10 vilaines astuces pour rendre son app plus rentable dans l'App Store

Stéphane Moussie |

Comment un développeur peut-il faire un maximum d’argent dans l’App Store en faisant le minimum d’efforts ? En suivant ces dix « astuces » partagées par David Barnard :

  • 1. Baptiser son app avec un nom commun susceptible d’être très recherché dans l’App Store (« calendrier », « météo », « hôtels »…) et ajouter n’importe quel caractère spécial, afin de ne pas avoir le même nom qu’une autre app. Par exemple, « Météo ◌ ». Le moteur de recherche de l’App Store avantage les résultats identiques à la requête, tout en ignorant les symboles.
  • 2. Ne pas s’embêter à coder de zéro l’application. Partir d’un modèle prêt à l’emploi en vente sur un site spécialisé, comme celui-ci à 90 $.
  • 3. Intégrer un système d’abonnement trompeur. Exemple ci-dessous : le bouton « Subscribe quarterly 9,99 $ » est seulement présent pour que l’utilisateur clique sur « Continue to trial », synonyme d’abonnement annuel à 19,99 $/an.
  • 4. Ouvrir le panneau de confirmation d’abonnement durant l’utilisation de l’app. Les utilisateurs imprudents qui appuieront sur le bouton d’accueil pour fermer ce message ou quitter l’app confirmeront en fait la souscription (ne fonctionne pas avec Face ID).
  • 5. Vendre les données de géolocalisation de ses utilisateurs à une entreprise publicitaire, comme Teemo.
  • 6. Afficher des publicités plein écran toutes les minutes ou quand l’utilisateur appuie sur un bouton particulier.
  • 7. À l’ouverture de l’app, envoyer une notification faisant la promotion d’autres apps.
  • 8. Acheter des notes et des évaluations positives dans l’App Store.
  • 9. Payer une campagne pour améliorer artificiellement le référencement de l’app dans l’App Store. Des utilisateurs sont payés pour taper une requête dans l’App Store puis télécharger l’application voulue, ce qui améliore son référencement.
  • 10. Demander aux utilisateurs les plus susceptibles de le faire de noter favorablement l’application.

Voilà, grâce à ces techniques, vous ne deviendrez peut-être pas millionnaire, mais votre application vous rapportera des sous sans grand-peine. Sympa, non ?

David Barnard n’a bien évidemment pas partagé ces ruses pour inciter les développeurs à les adopter. Le créateur de Weather Up souligne les « failles » de l’App Store dans l’espoir qu’elles soient comblées, car elles portent préjudice aux développeurs honnêtes, dont les apps pâtissent par exemple d’un moins bon référencement.

Certaines de ces manigances contournent habilement les règles ou les moyens techniques de l’App Store (notamment celles liées à la recherche), d’autres sont clairement interdites, mais leur utilisation n’est pas systématiquement sanctionnée par Apple. David Barnard en a lui-même expérimenté plusieurs et a pu constater leur efficacité.

« C’est tout à fait possible de réussir dans l’App Store sans employer ces techniques, mais c’est beaucoup plus difficile que ça ne devrait l’être », estime-t-il. Que l’équipe de validation de l’App Store laisse malencontreusement passer des applications litigieuses, c’est compréhensible et presque excusable au vu de la quantité d’apps défilant chaque jour. Mais qu’Apple promeuve une de ces apps douteuses, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase de David Barnard, qui cite l’exemple de Radar Météo Live (du studio Apalon), mise en avant dans l’App Store en dépit de pratiques défendues.

Le développeur reconnait qu’il s’agit dans le cas présent de l’exception plutôt que la règle, les applications mises en lumière par Apple sont généralement de bonne qualité. « Mais la carotte d’être sélectionné ne tient pas la comparaison avec tout l’argent que vous pouvez gagner en manipulant l’App Store. Il est grand temps qu’Apple mette en place plus de carottes pour créer de super expériences dans l’App Store, et qu’elle utilise plus son bâton à l’encontre de ceux qui manipulent les règles », conclut-il.

avatar moua | 

La technique de la fenêtre d’achat avec Touch ID :
C’est une plaie !

Perso j’appuie sur le bouton home avec un doigt qui n’est pas enregistré, ou l’articulation du doigt, pour y échapper à coup sûr.

avatar Ebelh | 

@moua

Je ne savais même pas que c’était possible lol.
C’est quand même de sacré filous

avatar PierreBondurant | 

« car elles portent préjudice aux développeurs honnêtes, dont les apps pâtissent par exemple d’un moins bon référencement. »

@ la redaction
Vous avez un rôle important à jouer en tant que leader d’opinion pour nous aider à rémunérer les développeurs honnêtes et éviter les pièges coûteux que nous tendent les moins honnêtes.
Vaste sujet dans un App Store à 1 million d’apps...

avatar theghit | 

Tout à fait d'accord, ça serait intéressant une rubrique "l'application du jour" où vous mettriez en avant une application de qualité sélectionnée par la rédaction !

avatar Zara2stra | 

@PierreBondurant
"en tant que leader d’opinion"
Euh... comme vous y allez... je pense qu'un chouia de modération ne serait pas de trop... hein... faut décuver du résultat du kickstarter.

avatar PierreBondurant | 

@Zara2stra

J’avais pensé à relais d’opinion. Mais relais ça fait passe-plat. Et faut reconnaître qu’ils forment leur opinion et qu’ils sont lus par plusieurs milliers de personnes... d’où le terme un peu fourre tout de leader d’opinion
Faudrait utiliser le terme anglo-saxon d’ « influencer » pour bien faire.

avatar povpom | 

@Zara2stra

« faut décuver du résultat du kickstarter »
:D MDR

Je ne crois pas que « influencer » puisse se traduire littéralement. C’est un faux amis à connotation proche.

avatar Mac Hiavel | 

Concernant le point n°6 : n’est-ce pas ce que pratique iG quand on passe d’une info à une autre ?

avatar pechtoc | 

@Mac Hiavel

On en est pas bien loin c'est vrai, parfois ça donne envie de desinstaller l'applic.

avatar fousfous | 

@pechtoc

Attention tout le monde va te dire que tu n'as qu'à prendre l'abonnement!
Mais maintenant c'est plus simple, tu n'auras plus accès aux articles mais la pub apparaîtra quand même!

avatar pechtoc | 

@fousfous

Tu me vends du rêve !

avatar brunnno | 

@Mac Hiavel

👍🏽

avatar Mathias10 | 

@Mac Hiavel

J’allais le dire. Perso ça fait 10 ans que je suis. J’ai même partagé des trouvailles un moment et j’ai été abonné.

Hors la promesse n’était pas tenue.
- Des pubs parfois (bug apparemment) malgré le club macg
- Des aperçus des photos leakés 2j avant la sortie avec l’excuse du « mais c’est plus une rumeur » . On passe 3 mois à esquiver et un auteur, juste pour faire du clique affiche en grosse bannière son « bilan des rumeurs »
Le paramètre étant pourtant activé
- On voit les articles de Christophe uniquement pour faire du biff, vendre des bouquins ou demander des achats. Super désagréable, à chaque fois que je vois son nom je sent l’article mediocre ou vide.
- Les articles sont de plus en plus sans saveur, mais vous l’avez expliqué récemment c’est lié à l’impossibilité de mettre un journaliste plus d’une journée sur une pige. Mais sérieux... on s’en tape d’avoir 10 articles! On en veux 5 bons et pas 10 médiocres qui sont du niveaux des concurrents.
Mr Bazogue ou Florian et Nicolas peuvent faire des trucs hyper passionnant ... mais sous pretexte de volume on doit avoir de la mauvaise qualité.... c’est nul d’avoir des gens talentueux et sous prétexte de volume les brider.

Bref je me lâche ça me décharge.

avatar McFlan | 

@Mathias10

Je rage aussi contre les pubs qu’il est très difficile de fermer sans être redirigé. Faire de super articles de fond c’est génial. Tout le monde est en accord. Mais si au bout d’un an toute l’équipe est au chômage, c’est moins cool.

Toutes les boîtes font aujourd’hui des choses à contrecœur pour survivre et avoir la chance de faire, le reste du temps (toujours plus court), ce qui les passionne. Je suis sûr que dans la vôtre c’est pareil.

avatar Remundo3869 | 

@Mac Hiavel

Non ils n’attendent ps 1 minute!! Chaque ouverture/fermeture d’article...

avatar Timekeeper | 

« Afficher des publicités plein écran toutes les minutes ou quand l’utilisateur appuie sur un bouton particulier. »

Hum… 🤔🤔🤔

CONNEXION UTILISATEUR