iOS 14.4 : la boîte de dialogue de suivi publicitaire commence à apparaitre

Mickaël Bazoge |

La nouvelle boîte de dialogue demandant l'autorisation à l'utilisateur si l'application peut suivre son activité — et ainsi lui envoyer des publicités ciblées — a commencé à apparaitre dans iOS 14.4 dont la première bêta a été livrée la semaine dernière. En l'occurrence, c'est dans l'application officielle de la NBA que la fenêtre a tendu la sébile. Il est fort probable que l'alerte se signale dans d'autres applications.

Vu sur MacRumors. L'alerte ne s'affiche pas chez tout le monde.

Cette boîte de dialogue fait partie des outils ATT (Anti Tracking Transparency) mis en place dans iOS 14 pour limiter le pistage de l'utilisateur par la pub. Elle aurait dû être lancée dès la version finale du système, en septembre, mais devant la pression Apple a concédé une mise en place l'année prochaine. Manifestement, ce sera dans les bagages d'iOS 14.4. Et Apple tient beaucoup à ce que les développeurs respectent la volonté de l'utilisateur (lire : Federighi : les éditeurs d'apps devront se plier au refus d'un suivi publicitaire) !

Cette histoire a été l'étincelle qui a embrasé les relations, déjà tendues, entre Apple et Facebook. Le réseau social mène depuis quelques jours une véritable bataille rangée dans la presse contre la volonté de la Pomme de mieux encadrer le suivi publicitaire. Le constructeur a répliqué en créant un visuel de boîte de dialogue qui pourra servir de modèle à Facebook :

Un visuel partagé par Tim Cook sur Twitter.

Pour éviter cette boîte de dialogue, les développeurs ont la possibilité d'utiliser le SKAdNetwork d'Apple, qui limite néanmoins le volume des données recueillies (lire : Suivi publicitaire : Apple réplique aux attaques de Facebook (qui va répondre)).

avatar CNNN | 

Vivement

avatar 33man | 

Je l’ai déjà eu sûr 14.3 ? C’est possible ? C’est lié aux applications non ?

avatar r e m y | 

@33man

Oui je l'ai eu également avec 14.3 sur mon iPhone hier et même 14.2 sur mon iPad ce matin.

Par contre, il faut penser à l' activer dans Réglages/confidentialité /suivi et cocher "autoriser les demandes de suivi des apps" pour, je cite, "autoriser les applications à vous demander la permission de suivre votre activité dans les apps et sites web appartenant à d'autres entreprises. Les apps qui ne demandent pas votre permission peuvent tout de même essayer de suivre votre activité. 😳

avatar Bruno de Malaisie | 

@r e m y

C’est capilotracté quand même.
J’espère que ce sera plus simple quand iOS 14.4 sera disponible:)

avatar Krysten2001 | 

@r e m y

Bah oui mais on voit que ça ne plait vraiment pas aux publicitaires.

avatar ssssteffff | 

@r e m y

Ils ont dû débrayer la popup dans les versions 14.0 à 14.3 avant de rendre l’option obligatoire en 14.4 pour 2021. Autrement dit, si t’actives l’option (que je ne connaissais pas, merci) tu as le comportement qui sera par défaut à partir de la 14.4 (et si tu la décoches tu as le comportement d’avant, suivi sans consentement).

avatar SyMich | 

Non ce n'est pas ça... si vous ne voulez pas être suivi, il ne faut PAS cocher cette case dans Réglages/Confidentialité/Suivi, contrairement à ce que beaucoup croient.
Lisez le paragraphe "en savoir plus" de cette option pour bien comprendre.

avatar ssssteffff | 

@SyMich

De ce que j’en comprends ce n’est pas tout à fait ça : si vous cochez l’option, les apps vous demande votre consentement (que vous pouvez alors refuser au cas par cas. Il est donc possible de ne pas être suivi malgré l’activation de cette option (pour les apps qui respectent les règles).

avatar SyMich | 

Non! Si vous ne voulez pas être suivi, n'activez pas cette option. Je sais, ce n'est pas intuitif...
(Lire le paragraphe "en savoir plus" pour bien comprendre)

avatar maiyc0 | 

Ça dit ´´ask app not to track ‘’ c’est une demande, est ce que les applications vont respecter ça? On a aucune communication de la part d’Apple. Techniquement ce n’est pas un ‘’restrict from tracking’’

avatar reborn | 

@maiyc0

Si l’app ne respecte pas elle serait éjecté de l’appstore selon Apple

avatar Bruno de Malaisie | 

@maiyc0

Exactement.
Je préférerais avoir le choix entre:
- Non
- Seulement lorsque j’utilise l’application
- Oui
Je n’ai ni FB, ni messenger etc, mais je ne suis pas certain de leur demander de ne pas me tracker sera suivi des faits.
Bien entendu l’idéal étant de ne pas installer ces apps-sangsues

avatar r e m y | 

@maiyc0

Oui... d'une part il faut "autoriser les apps à nous demander la permission" 😳 et d'autre part Apple indique noir sur blanc que "les apps qui ne demandent pas l'autorisation peuvent quand même essayer de suivre note activité.

avatar DamienLT | 

@r e m y

Oui j’ai pas compris non plus 😵

avatar The Joker WSS | 

@r e m y

Si l’option est décochée l’app va utiliser le « SKAdNetwork d'Apple » dont parle l’article c’est pour ça que Apple indique qu’on sera quand même suivi mais pas identifié.
Si l’option est cochée les apps vont te demander le suivi publicitaire ciblé que tu peux refuser ou accepter (si t’acceptes t’es identifié par l’app)

Perso, c’est option décochée pour limiter au max le suivi et malgré ça je suis persuadé que je serai identifié.

Hors sujet, j’aimerais avoir l’option « écriture ou lecture » dans confidentialité Photos en plus de tout ou photos sélectionnées.

avatar r e m y | 

@The Joker WSS

Si l'option est décochée, aucune app ne va demander l'autorisation de suivi. Elles pourront donc toutes faire ce qu'elles veulent.

Par contre si une app utilise le SKAdNetwork, elle n'a pas besoin de demander la moindre autorisation car Apple considère que la confidentialité est assurée pour l'utilisateur. C'est ce qu'Apple a expliqué plusieurs fois en réponse aux accusations de FaceBook.

avatar The Joker WSS | 

@r e m y

Non si tu décoches l’option c’est l’équivalent d’un refus de suivi à toutes les apps, c’est à dire la seule chance qui leur reste c’est le SKAdNetwork d'Apple. D’où le « vous serez quand même suivi »
Ouvre réglages confidentialité suivi et tu verras ça dans l’explication « en savoir plus ».

avatar r e m y | 

@The Joker WSS

Ah merci! Je n'avais pas lu intégralement ce long texte d'explication...
Maintenant c'est clair 👍

avatar The Joker WSS | 

Avec plaisir

avatar r e m y | 

@The Joker WSS

Du coup, avec une app comme celle de MacG, est-ce que ça bloque enfin tous ces trackers qui ne sont pas desactivables (ces 67 trackers pour "intérêt legitime" des fournisseurs concernés)?

avatar The Joker WSS | 

@r e m y

Justement, ça j’en sais rien! Ça a l’air de gêner Facebook par exemple mais je constate des pratiques encore plus floues comme le fait qu’en se déconnectant d’un compte gmail, fb ou encore Yahoo, il reste collé au navigateur (c’est le cas des comptes Amazon je pense aussi), je supprime toujours l’identifiant une deuxième fois mais c’est fatiguant à la longue et on a l’impression qu’on subit le service.

Autre pratique, c’est de croire qu’on navigue sur Safari mais c’est l’app tierce qui garde l’historique, exemple Macg, Flipboard...etc.

Je ne suis pas développeur mais tout ça ne travaille jamais l’intérêt de l’utilisateur comme on nous l’explique.

Enfin, on risque aussi d’avoir des apps qui ne fonctionnent pas bien ou qui brident des fonctionnalités et qui demanderont aux gens d’activer le suivi s’ils veulent utiliser l’app, comme c’est le cas des apps Bluetooth qui demandent l’accès au réseau local ou un YouTube qui intègre déjà AirPlay et te demande quand même l’accès au réseau local.

avatar Bruno de Malaisie | 

@The Joker WSS

Merci pour la précision.
Ce n’est pas si capilotracté donc.

avatar 0MiguelAnge0 | 

@The Joker WSS

Perso, j’ai server DNS qui s’occupe de bloquer toute la vermine et Apple n’est pas le dernier à envoyer des tonnes de données à leurs servers sans qu’il y ait clairement une définition de ce qu’ils traitent.

avatar Yoskiz | 

Cela va peut-être faire réfléchir les utilisateurs avant de tout accepter sans se poser de questions.
Il est certain que cela prend du temps de régler les autorisations mais c’est quand même important de le faire à mon sens.

avatar quentinf33 | 

@Yoskiz

J’ai beaucoup entendu des trucs du genre « C’est chiant ça demande plein de trucs alors j’accepte et voilà »... ça peut aider, mais ça pourrait rebuter aussi...

avatar Yoskiz | 

@quentinf33

J’avoue avoir fait l’effort sur les applications iOS du genre « actualités, informations » et c’est quand même un peu galère.
Il y a pas mal d’options (presque une dizaine) et il n’est pas toujours évident de savoir quoi choisir car ce n’est pas toujours très clair les explications.

Alors je comprends aussi que parfois tapoter sur « Tout accepter » simplifie les choses.

Pas simple tout ça !

avatar DareMac | 

Sur Android, y a déjà ces informations. Mais on empêche pas le suivi. À vous d’installer l’App ou pas.

Chez Apple, on enverra une demande « do not track. » Mais comment savoir si elle sera respectée?

Je ne sais pas si ce sera pareil comme avec les navigateurs sur ordinateur. Mais ça n’a pas fait long feu.

avatar dodomu | 

@DareMac

Le problème du web dans le cas présent, c’est la multitude d’acteurs qui peuvent (dans une certaine mesure) faire ce qu’il veulent.
Côté Apple, le constructeur des iPhone a le monopole de la distribution d’application, il peut donc imposer ses règles, pour le pire (ce qui justifie les attaques contre le dit monopole d’Apple en ce moment), mais aussi pour le meilleur : charge aux applications de respecter la demande de non traçage de l’utilisateur, ou bannissement de l’application.

avatar bibi81 | 

Encore faut-il qu'Apple arrive à détecter que l'application ne respecte pas le choix de l'utilisateur...

avatar dodomu | 

@bibi81

C’est vrai, la probabilité qu’Apple se rendent compte qu’un développeur ment est inconnu (peut être qu’Apple aura un mal fou à le faire, ou peut être qu’elle a déjà imaginé des stratégies pour le vérifier).
Par contre le risque encourus si jamais cette règle n’est pas respectée (en plus de la mauvaise image de marque), lui est extrême : le retrait de l’application fautive (voire peut être même la suspension du compte développeur ?) de l’AppStore.
Ce risque devrait être dissuasif, surtout qu’Apple a récemment montré qu’elle en était capable (certificat développeur Facebook, retrait de Fortnite par exemple).

avatar Skro | 

Android devrait permettre à l'utilisateur de pouvoir de refuser le suivi. C'est une obligation légale. La question n'est pas de savoir si ce mécanisme sera mis en place, mais de savoir quand.

avatar milka | 

En vrai qui va mettre « Autoriser » ?

avatar marenostrum | 

celui qui trouve l'app intéressante.

avatar reborn | 

@milka

Les gens qui veulent soutenir les devs 💁‍♂️

avatar Derw | 

@reborn

En ce qui me concerne, si je veux soutenir un dev, je paye pour SON travail en achetant SON application, pas en « donnant » mes infos de traçage à des partenaires de ce dev, inconnus de moi…

avatar David Finder | 

@Derw

Pareil ! Certainement pas en lui donnant accès à mes données perso pour sa propre et souvent opaque utilisation derrière.

avatar armandgz123 | 

@Derw

C’est pas comme ça qu’ils vont vivre

avatar Krysten2001 | 

@armandgz123

Ben si justement.

avatar armandgz123 | 

@Krysten2001

Mais bien sûr

avatar Krysten2001 | 

@armandgz123

Ben oui. On peut faire vivre différemment son entreprise en demandent un abonnement ou un achat unique aux utilisateurs.

avatar armandgz123 | 

@Krysten2001

Ah oui, c’est sûr que ça s’applique à tous les modèles

avatar Derw | 

@armandgz123

Si le dev a un modèle économique où vendre son application n’est pas rentable, c’est qu’il s’est planté dans ce modèle économique. Par ailleurs :
1. Les développeurs s’en sortaient très bien avant l’invention du trafic de données (ou non d’ailleurs, s’ils ne convainquaient pas leur clientèle).
2. La publicité, même ciblée ne rapporte pas tant que ça. Cela peut le faire dans certains cas (une app qui n’a qu’un dev ou peu de devs, qui sort une mise à jour par an ou moins, avec beaucoup beaucoup d’utilisateurs…), mais reste que c’est une sorte de vol.

avatar victoireviclaux | 

@Derw

C'est une bonne façon de voir les choses

Reste la pire des solutions : payer, mais être suivi quand même avec une revente des données chez des tiers 😅

avatar Skro | 

J'attendais ça avec impatience pour pouvoir enfin passer à iOS 14.
Afficher dans l'App Store qu'une application X ou Y aspire 30 données personnelles différentes, pourquoi pas, mais ce qui importe c'est de pouvoir refuser cette collecte de données à l'usage de l'application sans être discriminé.

Je considère qu'il n'y a aucun intérêt à consentir à être tracé (ou plutôt fliqué, c'est synonyme), alors que je peux bénéficier du même service sans être tracé.
Ceux qui aiment le flicage, libre à vous d'accepter le suivi publicitaire, chacun est libre.

Le RGPD va enfin pouvoir être appliqué, du moins en partie. La CNIL va maintenant devoir appliquer le droit et refuser de s'y soustraire, en prononçant enfin des sanctions concernant les bandeaux de cookies trompeurs, les cookies installés sans consentement, les cookies (faussement) d'intérêt légitime pré-cochés, et j'en passe.

Pour rappel, selon les lignes directrices de la CNIL adaptées du 17 septembre 2020, concernant le consentement des utilisateurs :
- La simple poursuite de la navigation sur un site ne peut plus être considérée comme une expression valide du consentement de l’internaute ;
- Les personnes doivent consentir au dépôt de traceurs par un acte positif clair (comme le fait de cliquer sur « j’accepte » dans une bannière cookie). Si elles ne le font pas, aucun traceur non essentiel au fonctionnement du service ne pourra être déposé sur leur appareil.
- Les utilisateurs devront être en mesure de retirer leur consentement, facilement, et à tout moment.
- Refuser les traceurs doit être aussi aisé que de les accepter.

Force est de constater que pas mal de personnes morales se moquent éperdument de ces règles alors qu'elles datent de 2016 et sont applicables depuis 2018 : seule une sanction bien méritée pourra ramener les contrevenants à la réalité.

avatar bibi81 | 

Je considère qu'il n'y a aucun intérêt à consentir à être tracé (ou plutôt fliqué, c'est synonyme), alors que je peux bénéficier du même service sans être tracé.

Je considère qu'il n'y a aucun intérêt à passer par la caisse du supermarché, alors que je peux bénéficier des mêmes produits en les mettant dans ma poche et en sortant par la sortie sans achats.

avatar Skro | 

Ton mauvais exemple s'appelle un vol, réprimé par le Code pénal, alors que ce que la phrase que tu cites est parfaitement légale, n'en déplaise à ta morale de publicitaire :
(42) du Règlement 2016/679 : "Le consentement ne devrait pas être considéré comme ayant été donné librement si la personne concernée ne dispose pas d'une véritable liberté de choix ou n'est pas en mesure de refuser ou de retirer son consentement sans subir de préjudice."
Essaye encore.

avatar bibi81 | 

Ce que j'essaie de t'expliquer et que tu ne sembles pas comprendre c'est que si tu ne donnes pas ton consentement alors tu n'auras peut-être pas accès au même service que si tu avais donné ton consentement...

C'est vraiment naïf de croire que les développeurs et éditeurs peuvent se passer de la publicité sans que cela n'ait aucune conséquence pour eux...

avatar Skro | 

Désolé pour les majuscules, impossible de mettre en gras des informations sur ce site. Un peu d'exégèse :

- Lignes directrices de la CNIL : "Les personnes doivent consentir au dépôt de traceurs par un acte positif clair (comme le fait de cliquer sur « j’accepte » dans une bannière cookie). Si elles ne le font pas, AUCUN TRACEUR NON-ESSENTIEL AU FONCTIONNEMENT DU SERVICE NE POURRA ETRE DEPOSE sur leur appareil." -> Seuls des cookies essentiels sont déposés sur l'appareil en cas de refus.
- (42) du Règlement 2016/679 dit RGPD : "Le consentement ne devrait pas être considéré comme ayant été donné librement si la personne concernée ... n'est pas en mesure de refuser ou de retirer son consentement SANS SUBIR DE PREJUDICE." -> Subir un préjudice quand on refuse de donner son consentement, c'est être discriminé à l'usage. Donc ne pas avoir accès au même service, ce que tes développeurs et éditeurs préférés sont tentés de faire.

Si la personne ne donne pas son consentement, alors elle aura accès au même service que si elle avait donné son consentement. C'est ça que tu ne comprends pas. La différence, c'est que la personne qui consent est tracée par une multitude de traceurs, alors que la personne qui ne consent pas a seulement des "cookies essentiels" déposés sur son appareil.
La personne qui ne consent pas doit avoir accès au même service que celle qui consent.
Donc les développeurs et éditeurs qui ne donneront pas accès au même service à ceux qui ne donnent pas leur consentement seront dans l'illégalité la plus totale.
D'ailleurs, les développeurs et éditeurs peuvent tout à fait afficher de la publicité à la personne qui n'a pas consenti le traçage : ce sera simplement de la publicité non ciblée. S'ils ne peuvent se passer de la publicité suivie, tant pis : c'est la loi.
J'ai connu un expert-comptable qui ne pouvait pas non plus se passer de certaines pratiques, il est aujourd'hui en prison.
C'est vraiment naïf de croire que des sanctions ne tomberont pas.

avatar Insomnia | 

Cette mise à jour est louable reste à voir si les devs sous iOS ne feront pas comme ceux de android, tu peux désactiver certaines autorisations mais cela génère des dysfonctionnements de l’application voir même de la rendre inopérante et pour certaines applications je peux comprendre Dre si le devs ne vive que des pubs. Il aurait été préférable que Apple puisse travailler avec les devs, je pense qu’ils ont bien plus de moyen de pression que Google sur android.

avatar bibi81 | 

Il aurait été préférable que Apple puisse travailler avec les devs,

C'est l'objectif de la démarche d'Apple, inciter les dev à passer à l'achat in-app ou l'abonnement pour se financer plutôt que la pub (sur laquelle Apple ne touche rien).

Pages

CONNEXION UTILISATEUR