Hauts-de-Seine : 2 iPad par collège

Anthony Nelzin-Santos |

skitchedSi on entend souvent parler des équipements des établissements américains en matériel Apple, ce genre de nouvelles est un peu moins fréquent de ce côté-ci de l'Atlantique. Il faut croire que les Hauts-de-Seine veulent leur part de lustre, puisque Patrick Devedjian a annoncé que tous les collèges du département, publics et privés, recevront à la rentrée prochaine 2 iPad, soit 266 tablettes « offertes » par le Conseil général.

L'équipement en iPad est en fait très anecdotique, mais il prend place dans un projet d'équipement plus ambitieux présenté au salon Intertice, qui a lieu en ce moment au CNIT-La Défense. Ce sont ainsi 127 classes mobiles, 198 tableaux interactifs et 249 chariots multimédia qui vont rejoindre les classes des 99 collèges publics du 92, où se verront installées 100.000 prises Ethernet. Les projets d'apprentissage des langues avec des podcasts chargés sur des iPod seront étendus.

Ce projet va d'abord être déployé dans 12 collèges volontaires de l'académie de Versailles, puis étendu à l'ensemble du département sur 7 ans. Coût de l'opération : 59 millions d'euros.


Tags
avatar AuGie | 
C'est bien que le pedagogie se modernise. Genre regarder un podcast d'un cours que les collegiens ont raté, ou n'ont pas compris.
avatar cdou59 | 
Sur le coup j'ai cru que c'était Rowan Atkinson ^^
avatar lospericos | 
Idem ^^ Mais je suis un peu plus réservé sur l'utilité de l'idée, mais bon c'est sûrement dans l'air du temps (et tant mieux pour Apple).
avatar damdam13 | 
Magnifique photo... :D L'opération est bien pour Apple, mais je suis pas convaicu au niveau éducatif...
avatar ce78 | 
Bonsoir, Je trouve cette initiative conforme à ce qui se passe ici (Canada) en matière de podcast. À ce que j'entend ici et là les éditeur d'ouvrages pédagogiques regardent le iPad avec attention... 1- économie d'édition 2- mise à jour des contenus pédagogiques 3- souplesse d'utilisation des iBook 4- lecture des podcasts Ça sera un très bon équipement scolaire au lieu des 3 ou 4 kilos de livres dans le sac à dos... 670 gr ne seront que bénéfiques à nos bambins... Les universités ont déjà embarqué les podcasts depuis plus de 2 ans... ça fonctionne très bien.
avatar guillardmarc | 
Moi je pense que Ca peut être benefique si cela est bien utilisé
avatar ThoTokio | 
Ouaip bonne idée, sauf qu'avec 2 par collège, je me demande ce qu'ils vont bien pouvoir en faire ? des visionnages de podacst vidéo via vidéoprojecteur ? ou alors c'est le directeur du collège qui s'en mettra un de côté pour lui et le prof d'informatique (celui-qui a un PC sous Windows NT avec écran cathodique dans son bureau). Enfin c'est déjà BIEN MIEUX que Zéro iPad.. ou pire, des Archos : n'est-ce pas NKM ?
avatar mfam | 
100.000 prises Ethernet et quelques iPad. Humm, et pas une seule borne AirPort ? Humm, une iPad, ça vous cale un bureau bancale...
avatar phm123 | 
9 2 c'est moins risqué que le 9 3
avatar P.Gomes | 
c'est aussi plus riche.
avatar aldomoco | 
Pauvre Devedjian, vous l'avez pas raté!
avatar tigre2010 | 
Faut pas se leurrer, c'est certainement pas pour les élèves mais pour ceux qui ont le plus gros fauteuil ;-) Après, si ça peut servir a quelque chose.
avatar gregimac1 | 
Et offrir des ipad aux collèges privés ça choque personne ?
avatar m_enfin | 
C'est une blague un iPad pour les études...
avatar Dewy | 
Hahahahahahahaahahahahahahahahaha Laissez moi rire...Je suis dans le 95, et notre lycée est désormais équipé pratiquement partout de tableau interactif... 1) Seul 1 prof l'utilise 2) Et il l'utilise comme projecteur et ne sais pas l'utiliser, souvent on entend "Ca marche pas"... Perso, je préférerais avoir un Kindle ou quelque chose dans ce genre pour me permettre de ne plus avoir à emmener mes bouquins (iPad trop cher pour ça...Dommage)
avatar Khadgare | 
Zont pas honte de foutre l argent du contribuable en l'air ? Ferait mieux d'acheter 2 pc sous ubuntu pour 1 ipad :(
avatar pr0de | 
@damze Complètement d'accord. dans mon lycée c'était pareil, personne ne s'en sert, et pour cause : – l'interface et le système sont mal optimisés (surcouche logicielle bidon, temps de latence) – le tableau "pixellise" l'image projetée avec sa surface rugueuse, et l'ombre de l'utilisateur est projetée, ce qui fait qu'on ne voit plus grand chose en dessous de la moitié. En définitive, la tablette (pour ne pas dire iPad car la concurrence arrive !) pourrait être un bon support pédagogique, mais il faudrait que les coûts baissent ; que le système soit entièrement démocratisé au point qu'ils n'y ait plus d'exclus ; qu'on ait la garantie que les vols soient impossibles.

CONNEXION UTILISATEUR