Pourquoi Apple ralentit les iPhone aux batteries vieillissantes

Anthony Nelzin-Santos |

Après plusieurs jours de doutes et de controverse, Apple a confirmé ralentir certains modèles d’iPhone aux batteries vieillissantes. « L’année dernière », explique le communiqué de la société, « nous avons ajouté aux iPhone 6, iPhone 6s, et iPhone SE une fonctionnalité lissant les pics brutaux lorsque cela est nécessaire […]. Nous avons étendu cette fonctionnalité à l’iPhone 7 avec iOS 11.2, et prévoyons de le faire avec d’autres produits à l’avenir. » À quoi bon ?

La batterie de l’iPhone 8 Plus. Image iFixit (CC BY-NC-SA).
La batterie de l’iPhone 8 Plus. Image iFixit (CC BY-NC-SA).

Une vieille batterie est une batterie paresseuse

« Les batteries au lithium-ion fournissent plus difficilement leur courant maximal dans des conditions de basse température, de charge faible ou de vieillissement », explique Apple. C’est une question de résistance interne, qui augmente avec la baisse de la température, avec la diminution de la charge, et avec la répétition des cycles de (dé)charge. La mesure de la résistance interne est un bon indicateur du vieillissement d’une batterie, qui devient de moins en moins apte à répondre aux demandes des composants électroniques.

Poussée dans ses derniers retranchements, elle peut même se révéler dangereuse. Les dendrites, de petits pics de lithium métallique qui « poussent » progressivement sur l’anode, peuvent finir par provoquer dégâts et courts-circuits. Ces problèmes sont inhérents à la chimie des batteries au lithium-ion, mais sont exacerbés par les usages des smartphones, qui mettent les batteries à rude épreuve.

Les batteries au lithium-ion supportent assez mal d’être chargées et déchargées entièrement, détestent le froid, et n’aiment pas plus la chaleur excessive. Un cocktail littéralement explosif… or vous chargez votre iPhone tous les soirs, avec un chargeur à induction qui chauffe ou un chargeur ultrarapide qui brûle, l’utilisez sous la neige comme sur le sable, pour jouer à des jeux exploitant toute la puissance des processeurs et des puces graphiques mobiles.

Vous en demandez toujours plus à votre téléphone, mais la chimie des batteries au lithium-ion n’a pas fondamentalement changé depuis 25 ans, même si elle a beaucoup progressé. Pire : au lieu de changer votre appareil avant que la batterie n’atteigne 800 ou 1 000 cycles et que ces problèmes ne soient inévitables, vous avez maintenant tendance à le garder plus longtemps, puis à le revendre ou le refiler à vos proches.

Le logiciel vous protège des batteries et protège les batteries

Voilà pourquoi tous les fabricants multiplient les astuces logicielles pour vous protéger des batteries… et protéger les batteries. L’exemple le plus fameux est sans doute celui de l’indicateur du niveau de batterie : « 100 % » n’indique pas une batterie pleine (mais plutôt une batterie presque pleine, la fin de la recharge demandant une procédure bien particulière et très longue), « 0 % » n’indique pas une batterie vide (mais une batterie presque vide, le contrôleur devant rester alimenté le temps que vous trouviez une prise).

Pire : tous les chiffres entre ces deux bornes ne sont qu’une approximation, basée sur la consommation moyenne rapportée à la capacité théorique de la batterie. Lancez une opération intensive et le niveau va fondre comme neige au soleil, mais se stabiliser voire remonter dans la foulée, parce que le système a surréagi. (Le retrait de l’indicateur horaire de macOS, qui n’a jamais existé sur iOS, n’était pas vain ni injustifié.)

La batterie de l’iPhone 4S. Image Alan Levine (CC BY).
La batterie de l’iPhone 4S. Image Alan Levine (CC BY).

Avec le vieillissement de la batterie, l’estimation sera de moins en moins précise, ce qui explique que des iPhone peuvent s’éteindre subitement à 20 %. Le système croit qu’il reste 20 % de la batterie, mais se trompe car il n’en connaît plus les caractéristiques précises. C’est pour cela que l’on recommande d’étalonner régulièrement la batterie : en observant sa décharge puis sa recharge, le système peut calculer sa véritable capacité.

Ces estimations sont d’autant plus difficiles que les caractéristiques de chaque batterie sont très légèrement différentes à la sortie de l’usine, nettement plus après quelques semaines d’utilisation, une variabilité qu’un algorithme peut prévoir mais pas complètement résoudre. Ajoutez-y la possibilité que les caractéristiques d’un lot de batteries soient extraordinaires, et vous obtenez la situation qui a motivé le programme de remplacement de la batterie de l’iPhone 6s.

Un problème de communication…

L’indicateur de batterie est un mensonge, mais de ces pieux mensonges qui n’a jamais gêné personne. Pourquoi donc le fait qu’Apple ait menti sur le ralentissement des iPhone, certes par omission, pose-t-il aujourd’hui problème ? Sans doute parce qu’elle influe de manière disproportionnée sur l’usage : personne ne s’est jamais plaint que la batterie n’est pas vraiment pleine à 100 %, des milliers de personnes ont ressenti les lenteurs d’iOS 11 qui peuvent s’expliquer partiellement par une réduction agressive des performances des anciens iPhone.

Les problèmes soulevés par Apple sont réels et potentiellement dangereux, sa logique de préservation des anciens appareils est saine et louable, mais sa solution est contestable. Alors même qu’elle fait en sorte d’accompagner le ralentissement des cycles de renouvellement des produits, voire le précède en prolongeant la prise en charge logicielle des anciens modèles, elle est aujourd’hui accusée de vouloir provoquer le remplacement des produits en les ralentissant artificiellement.

Un décalage de perception révélateur d’un problème majeur de communication. Était-il si difficile, « l’année dernière », d’annoncer clairement cette nouvelle politique ? Et aujourd’hui, est-il si difficile d’indiquer clairement l’état de la batterie dans la section idoine des réglages ? Il ne s’agit pas seulement d’indiquer que la batterie doit être remplacée (comme iOS le fait déjà), mais plutôt de prévenir dès qu’elle commence à être dégradée (comme le fait macOS), et que le système doit prendre des mesures palliatives.

Sans forcément pouvoir désactiver le bridage, justifié même s’il est sévère, l’utilisateur serait au moins informé. En l’absence de cette information, il doit aujourd’hui utiliser des applications d’autant moins fiables que l’API permettant de relever le niveau de batterie a disparu avec iOS 10, ou se tourner vers les réseaux sociaux pour tenter de trouver une solution… ou maugréer contre une grande conspiration internationale.

…et de cohérence

En présence de cette information, l’utilisateur connaîtrait l’origine du ralentissement de son iPhone, et pourrait peut-être même la comprendre. Les choses auraient au moins le mérite d’être claires : l’utilisateur pourrait accepter la dégradation des performances au profit de la prolongation de la vie de la batterie, ou débourser quelques dizaines d’euros pour remplacer la batterie afin de prolonger la vie de son appareil tout entier. Malheureusement, ce remplacement n’est pas forcément possible.

La batterie en L de l’iPhone X. Image iFixit (CC BY-NC-SA).
La batterie en L de l’iPhone X. Image iFixit (CC BY-NC-SA).

« La garantie limitée Apple couvre une batterie défectueuse », explique Apple, « mais pas une usure normale. » Seules les batteries ayant perdu plus de 20 % de leur capacité initiale peuvent être remplacées immédiatement, une opération facturée 89 €, les batteries étant considérées comme des pièces d’usure. L’opération est gratuite si vous avez souscrit un contrat AppleCare, ou si la batterie montre des signes de dysfonctionnement plus sévères.

Apple refusera systématiquement de remplacer une batterie « dans le vert », pour reprendre les mots d’un « Genius » que nous avons interrogé à ce sujet, même si vous agitez 89 € sous le nez de votre interlocuteur. « Une batterie nécessite un recyclage délicat », explique cet employé, « et le recyclage d’une batterie en bon état relève du gaspillage. » « Cela pénalise les clients qui souhaiteraient nous voir pour de véritables problèmes », ajoute un autre Genius.

Mais le ralentissement d’un iPhone est bien un « véritable problème » lorsque la fréquence du processeur d’un iPhone 6 passe de 1,4 GHz à 600 MHz parce que la batterie est usée, mais pas suffisamment pour être remplacée sans de longues négociations. Sans appeler au gâchis de temps et de matériaux rares et chers, on peut sans doute réclamer un peu plus de cohérence de la part d’Apple.


avatar Le Gognol | 

@NyuReZ

En ce qui me concerne, sur iPhone SE, mes débuts sous iOS 11 ont été marqués par des saccades et lourdeurs qui ont largement disparu après une sauvegarde / restauration sur iTunes. À essayer absolument !

avatar Jetsurfer | 

Donc au final inutile de se prendre la tête : iPhone = 2 ans puis retour dans la file ( sans doute d'ici peu moins... longue ) pour un nouveau passage à la caisse.

avatar bbtom007 | 

@Jetsurfer
Je vais appliquer cette règle
2 ans -> changement de batterie -> 2 ans -> changement d’iphone
Je suis 8+ on verra si je passe sur ios12

avatar Jetsurfer | 

@bbtom007 c'est effectivement une voie peut-être à suivre. Bonne initiative et d'ici quelques temps à bientôt sur MacG pour ton compte-rendu de cette solution.
Bonnes fêtes à tous avec ou sans iPhone.

avatar bbtom007 | 

@Jetsurfer

Je resterai sur iPhone parce que j’aime l’écosystème Apple même si ils ont eu une meilleure période
Bonnes fêtes et bon surf ? ?‍♂️

avatar alex72 | 

donc du coup sur iphone 7 pas de passage en 11.2 ....

avatar anonx | 

Au moins on est sûr que les batteries ne brûleront pas chez Apple ?

Ça rame ça rame ?

avatar bl@ck warrior_69 | 

Et pourquoi ne pas laisser le choix a l'utilisateur? Dans le principe ça peut être une bonne idée (même si la réalisation est plus que douteuse), mais une boite de dialogue disant "le CPU consomme trop voulez vous le limiter? OUI/NON" ça serait le top. Ou alors un simple bouton dans le centre de contrôle.

avatar djgreg13 | 

Sur certaines custom Android on peut choisir le gouverneur cpu
Pourquoi pas chez ios...

avatar jpetit2 | 

Comment peux-t-on être assez stupide pour croire qu'une batterie ne s'use pas avec le temps? Il n'existe aucun contre-exemple! Vous n'avez jamais eu de bagnole?
Quant aux guignols de journalistes (ex : la Tribune qui titre "Apple prise la main dans le sac"), leur méconnaissance des sujets est ahurissante.
Désespérant.
Tout comme l'évolution des commentaires sur les forums de MacG depuis plusieurs années.

avatar p@t72 | 

bah... faut pas acheter une voiture avec une batterie de merde!

avatar macinoe | 

Etes-vous bien sûr d’avoir compris le problème ?
Il semble que non.
Comme quoi les stupides ne sont pas toujours ceux que l’on croit.

avatar Domsware | 

@jpetit2

L’article du Monde n’est pas mieux.
Il faut s’attendre à la cohorte de personnes venant te prendre la tête en reprenant ces informations erronées... Le petit jeu est alors de deviner au bout de combien de temps le gofiot est atteint : l’emploi du terme « obsolescence programmée».
Très amusant.

avatar macinoe | 

Qu’est-ce qu’il a l’article du monde ?
Il est précis, factuel, documenté et rigoureux.
Je n’y trouve rien à redire.

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/12/21/apple-admet-finalement-ralentir-ses-anciens-iphones_5232892_4408996.html

avatar Steve Molle | 

Pipeau & co pour blanchir Apple.

avatar House M.D. | 

@Steve Molle

Quelle utilité pour un site qui parle d’une marque qui ne la rémunère pas? Il faut arrêter la théorie du complot...

avatar Steve Molle | 

@House M.D.

Et toi arrêter le troll idolâtre

avatar Grizzzly | 

Surtout un probleme de communication.

C’est la dictature bienveillante de steve jobs:

« on sait et on fait ce qui est bon pour vous, ne posez pas de question »

avatar sensass | 

J'ai l'impression que l'auteur derrière cet article est un peu le porte parole d'Apple...Apple a fauté point.

Ce problème de batterie est un problème qui me sembe inconnu pour la plupart à l'époque des iphones 4et voilà que tout ç coup c'est problématique.

Cette course à la finesse uniquement pour servir le design c'est bien joli mais j'y vois au final plus de désavantages (comme ce problème de batterie) que d'avantages ; le ridicule étant atteint avec l'iMac et encore plus avec l'iMac Pro.

Des mises à jours trop récentes sur des iphones trop vieux, Apple sait pertinemment que ça va faire ralentir nos iphones mais elles nous poussent à l'a faire quand même (ce pop-up à chaque fois qui apparait, j'appelle ça pousser). Pour une entreprise qui nous rabâche à chaque fois l'expérience utilisateur c'est pas top. Tout le monde a vu la baisse de fluidité du 4, 4s avec iOS 7.
Maintenant on a ce problème de batterie. Et on nous parle de 1000 cycles de recharges.. la blague.
Tout ça me fait croire que c'est (en partie ?) pour nous pousser à racheter un nouvel iphone.
Le but d'une entreprise c'est bien de pousser à la consommation, non ? Bon bah maintenant ils ont 2 levier pour y arriver.

Au final, c'est à se demander s'il vont nous faire le même coup avec les MacBook

avatar Carbonized | 

C'est dingue de voir le nombre de lecteurs qui défendent Apple sur ce sujet.
Apple a menti à ses clients en détresse pendant des semaines, disant que tout va bien et que les problèmes de ralentissement seront réglés à la prochaine mise à jour, en faisant un reset ou en achetant un iPhone plus récent.
La batterie peut s'user en 1 an sur certains smartphones, en 5 ans sur d'autres, soit.
Donc Apple aurait du être honnête avec ses clients et dire : vos problèmes de performances sont liés à l'usure de la batterie, vous pouvez la changer et tout rentrera dans l'ordre.
Mais non, ils demandent de faire des resets, de virer des applis, de désactiver bluetooth et GPS, ou de racheter un téléphone...
Le smartphone est l'outil principal de travail pour beaucoup de personnes, l'attitude d'Apple est malhonnête et inexcusable.

avatar Le Gognol | 

@Carbonized

En ce qui me concerne une sauvegarde / restauration de mon iPhone SE a bien corrigé les ralentissements constatés après mon passage à iOS 11, donc non ce ne sont pas des conseils inutiles. Mais il y a bien eu un manque de communication sur les conséquences des batteries usées.

avatar 8enoit | 

Vérifiez la vitesse effective de votre smartphone et l'état de la batterie (CPU Dasher X sur App Store, Coconutbattery pour mac, voir article macg à ce sujet).

Si la vitesse CPU est toujours celle d'origine et si la batterie n'a pas perdu trop de capacité, il est tout à fait normal que vous ayez pu retrouver de la fluidité après quelques opérations logicielles.

Si comme chez moi et des milliers d'autres c'est sans effet, c'est que la puissance a été bridée.
Apple aurait dû me dire plus tôt (avant la fin de la garantie en fait) que la batterie pourrait affecter les perf. Problème : dans ce cas c'est peut-être Apple elle-même qui aurait dû assumer financièrement le remplacement de batterie. Je crois que tout est dit dans cette dernière phrase. C'est le noeud du scandale, la raison qui a poussé Apple à brider sans le dire.

avatar Le Gognol | 

@8enoit

J’ai bien compris, et ma batterie est probablement en bon état. Je voulais juste signaler et rappeler que ces restaurations peuvent être utiles et restent la première chose à faire en cas de problème, et ne sont pas très contraignantes à faire (rien n’est perdu).

avatar themasck | 

Pourquoi Apple ralenti les iPhone a partir de l’iphone 6 et pas avant ?
Une batterie pas assée puissante par rapport aux nouveaux processeurs qui du coup flingue les batteries en un an .

avatar ovea | 

@themasck

Exactement: une batterie venue du passé pas assez … adaptée à une fuite des cerveaux chez une Apple à l'égo ergodique . Le syndrome de la puissance inadaptée face au manque d'innovation.

avatar macinoe | 

En effet, c’est un point important.

J’ai beaucoup d’exemples de connaissances qui ont encore de iPhone 4 dont la batterie n’a jamais été changée. ( plus de 7 ans donc )
Bien sûr ces batteries n’ont plus la même autonomie, mais parfois encore 70 à 80% quand même.

Et les iPhone 4 n’ont aucun problème de fonctionnement. Leur performances sont les mêmes et ils n’y a pas d’extinction inopinées.

J’aimerais bien que ceux qui nous disent qu’il n’y a aucun problème acec les SE, 6, 6S, 7 nous expliquent le miracle des iPhone 4.

Car si on suit leur raisonnement c’est proprement miraculeux qu’un smartphone fonctionne toujours correctement avec une batterie vieillle de 7 ans et pratiquement 2000 cycles de recharge.

Ps :

Ah tiens ça y est. 2 procedures d’action en recours collectifs viennent d’être lancées aux USA.

avatar Gladjessca | 

@macinoe

J’ai le même exemple d’un iPhone 4 increvable qui fonctionne à longueur de journée depuis toutes ces années. Une réponse technique serait intéressante.

avatar webHAL1 | 

@macinoe

« Et les iPhone 4 n’ont aucun problème de fonctionnement. Leur performances sont les mêmes et ils n’y a pas d’extinction inopinées.

J’aimerais bien que ceux qui nous disent qu’il n’y a aucun problème acec les SE, 6, 6S, 7 nous expliquent le miracle des iPhone 4. »

Exactement. Et je n'ai vu personne non plus venir donner des explications sur le fait que les concurrents d'Apple (pour rappel, Samsung vend beaucoup plus d'appareils que la Pomme) n'ont apparemment jamais été confronté à une telle situation...

Cordialement,

HAL1

avatar thierry61 | 

J'ai connu une panne de batterie inopinée et embarrassante avec mon 4s. Batterie vieille, autonomie de plus en plus faiblarde ; quelqu'un m'appelle à un moment où la batterie semblait avoir encore 30% de charge et pouf ! plus rien. j'ai eu à peine le temps d'accepter l'appel que l'iphone était à plat. Je m'en suis tiré par un changement de batterie.
Voilà pourquoi j'ai un a priori favorable sur cette "fonctionnalité d'optimisation" tant critiquée même si, mais ce n'est pas nouveau, le manque d'information/communication de la part d'Apple est agaçant. Il faudrait que iOS puisse notifier l'utilisateur d'un problème potentiel et que ledit utilisateur puisse lui même activer ou désactiver ce processus de ralentissement.

avatar Gladjessca | 

Les déboires de Samsung ne seraient-ils pas en partie responsable du choix d’Apple ? Le risque de choc sur des batteries de plus en plus sollicitées mais de plus en plus sous-dimensionnées dans un environnement confiné... Apple a peur du même scandale.

avatar horuseye | 

Cela signifie-t-il que mon iPhone SE, neuf, est déjà bridé ?
Sait-on quelle puissance est emputée aux iPhones précisément ?

avatar Beaubarre | 

N'importe quoi: cet article est juste de la propagande Apple sous couvert pseudo scientifique.

Une seule question se pose, quand Apple ralentit les iPhones sans nous le dire, quelles sont les chances que notre iPhone s'éteint de façon inopinée ?

1) c'est déjà arrivé une fois
2) 10%
3) 1%
4) 0.1 % ou moins

Si c'est 1% cela veut dire que 99 fois sur 100 notre iPhone est ralenti sans raison ! Et le fait de ne pas nous dire que c'est à cause de la batterie + la grande difficulté de se la faire remplacer en Apple Store (puisque si c'est un pb de batterie ce n'est pas une bonne idée de la remplacer par une no name sur ebay) conduit dans 99 des cas à l'achat d'un nouvel iPhone pour ralentissement iinsupportable sans raison !

La probabilité d'extinction à laquelle Apple a réglé le ralentissement, c'est la seule chose qui nous permettrait de dire si c'est juste un pb de communication OU un racket en bonne et due règle, et cet article noie le poisson.

J'ai acheté un iPhone X suite à des ralentissements inacceptables sur mon iPhone 6 - et il ne s'est JAMAIS éteint inopinément.

avatar Glop0606 | 

Merci Macg pour toutes ces informations détaillées. Cependant le fond du problème reste le même. Est-il normal qu'une batterie s'use si vite qu'elle en devienne instable pour le système? La vrai question est: la batterie était elle bien en équation avec le processeur/Système? Si il est vraiment inéluctable qu'une batterie pénalise autant un système, ne serait-il pas alors nécessaire de revenir aux bonnes vieilles batteries amovibles? Tout le monde n'habite pas forcément près d'un apple Store pour faire des changements de batterie rapides! Marrant mon iphone 4s a été plombé par les mises à jour à partir de IOS7 mais la batterie tient aussi bien que mon iphone 6s... Un peu nostalgique du 4s (Design et puissance sans compromis)

avatar raf30 | 

Merci pour la qualité de cet article.

avatar atkome | 

Mon iphone SE acheté neuf en apple store en juillet 2016, qui a donc 1 an 1/2 à une batterie usée à 10% vu avec divers applis
Tous les benchs que je fais sont tous divisé par deux par rapport aux résultats quand le téléphone est sorti
Vu avec une autre appli la fréquence de mon processeur est de 911 MHz au lieu des 1840 MHz

Il n'y a pas un problème là ???

Bien sur je précise que mon téléphone rame !!!
J'ai réinitialisé mon téléphone quand ios 11 est sorti pour info

avatar Issou la chancla | 

Mon iPhone SE 2016 avec 6% d'usure de batterie sur coconutt et 160 cycles a une batterie vieillissante?
Alors pourquoi les performances CPU sont divisées par 2 sur Geekbench depuis IOS 11?

avatar SidFik | 

On se demandais à quoi pouvais bien servir toute cette puissance embarqué dans les nouveaux iphone X , mais maintenant je vois plus clair celui ci aura les même caractéristiques qu'un iphone 5 le jour ou sa batterie fera default ! , une avancée majeure par rapport au 6s qui se comporte comme un iphone 4

avatar Malum | 

En clair quand on ne veut pas faire dans le mensonge on devrait écrire iOs ralentit les iPhone quand certains seuils sont dépassés. Il est faux donc de dire que l'OS ralentit, ce qui sans complément veut dire toujours ce qui est faux. Il y a un seuil de température donc et ensuite un double seuil : degré d'usure de la batterie et de charge restante. Ce qui veut dire qu'une batterie usée mais chargée n'entraînera pas un ralentissement mais seulement quand la charge sera trop faible.

Je suppose qu'à part les abrutis complets, si votre réservoir est indiqué sur la réserve et que vous êtes à 50 km de la station vous allez économiser pour être certain de ne pas tomber en panne d'essence et non jouer de l'accélérateur à faire vroum vroum et monter dans les tours pour augmenter votre consommation.

La batterie est une pièce d'usure ce qui a des conséquences. Le bridage quand les seuils sont dépassés est une solution salutaire, juste et justifiée.

avatar djgreg13 | 

Ayant toujours eu une activité importante avec mes iPhone, j'ai du attendre l'iPhone 6 pour avoir des problèmes de batterie
L'iPhone 5 avoisine 2000 cycles, il reste performant et fait une bonne journée
L'iPhone 6 j'ai 450 cycles, autour de 15h j'ai droit à la coupure. Au debut ça faisait plus que l'iPhone 5
Mon usage n'a pourtant pas changé, j'ai repris l'iPhone 5 pour le confirmer

avatar Ducletho | 

Apple a ce souci car elle sous dimensionné ses batteries par rapport aux besoins.
Du coup un utilisateur recharge bien plus souvent qu’un détenteur d’une autre marque de smartphone
J’utilise un iPhone 7 et un s7 Samsung.
Le s7 je ne le charge qu’une fois par jour et sert un peu plus que i7 ( que je charge 2 fois)

Si Apple mettait juste la bonne capacité de batterie, elle n’aurait pas besoin de cet artifice .

Au moins avec cette polémique est que l’information sera bien passée :
Ça évitera :
C’est plus fluide après la mise à jour
Ça lag >>> fait une Clean install
J’ai pas de souci donc ça vient de toi
Et j’en passe

avatar willyboy75 | 

D’expérience, 1 genius sur 2 n’y connait RIEN… alors quand je lis des interview de genius, j’ai un peu de mal…

avatar debione | 

D'accord, j'admets que les arguments d'Apple sont sans appels! Bon si j'admets cela (j'y suis loin hein!), je me demande donc pourquoi, mais pourquoi donc l'appareil ne reprend pas ces caractéristiques d'origines quand... il est branché sur le secteur. Apple va nous dire quoi? Qu'en fait, même branché sur le secteur il y a un risque de manque d'énergie qui pourrait faire s'éteindre inopinément le téléphone? Que c'est pour cette raison qu'ils brident l'appareil même branché à une source d'alimentation? Qu'il n'y a pas dans le code un endroit ou il est dit: "Si la batterie est défectueuse, tu rentres en mode tortue, même si branché au secteur? Ici, précisément on est sur une volonté délibérée de ralentir l'appareil alors que RIEN ne le justifie.

Pour la petite histoire, j'ai un iPod touch qui doit avoir plus de 2000 cycles de recharge (sous ios6)... Alors on commence à être loin de son autonomie d'origine, et chose incroyable, quand il arrive à 20% de batterie restante, il me reste dans les faits à peine 5% d'autonomie... Du coup, ça dégringole à vue de nez, je vois les chiffres descendre super vite, mais jamais, au grand jamais, je n'ai eu à faire à une "extinction inopinée" (ni d'ailleurs sur aucun de mes portables mac, iPod ou autres).
Pour moi, le principal bug est là, cette fameuse extinction inopinée. Et cela, ce n'est pas la faute des fabricants de batteries, les caractéristiques (de fonctionnement générales) de celles-ci n'ayant absolument pas changée au cours des 25 dernières années comme le signale l'article...

avatar macinoe | 

Je ne suis pas persuadé que le changement de fréquence des processeurs des iPhones puisse se faire de manière dynamique quand on les branche sur secteur. Elle a peut être lieu uniquement lors d’un reboot ( après une maj d’iOS par exemple ).

Concernant le fond du problème, je suis entièrement d’accord.

C’est effectivement le fait que la batterie un peu usée ne délivre plus assez de puissance en pic au point de provoquer des extinction inopinées qui est vraiment LE PROBLEME.

Et c’est indubitablment un problème parce que ça n’a jamais eu lieu sur les modèles précédent d’iPhone ni d’iPad, ni d’iPod... JAMAIS. Même avec des batterie à l’autonomie très réduite.

Tout le reste n’est que la conséquence très mal gérée de ce problème ou même de l’enfumage pur.

avatar fte | 

Je viens de faire un benchmark juste pour rigoler.

Il est supposé délivrer un score de 2400 au moins. Il m’en donne à peine 1600, soit un bon tiers de moins.

Eh eh, yep. C’est pas rien. ?‍♂️

avatar bossdupad | 

Très bon article qui résume la situation. On en fait tout une histoire pour quelques chose qui est normal. Un produit vieux est moins performant point. A un moment donné il faudrait que le client de base accepte que son téléphone n’est performant que dans les premier 1 an et demi 2 ans ensuite il faut le remplacer. On peut critiquer l’aspect écologique de la chose mais si on veut un matériel performant alors oui changer tout les ans est la solution.

avatar macinoe | 

@bossdupad

D’accord tout est normal.

Et que dois-je faire au sujet des 2 iPhone 4 de mes parents ?

Depuis 2010 ils ont leur batterie d’origine, n’ont jamais vu leur performance baisser et ne se sont jamais éteint inopinément. Seule l’autonomie n’est plus celle d’origine.

Si au bout de 7 ans, ce qui aurait du normalement arriver au bout de 2 ans ne s’est toujours pas produit, c’est qu’il y a un problème non ?
Vu que les 6,6s, 7 n’en ont aucun.

Dois-je envoyer une lettre au Vatican pour essayer de faire classer ce phénomène comme miracle ?

avatar Gladjessca | 

Que va faire Apple maintenant que le scandale enfle ? Une mise à jour demain en urgence pour supprimer ces lignes de codes néfastes ?

avatar macinoe | 

C’est un problème secondaire de savoir si la modification de fréquence est néfaste ou bénéfique.

La réalité c’est qu’il n’y a pas de bon paliatif logiciel au problème matériel qui est à l’origine de tout et qui n’aurait jamais du avoir lieu.

Et ce problème, à la base, c’est des batteries inadaptées. ( pour rester mesuré et prudent, car il’est bien possible qu’elles soit tout bonnement défectueuses )

La seule bonne solution, c’est la conception de nouvelles batteries dignes des iPhones de génération précédente et un programme de remplacement massif.

Seulement voilà, Apple va tout faire pour ne pas en arriver là car ça va lui coûter une fortune.

Ce qui va se passer ? Ca va être très long, des années, surement assez pour que la plupart des iPhones concernés se retrouvent à la poubelle. Apple va user de toute sa com pour faire diversion, pour que presque plus personne ne comprenne ce problème pourtant simple.

Et à la fin Apple va s’en sortir et les millions d’acheteur de SE, 6, 6s, 7... ? ... pas.

avatar Gladjessca | 

@macinoe

On peut malheureusement imaginer ce scénario.

avatar Gueven | 

@bossdupad

Je n'arrive pas a comprendre comment on peut arriver a accepter cette situation.
C'est ton argent acquis par le travail qui te permet d'acheter un iPhone.
Hors, rien n'est précisé lors de ton achat que cet iPhone verra ses performances baisser dans la première année d'utilisation.0
J'essaye la raison qui te pousse à défendre ce que je considère indéfendable :
Soit tu as prévu de changer de téléphone tous les ans, auquel cas tu ne te sent pas concerné (même si à la revente, le prix de l'iPhone devrait subir une baisse).
Soit tu es actionnaire, et donc tu défends tes intérêts.
Soit tu t'identifies à la marque Apple (comportement assez connu et expliqué), et chaque attaque envers la marque Apple te touche, et par conséquent on peut rien faire pour toi.
Il y a peu être

Pages

CONNEXION UTILISATEUR