L'autorité de la concurrence britannique lance une enquête sur l'App Store

Mickaël Bazoge |

Après la Commission européenne en juin dernier, c'est au tour du régulateur britannique de lancer officiellement une enquête sur l'App Store et les pratiques d'Apple. La Competition and Markets Authority (CMA), qui suspecte la Pomme d'un comportement anti-concurrentiel, va s'intéresser au contrôle — et ses possibles abus — qu'exerce Apple sur sa boutique, seul moyen de télécharger des applications pour des appareils fabriqués par la même Apple.

L'enquête venant tout juste de débuter, aucune décision n'a encore été prise quant au caractère illégal ou pas de ces pratiques. La CMA, qui s'est auto-saisie du dossier, a été aiguillé par les craintes émises par plusieurs développeurs. L'autorité relève deux types de plaintes : le fait que l'App Store soit la seule vitrine sur iOS, et qu'il faut en passer par le système de paiement maison qui permet à Apple de collecter des commissions (de 15 à 30%).

« Des millions d'entre nous utilisent des applications chaque jour pour consulter la météo, jouer ou commander des plats à emporter. Les plaintes selon lesquelles Apple utilise sa position sur le marché pour définir des conditions pouvant être injustes ou susceptibles de restreindre la concurrence et le choix (…) justifient un examen minutieux » — Andrea Coscelli, directeur général de la CMA.

Dans une déclaration, Apple a ressorti ses arguments habituels (les mêmes qui n'avaient pas convaincu la Chambre des représentants US l'an dernier) qui répondent un peu à côté des préoccupations des régulateurs : « Au Royaume-Uni, l'écosystème des applications mobiles iOS a créé des centaines de milliers d'emplois (…) L'App Store a été le moteur du succès pour les développeurs grâce à la rigueur des standards que nous avons mis en place, appliqués équitablement et également à tous, pour protéger les consommateurs des malwares et pour éviter la collecte de données sans leur consentement ».

Apple va collaborer avec l'autorité de la concurrence UK pour faire valoir son point de vue… Et éviter, peut-être, de perdre une bataille comme ça a été le cas hier en Arizona.


avatar doobie28 | 

Dans l’attente des avis éclairés des nombreux juristes internationaux de ce forum 😂

avatar IceWizard | 

Tora Tora Tora (bis) ...

avatar v_kowal | 

C’est bien de s’en rendre compte 13 ans après la sortie de l’AppStore…

J’avoue ne pas trop saisir.

avatar marenostrum | 

surement ils ont acheté des iPhone récemment, ces vieux décideurs en perruque.

avatar v_kowal | 

@marenostrum

Sûrement avec les 13 000€ de frais supplémentaires qu’on leur octroie en plus, mais bon c’est quoi 5€ supprimé sur les APL, bon je divague, ceci n’est pas le sujet 😂

avatar Tabouret3 | 

Bonne nouvelle! J'ai un pixel et un iPhone et j'ai souvent l'impression d'être dans une prison avec ce dernier. Et qu'on ne me parle pas de "sécurité" car pour Appel c'est juste une question de $$

avatar v_kowal | 

@Tabouret3

En prison, non mais toujours plus. L’environnement a toujours été fermé ça ne date pas d’hier, faut arrêter ça sérieux…

avatar Tabouret3 | 

@v_kowal

Donc par ce que ça ne date pas d'hier ça peut continuer ?

avatar Eristoff47 | 

@Tabouret3

Il peut y avoir débat et d’après toi ton avis est valable, comme le notre.
Mais au final, aujourd’hui tu choisi un téléphone comme une voiture.
Certain la veulent économe, d’autre plus rapide, d’autre plus utilitaire.

Aujourd’hui tu as le choix entre androïd qui est ouvert, et iPhone qui est fermé.
Et certain comme moi préfére justement ce système fermé ou au moins Apple contrôle le matériel avec le soft, après c’est comme tout système, il y a les avantages et inconvénients et tu fais tes choix.
Comme une Ferrari. Elle roule vite …. Mais difficile de rouler vite en France.

avatar r e m y | 

Mais je ne comprends jamais cet argument...
Si demain il y a une ouverture sur iOS pour permettre d'autres moyens d'installer des apps ou d'autres solutions de paiements au sein des apps, ça ne changera rien pour ceux qui apprécient la fermeture actuelle!
Il leur suffira de continuer à n'installer que les apps disponibles sur l'AppStore d'Apple et de ne payer qu'en utilisant le système de paiement intégré de l'AppStore plutôt que les systèmes alternatifs éventuellement proposés.

avatar lufffy447 | 

@r e m y

Merci pour ce bon sens.
Et puis dans un marché avec deux systèmes qui se partagent 98% des PDM (je n’ai pas le chiffre exact) on peut préférer majoritairement iOS a Android et ne pas être satisfait à 100% de ce que propose Apple. C’est pas comme si il y avait pléthore de choix...

avatar klouk1 | 

@r e m y

"Il leur suffira de continuer à n'installer que les apps disponibles sur l'AppStore d'Apple et de ne payer qu'en utilisant le système de paiement intégré de l'AppStore plutôt que les systèmes alternatifs éventuellement proposés."

Sauf si des applications ne sont disponibles qu’ exclusivement sur des stores alternatifs

avatar r e m y | 

Ce n'est pas différents de aujourd'hui ! Toutes les apps ne sont pas disponibles sur l'AppStore d'Apple. Donc comme aujourd'hui il faudra se contenter des apps de l'AppStore et oublier celles qui ne s'y trouvent pas.

avatar klouk1 | 

@r e m y

Bah oui. Sauf que le comportement d’achat serait peut-être différent sous iOS.

avatar byte_order | 

@klouk1
> Sauf si des applications ne sont disponibles qu’ exclusivement sur des stores alternatifs

Vous ne pouvez pas d'un côté dire que seul l'AppStore permet d'avoir des apps de qualité et sûres et de l'autre côté vous plaindre que certaines applications pourraient être dispo que sur des stores alternatifs : en suivant ce type de logique, ces applications ne seront pas de qualité ni sûres, donc le fait qu'elles ne soit plus dispo sur l'AppStore ne peut pas être vecu comme une perte.

Va falloir savoir. Soit l'AppStore est le seul garant de qualité et de sécurité, et les apps qui partiraient ailleurs ne peuvent plus vous intéresser. Soit si elles vous intéressent quand même, alors c'est ce que propose ces apps qui vous intéresse le plus, plus que le fait qu'elles soient distribuer dans le store A ou B.

avatar Tabouret3 | 

@Eristoff47

Mais dites moi qu'est ce que ça changera pour vous le fait qu'Apple ouvre l'app store ?

avatar nnay07 | 

@Tabouret3

« Mais dites moi qu'est ce que ça changera pour vous le fait qu'Apple ouvre l'app store ? »

Poussons la logique à l’extrême...
Store alternatif pour ne pas avoir à payer la commission d’Apple (ne nous leurrons, là est bien le nerf de la guerre).
Quand bien même le store alternatif ne prendrait qu’une commission de 0,5%, c’est un coût pour les développeurs.
Chaque développeur aurait donc intérêt à proposer son propre store, quitte à n’y publier que son APP, c’est 0,5% de gagné, il n’y a pas de petites économies.

Bilan pour l’utilisateur: autant de stores que d’APP = de mon point de vue une expérience utilisateur exécrable.
Qu’en dirais tu?

Remarque 1: on pourrait imposer aux APP de se publier aussi sur l’APP store, mais on sacrifierait ainsi le (faux?) principe de liberté qui est utilisé par beaucoup.

Remarque 2: considérer que 0,5% de commission serait acceptable sur un store alternatif, revient à accepter que la disponibilité d’un store a une valeur. On en revient à une remise en cause du montant (et pas de l’existence) de la commission prélevée par Apple. En définitive une histoire de gros sous.

Remarque 3: premières semaines d’école de commerce. Un prix ne se base pas sur le coût du service, mais sur la capacité du client à accepter de payer le prix en question. Faite disparaître la commission d’Apple ne réduira en rien le prix des APP pour les utilisateurs. Il s’agit juste d’une dispute pour savoir dans quelle poche atterrit l’argent des utilisateurs: Apple, les éditeurs (Epic, Spotify...) qui souvent sous payent les développeurs, les petits développeurs (qui se sont finalement vu octroyer des conditions avantageuses), les Etats qui essaient de fiscaliser le numérique, l’UE qui impose des amendes millionnaires...

avatar webHAL1 | 

@nnay07 :
« Chaque développeur aurait donc intérêt à proposer son propre store, quitte à n’y publier que son APP, c’est 0,5% de gagné, il n’y a pas de petites économies. »

Un raisonnement qui, bien sûr, ne tient pas du tout, puisque le coût pour un(e) développeur/se de monter sa propre boutique en ligne serait de très loin supérieur à une commission de 0.5% qu'il/elle devrait payer à un magasin détenu par un autre acteur.

Parti de là, tout le reste de l'hypothèse est évidemment totalement bancal.

avatar nnay07 | 

@webHAL1

Pourquoi monter sa boutique reviendrait si cher?

avatar webHAL1 | 

@nnay07 :

Il faut mettre en place une infrastructure, pour gérer le téléchargement initial de l'application ainsi que ses mises à jour, offrir plusieurs moyens de paiement sécurisés (rien que pour ça on est déjà au-delà de 0.5% de commission), faire la promotion de sa boutique (chose qu'Apple et Google n'ont pas à faire, puisque les leurs sont pré-installées), organiser un support après-vente, etc.
D'ailleurs, il n'est pas nécessaire d'échafauder des hypothèses : il suffit de regarder combien de développeurs sur d'autres plate-formes – celles où plusieurs canaux de distribution d'applications existent (par exemple Android, macOS ou Windows) – se reposent uniquement sur leur propre boutique. On ne doit pas être loin de 0%.

avatar byte_order | 

@Eristoff47
> Mais au final, aujourd’hui tu choisi un téléphone comme une voiture.

Sauf que le périmètre des usages d'une voiture évolue peu après son achat initial.
Aller d'un point A à un point B.
Etre protégé de la pluie, du vent, du froit ou et la chaleur durant le trajet
Pouvoir écouter quelque chose sur des hauts parleurs en le faisant
Pouvoir transport des gens *et* des affaires
Eventuellement, pouvoir accrocher des trucs en plus derrière ou au dessus du véhicule.

Mais la fonction d'usage reste le déplacement.

Tandis qu'un smartphone, d'abord, on le choisi clairement plus, mais alors plus du tout comme un "téléphone", sinon on prendrait tous des dumbphones dont la solidité, le prix et l'autonomie sont nettement plus compétitifs que ceux des "smartphones".

On choisit un smartphone parce que les usages qu'il permet sont *multiples*. Et beaucoup seront, en plus ajouter, *après* l'achat, et un certain nombre d'entre-eux ne seront même pas envisagés comme possibles lors de l'achat.

Réduire l'achat d'une plateforme ultramobile, ce qui devrait être le nom que l'on nomme encore abusivement "smartphone" à l'achat d'un truc dont on connait déjà toutes les limites, tous les usages, toutes les evolutions possibles lors de l'achat, c'est passer totalement à côte de l'aspect hautement polyvalent et évolutif fonctionnellement.

Est-ce que vous achetez une maison en vous disant que peu importe la compatibilité future des prises électriques murales, vous acheterez que des appareils qui sont compatibles avec ces prises électriques murales et basta ? Et en cas d'erreur, vous seriez prêt à devoir changer de domicile pour avoir le droit de brancher des appareils (des fonctions supplémentaires intégrées à la maison) soit interdits par l'actuelle maison soit hors de prix ?

Defendriez-vous le droit des constructeurs de maisons d'installer des prises électriques de leur choix, même s'ils sont à des formats propriétaires ?

avatar Jymini | 

@byte_order

Oui je défends le droit des constructeurs de maison de mettre les prises de leurs choix et le système de chauffage de leur choix.
Et mon droit d’acheter ou pas la dite maison.

Tu défends le droit d’un magasin de vendre ce qu’il veut aux conditions tarifaires de son choix ou chacun devrait pouvoir vendre ce qu’il veut dans le dit magasin en utilisant son propre système de caisse sans verser de commission ?

avatar byte_order | 

@Jymini
> Oui je défends le droit des constructeurs de maison de mettre les prises de leurs choix
> et le système de chauffage de leur choix.

J'adore ce genre de déclaration.
En pratique, vous savez très bien que vous êtes de mauvaise fois. Jamais vous n’achèteriez une maison dont vous savez que les prises électriques sont propriétaires, et qu'il faut acheter des adapteurs au constructeur (sans pour autant savoir combien de temps ces adaptateurs marcheront, et à quel prix ils seront dans quelques temps.

> Et mon droit d’acheter ou pas la dite maison.

Ca, vous n'avez pas besoin de le défendre, le droit actuel le fait pour vous.

> Tu défends le droit d’un magasin de vendre ce qu’il veut aux conditions tarifaires
> de son choix ou chacun devrait pouvoir vendre ce qu’il veut dans le dit magasin
> en utilisant son propre système de caisse sans verser de commission ?

Je défends le droit de pouvoir aller dans *plusieurs* magasins.
Point.
Que chaque magasin décide de ce qu'il veut ou pas vendre, et quel système de paiement des achats il accepte ou pas.

Je ne comprends pas pourquoi certains ici considère que quelqu'un veut imposer à l'AppStore de distribuer des trucs contre son gré. C'est pas du tout la demande.
La demande, c'est que le propriétaire d'un iphone ne dépende pas *uniquement* du bon vouloir d'Apple pour pouvoir étendre les fonctionnalités de son iphone, tout comme vous ne voudriez pas dépendre du bon vouloir du constructeur de *votre* maison de pouvoir y brancher un appareil électrique y ajoutant une fonction nouvelle.

avatar v_kowal | 

@Tabouret3

Non du tout mais c’est n’importe quoi dans ce cas-ci je trouve. Tout le monde était aux anges que l’AppStore est sorti, plein d’entreprises se frottaient les mains, les mêmes qui se plaignent maintenant.

avatar byte_order | 

P'tet parce qu'ils se frottent plus les mains maintenant qu'ils ont compris que c'est surtout à Apple, via le "y'a une app pour ça (sur iPhone)(achetez un iPhone avant , donc !)(ajh le prend 30% de recettes du tiers en question)(mais je lui dois rien pour vous avoir convaincu d'achetez un iphone parce "qu'il y'a une app pour ça").

avatar v_kowal | 

@byte_order

Oui fin ils se frottent quand même les mains. Le panier moyen d’un utilisateur sur iOS est très élevé comparé à Android, donc bon.

avatar bibi81 | 

L’environnement a toujours été fermé ça ne date pas d’hier, faut arrêter ça sérieux…

Pas de raison d'arrêter si c'est vrai ;)

avatar v_kowal | 

@bibi81

Je voulais dire faut arrêter ce genre de propos ;)

avatar byte_order | 

@bibi81

Ouais, l'esclavage, les droits inférieurs pour les femmes toussa aussi cela a toujours *été* comme ça, cela ne datait pas d'hier, hein.
Si on va par là...

Ce genre d'argument "mais cela à toujours été comme ça", c'est pas un argument de légitimité. L'ancienneté d'une situation ne légitimise rien.

avatar pagaupa | 

Mdr! Le monde entier s’y met! 😂😂

CONNEXION UTILISATEUR