L'iPad n'est pas un « vrai ordinateur », taquine Satya Nadella

Stéphane Moussie | | 09:32 |  190

L’iPad est-il un « vrai ordinateur » ? Pour Apple, oui, et pour les utilisateurs qui ont remplacé leur Mac par une tablette, ça ne fait pas de doute non plus. Mais Satya Nadella a décidé de relancer le débat. Lors d’une visite en Inde, le CEO de Microsoft a lancé sur le ton de la plaisanterie à un journaliste équipé d’un iPad « tu as besoin d’un vrai ordinateur, mon ami. »

Satya Nadella en 2013. Crédits : Heisenberg Media (CC BY 2.0)

Le bon mot rappelle un tweet d’un internaute repris par Apple dans une campagne de pub au début de l’année : « Ce n’est pas demain la veille que l’iPad Pro sera un ordinateur. » Ce à quoi Apple répond que l’iPad Pro est « plus rapide que la plupart des portables, a une connexion 4G (en option, ndr) et un écran tactile sur lequel on peut écrire. » Conclusion : l’iPad Pro n’est pas un ordinateur, c’est mieux que ça.

Ces arguments, Microsoft les avait battus en brèche dans une campagne antérieure faisant valoir le trackpad, la connectique et les applications de bureau de la Surface Pro.

Apple a mis fin cette année à la baisse des ventes d’iPad. 11,42 millions d’unités ont été vendues au troisième trimestre 2017, en hausse de 14,8 % sur un an. Les ventes de Surface ont quant à elle augmenté de 12 % (Microsoft ne précise pas le nombre d’unités vendues)… grâce au Surface Laptop, la machine la plus classique de la gamme — à moins qu’il faille dire le « vrai ordinateur » de la gamme.

Catégorie : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


190 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar scanmb 13/11/2017 - 09:37 via iGeneration pour iOS

Mauvais joueur !

avatar frankm 13/11/2017 - 10:37

C'est clair, qu'il garde sa Surface

avatar Ze_misanthrope 13/11/2017 - 12:33

Le plus marrant c'est de voir le public ici défendre l'iPad comme ordinateur et se moquer d'un Chromebook, en disant que c'est encore pire.

Triste réalité alternative et modelée dans laquelle vous vivez, les lecteurs...

avatar fifounet 13/11/2017 - 17:08

@Ze_misanthrope

"Le plus marrant c'est de voir le public ici défendre l'iPad comme ordinateur et se moquer d'un Chromebook, en disant que c'est encore pire."

Moi effectivement je vois des gens défendre l'iPad, car effectivement c'est un ordinateur .

Je vois aussi des gens se moquer des Chromebook, pourquoi pas.

Mais de là à dire que ce sont les mêmes personnes , je demande à voir...

avatar LeGrosJeanLou 13/11/2017 - 18:17

@Ze_misanthrope

Pour commencer, qui te dit que c'est les mêmes personnes? Tu crois voir ce que tu veux bien voir...

Ensuite il y a encore 2 grosses différences entre ChromeOS et iOS iPad qui font que le premier est moins capable de répondre aux besoins informatiques des usagers que le second :
- Le manque cruel d'applications de production en Photos, Videos et Son.
- La connexion internet quasi obligatoire.

Après si t'as juste besoin d'un navigateur et d'une suite bureautique les ChromeBook sont de bons ordinateurs pas trop chers.

Ce qui fait l'ordinateur ce n'est ni son interface, ni sa puissance, mais ce qu'il est capable de produire comme service.

Pour certains, même les MBP de la grande époque n'étaient pas des ordinateurs, parce que incapables de répondre à leurs besoins.

Sinon je vais bientôt recevoir un iPad Pro et une Galaxy Tab du boulot. Je vais pouvoir tester tout ça pour mon usage, mais j'ai peur d'être déçu et d'entrer dans la case des "l'iPad n'est pas un ordinateur". Ça va dépendre de l'accès au ressources locales.

avatar Ze_misanthrope 15/11/2017 - 09:29

On voit bien que tu n'as jamais utilisé un Chromebook.

avatar Alberto8 13/11/2017 - 19:01 via iGeneration pour iOS

@scanmb

Il a raison rien ne remplace un mac 💻 🖥 !

avatar alfatech 13/11/2017 - 09:37 via iGeneration pour iOS

Quand on arrive même pas à exister dans les charts…… Il y a mieux à faire que d’attaquer continuellement les autres.

avatar ohmydog 13/11/2017 - 09:42 via iGeneration pour iOS

@alfatech

Je ne vois pas ce qu’il y a de mal. Nadela a plutôt raison, et pourtant j’ai un ipad pro.

avatar C1rc3@0rc 13/11/2017 - 10:21

@ohmydog
Certes, mais faut encore mettre en evidence que Microsoft a une strategie purement PC avec ses Surface Pro, qui sont des TabletPC, donc des PC tactiles et pas des tablettes comme l'iPad, et que si MS fait ses benefices avec le serveur et services en entreprise se sont encore des activités en forte concurrence et sa base monopolisitiques reste toujours le PC Windows et la suite Office (certes Office existe sur iPad, mais Excel reste plus productif sur PC/souris qu'iPad)

Mais surtout la question n'est aujourd'hui pas de la notion PC vs iPad-like, mais la disposition de la fonctionnalité et en rapport du besoin. Apple biaisant le debat avec son positionnement tarifiaire toujours plus cher. Pour le prix d'un iPad Pro on a deja un bon ultrabook, alors que chez Apple faut passer les 1000 euros pour le Macbook Air et apres on passe au Macbook Pro 13" en dualcore seulement.

Sans evoquer le consommateur grand public de divertissement, a qui s'adresse en priorité l'iPad, si on parle d'usage professionnel l'objectif est de comprendre quel est le meilleur produit.
Une chose est assez claire, c'est lorsque l'usage necessite une grosse autonomie et legereté et des usages surtout de consultation, saisie normalisée voire taper du texte au kilometre, l'iPad est clairement superieur au PC portable.
Si l'on a besoin de puissance, de transportabilité et surtout de l'usage de soft typiquement PC, le portable est incontournable.

Apres, si Apple a enrayé la chute des ventes d'iPad on peut suspecter que ce soit surtout grace a l'iPad 2017, donc un produit typiquement GP de divertissement... Alors que dans le meme temps les PC sont en train de repartir...

Ce qui va etre tres interessant c'est de voir comment les PC ARM vont se vendre... et l'impact sur les iPad-like.

avatar frankm 13/11/2017 - 10:38

Bah, c'est qu'ils ont fabriqué un "vrai" ordinateur qui sombre sous la Surface.

avatar Ze_misanthrope 13/11/2017 - 12:31

Oui tu as raison, dis cela à Tim Cooks en début de chaque Keynote ;-)

avatar R1x_Fr1x 13/11/2017 - 09:38

pourquoi "taquine" ? On doit forcément être d'accord avec la vision d'Apple? Qu'est-ce qui ferait qu'un iPad soit un "vrai" ordinateur et pas un iPhone? La taille d'écran? Les logiciels? Selon qui? C'est une vision différente, je vois pas de la taquinerie.

avatar C1rc3@0rc 13/11/2017 - 10:36

@R1x_Fr1x
« Qu'est-ce qui ferait qu'un iPad soit un "vrai" ordinateur et pas un iPhone»

En fait c'est le concept a la base de la creation du produit qu'il faut aller chercher pour repondre.
Jobs avait defini une grille celebre pour definir les besoins et produits devant etre proposés et une notion tres pertinente d'ecosysteme informatique.
L'idée etait geniale, a savoir un nombre de produits tres restreint, mais adaptés a des classes de besoins bien identifiés et surtout une complementarité et collaboration entre les produits.

l'iPad et l'iPhone ont ete conçus pour etre des peripheriques, des extensions limités et specialisés dans un nombre tres restreints d'usage, ce qui dans l'univers Apple est le iDevice.
C'est sur cette definition que repose le succés de l'iPhone. Si le smartphone veut proposer trop de possibilité, devient generaliste, il devient compliqué d'usage, necessite trop de puissance en rapport a son autonomie et se pose en concurrence avec le PC. Le consommateur est alors perdu, dans la confusion et va devoir choisir entre PC et smartphone, ce qui est aberrant.

Helas, on a lu dans un interview recent de Ive, que celui-ci considere que le device doit etre de plus en plus polyvalent et de plus en plus puissant... et donc cher. Ce qu'incarne parfaitement l'iPhone X et le monstre de complication qu'est devenu iOS.

Pour qu'un iPad devienne un vrai PC, il faudrait qu'il cesse d'etre un iPad et donc un iDevice. Cela implique d'en repenser la nature depuis le depart... ce vers quoi tend l'iPad Pro sous la direction de Ive. Le resultat est clair: le conso doit choisir entre iPad et Mac, et n'a plus d'ecosysteme informatique a construire progressivement, mais un produit fourre-tout dont le tarif augmente en favorisant l'achat d'un produit Android ou Windows, l'ergonomie tendant vers la meme...

avatar SIMOMAX1512 13/11/2017 - 09:40 via iGeneration pour iOS

Bah non c’est une tablette .

avatar byte_order 13/11/2017 - 09:54

Un ordinateur est un système de traitement de l'information programmable.
---- Alan Turing.

Un iPad ou un iPhone n'autorise pas son utilisateur à programmer soit-même le traitement de l'information qu'il souhaite. L'utilisateur est cantonné à utiliser des traitements approchants programmés par d'autres - et à l'aide d'autres équipements que l'iPad ou l'iPhone, ironiquement - ce ne sont pas des ordinateurs au sens fonctionnel du terme.

Architecturalement, ce sont des ordinateurs.
Fonctionnellement, ce sont des terminaux d'accès aux usages que Apple acceptent, et uniquement ceux-ci.

PS : l'impossibilité de choisir le premier programme de traitement de l'information qui se lance au démarrage est une autre différence assez nette. On peut remplacer Windows par un autre système d'exploitation sur une Surface Pro, tout comme on peut faire tourner autre chose que Solaris sur une station Sun, AIX sur une machine IBM, macOS sur un Mac. Les terminaux sous iOS (et Android dans une grande mesure), eux, ne l'autorisent pas.

avatar daffyduuck 13/11/2017 - 10:08 via iGeneration pour iOS

@byte_order

Quand Turing disait programmable, il ne disait pas par qui. Et dans la mesure où il existe des apps sur lesquelles tu ajoutes des données, que tu tapes des instructions (par une UI, mais tu tapes des instructions quand même), les appareils iOS sont, basiquement, programmables.
Un ordinateur , c’est un système capable d’exécuter des programmes, par une suite d’opérations arithmétiques et logiques. Tout ce qui contient un microprocesseur est un ordinateur. Un pc, un mac, une tablette, un smartphone, une Apple Watch, mon lave vaisselle, ma télé, et même mon ampoule connectée. Pour moi dire à un utilisateur d’iPad « tu devrais mieux acheter un ordinateur » c’est comme si un employé de Renault voyait ma Ford en me disant avec dédain « tu voudrais pas t’acheter une vrai voiture? »

avatar byte_order 13/11/2017 - 14:26 (edité)

@daffyduck
> Quand Turing disait programmable, il ne disait pas par qui

Le propriétaire, soit de lui même, soit via une soustraitance. Le propriétaire d'un ordinateur s'attend à ce que defacto ledit ordinateur, *son* ordinateur, lui permettre de programmer ou de faire programmer dessus tout type de traitement d'information. Puis en reprogrammer d'autres, ensuite. Voir en même temps.

> Et dans la mesure où il existe des apps sur lesquelles tu ajoutes des données,
> que tu tapes des instructions (par une UI, mais tu tapes des instructions quand même)

Non, tu actives des fonctions pré-programmées. En aucun cas tu peux donner des instructions qui ne sont pas prévues. Dans la plus part des cas ce ne sont même pas des instructions, mais juste des paramètres aux fonctions préétablies, rien de plus.

> les appareils iOS sont, basiquement, programmables.

Non.
Les programmes disponibles pour les appareils iOS sont paramétrables, certains proposent au mieux une flexibilité d'agencement des fonctions pré-programmées entre-elles, mais en aucun le propriétaire est libre de programmer, soit lui meme soit en sous-traitant cette programmation à autrui, tout type de traitement d'information qu'il pourrait, en tant que propriétaire d'un ordinateur, etre en droit de vouloir.

> Tout ce qui contient un microprocesseur est un ordinateur.

Architecturalement, oui.
Fonctionnellement, non.

Votre frigo, votre télé, votre lave linge, votre webcaméra, votre ordinateur embarqué dans votre voiture est architecturellement un ordinateur.

Mais aucun d'entre-eux ne sont programmables une fois acheté. Leurs fabricants vont diront tous que l'ordinateur embarqué n'est pas programmable et n'a été conçu que pour réaliser une série de tâches prédéfinies en usine.

Dans le cas de la plateforme iOS, on est à l'extrême limite de ce concept, mais c'est bien Apple qui décide des traitements possibles ou pas, pas le propriétaire de l'appareil.

avatar fifounet 13/11/2017 - 17:22

@byte_order

"Les programmes disponibles pour les appareils iOS sont paramétrables, certains proposent au mieux une flexibilité d'agencement des fonctions pré-programmées entre-elles, mais en aucun le propriétaire est libre de programmer, soit lui meme soit en sous-traitant cette programmation à autrui, tout type de traitement d'information qu'il pourrait, en tant que propriétaire d'un ordinateur, etre en droit de vouloir."

Donc en fait la majorité des utilisateurs n'ont pas besoin d'un ordinateur tel que toi tu l'entends.
Et c'est bien pour çà qu'au départ l'ordinateur en a rebuté plus d'un.
Mais heureusement ensuite l'ordinateur destiné au grand public s'est un écarté de cette vision qui n'était destinée qu'aux informaticiens, et même si j'en fait partie je me réjoui de cette ouverture.

avatar byte_order 14/11/2017 - 01:47

> Donc en fait la majorité des utilisateurs n'ont pas besoin d'un ordinateur tel que toi tu l'entends.

N'étant pas Alan Turing, ce n'est pas moi qui l'entend ainsi mais, oui, une majorité des gens n'ont pas besoin d'ordinateurs personnels, des terminaux plus ou moins passifs leur suffisent amplement.

Mais la question n'est pas là. La question c'est est-ce que les appareils d'aujourd'hui peuvent toujours prétendre être également capable de faire ce que peuvent faire des ordinateurs, personnels en particulier.

Par ailleurs, faut arrêter de prendre les utilisateurs pour plus débiles que la moyenne, les ordinateurs actuels sont largement accessibles à des non informaticiens, à commencer par ceux tournant sous macOS.

avatar fifounet 14/11/2017 - 09:29 via iGeneration pour iOS

@byte_order

« des terminaux plus ou moins passifs leur suffisent amplement. »

Cet affirmation est fausse bien entendu.
Ce ne sont pas des terminaux passifs.
Beaucoup produisent avec.

Je ne comprends pas ce besoin de désinformer ceux qui te lisent

avatar alfatech 15/11/2017 - 12:34 via iGeneration pour iOS

@byte_order

"on, tu actives des fonctions pré-programmées. En aucun cas tu peux donner des instructions qui ne sont pas prévues. Dans la plus part des cas ce ne sont même pas des instructions, mais juste des paramètres aux fonctions préétablies, rien de plus."

A ce compte la c'est pareil sur n'importe quel programme au monde ou ordinateur.....Si tu codes n'importe quoi il ne se passera rien, tu es obligé de fournir des instructions prévues et compréhensibles au programme utilisé.
On te donnes un ordinateur que tu veux.......Sans un Os et surtout un programme dédié à ce que tu veux faire, t'en fera rien.
L'iPad est un ordinateur, il peut etre mis à jour (par ) et on peut en faire ce que l'on veut dans les limites imposées par la marque c'est sûr mais ça ne change rien à la définition de l'objet.

avatar byte_order 13/11/2017 - 14:30

> Pour moi dire à un utilisateur d’iPad « tu devrais mieux acheter un ordinateur »
> c’est comme si un employé de Renault voyait ma Ford en me disant avec dédain
> « tu voudrais pas t’acheter une vrai voiture? »

C'est plutôt comme si un employé de Renault voyait votre voiture de location au kilométrage et vitesse bridée par contrat et vous disait "vous voudriez pas vous acheter votre propre voiture pour rouler à votre convenance".

Que votre voiture de location soit une supercar n'y change rien. Vous n'êtes pas libre de vous en servir comme bon vous semble, malgré ses capacités techniques indéniables.

Le comble dans le cas des appareils iOS, c'est qu'ils ne sont pas loués, mais achetés.

avatar ovea 13/11/2017 - 10:14 via iGeneration pour iOS (edité)

L'absence de toute possibilité de programme basé sur l'interface graphique est un réel problème du terminal iOS.

Pourtant, cela existe déjà depuis trèèès longtemps en mode texte pour les commandes en ligne :
L'utilisateur peut enregistrer ses actions sur le (clavier du) terminal dans un script et les paramétrer. (En premier lieu pour taper automatiquement l'utilisateur et le mot de passe d'une connection)

Apple aurait toutes possibilités de placer un tel outil d'enregistrement et de paramétrage dans iOS … alors pourquoi n'est-ce pas le cas ?
Déjà à cause du dictionnaire non documenté sur macOS pour bon nombre d'interactions avec l'interface graphique, lors de l'écriture d'AppleScript !!!

avatar Moumou92 13/11/2017 - 20:25 via iGeneration pour iOS

@ovea

En fait cela existe bien: tu peux programmer des workflow avec l’application du meme nom...

Ne pas savoir s’en servir ne veut pas dire que l’outil ne sait pas faire...

avatar Brice21 14/11/2017 - 13:40 via iGeneration pour iOS

@ovea

Cause moins et essaye Workflow, rachète par Apple.

avatar alfatech 13/11/2017 - 11:16 via iGeneration pour iOS

@byte_order

"Un ordinateur est un système de traitement de l'information programmable.
---- Alan Turing."

C’est ce guss qui dit ce qui est un ordinateur ou pas maintenant?

Un ordinateur est un appareil qui fonctionne avec un programme…Point barre. Même une vulgaire montre à quartz est un ordinateur.

avatar gregelhombre 13/11/2017 - 12:37 via iGeneration pour iOS

@alfatech

Dc un ordinateur est une montre?

avatar Bigdidou 13/11/2017 - 13:29 via iGeneration pour iOS (edité)

@gregelhombre
"Dc un ordinateur est une montre?"
Donc tu tu fais des sophismes, assez basiques.
Quitte à faire de la paralogique, c'est bien de lui donner un peu de panache.

avatar alfatech 15/11/2017 - 12:17 via iGeneration pour iOS

@gregelhombre

"Dc un ordinateur est une montre?"

gregelhombre a un cerveau ? est-il capable de comprendre le sens d'une phrase ?

avatar byte_order 13/11/2017 - 14:32

> C’est ce guss qui dit ce qui est un ordinateur ou pas maintenant?

Il me semble un chouia plus crédible qu'un commerçant, oui.

avatar byte_order 13/11/2017 - 14:35

> Un ordinateur est un appareil qui fonctionne avec un programme…Point barre.
> Même une vulgaire montre à quartz est un ordinateur.

Bon courage pour réaliser les traitements d'information que vous souhaitez réaliser avec votre montre à quartz...

Vous confondez les capacités techniques et les capacités fonctionnelles.
La présence d'un processeur dans une montre n'apporte que les premières, les fonctions elles sont volontairement bridées. Dans le cas d'une montre, le processeur à l'intérieur n'est clairement pas programmable et à l'évidence encore moins reprogrammable. Quand bien même la puce dedans techniquement parlant l'autoriserait, le produit vendu, lui, ne l'autorise plus.

avatar Brice21 14/11/2017 - 13:52 via iGeneration pour iOS

@alfatech

Dommage que tu sois inculte, car tu as raison.

avatar jazz678 13/11/2017 - 12:35 via iGeneration pour iOS

@byte_order

« Un ordinateur est un système de traitement de l'information programmable.
---- Alan Turing.
Un iPad ou un iPhone n'autorise pas son utilisateur à programmer soit-même le traitement de l'information qu'il souhaite »

Dans la définition de l’ordinateur de Turing, il n’est nul part dit que l’utilisateur final devait forcément s’en servir pour programmer.
Il explique juste que l’ordinateur réalise dès sa mise en route un ensemble d’algorithmes grâce à des programmes préétablis.
Ça me semble correspondre au fonctionnement d’un iPad

avatar byte_order 13/11/2017 - 12:50

> Il explique juste que l’ordinateur réalise dès sa mise en route un ensemble d’algorithmes
> grâce à des programmes préétablis.

Non, ça cela permettrait de dire que des automates sont également des ordinateurs. Ce qui est évidement faux.

La différence, c'est l'aspect re-programmable, ce qui revient donc à dire qu'il est *toujours* programmable, et pas uniquement à sa sortie d'usine.

Hors l'ensemble d'algorithmes des programmes préétablis de iOS rend les terminaux iPad et iPhone non-reprogrammable dans le sens extact du terme.
Ce que l'on peut faire c'est paramétrer des programmes préétablis, rien d'autre. Ce n'est pas ça programmer un ordinateur...

Certes, le catalogue de programme préétablis est très large, mais si ce que vous voulez faire n'est pas proposé via des paramètres d'un programme préétabli existant (et donc validé par Apple), vous ne pouvez tout simplement pas le demander à votre terminal sous iOS.

Exemple : vous ne pouvez pas programmer l'affichage de votre empreinte sur l'écran. Vous ne pouvez pas remplacer le programme de démarrage par un autre qui vous conviendrait mieux. Vous ne pouvez pas installer un programme qui permet d'écrire des programmes.
Etc.

Le propriétaire d'un terminal sous iOS n'a tout simplement pas la possibilité de programmer (ni de le demander à autrui s'il ne sait pas ou ne veut pas programmer lui même) tout ce qui lui passe par la tête sur son terminal.

Parce qu'il ne s'agit pas d'un ordinateur, fonctionnellement, mais d'une plateforme verrouillée dont les fonctions possibles sont sous l'arbitrage de son fabricant.

Tandis que même la Surface Pro de Microsoft, pourtant pas le meilleur exemple d'ouverture, n'empêche pas l'installation de programmes, de programmer sois-même dessus, y compris un système d'exploitation si cela vous chante.

avatar jazz678 13/11/2017 - 13:04 via iGeneration pour iOS

@byte_order

« La différence, c'est l'aspect re-programmable, ce qui revient donc à dire qu'il est *toujours* programmable, et pas uniquement à sa sortie d'usine. »

Nous sommes d’accord. Je n’ai nul part dit que l’aspect programmable était unique et définitif. Ça correspond toujours à la définition donnée par Turing à savoir une machine qui exécute des programmes logiques.

« Hors l'ensemble d'algorithmes des programmes préétablis de iOS rend les terminaux iPad et iPhone non-reprogrammable dans le sens extact du terme. »

C’est complètement faux. Ios11 et le passage du 32 au 64-bits est le dernier exemple de reprogrammation d’IOS.

avatar byte_order 13/11/2017 - 16:46

> C’est complètement faux. Ios11 et le passage du 32 au 64-bits
> est le dernier exemple de reprogrammation d’IOS.

J'avoue ne pas comprendre cet argument.
En quoi cela prouve que les iPadet iPhone sont reprogrammables (par leur propriétaire j'entends, hein) librement ?!

avatar jazz678 13/11/2017 - 17:28 via iGeneration pour iOS

@byte_order

« J'avoue ne pas comprendre cet argument.
En quoi cela prouve que les iPadet iPhone sont reprogrammables (par leur propriétaire j'entends, hein) librement ?! »

Ce que tu ne veux pas comprendre ou du moins ce sur quoi je ne sommes visiblement pas d’accord c’est sur le fait qu’un iPad ne peut être un ordinateur à partir du moment où son propriétaire ne peut s’en servir pour faire de la programmation.

Tu as mentionné Alan Turing qui n’a jamais dit dans sa définition de l’ordinateur moderne qu’il devait être programmable par son propriétaire mais à uniquement mis en avant la notion de calculateur programmable.
Apple programme ses machines et les faits évoluer. Les logiciels programmés issus de ses laboratoires répondent à un besoin client. Nul besoin que ceux-ci s’y recollent puisque apple a fait le job.

Le fait qu’Apple ne permette pas de reprogrammer soit même ces machines est un autre débat.

Cette « liberté » que tu évoques ne fait pas partie de la définition d’un ordinateur

avatar iPop 13/11/2017 - 17:35 via iGeneration pour iOS

@jazz678

E. T. S.

entrée , traitement , sortie : sont les bases de l'informatique et pour s'exécuter il lui faut un ordinateur.
Quelque soit sa taille.

avatar byte_order 14/11/2017 - 01:59

> Apple programme ses machines et les faits évoluer

1) ce ne sont pas ses machines, dès lors qu'elles sont vendues ces machines ont été cédées.
2) qu'Apple programme et s'autorise parfois même après la vente à reprogrammer les machines qu'ils ont déjà vendus se rapproche plus à des automates dotés d'une grande complexité de fonctions possible, mais pas d'une capacité intégrée à être reprogrammable à volonté de son propriétaire.

3) je trouve étrange que vous tourniez autour du pot de la propriété sans, du coup, en conclure que si seul le fabricant peut vraiment programmer cet ordinateur, la fonction ordinateur n'est donc pas dans les mains de l'utilisateur ni du propriétaire, et que l'un et l'autre n'ont donc bien qu'un terminal d'accès aux fonctions préprogrammés par Apple ou avec son accord.

> Les logiciels programmés issus de ses laboratoires répondent à un besoin client.

Il me semble impossible d'affirmer qu'ils répondent à *tous* les besoins de tout client potentiel.
Ce qui implique qu'il y a donc des besoins en traitement d'information qui ne sont pas possibles, et que dans ces cas là, le client pensant, comme Apple l'affirme, disposer d'un ordinateur, pourait espérer programmer ou faire programmer ces traitements dont *lui* à besoin.

> Nul besoin que ceux-ci s’y recollent puisque apple a fait le job.

Pas la totalité du job qui, a priori, est sans fin, comme l'histoire de l'informatique le prouve : si on avait déjà trouvé le méta-programme répondant à tous les besoins de traitements, y'a bel lurette que plus personne ne développerait des programmes, et a fortiori des monopoles sur leur distribution...

avatar jazz678 14/11/2017 - 11:32 via iGeneration pour iOS

@byte_order

« 1) ce ne sont pas ses machines, dès lors qu'elles sont vendues ces machines ont été cédées. »

So what? Dès qu’elles sont cédées elles cessent d’être des ordinateurs programmables ? Ne jouons pas sur des détails sémantiques.

2) qu'Apple programme et s'autorise parfois même après la vente à reprogrammer les machines qu'ils ont déjà vendus se rapproche plus à des automates dotés d'une grande complexité de fonctions possible, mais pas d'une capacité intégrée à être reprogrammable à volonté de son propriétaire.

Encore une fois je ne comprends pas pourquoi le fait qu’Apple reprogramme ses machines a la place des clients en fait moins des ordinateurs programmables.

3) je trouve étrange que vous tourniez autour du pot de la propriété sans, du coup, en conclure que si seul le fabricant peut vraiment programmer cet ordinateur, la fonction ordinateur n'est donc pas dans les mains de l'utilisateur ni du propriétaire, et que l'un et l'autre n'ont donc bien qu'un terminal d'accès aux fonctions préprogrammés par Apple ou avec son accord.

Voir mon commentaire ci-dessus. Que la « fonction ordinateur » comme tu la nommes ne soit pas entre les mains du client est un autre débat qui touche au business model d’Apple. Ça n’en fait pas moins que l’appareil réponde à un langage logique de programmation une fois qu’il est chez le client final.

avatar jazz678 13/11/2017 - 13:10 via iGeneration pour iOS

@byte_order

« Le propriétaire d'un terminal sous iOS n'a tout simplement pas la possibilité de programmer (ni de le demander à autrui s'il ne sait pas ou ne veut pas programmer lui même) tout ce qui lui passe par la tête sur son terminal. »

Il n’est nul par dit qu’un ordinateur devait obligatoirement servir à son utilisateur à faire des programmes informatiques.
Par contre le fait que ce soit un appareil programmable fait partie de la définition. Que ce soit par Apple ou un autre.

Je doute que tous les utilisateurs y compris de ce qui correspondrait à ta définition d’un « vrai » ordinateur aient des besoins de programmation

avatar Ducletho 13/11/2017 - 13:28 via iGeneration pour iOS

@jazz678

L’ordinateur désigne bien l’informatique personnel que l’on connaît depuis 40 ans. Un mainframe n’est pas appelé vulgairement ordinateur sauf pour les incultes . Et la tablette ne prendra pas le nom d’ordinateur comme le téléphone intelligent va garder le nom de smartphone.
Soit c’est de la mauvaise foi, soit un côté inculte, soit un manque de vocabulaire, ou une combinaison

avatar fte 13/11/2017 - 13:36 via iGeneration pour iOS

@Ducletho

"soit un côté inculte"

Ou on pourrait dire que des vieux cons s’accrochent à des definitions d’une autre époque et refusent de voir que l’objet de leur fétichisme s’est transformé et les usages absolument différents.

On peut dire tout un tas de trucs. On peut même exclure de façon très insultante les points de vue différents du sien. C’est plus facile que de discuter intelligemment.

avatar Ducletho 13/11/2017 - 13:40 via iGeneration pour iOS

@fte

C’est pour ça que ça ne porte pas les mêmes noms. Les vieux cons sont ceux qui ne font pas évoluer le vocabulaire qui nuance et se met à la page comme le monde qui évolue.
D’autre reste avec leur carrosse motorisé...mais la langue est vivante ..comme la pensée... mais pas pour les gens de mauvaise foi

avatar Ducletho 13/11/2017 - 13:42 via iGeneration pour iOS

@fte

C’est insultant quand c’est la réalité.
C’est effectivement dommage que la médiocrité soit insultante

avatar jazz678 13/11/2017 - 13:50 via iGeneration pour iOS

@fte

« On peut dire tout un tas de trucs. On peut même exclure de façon très insultante les points de vue différents du sien. C’est plus facile que de discuter intelligemment. »

Merci 😊

avatar fifounet 13/11/2017 - 17:36

@fte

"Ou on pourrait dire que des vieux cons s’accrochent à des definitions d’une autre époque et refusent de voir que l’objet de leur fétichisme s’est transformé et les usages absolument différents."

J'aurais pas dis mieux ...

avatar jazz678 13/11/2017 - 13:47 via iGeneration pour iOS (edité)

@Ducletho

« Soit c’est de la mauvaise foi, soit un côté inculte, soit un manque de vocabulaire, ou une combinaison »

Et est-il seulement possible d’argumenter sans insulte et sans sarcasmes ?
Les gens comme vous rendez la fréquentation de ce forum detestable

avatar Ducletho 13/11/2017 - 14:04 via iGeneration pour iOS

@jazz678

Non j’aide les gens à progresser, ca peut être perçu comme détestable mais utile surtout quand c’est de la mauvaise foi intellectuelle

Pages