StopCovid : Cédric O ne regrette (presque) rien

Mickaël Bazoge |
Crédit : Tamaya20, CC BY-SA 4.0,

Avec ses 2,3 millions de téléchargements, StopCovid n'a pas été la réussite espérée par le gouvernement. Au relevé du 25 août, l'application de suivi des contacts comptait 1 514 personnes ayant signalé un diagnostic positif, et 93 notifications de contacts à risque.

Un « crash industriel » selon des membres de l'opposition, que Cédric O, le secrétaire d'État au Numérique, ne regrette pas. « Est-ce que je regrette de l'avoir fait ? Non. Je pense que si nous ne l'avions pas fait, tout le monde nous en aurait fait le reproche », assume-t-il, bravache, au micro de France Culture.

Le lancement d'iOS 13.7, avec la fonction Exposure Notification Express qui facilite le travail des autorités sanitaires, ne sera pas plus l'occasion pour Cédric O — qui a porté le projet à bout de bras — de revoir sa copie. « Est-ce qu'il fallait le faire ? Oui. Est-ce qu'il fallait le faire de la manière dont on l'a faite, c'est à dire indépendamment d'Apple et de Google ? Je le crois profondément », explique le secrétaire d'État.

D'ailleurs, je trouve complètement fou que personne ne trouve rien à redire aujourd'hui qu'Apple et Google généralisent (en dehors de la France) leur système de traçage des contacts à tous les pays. Nous ne savons rien de ce qui se passe dans les couches sous-jacentes.

Cette « boîte noire » décrite par Cédric O n'existe pourtant pas. Apple et Google ont livré une documentation complète dès le départ, et puis n'importe qui peut jeter un œil sur le code l'API Exposure Notification, disponible en open-source… Certes, il faut reconnaitre que l'attente a été longue, le code n'étant réellement disponible que depuis le 23 juillet.

Cédric O en convient : « On peut faire plein de reproches [à StopCovid], mais vous avez la Cnil et vous avez le comité spécial qui ont ouvert le capot et qui peuvent dire si c'est bien ou pas bien. On peut trouver tous les défauts du monde à StopCovid, mais le fait qu'Apple et Google aient imposé leur solution sur un sujet sanitaire à l'ensemble des pays — sauf la France — je pense que ça mérite qu'on le dise ». Sur le plan de la souveraineté numérique de la France, le secrétaire d'État reconduit dans ces fonctions sous le gouvernement de Jean Castex, ne varie donc pas d'un iota.

Il y a bien une chose que Cédric O regrette : « Est-ce que ça marche ? Techniquement, il n'y a pas de problème. Est-ce que les Français l'ont suffisamment adopté ? Insuffisamment » reconnait-il. « Peut-être que nous aurions dû être plus pédagogue, qu'on leur dise que quand on ferme le smartphone l'application continue de fonctionner. Peut-être que nous aurions dû accentuer la communication, car ce qu'on voit dans les études c'est que les gens ne comprennent pas très bien à quoi ça sert ». En d'autres termes, l'insuccès de StopCovid est donc dû… aux gens. Pas sûr que cette défense tienne le choc très longtemps face aux contempteurs de l'application.

Mais il le martèle : « Je ne regrette pas de l'avoir fait indépendamment d'Apple et de Google ». Mais « est-ce que la situation actuelle me satisfait ? Non plus ». Cédric O soulève un point intéressant : le fait que StopCovid ait été un échec — il le reconnait à demi-mots — ne doit pas, selon lui, être un « contre-exemple pour d'autres solutions technologiques dans des situations sanitaires. On aurait tort de se servir de ces outils. Les difficultés de StopCovid ne doivent pas nous empêcher de continuer à innover ». Sous entendu : la France devrait rester maître de ses solutions technologiques.

La taxe GAFA refilée aux consommateurs

Dans cette même interview au long cours, le secrétaire d'État est revenu sur la taxe sur les services numériques, et sur le fait que les premiers concernés, en l'occurrence Apple, Google et Amazon, aient refilé la facture aux développeurs, aux annonceurs, ou vendeurs tiers. Cédric O défend le principe d'une taxation sur les géants du numérique : c'est une question « légitime », il ne faut « pas reculer », et « il est normal d'augmenter la taxation globale des géants du numérique ».

Le nœud central du problème, c'est la position oligopolistique de ces grandes entreprises : « Ces sociétés ont la capacité de répercuter une partie des taxes sur les consommateurs ou sur les entreprises avec lesquelles elles sont en affaires (…) Si en face d'elles, il y avait de la concurrence qui avait décidé de ne pas répercuter cette taxe, elles ne le feraient pas ». Sur le marché du smartphone, il prend l'exemple du Play Store et de l'App Store : il n'y a pas d'autres options.

« Donc vous êtes enfermé dans cette situation de fermeture des marchés. Le vrai sujet des GAFA, ce sont les questions qui sont actuellement sur la table au niveau européen sur leur régulation », explique-t-il. Mais alors, est-ce qu'il revient à la puissance publique de réguler ces acteurs privés ? Il n'y a aucun doute pour Cédric O.

Le gouvernement pense qu'Apple, Google, Facebook et Amazon sont devenus des infrastructures essentielles, et en tant que telles, elles sont incontournables. C'est donc qu'elles doivent être régulées par la puissance publique. On ne peut pas laisser toute une partie de notre infrastructure entre les mains d'acteurs privés.

Les règles de la concurrence ne sont plus adaptées et elles nécessitent « une mise à jour », explique-t-il. Et puisque « les amendes ne suffisent plus », cela doit passer par une régulation au niveau européen.

Tags
avatar Yves SG | 

J’ai une question :
Une amie sous androïd et atteinte du covid m’a affirmé hier soir que l’application de traçage avait été installée sur son téléphone à son insu 😳. Est-ce possible ???

avatar Furious Angel | 

@Yves SG

Non.

avatar quentinf33 | 

@Yves SG

Non.

avatar Florent Morin | 

@Yves SG

Non.

Soit :
- Elle a mis à jour son Android et le système est pré-installé mais pas forcément actif (sauf si elle l’a activé)
- Elle a trop de fièvre.

Et l’app ne peut pas s’installer toute seule.

avatar Sindanárië | 

@Yves SG

"Une amie sous androïd et atteinte du covid m’a affirmé hier soir que l’application de traçage avait été installée sur son téléphone à son insu 😳. Est-ce possible ???"

T’es sûr qu’elle est sous androïd et... pas sous 🍄 plutôt ? 😃

avatar heu | 

Un jour faudrait que ces politiciens de droite réalisent que « pédagogie » signifie « éducation des enfants ».

avatar francoismarty | 

@macg

Je cite Cedric O « Peut-être que nous aurions dû être plus pédagogue, qu'on leur dise que quand on ferme le smartphone l'application continue de fonctionner. Peut-être que nous aurions dû accentuer la communication, car ce qu'on voit dans les études c'est que les gens ne comprennent pas très bien à quoi ça sert »

Vous en déduisez qu’il accuse « les gen » ?
Je pense plutôt qu’il se reproche de ne pas avoir assez expliqué le fonctionnement et l’intérêt de l’application, ce qui est très différent.
Comme quoi, quand on a un avis biaisé dès le départ on peut faire dire n’importe quoi à quelqu’un.
Je ne vous félicite pas.

avatar Florent Morin | 

@francoismarty

L’argument de la pédagogie ressort dans tous les discours politiques se dédouanant d’un échec.

avatar francoismarty | 

@FloMo

Justement il ne se dédouane pas du tout. Il reconnait un manque de communication.
Ne détournez pas le débat. Le problème d’adoption de l’application n’a que très peu à voir avec le choix de la technologie.

avatar Florent Morin | 

@francoismarty

C’était pourtant prédit par le texte voté au Parlement européen le 17 avril.

Cette communication, c’est du classique « responsable mais pas coupable ».

avatar debione | 

@Florent Morin |

Tout comme votre acharnement contre cette application afin qu'un minimum du lectorat de macg ne l'installe... Pour derrière vous en féliciter ....

Vous c'est pas responsable, pas coupable... Meuh non, je faisais du journalisme moi...

Penchez vous un instant sur les prophéties auto-réalisatrices, vous êtes un exemple patent... de la mauvaise foi.

avatar Florent Morin | 

@debione

Le Parlement européen, le 17 avril :
« les données générées ne doivent pas être conservées dans des bases de données centralisées, susceptibles d’être utilisées à de mauvaises fins et de provoquer une perte de confiance, ce qui aurait pour effet de compromettre leur utilisation dans l’ensemble de l’Union »

https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/TA-9-2020-0054_FR.html

Prophétie auto-réalisatrice ? Je ne crois pas.

Ce qui devait arriver arriva : perte de confiance.
Et c’est normal. Ce n’est pas la faute des journalistes ou des pigistes si de mauvaises décisions ont été prises.

Le problème, c’est qu’il ne s’agit pas de politique mais de santé publique. On n’est pas là pour mettre en avant la FrenchTech.

C’est comme si l’Institut Pasteur développait un vaccin en se coupant du monde et en respectant seulement ses propres règles.

Une décision a été prise au Parlement européen dans l’intérêt général.

La grande majorité de la communauté internationale va dans cette direction. Dont une majorité des partenaires de la France.

Alors qu’il y a des enjeux de santé publique, que le succès de l’opération repose sur une adoption de masse au niveau mondial, la France qui est un pays de transit international se met à l’écart.

D’où est-ce que cette stratégie peut fonctionner ?

avatar debione | 

@Florent Morin

Non mais lol, l'application Google/Apple est un flop absolu en Suisse... (et pas qu'en Suisse), alors quoi?

Et quand bien même, vous êtes aussi responsable de la publicité négative concernant la solution française. Vous faites des articles que les gens lisent, vous influencez les gens... Vous dédouaner de cela est juste abject, ou alors vous avez 17 ans .... Et vous continuez à vous dédouaner .... Oui la France est un pays de transit, mais pas seulement. Par vos dire vous avez mis votre eau au moulin du "Surtout n'installer pas cette merde", alors que cela aurait peut-être sauvé des vies... C'est pas parce que la solution mise en place était que française que cela n'aurait pas sauvé des vies.

Et perso, je suis contre ce genre d'application (qu'elle soit française ou américaine), mais perso je ne fait pas d'article lu par des millier de personne, vous saisissez la différence?

A aucun moment vous n'avez dit: Installez la c'est important, même si les solutions Apple Google qui vous feront devoir racheter des smartphones plus vite est meilleure... A aucun... Votre façon de vous dédouaner d'être un personnage publique (ce qui est le cas de tous les journalistes, ils ont une responsabilité morales de ce qu'ils écrivent) est juste abjecte.

avatar Florent Morin | 

@debione

Merci pour ce déversement de haine. 😂

Je relais les faits.
Contrairement aux accusations à l’encontre d’Apple et Google.
Et seuls les faits comptent.

Des articles ont été publiés relayant le succès général très mitigé.
Il suffit de les lire.

avatar Bigdidou | 

@FloMo

« Je relais les faits. »

Non, tu les interprètes aussi à ta sauce.

avatar Florent Morin | 

@Bigdidou

Je cite et je donne mes sources.

avatar Sindanárië | 

@debione

"Non mais lol, l'application Google/Apple est un flop absolu en Suisse... "

C’est normal, 60% de la population vit et pense être encore à l’âge du bronze !

avatar francoismarty | 

@FloMo

Vous êtes sérieux ?
Vous croyez vraiment que c’est le parlement européen qui a engendré la défiance de la population envers cette application ?
Dans mon entourage c’est plutôt l’expression traçage des contacts qui a rebuté les gens, pas les histoires de geek que vous rabâchez à longueur de commentaires.

avatar Florent Morin | 

@francoismarty

Je cite les geeks du Parlement européen :
« les données générées ne doivent pas être conservées dans des bases de données centralisées, susceptibles d’être utilisées à de mauvaises fins et de provoquer une perte de confiance, ce qui aurait pour effet de compromettre leur utilisation dans l’ensemble de l’Union »

https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/TA-9-2020-0054_FR.html

Les faits sont là. C’est écrit noir sur blanc. Daté et attesté.

Après, il y a 2 parties :
- apps
- serveurs.

Et sur ces 2 parties il peut y avoir centralisation.

Si les serveurs sont tous réunis au même endroit et gérés par une même entité, ça réduit forcément la confiance. De fait. Même si les apps adoptent une solution décentralisée.

Mais si les préconisations sont correctement suivies, une seule entité ne peut avoir accès à l’ensemble de la chaîne d’informations. Car tout est décentralisé, y compris côté serveur.

avatar francoismarty | 

@FloMo

Arrêtez de nous baratiner avec tout ça.
Parlement ou pas, ce n’est certainement pas ce qui a fait la réussite ou non de l’application. Vous comprenez ?
Et la meilleure adoption, toute relative, dans d’autre pays, est à mon avis, mais évidemment je peux me tromper, plutôt culturel.
Le Français ne veut pas être confiné, le Français ne veut pas porter de masque, le Français ne veut pas installer d’application, on le prive de ses libertés fondamentales...

avatar Florent Morin | 

@francoismarty

> Et la meilleure adoption, toute relative, dans d’autre pays, est à mon avis, mais évidemment je peux me tromper, plutôt culturel.

L’exemple de l’Allemagne démontre le contraire.

Au début, la population était plutôt opposée à l’app qui s’appuyait initialement sur ROBERT.

Et aujourd’hui, ça se passe bien.

Le problème est le même en Belgique : l’app utilise un protocole décentralisé, mais les informations sur les serveurs sont centralisées.
Alors qu’il faudrait aussi décentraliser l’information au niveau des serveurs.
Avec différents intermédiaires de sorte à ne pas concentrer les « pouvoirs ».

avatar francoismarty | 

@FloMo

L’exemple de l’Allemagne ne contredit en rien ce que je dis.
Je pense que les français, peut-être à tort, sont plus indisciplinés que la moyenne, et que quel que soit le choix technique, cela n’aurait rien changé.

avatar Florent Morin | 

@francoismarty

Peut-être.
On ne le saura jamais.

En tout cas, on ne s’est clairement pas donné les meilleures chances de réussite.

Personnellement, j’attend de voir ce qui va se passer aux USA. Premier déploiement à grande échelle de EN auprès d’une population encore contaminée.

Si ça fonctionne, la France n’aura plus qu’à se mettre en ordre de marche. Et toute l’Europe bénéficiera de cette avancée. Ainsi que le Canada, le Japon, etc. Ce qui serait génial dans la lutte contre la pandémie.

Si ça ne fonctionne pas, les projets continueront de vivoter. Le principe étant identique dans chaque pays. Centralisé ou non.

La théorie dit que ça fonctionne.
Reste à voir la pratique.

avatar Adodane | 

@FloMo

Ça doit faire 20 fois que tu cites ce texte de l’UE non ? 💁‍♀️

avatar Florent Morin | 

@Adodane

Oui.

Car 20 fois, j’ai lu que les autres pays suivaient le choix d’Apple et Google alors qu’ils suivent le choix d’un vote européen. DP-3T est l’une des 2 options européennes retenues. ROBERT est la deuxième.

avatar Adodane | 

@FloMo

Tu peux pas la ressortir encore une fois ou deux ? Dans le prochain article peut être ? 🧐
J’aime trop 😅

avatar Florent Morin | 

@Adodane

Carrément.

Quand la France recevra une injonction de suivre les directives européennes. 😆

avatar byte_order | 

@FloMo
> Car 20 fois, j’ai lu que les autres pays suivaient le choix d’Apple et Google alors
> qu’ils suivent le choix d’un vote européen. DP-3T est l’une des 2 options
> européennes retenues. ROBERT est la deuxième.

Vous faites comme si Apple n'empêchait pas de fait, en bloquant volontairement, même une app éditée par un état, d'utiliser de l'advertising BTLE en tâche de fond, *sauf* à utiliser l'ENS.
Evidement que face à ce blocage, les autres pays s'ajustent, faute de choix.

En Europe, la France est l'un des seuls pays, avec UK, qui avaient *déjà* commencé leur développement *avant* que Apple annonce que iOS allait bloquer ce type d'usage en tâche de fond sauf si usage de l'API qu'elle poussait, avec Google.

De fait, Apple bloque l'implémentation de ROBERT sur iOS, en imposant l'usage d'une API qui ne permet pas ROBERT mais uniquement DP-3T.

C'est uniquement parce que les devs de StopCovid ont exploité un moyen que Apple n'avait pas prévu que cela a pu être implémenté quand même, mais clairement Apple est contre et n'a rien fait pour faciliter quoi que ce soit d'autre que l'usage de l'API ENS, et donc l'architecture DP-3T qui vient avec.

avatar Florent Morin | 

@byte_order

> C'est uniquement parce que les devs de StopCovid ont exploité un moyen que Apple n'avait pas prévu que cela a pu être implémenté quand même, mais clairement Apple est contre et n'a rien fait pour faciliter quoi que ce soit d'autre que l'usage de l'API ENS, et donc l'architecture DP-3T qui vient avec.

Absolument. Et c’est une bonne chose. C’est même surprenant qu’Apple n’ait pas bloqué la faille dans le protocole Bluetooth.

avatar byte_order | 

@FloMo
> Absolument. Et c’est une bonne chose.

Ah Donc vous êtes pour que les utilisateurs de StopCovid sur iOS perdent l'usage de cet app ?
Donc, en gros, et *surtout* sans à aucun moment leur demander leur avis, vous êtes pour mettre la position d'Apple sur la protection de la vie privée au dessus de l'intérêt sanitaire de ces utilisateurs ?

> C’est même surprenant qu’Apple n’ait pas bloqué la faille dans le protocole Bluetooth.

Parce que c'est pas une faille, en l'occurrence, juste un usage non exploité ainsi jusqu'ici.
Ouais, un peu comme "l'optimisation fiscale" : c'est pas une faille, juste une façon "innovante" de faire du business.

avatar r e m y | 

@francoismarty

Je suis assez d'accord avec vous... le français moyen qui n'a pas téléchargé StopCovid, soit il n'en a même pas entendu parlé (dans tous ces spots rappelant les gestes barrières, pourquoi le gouvernement ne demande pas systématiquement d,installer cette app?), soit il a été influencé par certains discours dont celui de Melenchon expliquant que cette app allait tracker tous vos contacts inscrits dans votre carnet d adresses!
Les décisions européennes, le protocole Robert, l'API Google/Apple, combien de français en ont connaissance???

avatar Florent Morin | 

@r e m y

> Les décisions européennes, le protocole Robert, l'API Google/Apple, combien de français en ont connaissance???

Pas tant que ça. C’est technique.

Par contre, beaucoup savent qu’on ne fait pas comme les autres pays.

Et tous ceux qui ont mis à jour leur smartphone ont eu un message leur demandant s’ils souhaitaient activer le traçage des contacts.

Pour ensuite avoir un message leur disant que ce n’est pas disponible dans leur pays.

Sur iOS, on est grosso-modo à 90 % d’utilisateurs sous iOS 13. Et la très grande majorité sous iOS 13.7 dans les jours qui viennent. Ça en fait du monde.

avatar byte_order | 

Date de quand la sortie de iOS 13.7 ?
Les français sortaient-ils tout juste de confinement généralisé ? Ou au contraire cela fait 3 mois déjà qu'ils sont déconfinés ?

Et pour rappel, même si 90% des gens sur iOS sont sur iOS 13.7, 70% des gens ne sont même pas sur iOS tout court.

L'immense majorité des gens ignorent totalement le background de StopCovid, ENS, décentralisé vs centralisé. Par contre, ils ont peut être entendu parler de "ça bouffe la batterie comme jamais", de "faut garder l'app toujours active", de "ca va surveiller tout ce que vous faites et qui vous rencontrez, où et quand !!!", parfois de "cela aide à protèger les autres autant que vous même", de "c'est basé sur le volontariat", de "des pirates sont invité à chercher les failles".

avatar byte_order | 

@FloMo
> L’argument de la pédagogie ressort dans tous les discours politiques
> se dédouanant d’un échec.

Et ? Cela ne veut pas dire que c'est forcément faux pour autant.
D'autant que la politique repose autant sur les choix que de savoir les expliquer...

avatar debione | 

@ francoismarty

Un exemple magnifique de pygmalion ou des prophéties auto-réalisatrice... Après avoir fait une pub d'enfer (à croire qu'ils était payés pour) à l'encontre de la solution française, macg se tape sur le bidon que personne ne laie installé en disant "Vous voyez, on vous avait dit que c'était de la merde"... Sans regarder que la solution Apple/Google était encore bien pire... Ne serait-ce que déporter sur des entreprises privées étrangères un pouvoir régalien... Pis après avoir déporté tous les pouvoir ils pourront encore dire "vous voyez on vous l'avait bien dit"... Les oracles de thèbes en avaient déjà parlé à Oeudipe...

avatar francoismarty | 

@debione

J’ai du mal à comprendre cet acharnement.

avatar debione | 

Non mais, venez voir en Suisse le succès de la solution Apple/google... Un flop absolu qui fait fondre les batteries comme neige au soleil... Pas une seule de mes connaissance n'a installé cette merde.

avatar kinon | 

@debione

Eh oui mais ça fait rien, les complotistes et ceux qui se complaisent à dénigrer tout ce qui est Français ont inventé que l'appli apple-google était un succès dans les autres pays. Où ont ils vu cela?

Au delà des critiques raisonnables de tout système parfaitement recevables c'est assez clair comme à priori flagrant et bashing systématique de la France par des Français..
Et la rédaction a malheureusement largement participé à ce bashing

avatar debione | 

@ kinon

Le plus dur je trouve à encaisser dans cette histoire, c'est les batteries... Oui mais ça s'améliore avec ios14... Sauf que, le nombre de fois ou les gens ont du recharger leurs batteries, c'est autant de cycles perdu... sauf pour les vendeurs de smartphone... Tiens c'est bizarre ça... La solution Apple/google est pourrie à souhait, mais de quoi vivent les journalistes de macg? Ah oui....
Pa une fois macg n'a mis le doigt dessus, comme si c'était normal et bien de devoir encore et encore racheter... Non seulement aucune vision politique à long terme (quand on voit l'état des US actuellement ...) mais en plus aucune vision écologique... Le fond du bac à sable... Pas même un mot sur le flop dans les autres pays de la solution Apple/google rien...

Ah si, la sempiternelle phrase de Florent Morin : Je suis pigiste pas journaliste, donc je peux raconter de la merde... Ou comment se dédouaner de toute responsabilité... Si des gens n'ont pas installer cette application après avoir lu macg, alors Florent Morin est peut-être responsable de cluster et de contamination, voir de mort.

avatar Florent Morin | 

@debione

> Ah si, la sempiternelle phrase de Florent Morin : Je suis pigiste pas journaliste, donc je peux raconter de la merde... Ou comment se dédouaner de toute responsabilité... Si des gens n'ont pas installer cette application après avoir lu macg, alors Florent Morin est peut-être responsable de cluster et de contamination, voir de mort.

Je dédouane MacG. J’assume mes propos.

Je ne pense pas avoir autant d’influence que ça 😂

Et j’aimerais bien qu’on me cite des sources plutôt que dire que je me trompe ou que je mens.

Lisez le paragraphe 52 et osez me dire que cette source n’est pas fiable :
https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/TA-9-2020-0054_FR.html

Cet défiance de la population était annoncée et un texte pour l’éviter a été voté.

Tout comme les soucis de compatibilité entre les pays qui sont un fait connu.

N’oubliez pas que tout ceci est une initiative européenne : PEPP-PT.
https://www.pepp-pt.org

De cette initiative sont nés 2 projets :
- ROBERT
- DP-3T.

Apple / Google se sont appuyés sur DP-3T. Pour être sûr d’être en conformité avec l’Europe et parce que le protocole était plutôt bon.

L’Europe a tranché pour DP-3T. L’implémentation à grande échelle de DP-3T est celle de Google / Apple.

C’est juste du bon sens.

Vous pouvez vérifier tout cela avant de m’accuser de mentir.

Mais je ne le prend pas mal. Un débat amène forcément à des paroles qui dépassent les pensées. C’est le principe de la démocratie. 😁

avatar debione | 

@Florent Morin

Comment, alors que vous êtes lu par des milliers de personnes pouvez vous prétendre n'avoir aucune influence?
Et du moment que vous écrivez avec la petite icône macg à cotée vous, vous impliquez macg, sinon vous auriez fait un autre pseudo pour vous exprimer...

La problématique n'est pas que vous pensiez qu'une application qui fait fondre les batteries soient meilleures (bonjour votre conscience écologique, parce que le COVID c'est peanut's comparativement à ce qui nous attend), c'est qu'a aucun moment vous n'avez dit: A défaut de mieux installez la c'est important. Non c'était tant que ce n'est pas de l'Apple n'installez pas. Il est la le gros problème, c'est vous pensez que c'est utile ce genre d'application (moi pas, mais c'est un autre débat) mais que vous déconseillez l'installation.
C'est complètement paradoxal comme propos... Soit vous êtes pour ce genre d'application, et en France à défaut de mieux ben il fallait utiliser stop COVID , et pas faire des articles entiers ou c'était : Pourquoi on vous déconseille de l'installer. Sérieusement, vous pensez que si vous aviez dit : Installez la il n'y aurait pas eu plus d'installation? Combien de gens indécis se sont dit après vous avoir lu: Non finalement je ne l'installerai pas? Bien plus que vous ne le pensez en fait, si j'avais été hésitant sur ce genre d'application, la lecture de votre article m'aurait fait ne pas l'installer.

avatar Florent Morin | 

@debione

Juste pour rappel, dans l’ordre chronologique :
- Orange a certifié que cette app était la plus sécurisée
- un Bug Bounty a démontré le contraire
- MacG publie un article recommandant de ne pas installer StopCovid
- la CNIL a émis un avis favorable concernant StopCovid
- Mediapart a mis en avant un risque pour la vie privée
- la CNIL a demandé à StopCovid de rectifier le tir.

avatar occam | 

@debione

"Pas une seule de mes connaissance n'a installé cette merde"

Biais sélectif classique, surtout que le taux d’adoption et d’activation est régulièrement publié par l’Office Fédéral de la Santé.

Un esprit chagrin pourrait conclure que vous n’avez peut-être pas les fréquentations les plus recommandables en Suisse... 🤔 😉

Si je voulais commettre le même type d’erreur, je pourrais rétorquer que tous mes collègues à l’institut pour lequel je travaille ont installé et activé l’app, et que je ne connais par conséquent personne qui ne l’utilise.
Conclusion qui serait tout aussi biasée.

Il faut donc recourir aux données statistiques.

Par ailleurs, les apps de traçage n’ont de sens que dans le cadre d’une stratégie cohérente de dépistage et d’endiguement. C’est surtout à ce niveau qu’il faut chercher les défaillances et les échecs, l’app n’étant qu’un outil dans la panoplie, et non pas la panacée.

Une équipe d’épidémiologistes suisses avait décrit, au mois de mars, une ébauche de stratégie. L’article fut publié la semaine du premier confinement en Suisse.
Tenant compte de la masse d’enseignements engrangés depuis, il est très instructif de voir ce qui a été réalisé et ce qui ne l’a pas été, le plus souvent pour des raisons politiques.
Il est tout aussi vital de prendre note de l’avertissement lancé alors : il ne saurait y avoir de stratégie viable en vase clos, sur le seul plan national, parce que le virus n’opère pas en fonction des frontières administratives ou nationales.

https://www.researchgate.net/publication/340047668_COVID-19_epidemic_in_...

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

Stopcovid, ça ne sert à rien (aujourd'hui) et cela même si son adoption était généralisée !
Pour être efficace, il faudrait que les contacts potentiellement infectés soient testés et que les résultats de ces tests soient connus dans les temps les plus courts.
Aujourd'hui l'urgence pour la France c'est donc de raccourcir le temps mort entre la décision de tester une personne et la prise de connaissance du résultat du test. Par rapport à la gravité de ce dysfonctionnement actuel, les errances de Stopcovid sont une perte de temps qui empêche de se concentrer sur les réels problèmes.

(Le Monde) "Ces temps d’attente, qui atteignent désormais plusieurs jours, peuvent conduire à rater la fenêtre de tir pendant laquelle les malades sont hautement contagieux mais pas informés de leur positivité au test. D’autres se découragent et renoncent à se faire tester."

avatar Cactaceae | 

Il est juste malheureux que l’Europe n’ait pas imposé un modèle pour tous ses états membres afin de permettre la détection pour tous à l’intérieur des frontières européennes.

Le modèle centralisé décentralisé national Google Apple… le monde entier s’en contre fiche.

Il est est juste aberrant qu’une pandémie MONDIALE soit traitée au niveau des nations. Pendant qu’on y était, pourquoi chaque région n’a pas son app, la souveraineté régionale y’a que ça de vrai.

Aberrant

🤷🏻‍♀️

avatar kinon | 

@Cactaceae

Il y a des tas de choses que l'on peut discuter...
Mais le seul vrai problème c'est que les deux appli n'aient pas été utilisées.
Tous le reste est secondaire et souvent purement polémique versus l’intérêt sanitaire qui était l'important.

avatar occam | 

@Cactaceae

👍👍👍

avatar kinon | 

En ce qui concerne la non utilisation des deux applications, c'est extrêmement simple:
1/ La plupart des utilisateurs ne connaissent rien à l'informatique et donc aux questions de sécurité
2/ En revanche ils sont très facilement sensibilisés à une possibilité de traçage de leurs données, ceci alors qu'ils utilisent massivement et sans aucune précaution des applications ne vivant que de la capture de leurs données. Ceci indique la facilité avec laquelle leur capacité de raisonnement est manipulable.
3/ Et vous vous étonnez que ces applications ne soient pas plus utilisées après les posts complotistes ou simplement soupçonneux.

avatar occam | 

@kinon

"Ceci indique la facilité avec laquelle leur capacité de raisonnement est manipulable."

De Gaulle utilisait une expression à caractère plus ruralement bovin pour décrire ce comportement, mais il aurait sans doute été d’accord avec vous sur la substance.

avatar vince29 | 

La taxe GAFA refilée aux consommateurs

???

va falloir ajuster les violons

https://www.igen.fr/app-store/2020/09/les-developpeurs-ios-vont-sentir-p...
la Pomme précisant que les prix pratiqués sur l'App Store ne changeront pas

Pages

CONNEXION UTILISATEUR