Post-IDFA Alliance : des publicitaires se préparent à l'encadrement du suivi dans iOS 14.5

Stéphane Moussie |

Plusieurs entreprises publicitaires ont formé la Post-IDFA Alliance, un groupement visant à aider les autres acteurs du milieu à s'adapter au prochain encadrement du suivi dans iOS. Sur le site No IDFA ? No Problem, Liftoff, Fyber, Chartboost, Singular, InMobi et Vungle prodiguent divers conseils pour anticiper le changement de taille qu'introduira iOS 14.5.

À partir de cette version, iOS demandera aux utilisateurs s'ils autorisent que les éditeurs suivent leurs activités à travers les apps grâce à leur IDFA, un identifiant unique dédié au suivi publicitaire. Cette demande d'autorisation sera obligatoire, ce que n'apprécie pas du tout Facebook, qui va s'y plier tout en essayant d'amadouer les utilisateurs avec un message maison juste avant.

Le seul moyen qu'ont les éditeurs pour éviter cette demande d'autorisation est d'adopter le framework SKAdNetwork proposé par Apple, comme le détaille la Post-IDFA Alliance sur son site. Cette solution permet à l'éditeur de récupérer des données sur l'utilisateur de manière transparente, mais en contrepartie la qualité et le volume de ces données sont moins bons. C'est la voie choisie par Google, à l'inverse de Facebook qui a décidé de combattre ouvertement la nouvelle politique d'Apple.


avatar corben | 

Puisque google joue le jeu, comment se passe le suivi et la collecte pour Facebook sous Android ?

avatar Diamondsoftware | 

j'adore l'argument: personalized ad... mais ce que l'on veut c'est pas de pub...🤪

avatar mapiolca | 

@Diamondsoftware

Ça va inclure la mort de pas mal de services gratuits

avatar Faabb | 

@mapiolca

Non. Les business fondés sur des bases malsaines ne sont jamais bons.
Une entreprise qui collecte / vends ou utilise des données personnelles sans consentement direct de l’utilisateur est nocive.

Pouvoir construire le reflet numérique complet d’une personne, incluant tous les domaines de la vie courante (marketing, loisirs, famille, amis, santé, religion, politique,etc), tout cela collecté automatiquement, de façon systématique et mondiale parce que le fichage électronique “privé” est légal, c’est vraiment le dévoiement complet d’un “outil” qui n’était pas encore réglementé.

Non, le tracking est allé beaucoup trop loin
« pour nous proposer des offres personnalisées ».

avatar Paquito06 | 

@Diamondsoftware

"j'adore l'argument: personalized ad... mais ce que l'on veut c'est pas de pub...🤪"

C’est ce que beaucoup ne comprennent pas. Ils n’obtiendront pas les services gratuits qu’ils utilisent sans pub grace a Apple. La pub sera au contraire plus abondante/intrusive car moins efficace, moins precise, donc il faudra un plus gros volume pour arriver aux memes fins. 😫

avatar raoolito | 

« …amadouer les utilisateurs avec un message maison juste avant. »

lien non autorisé :O ?

avatar r e m y | 

"...Cette solution permet à l'éditeur de récupérer des données sur l'utilisateur de manière transparente..."
Par "transparente", il faut comprendre "invisible" car l'utilisateur ne voit pas qu'on lui pompe des données (il n'a alors aucune information ni autorisation à donner).
Personnellement je qualifierais plutôt cette façon de faire d'opaque, pas transparente.

avatar Diamondsoftware | 

@mapiolca
peux etre mais je prefere payer pour un service qui ne va pas constamment me polluer de soit disante publicites personnalisees, marre des 'pub et pseudo articles sponsorise' qui me propose un bain de pied a l'oignon, etc...
Ca va trop loin et ce n'est pas dans le sens de l'utilisateur...
il faut commencer a repenser qualite et non quantite.
la quantite c'est facile a faire mais la qualite...
je suis d'accord avec Faabb.

avatar pilipe | 

Petite question svp, si je n’active pas cette demande, normalement apple dit que cela indique automatiquement à l’appli que je ne souhaite pas être suivi. Est ce vraiment le cas ? Vous conseillez plutôt d’activer l’option ? Merci.

CONNEXION UTILISATEUR