Boutique d'apps : Microsoft prend le contre-pied total d'Apple

Mickaël Bazoge |

Pour sa propre boutique d'applications, Microsoft a décidé de prendre l'exact contre-pied d'Apple et, dans une moindre mesure, de Google. Dans une série de grands principes, l'éditeur s'engage ainsi à autoriser sur le Microsoft Store les systèmes de paiement alternatifs pour les achats intégrés, ainsi que les magasins concurrents sur Windows 10. Google a récemment annoncé un tour de vis sur les achats intégrés dans le Play Store, tout en voulant faciliter la vie des boutiques tierces.

Microsoft n'a pas l'intention de favoriser ses applications au détriment des apps tierces, l'entreprise laisse aux développeurs le choix de ce qu'ils veulent vendre ou pas dans leurs logiciels, et elle ne fermera la porte de sa boutique à aucun développeur pour peu qu'il respecte des standards « objectifs » de sécurité, de confidentialité, de qualité, de contenu. Le groupe facturera des frais « raisonnables » qui reflètent l'état de la concurrence avec les autres boutiques. Les développeurs pourront communiquer directement avec les utilisateurs de leurs apps pour des raisons commerciales « légitimes ».

Ces principes sont inspirés de ceux de la Coalition for App Fairness, un groupe de développeurs qui conteste les pratiques de l'App Store (lire : App Store : Apple célèbre son modèle face à une nouvelle coalition d'éditeurs). Cet engagement de Microsoft s'inscrit dans un contexte bien particulier : la chambre des représentants US a confirmé qu'Apple abusait de son monopole sur l'App Store, tandis que l'enquête de la Commission européenne suit son cours.

Microsoft ne fait pas non plus partie des quatre grandes entreprises passées au crible du législateur américain (outre Apple, Google, Facebook et Amazon sont aussi accusés d'abus de position dominante). Windows 10 est « une plateforme ouverte », écrit Rima Alaily, vice-présidente juridique du groupe, et les développeurs ont toujours eu la possibilité d'y distribuer leurs logiciels de la manière qu'ils voulaient, en solo ou via une boutique comme Steam, l'Epic Games Store ou d'autres.

Le Microsoft Store est une chose, mais le magasin de la Xbox — également opéré par l'éditeur — en est une autre, et les règles pour l'un ne s'appliquent pas à l'autre. Rima Alaily explique que les consoles de jeux vidéo sont des « appareils spécialisés optimisés pour un usage particulier ». Le modèle économique pour ce segment de marché est « très différent » de l'écosystème des PC et des smartphones, selon elle.

Microsoft reprend l'argument de Tim Sweeney, fondateur et patron d'Epic Games, qui estime légitimes les jardins fermés des Xbox et PlayStation, ainsi que les commissions prélevées par les deux constructeurs. « Microsoft investit considérablement dans le développement du matériel pour sa console de jeux, et la vend à un prix inférieur ou avec une marge très faible pour créer un marché qui profite aux développeurs ». La différence de modèle est jugée « fondamentale », c'est pourquoi les règles pour le Microsoft Store ne se destinent pas au Xbox Store.


avatar Maczard | 

@BleuRooster

Bah bien sûr c’est évident .... c’est même pour ça que la communauté en question a décidé d’arrêter de dépenser son oseille pour cette boite ...

https://www.apple.com/fr/newsroom/2020/07/apple-reports-third-quarter-results/

Ah bin nan en fait .....

avatar BleuRooster | 

@Maczard

Chiffre d’affaires c’est pas volume à ton avis pourquoi Apple ne communique plus les ventes? Avec l’augmentation de 50€/100€ à chaque sortie ou les iPhone « pas cher » il compense les non renouvellement pour les modèles haut de gamme!

avatar Maczard | 

@BleuRooster

Si je me rappelle bien l’iPhone 11 était 50€ ....moins cher que l’Xr 809 vs 859 ...

Et le 11 pro au même que l’Xs.... 1159€ ...

La baisse des volumes vu qu’Apple ne communique pas dessus .... et que les fournisseurs sont sous black-out, elle est supputée... pas démontrée....

Ceci dit même si elle existe ... ce qui est possible ... ça n’empêche pas que la communauté qui est sensée lâcher la firme continue à consommer ses productions. De + en + et dans tous les domaines ou elle se lance ...

Donc je persiste à penser que ça fait 13 ans qu’on nous prédit un cassage de gueule qui tarde un peu à arriver ...

avatar vincentn | 

@BleuRooster

C’est totalement méconnaître Apple et son histoire.

Apple n’a jamais fait l’unanimité, même dans sa communauté, au moins depuis 1983.
De l’extérieur elle s’est toujours fait critiqué, a minima pour son « arrogance », et au sein de sa « communauté », pour ses choix, ses ruptures et autres tables rases.

J’en ai vécu et suivi un certain nombre ces dernières décennies. Et la société est toujours là, même s’il ne faut jamais préjuger de l’avenir. Le cimetière des entreprises est rempli de sociétés toutes puissantes que l’on croyait immortelle.

avatar Inconnu-Soldat | 

Apple a plus d’un milliard d’appareil en circulation, des revenus des services qui croissent et un trésor de guerre qui peut la faire tenir 20 ans sans vendre quoi que ce soit. À part une loi qui briserait Apple, la démantèlerait et la viderait de sa trésorerie Apple est indestructible pour les 25 prochaines années. Toute autre prévision ne repose sur rien sinon sur la détestation de cette société.

avatar rolmeyer | 

@noooty

Pas si anéantit que ça. Aujourd’hui si tu cherches du boulot, c’est Windows et Office. Dans le monde du travail hors niches je trouve qu’ils ont encore un sacré monopole. Va dire que tu maitrises libre office, ben tu pourras faire du volontariat dans une assos ecolo bobo. Mais si tu frappes a la porte de grandes boites ☹️...mais c’est pas le débat 😁😜.

avatar Brice21 | 

@rolmeyer

"Aujourd’hui si tu cherches du boulot, c’est Windows et Office"

Moi je vois de plus en plus d’agences de pub ou d’agences digitales se standardiser sur la suite Google dans le cloud. On a même de grosses multinationales qui ont basculé sur Google (Solvay).

Dans mon propre groupe (22 agences), on paye Microsoft 365 à tous nos employés (1000), et bien trois agences (soit environ 200 personnes) ont préféré payer la solution de Google plutôt que d’utiliser Microsoft 365. Une agence est sur Apple (iCloud + iWork). On les a tout de même forcé à utiliser Teams.

Je suis aussi VC et toutes nos Startup (une vingtaine) sont sur la suite Google + Slack + Zoom/Meet. Pas une seule sur Microsoft qu’il considère « de la merde en boîte » (l’expression n’est pas de moi).

Sauf ContactOffice/MailFence bien sur, car c’est une solution concurrente.

Donc non, si tu cherches du boulot c’est de plus en plus Google, en fait ça dépend des secteurs. Je dirais que Microsoft règne sur les boites ou l’IT décide, Apple dans les boites ou le fondateur s’est fait plaisir, Google dans la tech.

avatar fte | 

@noooty

"Microsoft prend le contre-pieds total d’Apple...
Normal: ils ont encore le souvenir de leur monopole total anéanti durement 🤪"

Avec 90% de parts de marché sur les OS et 90% de parts de marché sur la bureautique et 40% de parts de marché sur le cloud, c’est sûr que le souvenir des monopoles est assez vif encore.

avatar Maczard | 

Microsoft.... c’est pas les mecs qui avaient racheté la branche smartphone de Nokia à coup de milliards de $ et qui l’ont fermée parce que les téléphone ne se vendaient pas du fait d’un store rachitique ???

Ah ouais ... ils ont bien inspirés de donner des conseils ... ouais ouais ....

avatar joelcro | 

Oula, ça sent la sortie d'un nouveau windows phone.

avatar koko256 | 

C'est un peu de la langue de bois vu leur situation mais je suis d'accord avec MS (même si cela me 🤢 de l'admettre). Par contre pas question que je passe sous windows ou xbox, trop de bugs...

avatar Lemon19 | 

@koko256

C’était quand votre dernière utilisation de w10 ? Parce que des bugs je n’en ai j’aimais

avatar koko256 | 

@Lemon19

Je le répète à chaque fois, on n'a pas la même tolérance aux bugs. La plupart des utilisateurs réguliers de windows 10 ne les voient plus (ou se disent it's a feature).

avatar fte | 

@koko256

"Je le répète à chaque fois, on n'a pas la même tolérance aux bugs."

C’était vrai, absolument. Ça l’est encore pour iOS.

Mais je crois sincèrement que ce n’est plus vrai pour macOS. Cela fait des années que macOS se traîne des bugs qui affectent une large base de clientèle, je pense aux problèmes de wifi, de réveil, de transferts réseau d’une lenteur stupéfiante, de PDF et d’impression PDF désastreux, etc.

En outre une très large majorité des logiciels récents que l’on trouve sur macOS, seuls les logiciels historiques sont encore natifs macOS ou exclusifs macOS, sont multiplateforme par Électron ou autres et ne sont que fort peu testés ou adaptés sur Mac. Ils fonctionnent et sont le plus adapté à Windows, sont le plus testé sur Windows.

Une proportion croissante d’utilisateurs de macOS se sont résignés à accepter et à vivre avec des bugs. C’est ce que j’observe depuis plusieurs années, c’est mon expérience, c’est forcément subjectif et limité, mais je crois sincèrement que l’extrapolation est valide.

Et pendant ce temps Windows a parcouru un bout du chemin inverse...

avatar koko256 | 

@fte

En ce moment je n'utilise à fond ni Windows ni macOS donc je verrai à la sortie des mac Apple Silicon ce que cela donne. Mais Windows, j'y suis revenu régulièrement et à chaque fois c'était pénible. Et ils n'ont toujours pas terminé de mettre tous les réglages au même endroit avec le vieux panneau de configuration qui sert encore, il n'ont rien fait pour forcer le passage au 64bits. Je lui donnerai peut-être sa chance à un moment pour comparer.

avatar fte | 

@koko256

"Et ils n'ont toujours pas terminé de mettre tous les réglages au même endroit avec le vieux panneau de configuration qui sert encore, il n'ont rien fait pour forcer le passage au 64bits. Je lui donnerai peut-être sa chance à un moment pour comparer."

Le premier est un truc chiant. Un chantier en cours. Ce n’est pas un bug. Oui c’est agaçant. Oui il faut le tolérer. Mais ce n’est que ça, un chantier.

64 bit. J’utilise Win quotidiennement. Je ne me pose jamais la question de 64 bit ou pas. C’est une non-question. Ça ne change pratiquement rien. Sauf exception, il y en a toujours... je ne me pose la question qu’à l’installation d’un soft. Et souvent la question est inutile, l’une ou l’autre fonctionneraient aussi bien. Je doute que cette question soit importante au quotidien en ce qui te concerne. Me trompe-je ? Et ce n’est pas non plus un bug.

D’ailleurs, j’ai eu beaucoup plus de problème sur macOS parce que des apps 32 bit ne fonctionnent plus (ou plug-ins) que je n’en ai eu sur Windows avec la cohabitation 32 et 64 bit (aucun en fait).

Après, la cote d’amour et d’affection... toute autre question. En ce qui me concerne Apple a été sympa et m’a aider à décrocher de macOS. Je suis sevré. Il est redevenu un outil pour faire un job. Et pour ça et pour moi, Win marche bien mieux.

avatar koko256 | 

@fte

"64 bit. J’utilise Win quotidiennement. Je ne me pose jamais la question de 64 bit ou pas. C’est une non-question. Ça ne change pratiquement rien."
Je ne trouve pas. Les app natives 64 bits (car le 32 bits est une forme d'émulation par le processeur) tournent mieux : accès plus simple à la RAM, PIC simplifié avec les nouvelles instructions, etc. Et les fondeurs optimisent plus la partie 64 bits que la partie 32 bits dans les processeurs ; après tout les benches sont en 64 bits.

avatar fte | 

@koko256

Je ne le vois pas au quotidien, et je ne le verrais probablement pas en comparant les deux versions d’une app, sauf cas exceptionnel.

Tu le vois ? As-tu comparé deux versions ? As-tu mesuré la différence et la perte de productivité ? Ne suffirait-il pas d’ajouter un peu de mémoire et boom, ça ferait plus d’effet ?

Je crois que c’est une considération perfectionniste sans conséquences pratiques concrètes. Sauf si une app a besoin de plus de 3 GB de mémoire et rame parce que 32 bits. Mais celles-la sont 64 bit depuis longtemps.

avatar koko256 | 

@fte

J'ai l'impression de le voir, notamment quand on passe de la version 32bits (soit installée par erreur, soit parce que la version 64 bits vient de sortir). C'est peut-être du perfectionnisme mais j'en doute. Ajouter de la RAM ne sert à rien vu que le 32bits limite à 2 voir 4GB de RAM. D'ailleurs pour la RAM, en avoir largement assez fait qu'une application fonctionne mieux. Même si l'on a l'impression que l'application n'utilise pas tout, le système cache plein de chose : les inefficacités liés à la fragmentation en RAM, la mise en cache de certaines parties. Des fois, on voit "600Mo de libre" mais doubler la RAM accélère quand même. Si vos PC/Mac n'ont que 4GB, je vous invite à passer à 8 voire 16, pour un prix assez modique. Cela aide quasiment toujours. Un peu comme HDD->SSD (mais c'est moins modique comme prix).

avatar fte | 

@koko256

"La plupart des utilisateurs réguliers de windows 10 ne les voient plus"

Un bug qui ne se voit plus ou qui est ignoré (donc ignorable) n’est pas dramatique j’imagine.

Faut-il comprendre que la gravité des bugs est en diminution et que le quotidien sur Windows s’améliore ?

C’est ce que ta phrase laisse entendre. Et il se trouve que c’est ce que j’observe dans mon nouveau métier, et je croise aujourd’hui bien plus de gens cohabitant avec Windows que je n’en ai jamais croisé cohabitant avec macOS lorsque je travaillais dans la bulle Mac. Et - mais ça ne signifie rien - j’ai moi-même bien moins de problème avec mes PC multiples utilisés intensivement des dizaines d’heures par semaine qu’avec mes deux Mac que j’utilise quelques heures par mois...

Microsoft a beaucoup amélioré le quotidien sur Windows depuis les premiers jours de 8.1, à beaucoup travaillé à améliorer ce quotidien.

Pendant ce temps chez Apple on a eu macOS Hors Service et macOS Catastrophelina et bientôt on aura iMacOS avec des apps Apple à peine adaptées d’iOS.

Ces surnoms existent pour une raison...

avatar koko256 | 

@fte

D'un autre côté j'ai de la chance avec mes Mac qui restent tous très stables mais, comme mes PC, j'installe le moins possible de démons qui tournent en tâche de fond ou de pilotes non Apple/MS. Sous Windows, beaucoup ajoute des bêtises sans intérêt dans le system tray et il faut un peu batailler pour les enlever. Sur Mac ce sont essentiellement les utilitaires du coup je n'en ai pas. Du coup, je n'ai pas eu de catastrophes pour aucunes des mises-à-jour.

Pour revenir au fond : "Un bug qui ne se voit plus ou qui est ignoré (donc ignorable) n’est pas dramatique j’imagine.". Cette phrase est du pur windowsien. Le bug n'est pas dramatique car on peut soit le contourner, soit se dire tant pis (pas grave si je n'ai pas pu changer tel petit aspect cosmétique). Sauf que cela m'agace. Le bug ne va jamais être corrigé et il y a en beaucoup trop à mon goût.
"Faut-il comprendre que la gravité des bugs est en diminution et que le quotidien sur Windows s’améliore ? C’est ce que ta phrase laisse entendre". Depuis 95, windows s'est grandement amélioré. Le passage à NT sous XP ; windows 8, mon préféré au niveau UI (mais j'étais le seul manifestement à apprécier le revamp complet de l'UI et la disparition de l'icône du menu démarrer avec (je ne sais plus le nom) Modern/Metro UI). Les gros problèmes de configuration du bluetooth, du wifi etc. sont améliorés. On a même WSL pour avoir de la ligne de commande.
À côté, on a toujours le même CMD.exe pourri avec le vieux jeu de caractère du DOS 7.0 incompatible avec le cp850, différent du windows1252 lui même une variante du latin1... Et UTF8 partout et bien fait c'est pour quand ? Et les milliers de ces petits glitchs que tu ne vois plus et qui m'insupportent et surtout, je me répète, qui ne seront jamais corrigés. J'ai l'impression de ne pas les avoir sur Mac, un peu plus sur iOS, mais surtout il me semble qu'Apple essaye de corriger tous les bugs et pas seulement les plus gros.
Et je viens de m’en rendre compte… toujours pas d’éditeur de texte raisonnable pré-installé avec windows. Le bloc-note ne gère pas les fichiers sans CR-LF à la fin des lignes, et wordpad ne gère pas correctement l’unicode en voulant une byte-order-mark… Alors certes il y a notepad++. MS pourrait peut-être le racheter...

avatar fte | 

@koko256

"Cette phrase est du pur windowsien."

J’ai 35 ans de Mac derrière moi dont 30 and à 90% sur Mac. ;)

Le fond de mon propos est qu’il n’y a plus tant de différences, sinon des préférences subjectives. Et les préférences subjectives sont essentielles et parfaitement acceptables. Mais ça n’est que ça, des préférences subjectives.

avatar koko256 | 

@fte

La phrase est windowsienne, pas spécialement l'utilisateur :)
La préférence est toujours subjective et liée à l'état de l'OS au moment où on était avec. Je change régulièrement et n'ai aucun fanatisme (windows, macos, chromeos, linux). Je choisi ce qui fonctionne le mieux (ou la moins mal) pour ce que je fais : essentiellement, le temps perdu à faire autre chose qu'utiliser la machine (réinstaller, administrer, réparer, redémarrer, mettre à jour...) doit pour moi être le plus court possible ; et bien sûr, il ne faut pas que le système m'agace. Bref, c'est très personnel et subjectif.
Un autre reproche à windows est d'être bordélique (désolé de la vulgarité mais je trouve que c'est ce qui décrit le mieux). Du 32/64, de la base de registres, un dossier system32 fourre tout, des interfaces graphiques inhomogènes : du reste de NT, du panneau de configuration, de la console mmc et du nouveau panneau ModernUI, il faut toujours rechercher le panneau que l'on avait trouvé sur Internet. Exemple : mon imprimante refuse le GPT. Pour formater une clé USB en MBR, c'est un peu galère et je dois chercher à chaque fois. Sur MAC, c'est utilitaire disque, full stop. MS a changé deux fois de navigateur web (certes on peut utilise chrome,ff ou opera, mais cela fait une manip en plus) : edge puis edge::chrome.

avatar fte | 

@koko256

"Pour formater une clé USB en MBR, c'est un peu galère et je dois chercher à chaque fois. Sur MAC, c'est utilitaire disque, full stop."

Bof. Il y a le gestionnaire de disque sous Windows. PC, gérer, disques. Je fais tout avec cet outil pour ma part. Enfin tout on se comprend, formatage, partitions, redimensionnements...

Quant au manque d’homogénéité... Catalina est livré avec des applications Apple à peine adaptées d’iOS. L’homogénéité n’existe déjà plus sans quitter les choses Apple. Les apps pro ont leurs propres fenêtres pas comme les autres depuis des années. Attends de voir la gueule de Big Sur et de ses apps... et dès que tu t’éloignes d’Apple, et vu qu’un ordinateur est quand même encore pensé pour exécuter plein d’applications, on y arrive très vite donc, il n’y a plus aucune homogénéité et ce depuis des années. Les apps natives macOS ou dédiées macOS n’existent plus depuis longtemps. Ce qui occupe la scène aujourd’hui ce sont des applications multiplateformes pensées et développées sur Windows, des apps Électron pensées web et développées sur Windows, et maintenant des applications iOS adaptées quand on a de la chance.

Ce n’est pas si différent au fond. Tu as juste ton regard, et j’espère que tu le garderas, en fait. J’espère que tu garderas cette vision que l’informatique de ce côté est meilleure que de l’autre côté.

avatar koko256 | 

@fte

Par contre, je testerai sûrement windows 10X. S'il est aussi stable que chrome OS que l'on présente comme un concurrent (je ne sais pas trop pourquoi car les sites qui parlent de 10X ne mentionne que "c'est pour les machine à deux écrans", windows 10 a peut-être des défauts mais j'espère qu'il gère à présent correctement les deux écrans), cela peut-être intéressant.
Cette histoire de deux écrans ma rappelle windows à son bon souvenir d'ailleurs. Est-ce résolu:
- on désactive l'écran du portable pour ne garder que l'externe et de temps en temps, quand on enlève l'écran externe, windows ne rallume pas celui du portable ?
- ou on a mis une fenêtre sur l'écran externe et quand on le débranche (pendant qu'il est en veille), bim la fenêtre est resté sur l'autre écran et pas moyen d'y accéder ?
- ou parfois la fenêtre est trop grande et la barre de menu est au-dessus du dessus et l'écran et bim, pas moyen de bouger la fenêtre ? (cela arrivait quand on change la résolution ou quand on débranche un écran)

avatar tempest | 

Il fait tout bien comme on lui a rien demandé et il est le gentil de l’histoire
Lui c’est Jean-Michel LECHECUL !

Le plus drôle c’est que Mike Rosoft a rien en vendre dans son store à part des applis PC vu que le marché du smartphone lui est passé sous le museau !
Bravo Jean-Mi bel esprit de solidarité. Fait un don à l’autre routmout de la Maison Blanche et tu auras un bon point à la fin du trimestre !!
Là bas on dit :
« Brown Nose » les anglophones comprendrons les autres çà fera une occasion de tester l’excellente appli Traduction d’Apple sous iOS 14.

avatar Jeckill13 | 

En même temps l’écosystème Windows est très largement développé en dehors du Microsoft store dont les rayons ne sont pas non plus des plus attrayants. Ils ne sont idiots non plus puisque cette politique ne s’appliquera pas au XBox Store.

avatar Ginger bread | 

@Jeckill13

L écosystème du Microsoft site était freinée mais avec .net 5 (projet réunion je crois) les développeurs pourront combiner les apps WPA avec les autres apps
C est uniquement lié à une ancienne limitation que toutes la majorité de l écosystème ne pouvait pas être dans le Microsoft store. Ca va changer prochainement

avatar Ali Baba | 

Microsoft lâche un marché non stratégique et faiblement rémunérateur (sa commission sur leur App Store) pour mieux défendre un marché extrêmement stratégique et juteux (sa commission sur les Xbox).

avatar etoualle | 

@Ali Baba

Complètement d’accord. Juste question de choix stratégique. Pas très honnête tout ça.

avatar cecemf | 

Facile pour Microsoft as qui ce App Store sur Windows sert à rien est que personne utilise. Ils ont rien à perdre.

avatar Ginger bread | 

@cecemf

Encore faudrait il que l utilises et suives un minimum les efforts de Microsoft.
Le projet Réunion va changer la donne et permettre à toutes les apps existantes d été combinées aux PWA et donc de rejoindre le store.

avatar apaisant | 

C'est pour ça qu'on dit plus souvent GAFA que GAFAM.

avatar koko256 | 

@apaisant

C'est dommage car l'infâme GAFAM cela sonne mieux...

avatar victoireviclaux | 

En même temps Microsoft est loin d'être en position de force, leur stratégie est d'attirer les développeurs sur leur plateforme Microsoft Store, mais bon... avec le succès qu'on connait.

avatar Levrai | 

C'est bizarre j'ai jamais de bug sur windows 10 en tout cas pas de genre la 😭😭 https://www.macg.co/macos/2020/10/astuce-que-faire-si-votre-mac-ne-veut-plus-activer-le-deverrouillage-avec-apple-watch-116895
Et le plus beau, c'est à l'utilisateur de mettre la main dans le cambouis ! La vie est belle sur mac os, Vista puissance 10

avatar pat3 | 

@Levrai

"C'est bizarre j'ai jamais de bug sur windows 10 en tout cas pas de genre la 😭😭 https://www.macg.co/macos/2020/10/astuce-que-faire-si-votre-mac-ne-veut-plus-activer-le-deverrouillage-avec-apple-watch-116895
Et le plus beau, c'est à l'utilisateur de mettre la main dans le cambouis ! La vie est belle sur mac os, Vista puissance 10"

En même temps tu peux pas déverrouiller Windows avec une smartwatch 😂

avatar fte | 

@pat3

"En même temps tu peux pas déverrouiller Windows avec une smartwatch 😂"

Pas essayé. Peut-être parce que je n’ai pas encore de smartwatch. Mais il déverrouille déjà avec mon doigt ou avec ma tronche.

avatar chrisayn | 

En ce qui concerne Windows Phone, je pense que le Microsoft d'aujourd'hui aurait mieux réussi dans le mobile qu'il y'a quelques années.
Et pour le GamePass, franchement je ne pense pas que Microsoft soit à plaindre là dessus. Ils n'arrêtent pas de vendre des jeux non plus, aussi avec 15 millions d'abonnés payant au moins 9.9€/mois ça fais près de 2Milliards/année.

avatar chrisayn | 

Aussi, j'imagine que les gars de Microsoft doivent bien être content de ne pas être trop sur le devant de la scène comme les entreprises du GAFA, tous font l'objet d'enquêtes ou de poursuites et pourtant Microsoft en terme de capitalisation c'est 2x Facebook, 1.5x Google, 1x Amazon et 0.8x Apple

avatar fte | 

@chrisayn

"Aussi, j'imagine que les gars de Microsoft doivent bien être content de ne pas être trop sur le devant de la scène"

Ah mais Microsoft, s’il a son lot de trucs fishy tel que la télémétrie de Win10, a assez radicalement transformé son business en une décennie en s’écartant absolument du surveillance capitalism et en choisissant l’ouverture et plus d’interoperabilité. Le bénéfice n’est bien entendu pas que de ne pas exciter les régulateurs, le cloud en est le premier bénéficiaire.

Ce n’est donc pas par hasard que Microsoft n’est pas une cible première.

Aussi étrange que cela puisse paraître, Microsoft a une certaine éthique - pas entièrement nouvelle mais très renforcée - du business et un positionnement par rapport à ses clients de produits informatiques que les autres GAFA n’ont absolument pas, Apple compris, Apple qui vient de prouver sans la moindre équivoque que ses intérêts justifient de piétiner l’éthique avec l’affaire Epic. Bien entendu Microsoft travaille premièrement pour ses intérêts, ne nous mentons pas, ne l’oublions pas. Mais la méthode diffère clairement.

avatar Darkgam3rz | 

Quand je vois Microsoft sortir des softs/solutions pour les abandonner sans aucuns remords, c’est vraiment particulier comme fonctionnement. J’ai été sur Windows phone, c’était top sauf justement leur store à 2 balles, et leur système de mise à jour a la noix que ce soit sur win10/Xbox one, est d’une lourdeur incroyable. Plus jamais de softs/hardware Microsoft me concernant.

avatar Glop0606 | 

MS est devenu hyper (trop) pragmatique. Dans le cas du store, par exemple, il est clair que MS n'a aucune domination. Il s'en sert au mieux comme d'un dépôt pour ses propres applications. Quand MS ne domine pas soit il abandonne (Coucou Windows phone, coucou Zune, etc...), soit il se garde une petite place et laisse de la place aux autres. En gros faîtes le boulot pour nous. A la fin ce qui importe à MS c'est que les produits où il domine soit des références "universelles" et cross
plateformes. En gros, ne rien imposer, tous proposer; l'inverse des écosystèmes. Pour l'utilisateur un semblant de liberté appréciable, mais au détriment de l'optimisation, de la sécurité et aussi d'une certaine facilité.
En conclusion Apple c'est: "on s'occupe de tout", et MS "on est là mais à toi de voire" :)

avatar reborn | 

Pour l'utilisateur un semblant de liberté appréciable, mais au détriment de l'optimisation, de la sécurité et aussi d'une certaine facilité.

Je pense pareil, et en fin de compte c'est l’expérience utilisateur qui en pâtit.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR