iPad Air 2 : le re-test six mois après

Mickaël Bazoge |

Après une ascension météorique, les tablettes commencent à ressembler à la cinquième roue du carrosse pour Apple : les ventes d’iPad ne cessent en effet de piquer du nez. Le constructeur a les yeux de Chimène pour sa dernière merveille, l’Apple Watch, et plus rien ne semble avoir d’importance — et l’iPad donne l’impression de ne plus être une priorité pour Apple. À tort ?

Cliquer pour agrandir

En termes d’investissement ces derniers mois, Apple a surtout fait peser ses efforts sur sa première montre connectée, et cela s’est vu. Il a bien fallu peaufiner le logiciel de l’Apple Watch pour le rendre aussi fluide et réactif que possible (il reste du pain sur la planche). Par ricochet, cet effort profite aussi à l’iPhone : il faut bien en effet s’assurer que le lien entre le smartphone et la montre soit le plus solide et le plus efficace possible.

L’iPhone est finalement le principal bénéficiaire de l’attention portée à l’Apple Watch. Quant à l’iPad, il a été gentiment poussé sous le tapis… Pourtant, au lancement de la nouvelle gamme en octobre dernier, et singulièrement pour l’iPad Air 2, les rumeurs promettaient monts et merveilles, tout particulièrement un mode multi-fenêtrage dans iOS 8 qui pointe toujours aux abonnés absents. Peut-être que cela viendra avec l’iPad Pro mais on sent confusément qu’Apple a engagé ses efforts ailleurs que sur sa gamme de tablettes.

iPad Air 2 : toujours aussi performant…

Six mois après son lancement, que reste-t-il à l’iPad Air 2 ? De beaux restes, heureusement. Le design est toujours aussi réussi et la prise en main toujours très facile grâce à une finesse que bien peu de concurrents arrivent à égaler. Le poids plume de la tablette est aussi un régal quand il s’agit de lire au lit, la tablette à bout de bras. Même la coque dorée fait toujours son petit effet (classe, mais pas bling-bling pour autant), au café ou avec des amis à la maison.

Cliquer pour agrandir

Le capteur Touch ID ne nous a pas fait défaut non plus : même pas besoin de ré-enregistrer d’empreintes comme cela avait pu être le cas sous iOS 7 avec l’iPhone. La fonction de reconnaissance digitale est parfaitement au point et elle remplit tout à fait sa mission. Impossible aussi de dire du mal de la connexion cellulaire de notre modèle de test : la tablette accroche sans aucun souci tous les réseaux Wi-Fi et 4G qui passent à sa portée. Dans la vie de tous les jours, je n’ai cependant pas vraiment noté de différence notable avec l’iPhone 6 Plus mais il est vrai que le smartphone est lui aussi très capable à ce niveau.

En termes de puissance brute, la grande tablette est le produit le plus véloce de la gamme de terminaux mobiles d’Apple, avec son processeur A8X et ses 2 Go de RAM (une dotation qu’on ne retrouve nulle part ailleurs, en attendant le futur iPhone 6s). C’est un peu comme comparer des bananes ARM avec des oranges x86, mais sur le papier et dans les benchs Geekbench, l’iPad Air 2 est quasiment aussi puissant que le nouveau MacBook

Cliquer pour agrandir

Graphiquement parlant aussi, l’iPad Air 2 reste une vraie bombe grâce au processeur graphique GXA6850 d’Imagination Technologies modifié par les équipes d’Apple. Il permet aux développeurs de nous offrir des jeux encore plus beaux sur la tablette… enfin, quand ils prennent le temps d’optimiser leurs titres pour l’iPad, ce qui n’est pas nécessairement toujours le cas.

Parmi les surprises inattendues apparues au fil de mon utilisation, je me suis aperçu, stupéfait, que je prenais volontiers des photos avec ce qui est sans doute le plus encombrant appareil photo au monde… Et ce, alors que je me moquais volontiers de ceux qui s’adonnaient à cette étrange activité. Il n’y a que les imbéciles, etc… mais force est de constater qu’avec son capteur photo de 8 mégapixels et son ouverture ƒ/2,4 (contre ƒ/2,2 sur l’iPhone 6), les images générées par la tablette sont d’excellente qualité. On regrette évidemment toujours l’absence d’un flash, mais il fallait bien qu’Apple en garde sous le pied pour la prochaine génération.

Cliquer pour agrandir

Le grand écran Retina de 9,7 pouces reste lui aussi un régal. Maintenant que mes yeux se sont habitués à la dalle laminée et au traitement anti-reflets, l’iPad Air 2 est d’une utilisation exquise pour lire les nouvelles ou des comics. Je sens immédiatement la différence avec l’iPad 3 qui sert aussi à la maison. L’iPad Air 3 sera sans doute l’occasion pour Apple d’inaugurer une nouvelle dalle Retina HD comme sur l’iPhone 6, mais en l’état on voit mal ce qu’on pourrait reprocher à cette dalle LCD.

Au niveau de l’autonomie, je dois dire que je n’ai jamais été pris au dépourvu avec pratiquement 10h de batterie sur une charge complète. Au contraire d’un Mac, on n’utilise pas forcément une tablette en continu durant toute la journée : personnellement, mon iPad Air 2 m’est utile surtout en soirée, pour visionner (pour la nième fois) les bandes-annonce de Mad Max ou Avengers 2, lire, jouer… La connexion cellulaire (forfait tablette à 1 euro de Bouygues Telecom, 6 Go en balade) est très pratique le week-end et évite de sortir l’iPhone à tout bout de champ. Et quel confort avec Google Maps ou pour consulter un site web sur le pouce…

… mais un manque de soutien

Toute cette puissance reste encore à exploiter, par des développeurs qui sont malheureusement très sollicités par ailleurs pour concevoir des apps Apple Watch, mais aussi par Apple dont beaucoup de ressources ont été investies (et elles le sont encore) dans le développement de l’Apple Watch. Malgré tout, l’iPad Air 2 trône toujours en vitrine chez Apple, que ce soit dans les boutiques physiques (où le produit continue d’occuper plusieurs tables) ou en ligne : les « histoires » d’iPad sont toujours bien visibles dès la page d’accueil du site du constructeur.

Cliquer pour agrandir

L’iPad conserve sa grande polyvalence et sa souplesse (pas dans le même sens « plié » de l'iPhone 6 Plus…). Il mérite un peu plus d’attention de la part de son créateur, car on sent que la tablette est arrivée sur un plateau et que le plafond de verre n'attend qu'une pichenette d'Apple pour sauter. Espérons qu’un sursaut ait lieu avant la rentrée, où le constructeur devrait lever le voile sur la nouvelle génération de tablettes et pourquoi pas, sur l’iPad Pro.


avatar pillouti | 

Les dalles LCD de l'ipad et celles de l'iphone sont elles si différentes? La qualité est meilleurs sur iphone? Les 2 ne sont pas censés être retina?
C'est un truc que je n'ai jamais compris.

avatar Highmac | 

Je préfère acheter un iPad qu'une AppleWatch. Bon ! c'est pas la même utilité (si tant est que la montre en ai une).
Ma femme a l'iPad 2 depuis qu'il est sorti et il fonctionne toujours aussi bien.

avatar julien76 | 

Je suis encore a l'iPad air 1 est je l'adore donc je suppose que la 2 est encore bien meilleure !

Mon produit Apple préfère ! J'espère pas un délaissement au profit du gadget iWatch qui ne m'intéresse pas

avatar poulpe63 | 

"...ce qui est sans doute le plus encombrant appareil photo au monde..."

nope : c'est l'ipad 1 ;p

oups : l'ipad 2, en fait (ou le 3, car j'ai un doute sur le 2)

avatar Boud | 

Il manque juste un OS a cet ipad (et aux autres), ce qui n'est pas négligeable.

L'utilité de l'ipad est toujours d'actualité ...

avatar Hiqosa | 

Elle est bien, oui. Mais je lui préfère la Surface de Microsoft. J'aurais préféré un iPad avec OS X dessus comme Microsoft l'a fait en mettant Windows 8.1 dans Sto arrivando! surface.

Port USG OTG.
SD CARD

Et plus encore ...

Apple et son iPad battu.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR