Fake news : Facebook limite le partage dans Messenger

Mickaël Bazoge |

Facebook essaie de briser la viralité des fausses informations en limitant le nombre de partage possible sur Messenger. En l'occurrence, l'application de messagerie instantanée restreint le partage à cinq personnes ou cinq groupes à la fois. Messenger suit les pas de WhatsApp — également une app Facebook — qui en avril, avait resserré les boulons sur les transferts de message.

Les restrictions de partage ont permis de réduire de 70% la circulation de fausses informations sur WhatsApp. Entre la désinformation sur le coronavirus et les fake news qui circulent en cette période d'élections aux États-Unis, toutes les initiatives sont bonnes à prendre même si Facebook fait partie intégrante du problème. Messenger a par ailleurs ajouté en début d'année l'authentification double facteur et a amélioré le blocage des messages non désirés.


avatar 406 | 

Par contre, quand j envoie des liens de certains sites par messenger ( pas des fakes news) il arrive souvent que Facebook me les bloque...obligé de ruser

avatar flux_capacitor | 

@406
Idem ! J'ai voulu envoyer à un ami l'adresse du site web d'une entreprise tout à fait respectable par Messenger, mais l'URL a été bloquée par ces neo-censeurs ! Le pire étant que l'entreprise en question possède même une page Facebook…

avatar inumerix | 

Article scandaleux. On a pas limité la propagation des fakes News mais on a limité la propagation de toutes les informations.
Ceci est un coup de canif supplémentaire dans la liberté d’expression.
Le problème est qui décide qu’une information est fausse ou pas ?
Quand on est pour la liberté d’expression, c’est pour tout le monde. On doit accepter l’expression des idées les plus répugnantes. Sans cela La Liberté d’expression est morte.
Et c’est le cas aujourd’hui.
La seule restriction concerne l’injonction à commettre un crime.

avatar Paquito06 | 

@inumerix

"Quand on est pour la liberté d’expression, c’est pour tout le monde. On doit accepter l’expression des idées les plus répugnantes. Sans cela La Liberté d’expression est morte.
Et c’est le cas aujourd’hui.
La seule restriction concerne l’injonction à commettre un crime."

Où placez vous, ne serait-ce que:
- la medisance,
- les propos fallacieux,
- la diffamation,
- le faux,
- l’apologie de la violence,
- les insultes,
- les complots,
...

Tout cela est répugnant et peut avoir de graves consequences, non? Ainsi, quelle solution?

avatar ya2nick | 

@inumerix

Fake News, traduction: fausse information.

Il y a une déférence entre opinions et fausse information.

Exemple:
Hitler était cool: opinion
Les camps de concentrations n’ont pas existé: fausse information

Trump est intelligent: opinion
La terre est plate: fausse information

...

Qui décide qu’une information est vrai ou fausse; consensus chez les scientifique, chez les historiens, recoupement d’informations chez les journalistes... Ah, il y a aussi la source, l’origine de l’information, j’aurai un peu plus tendance à croire Macron que Poutine ou Trump. Pujadas que Zemmour...

Il est prouvé que les Fake News circulent plus que les vrais informations, donc en limitant le partage que ce soit des fake News ou des vrais infos, on rééquilibre. C’est mieux que rien, non ?

avatar Gregoryen | 

J'ai envoyé à un groupe un article, j'ai ensuite reçu une notification de Facebook comme quoi c'était une fake news (concernant les piqûres de frelons). 👍

avatar Jswat | 

En faites Facebook va bloquer toutes les news qui n'entreront pas dans leur idéologie. :-)
Donc au service des gouvernements.

Faudrait commencer par les chaines d'informations :-) dans ce cas

avatar daxr1der | 

les états demandent Facebook et Youtube de supprimer des reels news comme des rassemblements etc... une honte

avatar DrPiquouze | 

Et si on arrêtait d’utiliser cet affreux anglicisme "fake news" pour utiliser ce mot français tout à fait adapté :

bobard [bɔbaʀ] nom masculin
(ancien français bober « tromper », onomatopée bob- → bobine)
■ fam. Propos, récit fantaisiste et mensonger. ➙ 2 blague, boniment. Raconter des bobards.

avatar IceWizard | 

Facebook ne bloque pas que les fakes News. Alain Cocq, un habitant de Dijon, vient d’être bloqué ce midi. Souffrant d’une grave maladie orpheline il souffre atrocement depuis longtemps, réclamant le droit de mourir dans la dignité pour ne plus avoir mal.

Les autorités médicales françaises lui refusant une mort médicalement assistée, il a annoncé hier, suspendre son traitement et toute forme d’alimentation solide et liquide pour en finir au plus vite. Diffusion de vidéo bloquée sur son compte jusqu’au 8 septembre (vu son état, il sera mort à ce moment).

avatar ya2nick | 

@IceWizard

Cela se comprends aussi, autant je suis près à parler de la mort à mon enfant, autant je n’ai pas envie qu’il tombe sur une vidéo d’un mourant.
Même si je soutiens son combat.

CONNEXION UTILISATEUR