Bridage des Galaxy : Samsung va corriger sa GOS bévue

Florian Innocente |

Samsung va apporter une solution logicielle à la polémique qui a éclaté cette semaine à propos d'un bridage discret mais vaste d'applications sur plusieurs de ses Galaxy. Il s'est avéré qu'au moins 10 000 apps mobiles de toutes catégories — celles de jeux gourmands comme de réseaux sociaux ou de streaming — subissaient un bridage de leurs performances afin de limiter la charge sur le processeur et par ricochet sur la dissipation thermique et l'autonomie. La baisse a pu atteindre 50 % avec certains logiciels.

Le tri des logiciels se fait sur la base de leurs noms, puisqu'il a pu être démontré qu'un utilitaire de benchmark renommé avec le titre d'un jeu se voyait immédiatement ralenti. Ce qui a révélé au passage que Samsung écartait les utilitaires de mesure de performances de cette liste noire, leur laissant donner une image beaucoup plus positive de l'appareil lors des tests.

Samsung briderait les performances de 10 000 applications sur ses téléphones

Samsung briderait les performances de 10 000 applications sur ses téléphones

Le nœud de l'affaire réside dans la présence de Game Optimizing Service de Samsung (GOS), un service système — par ailleurs téléchargeable comme une app — destiné à intervenir sur différentes composantes afin de limiter l'impact des jeux sur les ressources du téléphone. Dans les cas évoqués, le GOS est préinstallé et ne peut être modifié par les utilisateurs.

Samsung a expliqué à plusieurs sites qu'il allait distribuer une mise à jour qui permettrait aux utilisateurs de retrouver un contrôle des performances sur les jeux. Le fabricant a précisé que le GOS n'avait pas vocation à toucher les apps autres que les jeux :

Le service d'optimisation de jeu (GOS) a été conçu pour aider les applications de jeu à atteindre d'excellentes performances tout en gérant efficacement la température de l'appareil. Il ne s'occupe pas des performances des apps non ludiques.

Samsung en revanche ne dit rien sur le cas des apps de benchmark qui étaient opportunément évitées par le bridage. Rien non plus sur la liste des modèles de Galaxy concernés.

Au vu de cette affaire il est intéressant de signaler le démontage des S22 et S22 Ultra par iFixit. Dans le cas du S22 Ultra, il est montré à quel point Samsung s'est efforcé de trouver des moyens de dissiper la chaleur interne.

Image : iFixit

On voit un grand film de graphite recouvrir une chambre à vapeur pourvue d'une bonne bande d'acier inoxydable de 4 mm qui véhicule la chaleur du processeur, ainsi qu'une jolie dose de pâte thermique. De toute évidence ça ne suffit pas à contrebalancer la dépense énergétique du processeur.


avatar TrollMan06 | 

Mickael a de la concurrence 😁

avatar DG33 | 

@TrollMan06

GOS concurrence 😁

avatar lmouillart | 

"Le service d'optimisation de jeu (GOS) a été conçu pour aider les applications de jeu à atteindre d'excellentes performances tout en gérant efficacement la température de l'appareil. Il ne s'occupe pas des performances des apps non ludiques."
C'est donc une sacrée regression par rapport aux anciennes versions, si on retrouve le comportement initial, ce sont les clients qui avaient demandé de pouvoir inclure aussi les autres applications.
Ce qu'il faudrait qu'ils fassent c'est : renommer l'application GOS -> A(pp)OS et avoir une blacklist éditable.

Là on est juste dans le damage contrôle médiatique. Ok, on n'a pas envie de s'embêter sur l'explication/la modification de la chose et on veut faire des ventes.

avatar boobscity | 

Tous les smartphones utilisant les snapdragon 8 gen 1 ont un système de refroidissement particulièrement développé comparé au 888 pour des performances qui ne semblent pas faire de bonds incroyables.

avatar cecemf | 

Qualcomm le nouveaux Intel LOL 😂
Apple
Processor Ax ont encore de beaux jour devant eux.

avatar leber726 | 

c'est pas une puce Qualcomm (et c'est justement là le problème)

avatar Mageekmomo | 

C'est super inquiétant quand on y pense, il y a un risque de surchauffe voire de combustion si je comprends bien

CONNEXION UTILISATEUR