Face à l'encadrement du pistage, les publicitaires en quête de contournements

Stéphane Moussie |

La sortie imminente d'iOS 14.5 met l'industrie publicitaire sous pression. Quand ils verront s'afficher la notification leur demandant s'ils acceptent d'être suivis à des fins publicitaires, combien d'utilisateurs vont répondre par l'affirmative ? C'est la question qui hante les annonceurs et pour laquelle AppsFlyer a un début de réponse relayé par Adweek.

iOS 14.5 étant en bêta depuis plusieurs semaines, ce spécialiste du marketing mobile a déjà quelques données préliminaires sur le taux d'acceptation du pistage. En se basant sur 300 apps distribuées sur 2 000 appareils, 32 % des utilisateurs autorisent le suivi publicitaire en moyenne. Les applications qui ont des utilisateurs fidèles s'en sortent un peu mieux, avec un taux d'acceptation de 40 %, mais ça n'en reste pas moins une chute énorme.

C'est pour cette raison que des publicitaires cherchent d'ores et déjà des méthodes de contournement leur permettant malgré tout de cibler les annonces. Adjust a tenté le coup en faisant en sorte que son SDK récupère le niveau de la batterie, la capacité de stockage et d'autres infos sur les terminaux dans l'objectif de les identifier de manière unique, mais le service a été rattrapé par la police. Apple a récemment bloqué des apps qui utilisaient ce SDK, poussant Adjust à laisser tomber ce coup fourré.

Mais d'autres ruses de Sioux sont en préparation. « L'éléphant dans la pièce est le fingerprinting de serveur à serveur, affirme le responsable d'une entreprise publicitaire à Digiday sous couvert d'anonymat. Les gens vous diront que vous ne pouvez pas, mais il y a des moyens pour cacher ça. »

Le fingerprinting, c'est la capacité à identifier un appareil en analysant plusieurs de ses caractéristiques. C'est ce qu'Adjust a essayé de faire, mais de façon trop visible pour qu'Apple ne s'en aperçoive pas. Si, en revanche, l'éditeur d'une app fait remonter de manière légitime ces données vers son serveur puis les partage vers un serveur publicitaire qui les mouline de son côté pour du pistage, Apple n'a aucun moyen de contrôler la seconde partie du parcours des données, explique un spécialiste à Digiday.

Quand bien même ce type de contournement serait indétectable pour Apple, il devrait tomber sur un gros os : la loi. En Europe, l'utilisation de « traceurs » (ce qui englobe les techniques de fingerprinting) nécessite un consentement préalable de la part des utilisateurs.


avatar newiphone76 | 

Ça va jouer au chat et à la souris, ça promet !

avatar geooooooooffrey | 

C'est comme ça depuis la nuit des temps, tous domaines confondus.

avatar romainB84 | 
avatar Malouin | 

... ça promet effectivement de belles heures ! Le marché publicitaire a pêché par trop d’arrogance.
Une arrogance a en devenir insupportable (certains sites en devenaient inutilisables).
Juste retour du balancier !

avatar Lu Canneberges | 

@Malouin

Oui, hâte de voir ce que ça va donner !

avatar Insomnia | 

@Malouin

Faut pas abuser les sites on fait un énorme effort depuis les débuts.

avatar YetOneOtherGit | 

Je ne cesse de répéter qu’Apple fait un cadeau aux majors en augmentant le niveau de sophistication des techniques à déployer.

avatar mapiolca | 

@YetOneOtherGit

Tu peux développer ?

avatar YetOneOtherGit | 

@mapiolca

"Tu peux développer ?"

Il y z de nombreuses approches émergeantes bien plus sophistiquées que celle qu’Apple rend aujourd’hui difficile pour être capable de proposer un ciblage publicitaire.

À moyen terme je pense que la manœuvre sera bénéfique pour Google par exemple.

avatar Gandalf | 

Nouvelle stratégie des sites internet pour obtenir l’installation de cookies.

1° Vous demander vos choix et répéter cette demande régulièrement tant que vous n’avez pas accepter.

2° Vous demander d’accepter les cookies sans pouvoir sélectionner quoi que ce soit ou payer un abonnement pour accéder au site.

Dans le premier cas c’est toujours aucun cookie. Et je finirais certainement par abandonner ces sites ou applications.
Dans le deuxième cas, c’est adieu pour le site car je n’aime pas qu’on me force la main.
Je veux bien qu’on m’affiche des publicités mais il n’est pas question que je soit pisté et que reçoive la même proposition de pub pendant des mois parce que j’ai la faiblesse de regarder un produit par curiosité.
Pour MacG c’est réglé je suis abonné, mais j’y suis plusieurs fois par jour presque tous les jours. C’est donc comme si j’étais abonné à un magazine tous les magazines Mac que je lisais on d’ailleurs disparus)

avatar Martin40 | 

Sauf que tes deux points sont interdits par la RGPD ;)

avatar Link1993 | 

@Martin40

Heu... pas le dernier point (la CNIL tire la tronche).

Les sites Webedia sont les exemples parfaits.

Pour le premier point, je ne l'ai vu nulle part...

En revanche, c'est pas occasionnellement pour le premier point, c'est à chaque ouverture du navigateur que la demande de cookie se fait, puisqu'aucun n'est ajouté, et le site ne le sais pas du coup.

avatar rua negundo | 

@Gandalf

"1° Vous demander vos choix et répéter cette demande régulièrement tant que vous n’avez pas accepter."

Ce genre de pratiques est déjà en place, non ?
Il y a de nombreux mois déjà, l’appli Météo France me demandait à chaque démarrage d’accepter les cookies, je refusais et elle me le redemandait à nouveau très vite. Et plus l’appli insistait pour me demander mon autorisation après des refus répétés, plus j’étais motivé pour refuser. J’ai fini pour désinstaller l’application, j’en utilise d’autres et parfois le site web Météo France

avatar CorbeilleNews | 

Voilà la belle philosophie des publicitaires qui ne va faire que cristalliser les positions de ceux qui ne SUPPORTENT PLUS ETRES TRAQUES !!!

C’est pourtant assez clair non ?

A votre tour de manger votre pain noir, vous l’avez bien mérité a toujours en vouloir plus ...

avatar YetOneOtherGit | 

@CorbeilleNews

"Voilà la belle philosophie des publicitaires qui ne va faire que cristalliser les positions de ceux qui ne SUPPORTENT PLUS ETRES TRAQUES !!!"

Apple oeuvre pour toi tu devrais être heureux 😂😂😂😂😂😂😂

avatar CorbeilleNews | 

@YetOneOtherGit

Ah oui je suis bien d’accord pour une fois, vous voyez je sais rester un minimum (le mot minimum est pour vous) objectif 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@CorbeilleNews

"Ah oui je suis bien d’accord pour une fois, vous voyez je sais rester un minimum (le mot minimum est pour vous) objectif 😉"

Après la démarche d’Apple est plus symbolique qu’autre chose, ils se positionnent en défenseur de la vie privée fort logiquement (Ils sont quasiment les seules à pouvoir le faire car le business ne dépend pas de ça) mais l’effet réel à moyen terme sera sans doute assez faible.

avatar CorbeilleNews | 

@YetOneOtherGit

Oh je ne me fait las trop d’idée là dessus, il se sont un peu dégonflé aussi sur ce point

avatar YetOneOtherGit | 

@CorbeilleNews

"A votre tour de manger votre pain noir, vous l’avez bien mérité a toujours en vouloir plus ..."

Comme toujours tu va vite en besogne, c’est un caillou dans leur chaussure tout au plus.

Quelques cartes vont être redistribué mais le marché publicitaire ne s’en portera pas plus mal à moyen terme.

Seul la loi peut réellement faire évoluer les choses en profondeur. 😎

avatar CorbeilleNews | 

@YetOneOtherGit

C’est simplement une façon de marquer mon dégoût pour ces gens là

avatar YetOneOtherGit | 

@CorbeilleNews

"C’est simplement une façon de marquer mon dégoût pour ces gens là"

Tes outrances te perdront 😂😉

avatar CorbeilleNews | 

@YetOneOtherGit

Et les leurs ???

C’est simplement une réaction à la mesure de leurs abus, ni plus ni moins même si je n’imagine pas une seconde que vous ne puissiez pas en douter

avatar nnay07 | 

@YetOneOtherGit

« Quelques cartes vont être redistribué mais le marché publicitaire ne s’en portera pas plus mal à moyen terme.
Seul la loi peut réellement faire évoluer les choses en profondeur. 😎 »
Apple porte néanmoins le sujet sur le devant de la scène. Et je constate que Mme Michu qui jusque là se foutait éperdument du sujet, commence peu à peu à se sentir concernée.
Les lois sont le fruit des volontés politiques, elles mêmes bien souvent portées par les nouvelles préoccupations de Mr Toutlemonde.
En bref, même si ma boule de cristal reste opaque, ça va dans le bon sens.

avatar YetOneOtherGit | 

@nnay07

"Apple porte néanmoins le sujet sur le devant de la scène"

Historiquement ce n’est pas totalement justifié, la marque a commencé à orienter son marketing sur le privacy by design, quand ces questions on justement commencées à être prégnantes dans les enquêtes aux USA sur une part importante des cibles d’Apple.

avatar Insomnia | 

Certains ont déjà prit les devants, pour accéder aux sites soient tu valide le suivit publicitaire soit tu paie mensuellement donc au final qui va vouloir payer même 1€ pour regarder un site qu’il utilise deux à trois fois par mois, pas grand monde, mais va falloir justifier cette dépense mensuelle donc faire comme MacG offrir un plus et réduire l’attrait aux infos gratuites sous publicités.

avatar pagaupa | 

On n’a pas fini d’être emmerdé!...

avatar lepoulpebaleine | 

« C'est la question qui hante les annonceurs »

Qu’on les pendent par les couilles (bis repetita). La question elle est vite répondue 😂.

CONNEXION UTILISATEUR