La difficile compatibilité entre les apps de traçage de contacts européennes et StopCovid

Florent Morin |

Les apps de traçage de contacts sont soit en cours de développement, soit déjà disponibles dans plusieurs pays. En Europe, deux leaders se distinguent : les apps compatibles avec l'API Exposure Notification et les apps souveraines. Les 18 apps s'appuyant sur la solution proposée par Apple et Google seront compatibles avant la fin de l'été. Pour la très souveraine StopCovid, les choses sont plus compliquées. À partir des éléments à disposition, plusieurs scénarios sont envisageables pour sortir de cette situation pour le moins gênante.

Historique et présentation des différents projets

Plusieurs pays dans le monde ont testé différentes techniques de traçage de contacts. En Europe, l’initiative PEPP-PT présentée le 1er avril 2020 a notamment permis de lancer deux projets de protocoles qui seront la base des apps de traçage de contacts :


avatar Furious Angel | 

Ça confirme que même si le boulot fait sur StopCovid semble plutôt bon, ne pas utiliser les API de Google et Apple est une gigantesque connerie.

Nos devs sont compétents, nos politiques ne le sont pas. Les propos de Cedric O, qui n’a rien compris au délire, sont édifiants...

Depuis le début, refuser une API pour une question de souveraineté me fait tiquer. Les API sont des outils servant aux appareils pour lesquels on développe... C’est comme faire un gateau en refusant d’utiliser les ustensiles faits pour, ou réparer une Renault sans utiliser les outils de Renault...

avatar julien74 | 

@Furious Angel

Surtout que au niveau algorithmique, si le passage de certains paramètres étaient considérés comme sensible à des fonctions de l’API (genre ID du téléphone, Etc...) qu’est ce qui empêchait de fabriquer des ID en faisant un hash salé des valeurs d’origine avant de les passer par paramètre à l’API.
Je n’arrive pas à comprendre.... si certains peuvent m’éclairer?

avatar Florent Morin | 

@julien74

Je voudrais bien répondre mais je ne suis pas sûr de comprendre la question.

Si la question est de savoir si StopCovid pouvait avoir son propre système de chiffrement en plus de l’API Exposure Notifications, c’est impossible. En effet, le système est prévu pour protéger les données, y compris vis à vis de l’app.

La génération et la diffusion de pseudonymes se fait du côté du système d’exploitation.
Et donc l’app ne voit jamais les pseudonymes. Juste les clés de chiffrement récentes pour signaler un cas. Et les clés de chiffrement reçues qui seront transmises au framework pour diagnostic. Le diagnostic étant fait sur l’appareil directement.

Mais de manière générale, les arguments contre l’API Apple / Google s’appuyaient sur une analyse erronée du procédé (confusion clés / pseudonymes) et sur un pré-requis obsessionnel de souveraineté numérique.

avatar julien74 | 

@FloMo

Oui donc en haute sphère à été dit aux ingénieurs qui ont développé Stop Covid que l’API Apple/Google c’était caca, alors que ces gens là, étaient parfaitement à même de comprendre qu’il n’y avait pas de souci et au pire faire ce qu’il fallait côté code avant appel des API / réception des données de l’API pour gérer cette sacro sainte souveraineté.

avatar Florent Morin | 

@julien74

C’est assez difficile de dire ce qui s’est passé. Nous avons juste eu les arguments avancés par Cédric O. Le reste ne serait que spéculation.

avatar julien74 | 

@FloMo

Le résultat est une app parfaitement incompatible avec le reste du monde. En période de tourisme et étant le pays accueillant le plus de touristes c’est un puré de bon choix....

Uderzo et Goscini étaient drôles en créant les irréductibles gaulois. Là c’est dramatique.

avatar Florent Morin | 

@julien74

Heureusement, la qualité de l’app permet de changer de protocole.

Mais il y a aussi l’infrastructure serveur à changer.

Et surtout, les politiques devront reconnaître leur erreur.

avatar Sindanárië | 

"Nos devs sont compétents"

💭(Hahheeeemmmm... touss..toussss...)

avatar Florent Morin | 

@Sindanárië

Franchement, c’est plutôt du bon boulot qui a été fait sur StopCovid.

La sécurité est arrivée sur le tard, mais elle est arrivée.
Le reste est robuste.

Avec l’API Exposure Notifications, StopCovid pourrait faire partie des meilleures apps.

Elle a des atouts que d’autres n’ont pas, comme l’accessibilité.

Malheureusement, le protocole ROBERT s’appuyant sur l’API générique Bluetooth n’est pas la meilleure idée. Et c’est le cœur du procédé.

avatar victor03 | 

La souveraineté française au mépris de la coopération européenne ; c’est un bel exemple pour un pays qui se veut européen. C’est bien l’exemple de la courte vue de nos politiques. Il fallait suivre la l’opinion très tendance de la souveraineté au début de l’épidémie. Gouverner c’est parfois faire face à l’opinion pour assurer l’intérêt général. Mais les politiques français préfèrent se faire réélire plutôt qu’assurer le bien être de leurs concitoyens.

avatar Steve Molle | 

C’est quoi stopcovid ?

avatar R-APPLE-R | 

@Steve Molle

C’est comme stop djihadisme ça ne sert à rien.

avatar John McClane | 

@Sindanárië

G ?

avatar thefutureismylife | 

Perso en cette période estivale j’ai téléchargé l’app « canadienne », elle pourrait parfaitement avoir son petit succès pour être en harmonie sur un territoire qui accueille de nombreux touristiques européens, et vice versa.

avatar Bigdidou | 

@thefutureismylife

“de nombreux touristiques”

C’est un mot valise canadien pour désigner les touristes qui arrivent en avion et mal rasés (qui piquent) ?

Si je vois un canadien qui me fonce dessus avec du Baygon jaune, ja saurai pourquoi ;)

avatar Bigdidou | 

‘Reste à savoir quelle option sera retenue : n’étant pas au coeur du projet, une autre voie dont nous ignorons tout à peut-être été trouvée. À suivre.”

Étant donné la faible popularité des ces application, les faibles taux d’adoption par rapport à ce qui permettrait une efficacité théorique et les bilans très mauvais faits par les pays qui ont été précurseurs de cette technologie, je crains que l’option qui sera retenue sera un abandon en rase campagne.

En france, la sphère médicale n’a reçu aucune information spécifique, aucune recommandation, par exemple, pour favoriser son installation après ses patients que nous rencontrons,

Quand aux campagnes nationales de promotion de la technologie, je n’ai vu que des choses anecdotiques.

C’est à se demander qui veut le succès de cet outil.

Pour ceux qui ne le voulaient pas, la mission est remplie, et je pense qu’il faut passer à autre chose.

Quoique vu l’accueil pour le moins mitigé que les français préparent aux vaccins, c’est se demander ce qu’ont peut faire pour eux à part leur recommander d’attraper le sars-cov2 pour développer une immunité en priant de ne pas développer une forme sévère (sans garanties des complications ultérieures dont la survenue possible semble se confirmer).

Tout ceci est un peu désespérant.

avatar Florent Morin | 

@Bigdidou

Le taux d’adoption nécessaire dépend de la densité de population puisqu’il s’agit de suivre les contacts plus rapidement que la méthode « manuelle ».

Après, si on regarde ce qui s’est passé à Taïwan, aux portes de la Chine, on peut en tirer des leçons. Très peu de morts juste en fermant les aéroports.

Ce qui signifie que les aéroports sont des vecteurs de transmission du virus. D’où l’importance de la compatibilité entre les pays.

Enfin, c’est ce que j’entend de spécialistes.

Avec le retour du virus, le taux d’adoption de l’app augmenterait. Surtout si le respect de la vie privée est garanti : le changement de comportement des allemands a été significatif. Et avec un meilleur calibrage, le système serait plus performant. La compatibilité internationale serait la cerise sur le gâteau.

Évidemment, on a aucune certitude concernant le résultat. Mais au moins, on mettrait toutes les chances de notre côté.

Aujourd’hui, je crois que ça ne pourrait pas être pire.

avatar jujulec | 

"...Nous on est pas c.. et on est surtout pas des blaireaux ! ETANCHEITE ! c'est ça la protection ! d'ailleurs en son temps on avait bien réussi à arrêter le nuage de Tchernobyl. Aucune leçon à recevoir de peignes-cul qui choisissent un protocole exotique, DP-3T !! Pas très classieux, alors que Robert, merde ! Robert, même Redford en a fait un symbôle..."
Conversatation de couloir prétendument capter dans les couloirs d'un ministère parisien, y paraitrait...

avatar jujulec | 

Bon en même temps, et à sa décharge, c'est pas l'appli STOPCOVID qui me saoule de notification...

CONNEXION UTILISATEUR