur leur acquis et réduire l’évolution technologique à peau de chagrin, ou voir le monde éviter de travailler avec les usa. Au final les usa se retrouveront seul dans le temps....

Pages

CONNEXION UTILISATEUR