Restriction du suivi dans iOS 13 : les publicitaires décrochés

Mickaël Bazoge |

Apple contre l'industrie de la publicité, suite… et pas fin. Les mesures de protection de la vie privée que le constructeur empile dans ses logiciels (Safari en particulier) et ses systèmes d'exploitation continuent de faire le malheur des publicitaires et des spécialistes du siphonnage de données. Leur vie s'est singulièrement compliquée depuis iOS 13 et le nouveau mécanisme de collecte de données de localisation qui s'incarne dans une alerte aux allures anxiogènes demandant à l'utilisateur s'il veut être suivi par telle ou telle app et à quelle fréquence.

Dans les réglages Emplacement des applications qui permettent d'autoriser l'accès à sa position, l'activation de l'option Toujours affiche de temps en temps une spectaculaire notification demandant de confirmer ce choix (capture de droite).

Ces nouveaux réglages sont une épine dans le pied des régies, qui constatent qu'elles ont moins de données de localisation à traiter, ce qui a pour conséquence de réduire le ciblage publicitaire comme le rapporte DigiDay. 70% des utilisateurs qui étaient pistés par Location Sciences, un collecteur de données de localisation, sont passés à iOS 13 dans les six semaines suivant la mise en ligne de cette nouvelle version. 80% d'entre eux ont cessé tout suivi en tâche de fond sur leurs appareils. « Les gens ont décidé d'arrêter le partage des données de localisation à un niveau global », déplore-t-on chez Location Sciences.

Le taux d'activation du suivi de la localisation par les applications en tâche de fond est situé sous les 50%, selon Teemo, un éditeur de logiciels de collecte de ce type d'informations. Il y a trois ans, ce taux était proche des 100%. Apple a donc parfaitement réussi son coup… au détriment de toute une industrie dont les malheurs ne feront pas pleurer beaucoup d'utilisateurs, il faut le reconnaitre.

Il y a cependant un avantage à cette restriction de la collecte des informations de localisation : les données de suivi restantes que peuvent exploiter les régies n'en ont que plus de valeur, d'ailleurs l'activité liée à leur exploitation est toujours très active selon DigiDay. Ce qui n'a pas empêché plusieurs éditeurs d'apps de s'inquiéter de ces restrictions auprès de Tim Cook, sans que cela émeuve Apple pour autant (lire : Géolocalisation : Apple reste ferme sur les restrictions d'iOS 13).

avatar Elie Rouvier | 

Tant mieux 👍🏼

avatar oomu | 

"au détriment de toute une industrie dont les malheurs ne feront pas pleurer beaucoup d'utilisateurs"

comme j'ai répété sans cesse: filtrer, bloquer, supprimer la publicité sous toutes ses formes, formats, horaires, usages, et cela quel que soit les conséquences funestes (destructions du financement de chouettes et adorées publications en lignes, contenus artistiques, entreprises et ses salariés etc).

Ce radicalisme est responsable entre autre de changements profonds de youtube, de la multiplication des murs payants (abonnements, prix à l'article) de très nombreux sites de news (autant de niche que généraliste), et de la migration d'artistes et autres auteurs de d'amusants et parfois très beau webcomics, vers Patreon (cela dit, c'est aussi un outil qui n'existait pas y a 15 ans) et j'en passe.

-
Mais c'est un radicalisme bien peu fatigant ,il m'a suffit d'activer des logiciels, de restreindre des outils, et retour au dodo. Autrement dit : j'ai fait parce qu'on m'a tout fourni.

avatar mapiolca | 

@oomu

Pas compris quoi toi tu dis...

En gros t’es contre ou t’es pour ?

avatar Jeckill13 | 

@mapiolca

Il est contre ce qui pour… et inversement

avatar Sindanárië | 

@mapiolca

"Pas compris quoi toi tu dis..."

Ouais, c’est un peu la perruche dépressive du site celui-là 😌

avatar Gagolak | 

@oomu

Et bien tant mieux!

avatar 421 | 

Moins de 5 applications ou services ont accès à la geolicalisation dont localiser mon iPhone bref, peu de monde....

avatar weagt | 

Juste retour de bâton pour toutes ces entreprises qui exploitaient sans vergogne les données des utilisateurs et dans la majorité des cas contre leur gré.

avatar ClownWorld 🤡 | 

Bien fait pour eux.
Ils se font de l’argent sur nos données sans nous en faire profiter!
Au moins si ils nous reversaient une dîme ok mais là je suis 100% avec Cook
Ils leur reste les Android/Windows/Linux qui sont majoritaires

avatar CorbeilleNews | 

@ClownWorld 🤡

Linux ???

Sous linux on a pas eu besoin d'Apple...

avatar Sindanárië | 

Bien fait !
Fallait pas !

avatar socotran77 | 

Si Apple pouvait nous fournir du matos protegé contre toutes ces intrusions je pense qu'ils marqueraient encore pas mal de points !

avatar jeromewebnet@yahoo.fr | 

moins il y a de pub plus vous aurez d abonement a payer tous simplement....

avatar Krysten2001 | 

@jeromewebnet@yahoo.fr

Et si les gens n’achètent pas, ils font comment ?

avatar Phiphi | 

@jeromewebnet@yahoo.fr

Moins il y aura de pub, moins on perdra de temps sur Internet, tout simplement. Ce qu’on voudra voir, en payant, on le verra plus rapidement, et le reste on s’e passera. On est envahi par la publicité, et la publicité est anti-écologique puisqu’elle pousse à la consommation (souvent inutile) outre ce qu’elle consomme elle-même comme ressources !

avatar CorbeilleNews | 

@Phiphi

👍🏻👍🏻👍🏻👍🏻👍🏻💪💪💪💪💪

avatar Phiphi | 

@jeromewebnet@yahoo.fr

On payait bien les quelques journaux qu’on lisait, avant !

avatar Ali Baba | 

@Phiphi

Oui. Par contre on n’a jamais demandé à un lecteur de s’abonner pour lire un article. On achetait le numéro, et voilà.

Aujourd’hui sur le web les journaux nous offrent quelques contenus gratuits (ceux qui ont le moins de valeur) et pour le reste il faut s’abonner ! Aucun moyen d’acheter ni l’article qui nous intéresse ni un ensemble d’articles.

Perso je serais prêt à payer l’un des services suivants :
- un abonnement universel illimité permettant d’accéder pour 20€/mois max à tous les journaux qui m’intéressent (Mediapart, Le Monde, Libé, Le Figaro, Les Échos, Jeune Afrique, etc.)
- l’ensemble des d’articles du jour d’un quotidien (ou du mois d’un mensuel) pour une somme raisonnable, entre 1 et 5€ (modèle du numéro à l’ancienne)
- un article à l’unité pour un prix modique (10 à 20 centimes)

Mais aucune de ces solutions n’existe aujourd’hui.

avatar Phiphi | 

@Ali Baba

Oui c’est vrai. Et je crois que c’est justement la profusion de modèles publicitaires qui a tue certaines de ces options. Elles pourraient tout à fait revenir.
Je peux me tromper ceci dit.
En tout cas personnellement je n’en peux plus d’entendre de la pub, de voir de la pub, de bouffer de la pub, de jeter de la pub (qu’elle arrive dans ma bàl physique ou numérique... en résumé de ne pouvoir pratiquement plus rien faire d’autre que dormir sans être assommé de publicités tout plus débiles les unes que les autres.

avatar Hideyasu | 

@jeromewebnet@yahoo.fr

S’ils avaient un peu moins abusé de la pub on en serait pas là.
Perso les sites que je soutiens et qui n’abusent pas des pubs je désactive mon bloqueur (comme MacGé par exemple 😊)

avatar brunnno | 

@Hideyasu

Avec Macge c’est double peine : pub + contenu restreint... 😤

avatar Phiphi | 

@brunnno

Le contenu auquel tu n’as pas accès n’existe que parce qu’il y a un club avec un nombre suffisant de membres.

Tu as accès sans payer aux informations de tous les jours.
Les membres ont accès à des articles historiques, techniques, donc des trucs très spécifiques qui sortent du cadre antérieur de MacG.

C’est un peu comme si tu avais accès gratuitement à un quotidien, mais il faut payer pour avoir le magasine hebdomadaire que produit la même rédaction.

Tu peux aussi comparer à un DVD avec de nombreux supplément, c’est payant, alors que le seul film tu peux attendre qu’il passe à la télé, gratuitement ET interrompu par des pubs. Sauf que là tu n’as même pas à attendre... Alors cesse de te plaindre !

avatar brunnno | 

@Phiphi

Pas la peine de me faire la leçon, j’ai compris le principe de l’abonnement. 😉
Je regrette simplement qu’apparemment la présence de pub ne suffit plus pour t’inciter à payer, ils ont ajouté le contenu restreint EN PLUS .
Je maintien donc le terme de double peine.
La prochaine étape c’est quoi ?

avatar Phiphi | 

@brunnno

Et bien du coup j’en suis presque à souhaiter un accès exclusif à la totalité aux membres, puisque tu continues à geindre alors c’est toi qui fait le choix d’en passer par un modèle publicitaire qui atteint ses limites et n’est que trop peu rémunérateur pour les sites.
D’ailleurs je pense qu’on va y revenir un de ces jours, comme avant internet, beaucoup moins de pub, on payera ce qu’on consomme et, je l’espère, on retrouvera un minimum de confidentialité sur notre vie privée.

avatar Nesus | 

Ce qu’il faut surtout voir, c’est que nous avons économisé de la data volées (car nous la payons) et de la batterie.

avatar dgaultie | 

La prochaine grande bataille, c’est celle des emails qui sont vendus ou loués sans vergogne par les régies aux annonceurs au mépris de RGPD. Nos données personnelles n’appartiennent pas aux publicitaires de tout poils !
La case pré-côchée « j’autorise les partenaires (on se demande lesquels) a m’envoyer des promotions » non seulement est anti RGPD, mais c’est prendre les consommateurs pour les trois premières lettres de leur nom !

avatar CorbeilleNews | 

@dgaultie

Quand il ne faut pas carrément payer un sms pour se désabonner !!!

Niet la pub !!!

avatar kafy28 | 

Je ne comprend même pas que ce type d’espionnage soit légale sans l’autorisation explicite de l’utilisateur.

CONNEXION UTILISATEUR