Le « crash industriel » de StopCovid qui ne se déclinera pas en objet connecté

Mickaël Bazoge |

StopCovid s'est pris une volée de bois vert assénée par Marie-Pierre de la Gontrie, sénatrice socialiste, qui estime qu'avec le recul, « nous avons manqué de clairvoyance. L’outil n’était évidemment pas prêt. Et, désormais, les chiffres le prouvent », selon les propos rapportés par Public Sénat. Le dernier décompte de la Direction général de la santé (DGS) donne 2,3 millions de téléchargements, 1 514 personnes ayant signalé un diagnostic positif et 93 notifications de contact à risque.

Un aveu d'échec et un crash industriel prévisible et annoncé selon elle, qui explique que lors du moment du vote de l'Assemblée et du Sénat fin mai, « nous sentions bien que l’outil n’était pas prêt, que le cahier des charges n’était pas atteint. Et il y avait aussi une vraie inquiétude sur le traçage et le respect des données personnelles ».

La DGS assure de son côté que StopCovid ne collecte aucune donnée personnelle sur les personnes qui téléchargent l'application. « Cet outil vise à sauver des vies. Il ne faut pas se tromper de combat ». La sénatrice souhaite auditionner Cédric O en septembre, afin qu'il explique « pourquoi ça n'a pas marché » : « Quand est-ce qu’on arrête et, surtout, combien ça coûte à l’État ? Lui évoque plusieurs centaines de milliers d’euros en coût de fonctionnement. Ce n’est pas rien comme montant, et en même temps très flou. Nous avons besoin de transparence sur cet outil qui m’apparaît aujourd’hui comme un caprice technologique ».

Marie-Pierre de la Gontrie s'étonne même de voir que Cédric O a pu rempiler à son poste après le dernier remaniement. Est-ce à dire que StopCovid a la tête sur le billot ? La DGS dément formellement et annonce des « travaux d'adaptation », notamment des outils de suivi de l'évolution de l'épidémie, « que ce ne soit pas seulement un outil d’identification des cas ».

Et en cette période où les cas de contamination repartent à la hausse, une campagne de communication est prévue. La Direction de la santé souhaite que des familles, des classes d'école et des entreprises aient le « réflexe » StopCovid : « cet outil est fonctionnel. Plus il est téléchargé et plus il est utile ». Et pas question de parler d'échec : « C’est un nouvel outil, il est normal qu’il faille du temps et des ajustements avant que la population ne s’en empare ». StopCovid est disponible depuis le 2 juin.

Où est l'objet connecté StopCovid ?

En matière de traçage des contacts en temps de pandémie, on a compris qu'il valait mieux miser sur les « brigades sanitaires » — autrement dit le traçage réalisé par des humains — que sur les solutions numériques, du moins en France. L'application StopCovid ne remplit pas ses objectifs, du moins pas à l'heure actuelle. Quant à cet objet connecté évoqué durant les débats printaniers, qui devait équiper les populations ne possédant pas de smartphone, il est dans les limbes et pourrait tout simplement ne jamais voir le jour.

Les bracelet et badges connectés de suivi des contacts imaginés par la société Estimote.

Sigfox, qui exploite un réseau bas débit longue portée, avait fait part en avril de la possibilité d'un bracelet connecté ou d'un badge en tant qu'alternative aux applications de traçage. L'entreprise a expliqué à BFM Tech qu'elle pourrait fournir un service de connectivité, mais pas le produit en lui-même. Et pour le moment, personne ne s'est signalé : « Le déploiement des badges connectés à grande échelle évoqué il y a quelques temps en effet n’est pour le moment pas d’actualité », indique Sigfox.

Fin mai, Cédric O le secrétaire d'État au Numérique qui a piloté le dossier StopCovid, avait parlé de l'implication de Withings, mais uniquement pour l'intégration du protocole ROBERT (sur lequel s'appuie le fonctionnement de l'application) dans une montre. Le constructeur ne donne pas l'impression de vouloir aller plus loin, par exemple en mettant ses lignes de production à disposition d'un badge ou d'un bracelet de traçage des contacts.

Du côté de la DGS, le discours est sensiblement le même : « aucune décision n'est prise quant à l'adoption de solutions techniques de ce type ». Une source proche du dossier abonde : « On va dire que ce n’est a priori plus une priorité ». Pour le dire franchement, tout cela n'est pas de très bon augure pour cet objet dont les tests auraient dû débuter en juillet ou en août.

Tags
avatar Furious Angel | 

Le problème n’est pas l’appli elle-même, qui fonctionne.

Les problèmes sont la très mauvaise communication du gouvernement et une paranoïa générale alimentée par une inculture informatique de la population et de certains hommes politiques. On peut aussi ajouter un certain manque de civisme.

Donc oui c’est un échec énorme, mais malheureusement inévitable.

avatar alastorne | 

@Furious Angel

C’était prévisible. Le choix technologique effectué évinçant les iPhone y a largement contribué.

avatar Furious Angel | 

@alastorne

Non, déjà les iPhone ne sont pas évincés, et en plus en dehors du microcosme de la tech, personne ne s’intéresse aux choix techniques.

C’est plutôt ce manque d’intérêt la source de l’echec. Déjà on a beaucoup parlé d’une « app de traçage » alors que non, les utilisateurs ne sont pas tracés.

avatar damien.thg | 

@Furious Angel

ok, Cédric arrête tes conneries. Ça ne prends plus.

avatar Rifilou | 

@alastorne

L’app est absolument disponible sur l’AppStore, les iPhone n’ont pas du tout être évincés 😁

avatar bl@ck warrior_69 | 

@Rifilou

Mais pas du tout fonctionnelle. Elle passe son temps à se désactiver. Au début j'avais une notification disant "StopCovid requiert votre attention" pour manuellement réactiver, mais depuis des semaines plus rien et je suis obligé d'ouvrir l'appli régulièrement pour vérifier qu'elle ne s'est pas désactivée...

avatar demenla971 | 

@alastorne

Non j’ai un Iphone et cette app fonctionne.

avatar badsean | 

@Furious Angel

Alors là, j’aurais pas pu dire mieux, tout y est 😄

avatar nicolier | 

@Furious Angel

En effet paranoïa généralisée, souvent inappropriée, a laquelle même MacG a ajouté sa petite touche à travers des articles peu objectifs et quasi systématiquement à charge.

avatar scanmb | 

@nicolier

Coller à MacG l’échec de stopcovid, faut oser , quand même ....
Il y a certains arguments qui sont tout de même un peu limite.
Mais bon, c’est votre point de vue
Bien cordialement

avatar nicolier | 

@scanmb

Apprendre à lire... où ais je écrit que j’attribuais a MacG l’échec de l’appli ? Bref...

avatar scanmb | 

@nicolier

Permettez, s’il vous plait, de vous retourner le compliment quant à apprendre à lire ... ou bien apprendre à rédiger, écrirai-je.
Voici votre citation: « En effet paranoïa généralisée, souvent inappropriée, a laquelle même MacG a ajouté sa petite touche à travers des articles peu objectifs et quasi systématiquement à charge. »
Votre message n’est pas franchement subliminale ... mais peut-être , qu’à l’opposé de cette lecture, avez-vous chercher à l’atténuer, le modérer.
Alors , effectivement, c’était à contre-courant de maints commentaires « peu objectifs et quasi systématiquement à charge » contre MacG.
Dans ce cas, toutes mes excuses.
Bien à vous.

avatar AirForceThree | 

@scanmb

Alors pour info, "MacG a ajouté sa petite touche [à la paranoïa généralisée]" ≠ "coller à MacG l’échec de stopcovid"

Mais bon, sans déformation volontaire des propos ni indignation gratuite, que serait le web en 2020, n'est-ce pas ?

avatar scanmb | 

@AirForceThree

Pas faux

avatar eplus | 

@nicolier

Malheureusement...

avatar EBLIS | 

C'est pas comme si macg était lu par des milliards de personnes et pouvait influencer le citoyen lambda.

avatar byte_order | 

@EBLIS

Certes non.
Mais, à son échelle, il a clairement participé à ce que cela ne soit pas un succès auprès de son lectorat.

avatar Bigdidou | 

@byte_order

« Mais, à son échelle, il a clairement participé à ce que cela ne soit pas un succès auprès de son lectorat. »

Même si je suis déçu de MzcG sur ce coup là, c’est epsilon.

avatar Nesus | 

@Furious Angel

Oui enfin l’envoie complet de tout ce qui a été snifé puis après la délimitation sur le serveur, ça a été loin de rassurer ceux qui ont décortiqué l’app et qui ont une vraie culture informatique. Sans compter le capcha Google qui devait disparaître et qui n’a jamais été fait.

avatar badsean | 

@Nesus

Oui enfin je comprends que certaines infos soient collectées, mais de là à dire que l’appli trace et nous espionne ( ce que BEAUCOUP de gens disaient ), il y a un peu d’exagération... Surtout que ces gens là utilisent généralement tous les réseaux sociaux et Google, ce qui est quand même assez drôle^^

avatar Furious Angel | 

@Nesus

Ça n’aide pas, tout comme le refus d’utiliser l’API d’Apple et Google au nom d’arguments farfelus, mais ça ce sont des débats du microcosme de la tech, pas du grand public. Ça ne peut pas etre l’explication de l’echec de l’app. Plein d’entreprises cartonnent en aspirant des tonnes de données.

avatar Nesus | 

@Furious Angel

Pour que ça fonctionne il faut que des utilisateurs qui maîtrisent l’outil se l’approprient pour entraîner ceux qui sont loin de la tech. Ce qui n’a clairement pas été le cas.

avatar Furious Angel | 

@Nesus

Mouais. TikTok a pas eu besoin de ça, la plupart de ceux qui maîtrisent l’outil ne comprennent rien à l’app ^^

avatar cocotux | 

@Furious Angel

Ils auraient choisis les API d’Apple et de Google peut-être ça aurait servi à quelque chose en France, mais là un truc fait maison ça m’étonne pas que bcp en doute de l’efficacité, et ça ne m’étonne pas non plus que ça coûte cher

Puis tu dis que l’app fonctionne, techniquement oui elle démarre, mais de là à fonctionner et remplir sa fonction, non...

avatar Steve Molle | 

@Furious Angel

Paranoïa ?

Mouhahahahaha

avatar donatello | 

Très bonne synthèse.

avatar Mageekmomo | 

@Furious Angel

Au contraire ça révèle un esprit critique des citoyens face aux (mauvais) choix technologiques effectués par certains ministres. Pour qu'une innovation prenne, il faut que des early adopters la diffusent. S'ils la jugent inadaptée, elle restera sur le banc.

avatar Furious Angel | 

@Mageekmomo

Non les citoyens ne connaissent rien aux choix techniques. Ils ont entendu « application de traçage », ils se sont dit « je ne veux pas Ue mes déplacements soient tracés ». Quiproquo.

avatar macfredx | 

@Furious Angel

+1

avatar fondoeil | 

@Furious Angel

Réaction typiquement franchouillarde et tellement pathétique... C’est toujours de la faute des autres qui sont des imbéciles qui n’y comprennent rien. Les Français qui n’ont pas téléchargé l’application sont des idiots. Les pays européens qui ont choisi l’API Apple/Google sont des idiots. Les informaticiens de ces mêmes pays qui n’ont pas compris le génie de StopCovid sont des imbéciles. Et le reste du Monde n’a rien compris, non plus...

avatar Furious Angel | 

@fondoeil

« Les pays européens qui ont choisi l’API Apple/Google sont des idiots »

La France est le seul pays.

Le problème c’est que les gens ont pensé que ça allait enregistrer leurs déplacements, aspirer leurs contacts et d’autres chose dans le genre.

avatar demenla971 | 

@Furious Angel

Je ne pourrais mieux formuler, beaucoup de nos concitoyens mélangent politique et crise sanitaire incapables de faire la part des choses. Il va falloir que ce pays se ramasse pour que les illuminés ouvrent les yeux.

avatar raoolito | 

@Furious Angel

"malheureusement inévitable" pas d'accord sur ce point. Je pluessoie totalement sur le manque de com'
un peu de sérieux, ou ont ete diffusés les spots audio/papier et video sur le covid? Pourquoi on en a parlé ici et quasiment nulle part ailleurs ? Les chiffres de telechargement de l'app ne reflètent pas son engouement, ils reflètent le nombre d'utilisateurs avertis qui l'acceptent. Ce qui est TRES différent.

"une paranoïa générale alimentée par une inculture informatique de la population et de certains hommes politiques"
Si c'etait seulement chez nous.. Meme si on est fort quand meme, faut l'admettre. Quand on voit les anti masques ou les anti vaccins, on se demande quand meme si yen a qui ne vivent pas sur une autre planète.
(apres j'y vois le bon coté des choses: vacciné et masqué on vivra plus longtemps et nos enfants seront en meilleure santé que les leurs. Du coup, ils laissent la place libre dans le monde de demain :) )

avatar Furious Angel | 

@raoolito

Au delà d’un manque de com y’a aussi eu un gros souci sur les termes employés, comme « application de traçage des contacts ». Quand on a pas le nez dans le concept, on imagine des déplacements enregistrés et transmis, toutes les interactions sociales enregistrées... Il fallait plutôt mettre l’accent sur le signalement de la maladie aux personnes croisées.

Sur le reste on est d’accord. Et chez les anti-masques (bruyant mais pas si nombreux), c’était peine perdue.

avatar raoolito | 

@Furious Angel

en fait c'est le terme technique "tracage" employé autant en medecine ou en suivi de pandémie. Etonnement ce qui a manqué ici c'est.. une ou deux personnes du monde de la com' pour aider à "vendre" l'app dans la population.
bien vu en effet +1 !

avatar byte_order | 

l'API de Apple/Google s'appelait pourtant "Privacy-Preserving Contact Tracing" au départ, le mot traçage et contact sont tout autant présent, mais pourtant cela n'a pas soulever de défiance particulière, y compris après son renommage fait justement pour des raisons de communication.

Nan, je pense que c'est surtout lié à la défiance vis à vis du politique bien supérieure que vis à vis d'entités du privé.

Le martelage que tout ce qui est public est mauvais, pas efficace, couteux, tandis que le "marché" lui est forcément efficace, moins cher car soumis à la concurrence (bon, sauf en cas d'obstruction mais bon, oublions...) et dans l'intérêt final de chaque individu alors qu'il a encore moins de moyen de contrôle dessus, ce martelage est omni présent depuis des décennie.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Nan, je pense que c'est surtout lié à la défiance vis à vis du politique bien supérieure que vis à vis d'entités du privé. "

Je te rejoins totalement sur ce point que je trouve édifiant.

Max Weber théorisait que “L’état est l’entité détenant le monopole de l’exercice de la violence légitime” j’ai le sentiment que pour beaucoup aujourd’hui ce sont les GAFAM auxquels ont abandonne cette légitimité.

avatar BarbATruc | 

@Furious Angel

Pour ma part, je n’ai pas installé StopCovid qui sur iPhone a une utilité quasi nulle. Pas besoin d’être un gourou de la tech pour le comprendre. Le fonctionnement de l’appli est aberrant. Pour que l’appli fonctionne correctement on ne doit plus utiliser son iPhone pour autre chose. Cas concret : si je vais faire mes courses, tout est noté dans mon téléphone, donc pour voir ma liste, je dois mettre stopcovid en arrière plan... et là elle ne sert plus a rien... J’ai bien d’autres exemples. Bref, stopcovid fonctionne quand je suis dans mon canapé et que je n’utilise pas mon iPhone. N’oublions pas non plus que cette appli fonctionne dans son coin et n’est pas compatible avec les applis des autres pays, un comble pour le pays première destination touristique du monde!
Bref encore une exception franco française. Et dire qu’il existe une solution toute faite fournie par Apple et Google et ... qui fonctionne! C’est dingue ça

avatar Furious Angel | 

@BarbATruc

Non, StopCovid fonctionne en arrière plan

avatar r e m y | 

@BarbATruc

StopCovid fonctionne en arrière-plan ! C'est quoi ce délire...

avatar byte_order | 

@BarbATruc
> Pas besoin d’être un gourou de la tech pour le comprendre.

Non, en effet. Il suffit d'être correctement renseigné...

> Le fonctionnement de l’appli est aberrant.
> Pour que l’appli fonctionne correctement on ne doit plus utiliser
> son iPhone pour autre chose.

... malheureusement, ce n'est pas votre cas.
Encore plus malheureux, vous semblez persuadé de l'être.

avatar Gwynpl@ine | 

@Furious Angel

La population comme tu le dis est souvent plus lucide que nos politiques. Donc, autant ne pas les inclure :-D

avatar R-APPLE-R | 

Alors la ... se titre j’ai pas compris 😂

avatar alastorne | 

@R-APPLE-R

Clair, après avoir lu l’article on comprend, mais avant... on se gratte les cheveux 🙈

avatar R-APPLE-R | 

@alastorne

Effectivement ! 😆

avatar Mickaël Bazoge | 
C'est mieux ? « Le crash industriel de StopCovid, qui ne se déclinera pas en objet connecté». J'ai tourné le truc vingt fois sans trouver le bon truc…
avatar R-APPLE-R | 

😆

avatar badsean | 

@MickaëlBazoge

Perso ça paraît plus clair 😄

avatar Furious Angel | 

@MickaëlBazoge

Moi j’avais compris le premier titre 😬

Mais je sais que résumer autant d’idées, avec la citation importante, en une seule phrase, c’est un calvaire.

avatar alastorne | 

@MickaëlBazoge

A votre place, j’aurai fait deux articles distincts.
Mais ne vous flagellez pas, le corps de l’article, lui, est très clair.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR