Android : Google joue du carnet de chèques pour éviter l'apparition de boutiques d'apps alternatives

Mickaël Bazoge |

Android est beaucoup plus souple qu'iOS pour les boutiques alternatives. Un éditeur a tout loisir de contourner le Play Store en proposant aux utilisateurs d'installer à leurs risques et périls un fichier APK. Ce faisant, le développeur évite complètement le système de paiement de la boutique qui permet à Google de toucher une commission sur toutes les transactions. Ce n'est cependant pas si facile : Epic Games a bien distribué son hit Fortnite en dehors du Play Store pendant un moment, mais ça n'a pas duré longtemps.

Google a en effet multiplié les obstacles et les alertes auprès de l'utilisateur pour le décourager d'installer des APK (il est vrai aussi que les APK téléchargés depuis internet sont de gros vecteurs d'infection). D'ailleurs, Epic est rentré dans le rang quelques mois après cette expérience en proposant de nouveau le battle royale dans la boutique officielle d'Android.

Epic n'est pas le seul éditeur à vouloir se passer du système de paiement de Google. D'autres tout aussi puissants ont eu cette volonté et pour certains d'entre eux, le moteur de recherche a joué du carnet de chèques. Dans le cadre du procès qui oppose Google à Epic, des documents confidentiels ont été versés au dossier et on y découvre toujours des choses intéressantes qui dévoilent un pan obscur du petit business des apps.

Google a ainsi versé de l'argent à au moins 24 développeurs pour éviter qu'ils n'aillent concurrencer la boutique officielle. Parmi les grands noms cités, celui d'Activision Blizzard qui a reçu 360 millions de dollars pour ne pas créer de boutique alternative sur Android.

Riot Games s'est vu offrir 30 millions de dollars pour un an, en échange de quoi le studio continuait de distribuer League of Legends et ses autres jeux sur le Play Store. L'affaire n'est pas complètement nouvelle, on avait eu vent d'un accord entre Google et Activision début 2020, mais les chiffres étaient inconnus.

On ne sait pas si Spotify a pu être intéressé à un moment par une distribution hors du Play Store, mais toujours est-il que l'app du service de streaming est la première à intégrer la nouvelle fonction User Choice Billing (UCB) annoncée en mars dernier.

Google teste l

Google teste l'intégration d'un système de paiement alternatif avec Spotify

Ce système de paiement alternatif propose à l'utilisateur de l'app de choisir soit un règlement avec le Play Store (la méthode traditionnelle), soit de payer avec Spotify (par carte bancaire ou PayPal). Il a commencé à faire son apparition dans plusieurs pays, sachant que UCB est disponible dans 35 pays dont l'Europe et les États-Unis. Spotify sera suivi par d'autres éditeurs à l'avenir.

Bien que Google ait ouvert la porte à des moyens de paiement alternatifs comme le réclament les régulateurs du monde entier, l'entreprise n'en continue pas moins de toucher une commission sur les ventes, et ce n'est pas symbolique : le taux sera bien réduit, mais de 4 points de pourcentage seulement sur la com' habituelle comprise entre 15 et 30 %…

Apple n'en est pas à proposer un tel service aux développeurs, mais le constructeur n'aura probablement pas le choix en Europe, en vertu du DMA. L'exemple hollandais, où les apps de rencontre peuvent intégrer un moyen de paiement alternatif, pourrait servir de modèle : la commission habituelle d'Apple n'est pas de 30 %, mais de… 27 %.


avatar Godverdomme | 

C'est marrant comme le ton et la réalité sont transformées.

Que ce soit le streaming de musique ou film, les applications, le contenu en général, beaucoup de sociétés paient pour avoir l'exclusivité d'un artiste ou d'un développeur. Telle chanson sur Spotify et pas ailleurs, tel film sur telle plateforme, et le fournisseurs de contenus mettent la main a la poche.

C'est comme si Spotify payait Justin Bieber pour qu'il ne mette pas sa chanson en MP3 sur son site web et ne la diffuse que sur Spotify. Ça mériterait un tel article?

avatar Lemmings | 

@Godverdomme : c'est d'ailleurs ce qui se passe dans le milieu musical, c'est même assez courant de négocier une priorité ou exclusivité, même temporaire.

avatar raoolito | 

comme quoi les adorateurs googleliens devraient reflechir à deux fois avant de parler du paradis google comparé à apple. La différence de fonctionnement n'est guere enorme finalement

avatar lmouillart | 

La plupart des personnes qui parlent ici parlent d'Android VS iOS.
Android est un logiciel libre, Google peut se rouler par terre en jetant de l'argent dans tous les sens, ça ne change pas ce fait tant que la licence je ne change pas.
Dans LineageOS pas de trace des contraintes de Google, dans /e/ non plus, chez Huawei vu qu'ils sont punis non plus ...
Concernant les contraintes mises en place par Google et cités dans l'article, cela relève du légal et non de la technique. Chez Apple les deux sont coupés.
Après effectivement le mieux ce sont des systèmes comme PureOS ou postmarketOS mais qui sont encore bien loin de pouvoir convenir à tout un chacun.

avatar raoolito | 

@lmouillart

e crois avoir lu par le passé qu’android n’est pas opensource, c’est une partie qui l’est, celle que huawei a pu reutiliser. Mais il y a des pans entiers qui sont sous licence google.
je peux me planter hein?

avatar lmouillart | 

C'est GMS et les apps Google qui sont sous licence Google et qui ne sont pas libres.
C'est un problème pour les apps qui ne fonctionnent qu'avec GMS, mais pour tout problème il y a souvent une solution et dans ce cas pour quelques scenarii il y a https://microg.org/ qui sert de wrapper entre les demandes GMS et des services tiers libres derrière.

avatar Godverdomme | 

Si cela peut t'aider, voici le code source d'Android: https://cs.android.com/android/platform/superproject/

Méfie toi de ce que tu lis ;-)

avatar Insomnia | 

@raoolito

Attends que les store alternatifs puissent arriver sur iOS et on verra si Apple tentera pas le même coup. Ça reste des entreprises qui doivent faire toujours plus de bénéfices.

avatar v1nce29 | 

Sauf que sur Android la création d'un store est toujours une option contrairement à Apple.

avatar macbook60 | 

Android se rapproche d’iOS sur ce point mais iOS doit proposé ce que android propose…. Ce n’est pas des petites sommes que verse Google

avatar Godverdomme | 

Ca n'a rien à voir, relis l'article et réfléchis à la différence entre Android et le Play Store ;-)

avatar macbook60 | 

@Godverdomme

Oui moi même en écrivant je me suis dit ce n’est pas clair ce que j’ai voulu dire merci

avatar v1nce29 | 

Est-ce que l'article ne devrait pas être au conditionnel ? De ce que j'ai lu, cette affaire repose uniquement sur des affirmations d'Epic. Les autres studios (Activision...) auraient démenti.

CONNEXION UTILISATEUR