Après l'Union européenne, au tour des États-Unis de s'intéresser aux pratiques de l'App Store

Mickaël Bazoge |

Le Department of Justice (l'équivalent américain de notre ministère de la Justice), ainsi qu'un groupe de procureurs généraux de plusieurs États américains, préparent le lancement d'une enquête sur les pratiques de l'App Store. Emboîtant ainsi le pas de la Commission européenne qui a officiellement lancé une enquête formelle sur le même sujet le 16 juin.

Tout ce petit monde a discuté avec plusieurs éditeurs, mécontents des mauvaises manières d'Apple et le contrôle que l'entreprise exerce sur la boutique d'applications. Comme cela a été illustré avec l'app HEY, même si un compromis a finalement été trouvé. À l'occasion de la WWDC, Apple a montré une envie de mieux faire, en permettant notamment aux développeurs de contester une règle des guidelines .

Plusieurs points restent encore à régler pour que le climat s'apaise entre la Pomme et sa communauté de développeurs (lire : La fronde des développeurs contre les pratiques d'Apple). Les enquêtes des deux côtés de l'Atlantique devraient « aider » Apple à pousser plus avant sa réflexion sur les bonnes pratiques à mettre en place histoire d'éviter des condamnations… ou, pire encore (pour l'entreprise en tout cas), des règles établies par les autorités publiques.

avatar oboulot | 

Enfin ! Peut on espérer GeForce now enfin sur App Store !?
Perso c’est encore un frein pour moi quand à l’achat d’un iPad Pro.

Ça et puis aussi l’absence du port jack sur IPad Pro !? Pourquoi avoir fait cela !? 😣

avatar fousfous | 

@oboulot

De toute façon y a plus de jeux sur le GeForce now donc bon...
Et pour le port jack peut être parce que c'est un port qui doit disparaître?

avatar CorbeilleNews | 

@fousfous

Doit : qui l’a décidé ?

Au prochain device ce ne sera pas de l’Apple RIEN QUE POUR CELA !!!

Rien n’empêche d’être aussi catégorique qu’Apple ...

avatar oboulot | 

@fousfous

Concernant les jeux sur GeForce now, ils en restent déjà pas mal et Nvidia en rajoute toute les semaines et la on parle de vrais jeux et non pas de jeux genre App Store.

Un port qui doit disparaître ? Rien que ça ? J’imagine que les producteurs, DJ, ingénieur du son ect on aussi virer les ports jack sur leur matos ? Ah non merde ils y sont encore et pour un bout de temps ne serait ce que pour :
- sa fiabilité, son universalité, sa précision, sa neutralité, le côté analogique qui n’a toujours pas d’équivalent. Je continue ?
- Que Apple mette déjà de vrai dac au lieu d’un demi dac merdique comme c’est le cas sur le lighting
- Que Apple prenne enfin en compte les vrais codecs Bluetooth comme Aptx ect et arrête de faire sa pingrerie en ne voulant pas payer la redevance à Quacom inventeur de ce codec la.

Tu sais il existe encore des gens qui ont des besoins de jack surtout sur un appareil qui se veut pro. Par exemple Va composer et faire un mastering avec des AirPods Pro... Mon HD 25 et mes technics et mes tables de mixage seront toujours là dans 20 ans. T’en fait pas pour eux Papy fait de la résistance et n’est pas prêt de partir ! 😘

avatar pagaupa | 

J’attends les commentaires de ceux qui critiquaient la commission européenne...

avatar oboulot | 

@pagaupa

Attend ils sont en route 🛣

avatar jackWhite92 | 

@oboulot

Ils se sont perdus... bizarre j’attendais aussi...

avatar Lu Canneberges | 

@jackWhite92

Pareil ^^’

avatar rua negundo | 

@pagaupa

😂

avatar CorbeilleNews | 

@pagaupa

Moi aussi 🤣🤪

avatar fte | 

"Apple a montré une envie de mieux faire"

Lol, mais bien sûr. 😂

avatar fousfous | 

Après c'est vrai que je comprend les développeurs, c'est horrible la façon dont demande Apple de respecter des règles! Ils vont maintenant devoir afficher les données qui sont aspirées, même plus possible de regarder en douce le presse papier ou la bibliothèque photo...
Vraiment Apple empêche le business! Heureusement que c'est en faveur de l'utilisateur, sans le contrôle d'Apple j'ose même pas imaginer le résultat...

avatar byte_order | 

@fousfous
1) les "règles" de l'AppStore ne sont qu'un contrat avec des clauses.
2) toutes les clauses de contrats ne sont pas forcément valides juridiquement
3) elles sont donc attaquables en justice, et Apple n'a pas autorité pour juger si ses règles sont valides ou si elles violent des droits (du consommateur, de la distribution etc).

Et vous savez très bien que le gros de la grogne se focalise sur la taxe sur les paiements in-apps, des paiements qui se font depuis des appareils qui ne lui appartiennent plus, par des consommateurs qui ne sont pas des abonnés d'Apple, mais dont Apple monétise l'accès quand même via l'AppStore.

> Heureusement que c'est en faveur de l'utilisateur,

C'est surtout d'abord en faveur de ses intérêts à elle, Apple. La qualité des apps dans son catalogue qui maintient un prix moyen supérieur dont elle capte 30%, sans oublié l'attractivité de la plateforme via son marketing "plus sûre, plus simple", c'est d'abord dans son intérêt à elle.

> sans le contrôle d'Apple j'ose même pas imaginer le résultat...

Et bien regarder sur les autres plateformes. Assez incroyablement, dans le monde il y a plus d'utilisateurs qui n'utilisent pas de plateformes Apple que l'inverse. Soit ils sont tous débiles soit c'est pas le résultat si catastrophique que vous prétendez.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

« Et bien regarder sur les autres plateformes. Assez incroyablement, dans le monde il y a plus d'utilisateurs qui n'utilisent pas de plateformes Apple que l'inverse. Soit ils sont tous débiles soit c'est pas le résultat si catastrophique que vous prétendez. » pas d’ajout de nouveauté dans les apps, des développeurs lents,...

avatar ComfortablyNumb | 

Dans les grandes lignes, qu’est-ce que les développeurs reprochent à Apple ?
C’est juste le fait de prendre 30% au passage ?

avatar IceWizard | 

@ComfortablyNumb

« Dans les grandes lignes, qu’est-ce que les développeurs reprochent à Apple ?
C’est juste le fait de prendre 30% au passage ? »

Pas seulement. Il y a aussi le fait qu’une application peut être refusée de publication, pour des raisons parfois obscures.

avatar CorbeilleNews | 

@ComfortablyNumb

Avoir des services internes proposant et entrant en concurrence avec avec d’autres sociétés, sauf que les premiers appartenant à Apple ne paient pas cette dîme.

Même si c’est la même marque c’est légalement de la concurrence déloyale, la loi c’est la loi... pour tous !!!

La solution : séparer les activités en deux entités

De nombreuses sociétés ont dû le faire et l’on fait, pourquoi Apple ne le fait-elle pas ?

Elle est pourtant entourée d’une armée d’avocats, mais pourquoi ne pas l’avoir déjà fait depuis des années ?

Résultats elle est victime d’utilisateurs qui ne peuvent plus supporter ces agissements, bravo, c’était le résultat qu’elle devait escompter

Mais j’imagine qu’elle a pesé le pour et le contre et cela prouve encore a quel point elle est détestable !!!

avatar en chanson | 

@ComfortablyNumb

"juste le fait de prendre 30%"

Tu en as d’autres ?🤣🤣

avatar byte_order | 

> Les enquêtes des deux côtés de l'Atlantique devraient « aider » Apple à pousser plus avant
> sa réflexion sur les bonnes pratiques à mettre en place histoire d'éviter des condamnations…

Ah donc désormais si on commet des actes qui seraient reconnus comme illégaux mais que juste avant d'être condamné on montre une bonne volonté d'arrondir les angles, c'est bon, tout est pardonné, les avantages indus, les dédommagements pour les préjudices subis par d'autres pendant des années, pas besoin de s'en occuper, le problème est réglé désormais, tout va bien !?

Drôle de conception de la justice...

avatar r e m y | 

@byte_order

C'est une conception très américaine de la justice. On négocie, on transige, on fait des concessions (voire un gros chèque aux plaignants) et hop! tout est pardonné, oublié, les procès en cours s'arrêtent sans jugement ni condamnation...

avatar debione | 

@remy

C’est comme la confession, ça prend 5 Minutes et après on est tranquille, on peut faire ce qu’on veut...

CONNEXION UTILISATEUR