Apple sous pression pour supprimer Telegram, qui fait le ménage dans les canaux haineux

Mickaël Bazoge |

Les groupes extrémistes américains privés de Parler depuis son interdiction des boutiques d'applications (et privé d'hébergeur), ont pour un certain nombre d'entre eux trouvé refuge sur Telegram.

Contrairement à Parler, la messagerie instantanée n'est pas un réseau social, mais sa fonction Canal permet de créer des groupes de 200 personnes et plus, il suffit passé ce seuil d'en faire la promotion publique. Largement suffisant pour déverser sa bile et organiser des actions violentes, alors que l'investiture de Joe Biden approche et avec elle, les risques d'une nouvelle émeute au Capitole de Washington.

La semaine dernière, Telegram a bloqué et supprimé des centaines de ces appels à la haine, annonce Pavel Durov, cofondateur de l'application. « Telegram accueille les débats et les manifestations pacifiques, mais nos conditions d'utilisation interdisent les appels publics à la violence », écrit-il. Durant ces dernières années, la messagerie a appliqué cette règle dans plusieurs pays, du Bélarus à l'Iran, en passant par Hong Kong et la Thaïlande. Cette fois, ce sont les États-Unis qui sont ciblés, quand bien même le pays ne représente que 2% de la base utilisateurs de Telegram.

L'équipe de modération continue son travail de surveillance, en supprimant de manière proactive le contenu qui incite à la violence. Cette communication de Pavel Durov intervient alors que la Coalition for a Safer Web a porté plainte contre Apple ; l'organisation américaine sans but lucratif et non partisane reproche au constructeur de n'avoir pas retiré l'application Telegram de son App Store (une plainte est aussi prévue contre Google).

La Coalition déplore le rôle de Telegram dans l'hébergement de contenus dangereux proférés par des suprématistes blancs et des néo-nazis. Ce qui va à l'encontre des règles de la boutique d'Apple, observe-t-elle. Son président Marc Ginsberg, ancien ambassadeur américain au Maroc, explique que Telegram agit comme un diffuseur massif de discours haineux, « même en comparaison de Parler ». Il estime qu'en tant que propriétaire d'iPhone, il a toute légitimité à porter plainte contre Apple.

Le fait que Telegram ait pris les choses en main en supprimant le contenu délictueux montre que le service a mis en place une politique de modération, ce que Parler s'est toujours refusé à faire en arguant la liberté d'expression totale. Tim Cook a fait savoir que le réseau social pourrait revenir dans l'App Store si une modération était mise en œuvre, mais cela irait à l'encontre du principe même de Parler (lire : Tim Cook laisse la porte ouverte à un retour de Parler sur l’App Store).

Apple a déjà eu l'occasion de demander à Telegram de faire le ménage, c'était au moment des manifestations en Biélorussie.

Tags
avatar 33man | 

Roooo mais ces c... d’anarchistes vont tout faire fermer.... qu’ils ouvrent leur propre blog auto hébergé plein de complotistes et ils continueront à se faire mousser entre eux...

avatar pinkbOnO | 

@33man

Ce ne sont pas des anarchistes mais des supremacistes.

avatar Godverdomme | 

Hahaha j'adore ce truc, tout le monde veut de la vie privée, que la CIA ne puisse pas voir vos pauvres photos de vacances miteuses, et une fois que il y a un truc important comme de la haine et des extrémistes, il faut écouter les conversations et les supprimer.

Cela fait réfléchir, hein... Ou sont les défenseurs du cryptage et de la vie privée...?

avatar victoireviclaux | 

@Godverdomme

Pas simple pas simple. Oui il faut protéger la vie privée dont les journalistes ou lanceur d'alerte, mais c'est aussi protéger les haineux et les appels à la violence (qui sont condamnable par la loi)

D'un côté, je me dis que ce n'est pas normal de laisser ça sur le net. Alors on les laisse grandir en puissance dans leur petit coin ? Et si ça nous arrivait personnellement (les appels à la haine ou la violence) on voudrait ça ? Je ne pense pas. Donc c'est clairement pas simple du tout.

avatar Godverdomme | 

perso, j'ai un avis qui va en faire crier plus d'un mais la censure ne fait que renforcer le comportement haineux des gens

Je suis d'avis que des ouvrages comme main kampf (et oui, point Goldwin direct) devraient être accessibles à tous et pas brûler les exemplaires, afin de les éduquer et montrer comment éviter les dérives.
Il faut combattre l'ignorance et la bêtise par l'intelligence, pas le silence.

avatar debione | 

@ Godverdomme:

Cela fait surtout partir des gens visibles dans l'invisibilité... Et cela est franchement salement plus dangereux, le jour ou tu te réveilles avec ces gens à ta porte alors que tu pensais qu'ils n'existaient pas...

L'homme est un enfant en grand, quand c'est interdit, c'est tentant...

avatar brucewayne | 

On va faire fermer l’internet aussi ?

avatar Tomtomrider | 

@brucewayne

Oui c’est exactement ça.

avatar victoireviclaux | 

C'est compliqué tout ça 😅

avatar CNNN | 

Ou sinon fermer Apple pendant qu’on y est 😅

avatar Steve Molle | 

Apple n’a pas à s’intéresser au contenu politique ou societal d’applications génériques de communication.

Qu’attendent ils dans ce cas pour virer whatsapp, messenger ou signal dans un souci de cohérence ?

avatar pinkbOnO | 

@Steve Molle

Et si vous lisiez les conditions d'utilisation de l'app store pour les développeurs, plutôt que de raconter des betises ?

avatar debione | 

@ pinkbOnO:

Tu parles des CGU? Ces fameux trucs qui ne valent strictement rien d'un point de vue légal? Voir même qui s'oppose à la loi dans bien des domaines?

avatar marenostrum | 

la plupart sont basé sur les lois (que personne ne connait, d'où le métier d'avocat). il faut bien les lire, c'est déjà marqué dessus.

avatar pinkbOnO | 

@debione

De quelle loi parlez-vous, Monsieur le.juriste Américain ?
Apple est souverain sur son store, ça s'arrête là.
Avez-vous contacté Apple pour leur expliquer Ô combien ils sont dans l'illégalité ?

avatar Steve Molle | 

@pinkbOnO

Le règlement intérieur chez moi stipule qu’on peut violenter les enfants. C’est privé.

Et pourtant ce n’est pas pour ça que c’est permis.

Ce n’est pas à Apple de faire de la censure. Point barre.

avatar Tomtomrider | 

@Steve Molle

Apple peut faire ce qu’elle veut si ce n’est pas contraire à la loi. Elle interdit par exemple les contenus pornographique sur son store. Ce n’est pourtant interdit que je sache.
Tout comme chez vous vous pouvez interdire au gens de marcher en chaussures ou de parler de politique. Tant que vous n’êtes pas en opposition avec la loi vous faites bien ce que vous voulez.

avatar Steve Molle | 

@Tomtomrider

Oui enfin ici on parle de conversations privées entre adultes consentants dans des applications de messagerie.

A partir du moment où Apple considère qu’elle a la possibilité de censurer une application de messagerie sous prétexte qu’on y trouve des conversations « déviantes » alors elle doit faire de même avec toutes les messageries.

J’ai des conversations porno avec une appli du store....Que va faire Apple à mon endroit ?

avatar Sindanárië | 

@Steve Molle

"J’ai des conversations porno avec une appli du store....Que va faire Apple à mon endroit ?"

T’envoyer faire une confession online

avatar marenostrum | 

elle l'interdit dans sa boutique mais pas dans l'iPhone. tu peux télécharger la video, livres, etc, que tu veux, par d'autres biais que la boutique de Apple. sauf pour les apps on est obligés de passer par eux, et même ça on peut le contourner en installant leur SDK.

avatar pinkbOnO | 

@Steve Molle

Vous comparez votre vie privée avec une entreprise ?
C'est interressant mais ça n'a aucun rapport.
Tout d'abord on parle de canaux publics et non d'échanges privés, ensuite Apple est tout à fait dans son droit quant à retirer une application dont les canaux privés promeuvent violence, sedition, racisme, etc...Qui eux, sont illégaux pour le coup.
Votre place est définitivement sur Parler, Monsieur, puisque vous aimez raconter des betises au nom d'une liberté d'expression dont vous ne comprenez visiblement pas les limites.

avatar Steve Molle | 

@pinkbOnO

[modéré] FI

avatar pinkbOnO | 

@Steve Molle

[Modéré] FI

Messenger et Whatsapp n'offrent pas de groupes publics.
D'autres part des dispositions sont déjà prises pour tuer les groupes encourageant à l'organisation de crimes.

avatar Steve Molle | 

@pinkbOnO

Messenger/fb et whatsapp offrent le même système de groupes que telegram.

Par ailleurs selon cette même logique il faut donc interdire les groupes de l’opposition syrienne, égyptienne ou les groupes haineux et racistes de la police française

avatar steenux | 

Si les messages sont modérés par l’équipe de Telegram, ils ne sont pas cryptés comme sur WhatApp ou Signal?

avatar wataru | 

@steenux

si mais pas le contenu en publique

avatar victoireviclaux | 

@steenux

Pas par défaut sur Telegram. 😝
Les conversations sont chiffrées si le mode "conversation secrète" est activé. Puis les messages sont stockées sur les serveurs de Telegram, donc ça craint.

avatar Jeckill13 | 

@steenux

Pas par défaut si je me souviens bien. Il faut activer le chiffrage manuellement sur Telegram.

avatar monsieurg33K | 

Et comment ça va se passer le jour où Signal sera utilisé en masse pour ça ? Je ne pense pas qu’il y ait de modérations sur cette messagerie... ou bien ?

avatar victoireviclaux | 

@monsieurg33K

Pas de modération possible car ils n'ont aucun contrôle dessus, vu que tout est chiffré

avatar Xap | 

@monsieurg33K

Signal, Threema et les autres messageries qui ne proposent pas de canaux publics ne sont pas concernés.

avatar andr3 | 

@monsieurg33K

Signal est un projet open source et les codes tant du côté serveur que du côté app sont disponibles.

Quiconque souhaiterait son propre Signal pourrait le faire.

avatar Antara | 

Rolala mais supprimons tout simplement internet et les réseaux de transfert de data et voilà ! Plus de problèmes !

avatar oboulot | 

Pas touche à telegram ! 🤬

avatar Lestat1886 | 

On accuse Apple de position dominante sur son propre store a cause du pouvoir qu’il a sur les applications qui s’y trouvent... avant que les mêmes lui demandent d’utiliser ce même pouvoir pour fermer ces plateformes!

C’est ironique 😆

avatar BleuRooster | 
[Modéré. MB]
avatar fondoeil | 

Tiens, c’est bizarre, parce je croyais qu’Apple devait s’intéresser aux activités sociétales, politiques et autres de ses sous-traitants ? C’est ce que pensaient la majorité des intervenants dans les commentaires, il n’y a pas si longtemps... Une politique différente pour les sous-traitants et pour les app ?
Il y a décidément une liberté d’expression à deux vitesses à notre époque...
La dictature du politiquement correct se veut respectable, mais elle n’est pas meilleure que n’importe quelle autre dictature...

avatar ckermo80Dqy | 

@fondoeil

"Dictature" le mot le plus galvaudé du XXI siècle. Les mots n'ont plus de sens.

avatar raoolito | 

@fondoeil

Aux dernieres nouvelles apple n’a rien fait à telegram et il y a une plainte officielle en justice lancée
Demain je vais deposer plainte pour que vous enleviez vos poules dans votre jardin et un autre vous-même vous accusera de detester ces petites betes

avatar KimoMac | 

Ce qui veut donc dire que Telegram lit les messages

avatar Xap | 

@KimoMac

Oui. Eux, toi, moi, tout le monde peut lire les messages publics dans les channels publics.

C’est juste... le principe des messages publics?

avatar jcp25 | 

@Xap

Très bon résumé !
Si c'est "public" cela veut dire "public"!
Donc n'importe qui peut le lire !

avatar Kenny31i | 

@KimoMac

Ce qui veut surtout dire que tu n’as pas lu l’article. On parle des groupes publics pas des conversations privées.

avatar rekrek | 

Le problème avec ce mouvement de censure est qu’il semble s’appliquer de manière extrêmement biaisée contre les extrêmes à la droite du spectre politique. Si les propos haineux appelant à la violence venant de la gauche extrême (et j’en vois passer tous les jours) étaient également tenus aux mêmes standards d’intransigeance, le débat pourrait peut être glisser vers des sujets de fond discutés de façon courtoise. Mais ça serait contre-productif pour le business model des grands médias comme Twitter, qui reposent sur une culture de l’outrage permanent pour amener du traffic...

avatar Eyquem | 

@rekrek

C’est exactement ça ! Les médias c’est pareil 🤦‍♂️

avatar en chanson | 

@rekrek

Les messages de l’extrême droite sont par essence haineux. Leur quantité n’a pas d’égal.

avatar jcp25 | 

@en chanson

Les messages d'extrême gauche ne valent pas mieux.
Ou n'importe quel extremisme.

avatar 7X | 

@en chanson

comme disait l'autre : "il n'y a rien de plus dangereux qu'un pacifiste"

avatar Bigdidou | 

@7X

« comme disait l'autre : "il n'y a rien de plus dangereux qu'un pacifiste" »

Comme quoi l’autre peut être super con.

avatar oomu | 

"

Le problème avec ce mouvement de censure est qu’il semble s’appliquer de manière extrêmement biaisée contre les extrêmes à la droite du spectre politique. Si les propos haineux appelant à la violence venant de la gauche extrême (et j’en vois passer tous les jours) étaient également tenus aux mêmes standards d’intransigeance"

alors c'est faux. Nous parlons ici des USA qui a un problème spécifique avec l'invasion du capitol et des appels au meurtre explicite dans des forums bien identifiés.

ceux qui ont été rattaché aux mouvements que Trump a utilisé pour asseoir sa popularité.

il ne s'agit pas de vous ni du oomu ni d'un fantasme de gauche ou droite, mais de mouvements suprémacistes, pro-armes et dûment identifés par le FBI progressivement au fil de ces dernières annés.

ainsi, toutes les personnes qui se sont filmés et mis en valeur en train de saccager le Capitole n'étaient pas des gens dites d'une "gauche" (quelle gauche aux usa ? les 6 communistes et la vague frange progressiste démocrate ? le green party ? HA! ) mais des activistes communautaires (blog, radio, militants reconnus du port des armes) des mouvements dit "suprémacistes" et pré-insurrectionnels.

Notons, qu'aux usa, si y a demain un mouvement marqué "gauche" devient un danger public, ne doutez pas qu'ils bouteront ces crypto-socialistes-communistes à bon coup de massue dans la gueule là où ils appartiennent: en France.

-
cessez de faire du relativisme morale et autre "deux poids deux mesures" pour justifier de ne pas balayer dans le camps que votre goût personnel apprécie.

car après tout, ce n'est que ça.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR