Ouvrir le menu principal

iGeneration

Recherche

Nouvel Apple TV : le renouveau du hub numérique

Stéphane Moussie

Friday 14 August 2015 à 13:50 • 47

Apple TV

Le Mac était le hub numérique des années 2000. L'Apple TV pourrait bien être celui des années 2010. Le petit boîtier aux fonctions limitées est sur le point d'être totalement revu.

Grâce à des fuites provenant de sites fiables, que nous avons pu corroborer pour certaines, et aux dernières technologies d'Apple, on peut dessiner assez précisément ce à quoi devrait ressembler ce tout nouvel Apple TV lancé vraisemblablement début septembre. Attention, cet article contient des spoilers.

Concept de Martin Hajeck

Un App Store, enfin

Le concept de hub numérique est simple : il s'agit d'un point de liaison entre tous les éléments de la vie numérique. L'Apple TV actuel sait afficher sur grand écran les photos et les vidéos prises avec son iPhone grâce à iCloud ou AirPlay, lire de la musique avec iTunes Match, et c'est tout. Même Apple Music ne sera disponible qu'à partir de cet automne (tiens, tiens...). Bref, il manque tout le reste de la vie numérique. Et tout le reste en 2015, c'est les apps.

La longue attente va enfin s'achever cette année. Apple va mettre à disposition des développeurs un SDK pour créer des apps dédiées à l'Apple TV. Comme pour chaque lancement de nouveau produit, des développeurs tiers sélectionnés par Cupertino planchent déjà sur des logiciels afin que le Store soit rempli le jour J.

Les chaînes et applications disponibles actuellement

Bien entendu, étant donné la nature de l'Apple TV, on ne retrouvera pas toutes les apps disponibles sur iPhone. Ça ne serait pas commode de faire semblant de boire une bière avec son téléviseur ou de se géolocaliser dans des endroits branchés du fond de son canapé.

D'après nos informations, Apple insisterait tout particulièrement sur les contenus produits par les médias. Un focus logique — c'est un type de contenu qui se prête parfaitement à la TV — et qui s'inscrit dans la continuité des multiples chaînes qui ont été ajoutées au fil du temps. La principale différence sera qu'une petite web TV ou qu'un petit journal aura la possibilité de créer son app. Plus besoin de rentrer en contact direct avec Apple pour proposer son service sur la set-top box.

Est-ce que Cupertino va ouvrir l'Apple TV à des types d'application qui n'ont jusqu'à maintenant jamais bien fonctionné sur un téléviseur ? On pense aux clients mails, aux réseaux sociaux et aux navigateurs web. Malgré les nombreuses tentatives de fabricants et d'éditeurs, utiliser un navigateur sur son téléviseur aujourd'hui reste une plaie. Grâce à la nouvelle API Content Blocking, Safari pourrait débarrasser les sites web de leur pub (et de leurs revenus) et les rendre ainsi un peu plus attrayants sur grand écran. Mais ce n'est que de la spéculation.

De la domotique avec HomeKit

Ce qui est certain, c'est le rôle central de l'Apple TV au sein de l'écosystème HomeKit. La génération actuelle est en fait déjà compatible avec les produits domotiques. Le boîtier sert de passerelle pour contrôler ses accessoires en dehors de son domicile à l'aide de son appareil iOS. Il suffit pour cela de se connecter avec son identifiant iCloud sur les deux produits Apple.

Sauf que pour le moment, ça ne marche pas bien. MacRumors qui a essayé la gamme Eve d'Elgato (station météo, capteur de détection d’ouverture de portes...) n'a pas été en mesure de contrôler les accessoires via l'Apple TV. D’après le fabricant, le problème vient d'Apple qui rencontre des difficultés avec certains identifiants iCloud. Espérons que le nouvel Apple TV soit l'occasion de régler ça (et qu'une mise à jour soit disponible pour le modèle actuel).

Par ailleurs, selon 9to5Mac, les ingénieurs de Cupertino planchent sur une application Home servant à gérer l'ensemble des objets HomeKit. Aujourd'hui, chaque fabricant propose en effet sa propre app. Pas très pratique quand il est question de réaliser plusieurs actions à la suite. Fermer les volets, allumer les lampes et baisser le thermostat demande à passer par trois apps si les produits ne sont pas du même constructeur — il y a aussi l'option Siri, mais ce n'est pas encore au point.

Cette app Home est apparemment prévue pour iOS, mais il n'est pas illogique de penser qu'elle pourrait figurer également sur l'Apple TV. En attendant, les développeurs tiers devraient avoir la possibilité de mettre au point des logiciels de domotique pour la set-top box.

De « vrais » jeux vidéo

À côté des médias et de la domotique, le jeu vidéo devrait figurer en bonne place. Là aussi, l'Apple TV actuel a déjà un pied dedans grâce à AirPlay qui permet de diffuser des jeux tournant sur son terminal iOS, mais le prochain modèle promet d'aller bien plus loin.

Distribués via l'App Store intégré, les jeux pourront tourner directement sur le boîtier TV, ce qui évitera toute perte de performances. Et en parlant de performances, l'API graphique Metal donne les moyens aux développeurs de faire des jeux graphiquement ambitieux.

Ces jeux, encore faut-il les stocker. Est-ce que le prochain Apple TV aura un support de stockage relativement volumineux, comme la première génération qui avait un disque dur de 40 ou 160 Go ? À moins qu'Apple n'exploite l'app slicing, une nouveauté d'iOS 9 qui permet de ne charger que les ressources dont l'application a besoin.

Plutôt que de télécharger un jeu en entier, seuls ses premiers niveaux seraient stockés en local. Au fur et à mesure de la progression, les niveaux suivants seraient téléchargés et ceux déjà réalisés supprimés. Puisque l'Apple TV est connecté en permanence, l'opération serait transparente.

Et qui dit jeu, dit contrôleur. Ça tombe bien, une API présente depuis aussi iOS 7 est dédiée au support des manettes et plusieurs modèles MFi sans fil sont disponibles (les très bonnes Mad Catz C.T.R.L.i et SteelSeries Stratus XL notamment). Et puis il y a toujours les terminaux iOS qui peuvent servir de contrôleur d'appoint.

De nouveaux modes d'interaction

L'arrivée d'applications et de jeux sortant du carcan habituel de l'Apple TV va nécessiter de revoir les modes d'interaction. Dans ce contexte, la rumeur d'une télécommande tactile n'est pas surprenante. Selon le New York Times, la nouvelle télécommande, légèrement plus épaisse, aura deux boutons physiques et un trackpad. De quoi, peut-être, naviguer plus rapidement dans les menus et autoriser de nouvelles actions.

La première télécommande de l'Apple TV - David Joyce CC BY

Siri serait enfin de la partie. On pourrait demander à l'assistant vocal de lancer telle ou telle app, de répondre à des questions et de contrôler ses accessoires HomeKit. Des fonctions vocales pas inédites, le Fire TV d'Amazon et la Xbox One le font déjà, mais appréciables.

Plus spéculativement, on verrait bien également l'Apple TV tirer parti de Handoff. On pourrait ainsi continuer de manière limpide sa partie de jeu vidéo ou sa lecture entamée sur iPhone.

Plus petit, plus puissant... plus cher

Il y a tellement de nouveautés logicielles et périphériques qu'on en viendrait presque à oublier le boîtier lui-même. Et pourtant, c'est le cœur du dispositif. Il se raconte qu'il sera un peu plus petit.

Surtout, le vénérable processeur A5 sera remplacé par un A8 (ou mieux) en mesure de faire tourner parfaitement toutes les apps et les jeux.

Concept de Martin Hajeck

La plus grande énigme autour de ce nouvel Apple TV, c'est sans aucun doute son prix. Le modèle actuel coûte seulement 79 € (69 $) à force de rabais pour relancer les ventes. On peut compter sur Apple pour faire repartir le tarif à la hausse avec la toute nouvelle génération. 149 € ? 199 € ? Plus ? Pour mémoire, l'Apple TV de première génération coûtait à sa sortie 299 € en 40 Go et 399 € en 160 Go. Réponse autour du 9 septembre a priori.

Image de une : Apple TV de première génération. Photo Phil Campbell CC BY.

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner