QuickTake 100 vs iPhone 11 : 25 ans de photographie numérique dans la vue

Jean-Baptiste Leheup |

Depuis que l’iPhone 11 Pro est sorti, son appareil photo à trois optiques est sous les feux de la rampe. Il a été comparé à ses concurrents de chez Huawei, Google et Samsung, et à ses prédécesseurs les iPhones X et XS. Mais pourquoi ne pas le comparer à ce qui se faisait de mieux il y a cinq, dix, voire vingt-cinq ans ?

Voici donc le test exclusif du nouvel iPhone 11 Pro, comparé en photo de jour et de nuit à ses prédécesseurs les iPhones 6, 4 et 3G, ainsi qu’au QuickTake 100, l’appareil numérique qu’Apple commercialisait en 1994.

QuickTake 100. Image Eduort (CC BY-SA)

Le QuickTake 100 [un nom qu'Apple a repris pour une nouvelle fonction des iPhone 11, ndr] était le premier appareil photo numérique destiné au grand public, à l’époque où les pellicules 24x36 régnaient en maître. Il disposait d’une résolution de 640 x 480 pixels, soit 0,3 mégapixel ! Révolutionnaire à l’époque, il n’était toutefois pas exceptionnel le jour (surtout en plans rapprochés, quand on oubliait de lui ajouter sa lentille macro optionnelle), et carrément inutilisable la nuit.

QuickTake 100
QuickTake 100

L’iPhone original de 2007 et son successeur, l’iPhone 3G de 2008, partageaient le même appareil photo de 2 mégapixels, sans flash, sans autofocus et sans fonction vidéo. Cela aurait pu suffire pour envoyer des iMessages, mais le système n’avait pas encore été inventé ! Alors on envoyait des MMS, quand l’opérateur le voulait bien.

iPhone 3G
iPhone 3G

L’iPhone 4, en 2010, faisait de son appareil photo un vrai argument commercial. Avec 5 mégapixels et un capteur rétroéclairé, il devenait possible de faire d’assez jolies photos, mais les résultats de nuit restaient sommaires, notamment en raison d’une ouverture limitée à ƒ/2,8 et d’une montée poussive en ISO.

iPhone 4
iPhone 4

L’iPhone 6 proposait, comme son prédécesseur, un capteur de 8 mégapixels doublé d’un objectif à cinq éléments ouvrant à ƒ/2.2, mais il ajoutait deux atouts appréciables : un autofocus à détection de phase, et même une stabilisation optique sur l’iPhone 6 Plus. Les photos de nuit, notamment, avaient bien progressé.

iPhone 6
iPhone 6

Et puis voilà, l’iPhone 11. De jour, on reste bloqué à 12 mégapixels, ce qui est un peu juste. Apple a préféré développer les fonctions logicielles, comme le HDR et le mode portrait. Et bien sûr, un mode nuit directement inspiré de celui du Google Pixel 3 : appuyez sur le bouton, et ne bougez plus. Enfin, contentez-vous de ne pas trop bouger : l’iPhone compense les mouvements pour obtenir une pose longue de plusieurs secondes, parfaitement nette.

iPhone 11 Pro
iPhone 11 Pro

Pour comparer, nous avons aussi photographié les mêmes scènes avec un excellent réflex, le Nikon D800 qui, l’air de rien, date quand même de 2012. Grâce à son capteur de 36 mégapixels, il offre un niveau de détail et de grain incomparable en photographie de jour.

Nikon D800
Nikon D800

En revanche, de nuit, malgré un bon objectif 50 mm ouvrant à ƒ/1,8, difficile de rivaliser avec la netteté informatique de l’iPhone à main levée. Sans compter qu’avec le plein format, on perd en profondeur de champ, avec une zone de netteté qui se réduit comme peau de chagrin.

Dans l'ordre : QuickTake 100, iPhone 3G, iPhone 4, iPhone 6, iPhone 11 Pro et Nikon D800.
QuickTake 100, iPhone 3G, iPhone 4, iPhone 6, iPhone 11 Pro et Nikon D800

En résumé : l’iPhone devient bon, et à ce prix-là, c’est la moindre des choses !

Vous avez aimé cet article ? Produire du contenu original demande du temps, des compétences, et des connaissances.
Soutenez notre équipe de journalistes, rejoignez le Club iGen depuis notre nouvelle boutique.

avatar fousfous | 

Ah voila c'est ce que je voulais, ce que ça donnait à main levé contre un gros appareil photo.
Parce que tout les tests montraient sur trépied en devisant que le résultat est supérieur à l'iPhone mais en condition réelle on est plus souvent à main levée et donc l'iPhone prend l'avantage.
Il ne reste plus qu'aux constructeurs d'appareils photo d'enfin basculer dans l'ère purement numérique avec la photographie computationnelle pour avoir un écart de qualité significatif avec les smartphones.

avatar marc_os | 

@fousfous

« photographie computationnelle »

Eh bé, rien que ça ?!

avatar iDanny | 

@marc_os

Ouais tu pourrais rester poli, fousfous 🧐😊

avatar jcp25 | 

@marc_os

« photographie computationnelle »
---
Oui, oui ! Cela fait hachement pro. À garder pour un rapport !
Na je rigole !

avatar mk3d | 

On avait un de ces appareils à l’école en classe d’informatique. Tellement de souvenirs. Il y avait aussi le scanner à main de Logitech 😂 par contre dans mon souvenir, c’était du noir blanc et pas d’aussi bonne qualité.

avatar Lightman | 

@mk3d

Le Scanman de Logitech ! Je l'ai toujours dans ma cave. Je ne suis jamais arrivé à obtenir des résultats propres avec. Effectivement c'était uniquement du noir et blanc (ou bien tramé) à 40, 80 et 160 ppp si mes souvenirs sont bons. 😫

avatar jcp25 | 

Sans compter qu’avec le plein format, on perd en profondeur de champ, avec une zone de netteté qui se réduit comme peau de chagrin.
----
C'est tout l'interet du plein format et des moyens formats !
Pire, dans ces formats l'objectif standard est entre 35 et 50mm de focale (50/80 en mf) au lieu de 18 ou 24mm sur l'iphone.
On ne joue pas dans la même cour.
Quand à la photo de nuit avec bougies et souris, elle est carrément horrible !

avatar sebas_ | 

Sympa d’avoir rajoute le Nikon dans l’affaire, ca aide plus (pour Lea photographes) à situer! Par contre, effectivement à f/1.8 sur un sujet proche, la pdc est microscopique, ce n’est pas vraiment comparable. Sur écran de tel (iPhone 7) sans agrandir, c’est à partir de l’iPhone 5 que ça commence à être sympa de jour. Merci pour ce comparatif très instructif!

avatar Lightman | 

Le QuickTake 100, et son successeur le 200 je crois, puis plus rien chez Apple…

Ce sont eux qui ont commencés à me faire lever un sourcil pour la photo numérique à cette époque là. Tout le monde autour de moi trouvait cette évolution risible. Le numérique ne remplacera jamais l'argentique, bla-bla,… 😛

En fait, je ne me rappelais plus qu'il était si bon finalement le 100.

avatar Oracle | 

@Lightman

Il y a eu le 150 qui avait le form factor du 100 en apportant des formats de fichiers plus standards (comme le BMP plus simple à exploiter que les PICT du 100) et possibilité d’ajouter un kit de connexion aux PC.

J’ai ça dans mon grenier, il faudrait que je les ressorte à l’occasion ^^

avatar Lightman | 

Peut-être qu'un jour un article parlera du PowerCD d'Apple. J'en ai un, il marche toujours et je m'en sers(-vais) de chaine "HIFI" avec un ampli 👍

avatar Moumou92 | 

En revanche, de nuit, malgré un bon objectif 50 mm ouvrant à ƒ/1,8, difficile de rivaliser avec la netteté informatique de l’iPhone à main levée

Vous êtes sérieux? Ne pas savoir utiliser un reflex ne veux pas dire que l’iPhone est un bon appareil... ça démontre juste que vous ne savez pas de quoi vous parlez... c’est plutôt triste, depuis quelque temps là qualite des articles s’est fortement dégradée... évitez de raconter des âneries sur les sujets que vous ne maîtrisez pas...

avatar marenostrum | 

montre nous ton test avec ton Nikon ou Canon alors, pour montrer la supériorité des Reflex.

avatar Memo | 

@Moumou92

Je me demandais quand t’allais venir etaler toute ta science sur la photographie ;). Tout le monde est mauvais. On sals tous que c’est toi le photographe de reference

avatar Moumou92 | 

@Memo

Je n’ai pas dit ça... mais démontrer que l’iPhone est meilleur qu’un reflex, c’est franchement énorme... que chacun reste dans son domaine de compétences au lieu d’induire les gens en erreurs...

Je n’ai pas été voir si il reste des exifs dans le fichier, mais j’imagine que cette photo a été réalisée en mode auto ou semi auto, avec une sortie en jpeg direct... du coup l’appareil a ouvert en Grand pour limiter la montée en iso et le flou de bougé...

Le 50mm f1.8 est un objectif d’entrée de gamme mais avec un rapport qualité prix très correct dès lors qu’on le ferme un peu... il aurait suffit de shooter un peu plus fermé tout en exposant son raw a droite pour obtenir quelque chose de bien meilleur qu’avec l’iPhone...

Quand à la PdC, elle est intrinsèque à la focale utilisée... ne comparons pas des choux et des carottes...

J’imagine que si un « Schumacher » en deux chevaux double un gamin sans permis au volant d’une F1, vous allez conclure que la deux chevaux est une meilleure voiture que la F1...

avatar RonDex | 

@Moumou92

Je suis d’accord avec toi. La photographie c’est un métier. Avec les téléphones, il remplace les compact et leur mode auto. Ils sont certes extrêmement performant maintenant, je suis franchement étonné de mon iPhone 11.
Cependant avec un réflexe, il ne faut pas oublier qu’on peut changer d’objectifs. Certains objectifs coûte plusieurs milliers d’euros !
De plus, l’intérêt d’un réflexe ce n’est pas de l’utiliser uniquement avec le mode auto, mais avec les autres modes. Avec les mains de semi automatique ou manuel, il faut prendre en compte beaucoup de paramètres. En plus des objectifs et de leur caractéristiques.
Et de plus, en règle générale on utilise un réflexe pour retravailler les photos en poste production en développant les fichiers RAW.

De dire que l’appareil de photo Des smartphones, et surtout le traitement logiciel derrière (contrairement au réflexe, où on utilise le PC pour faire cela avec les fichiersRAW) A considérablement évolué est une chose. Mais de là à comparer à des photos de réflexe…
C’est comme comparer les performances des processeur de smartphones avec les processeur et carte graphique (bien plus volumineuse que les smartphones !) Avec des tours PC…

Les smartphones sont maintenant vraiment. Pour faire de la photographie « de loisirs ». Pour faire de la photographie programmateur avancer ou professionnel, un réflexe s’impose. Par exemple, je serai vraiment curieux de voir des photographes faire de la photographie animalière avec smartphone !

avatar fousfous | 

@Moumou92

Parce qu'il aurait du être utilisé comment le Nikon? Attention, mettre sur un trépied ça compte pas parce qu'on parle à main levée!

avatar Moumou92 | 

@fousfous

Légère fermeture de l’objectif, calage de l’histo à droite pour maximiser la dynamique et réduire le bruit malgré une forte montée en iso, en RAW, avec la derawtisation qui va bien... évidemment à main levée sinon sur trépied il suffisait de fermer bien plus et la aucune comparaison...

avatar fousfous | 

@Moumou92

Fermer le diaphragme en base lumière c'est pas vraiment ce qui me vient à l'esprit en premier, et pour exposer plus il aurait fallu augmenter les iso de façon bien visible (si ce n'était pas déjà au Max).
Mais ce serait intéressant de faire une vrai comparaison avec un hybride récent à main levée pour voir le potentiel du mode nuit (qui je pense pourrait être intéressant sur un plus grand capteur).

avatar Moumou92 | 

@fousfous

"
Fermer le diaphragme en base lumière c'est pas vraiment ce qui me vient à l'esprit en premier,"

Justement ce n’est pas avec des a prioris que l’on doit travailler... en exploitant le codage non linéaire du raw il est assez simple de réduire drastiquement le bruit d’une forte montée en iso... mais ça ça s’apprend...

Gilbert volker a écrit d’excellents articles sur ce sujet...

L’ouverture ne devrait pas, à notre époque où nous avons des capteurs à très faible bruit, être déterminée par l’exposition... l’ouverture est à choisir avant tout en fonction de la pdc souhaitée... le temps d’ouverture est ensuite à ajuster en fonction de l’effet recherché (figé ou filé), les Isos étant la variable d’ajustement pour le calage à droite...

On ne shoot pas en numérique comme en argentique... la pellicule demandai plutôt à caler à gauche, alors que le numérique demande à être calé à droite (toujours a cause du codage raw et de la nature électronique du capteur...).

avatar fousfous | 

@Moumou92

Moi pour virer le bruit je me met en rafale et ensuite j'assemble toutes les images, dommage que ça ne se fasse pas directement sur l'appareil, parce que ce qui compte pour moi c'est l'image en sortie de l'appareil.
Enfin pour caler vers la droite en fermant le diaphragme de nuit ça va être chaud, tout les appareils ne montent pas à 100 000 iso comme ça.

avatar Moumou92 | 

@fousfous

"tout les appareils ne montent pas à 100 000 iso comme ça"

La plupart des appareils plein formats récents le font sans soucis (5DmkIv, 6D mk2, 1DX...).

Pas forcément besoin de monter à 100 000 iso... on fait déjà des miracles à 6400 ou 12800...

avatar ArnaudB | 

Totalement d'accord avec toi. Mais la comparaison avec le réflexe reste sympa. Elle ne juge de rien, car comme tu le dis c'est incomparable. Ça permet seulement à Monsieur tout le monde qui appuie sur le bouton de prise de vue de l'iPhone sans se poser plus de question de voir la montée de qualité de son téléphone grace au maitre étalon qu'est le réflexe.

avatar fugs | 

Tu te trompe Moumou92, en argentique, la pellicule (négatif couleur ou noir et blanc)demandait à être calée à droite pour avoir le plus d’information possible, ce qui se traduisait par un négatif très dense. On ne disait pas caler à droite mais exposer pour les ombres.
Seule la diapo, à cause de sa latitude d’exposition très faible, demandait à être calée au plus juste (au tiers de diaphragme près !). Ou parfois à gauche ou à droite pour obtenir un effet spécial, de low ou de high key.

avatar Malouin | 

@fousfous

+10 ! Et je suis un ancien photographe !

avatar pocketalex | 

franchement la différence entre le quicktake et l'iPhone 11 est pas si énorme. Alors oui, l'iPhone fait un peu mieux, mais à peine, il faut pas être un expert pour s'en rendre compte

avatar oliv30 | 

pas envie de polémiquer mais la profondeur de champ d'un Nikon D800 ça se règle
c'est un peu la base d'un reflex.
J'ai un iPhone X et un Nikon D7200. l'avantage de l'iphone est bien sur de tenir dans la poche alors que le gros reflex est resté à la maison. En qualité pur, et dans des conditions complexes (sport, faune sauvage, macro..) l'iPhone sera dépassé. Ce n'est ni grave ni irrévérencieux.
Enfin le plus important c'est le type qui est derrière l'iPhone ou le Nikon...

avatar marenostrum | 

Le type est pour rien. La haut on voit exactement la même scène. (C’est le minimum pour pouvoir comparer). Le talent du type sert à quoi alors ? on voit que le reflex aussi ne sert à rien. Même iPhone 4 est suffisant. D’ailleurs depuis j’ai plus acheté des reflex.

avatar Malouin | 

@oliv30

« Le meilleur appareil photo est celui que l’on a sur soi ! » Henri Cartier-Bresson

avatar Silvermax | 

Dans 10 ans on dira que la qualité du 11 est moche, l’évolution ne va que dans un sens mais on ne sait jamais à quoi s’attendre donc à refaire :)

avatar MixUnix | 

L'iPhone actuel ne rendra jamais ce que l'on désire faire et que l'on fera avec le D800.
Il faut savoir ce qu'on veut photographier et comment le rendre, ça s'apprend.
La profondeur de champ, courte, si elle est voulue, il ne peut le faire.
Là, le D800 est irremplaçable, pour l'instant.
Je ne parle même pas des possibilités de crop(recadrage) de l'image grâce à sa très haute résolution.

avatar nomatechapl | 

Un photographe fut invité à un dîner chez une dame. Elle demanda de jeter un coup d’œil sur ses photos puis s’exclama :
– Vos photos sont magnifiques ! Vous devez avoir un très bon appareil photo !
Le photographe ne répondit rien mais quand il était temps de partir il dit :
– Le dîner fut délicieux. Vous devez avoir de très bonnes casseroles. 😏😉

avatar yvos | 

La comparaison avec le D800 est totalement ridicule :D :D :D

avatar yvos | 

"En revanche, de nuit, malgré un bon objectif 50 mm ouvrant à ƒ/1,8, difficile de rivaliser avec la netteté informatique de l’iPhone à main levée. Sans compter qu’avec le plein format, on perd en profondeur de champ, avec une zone de netteté qui se réduit comme peau de chagrin."

Non mais loooooooooooooooooooooooooooooooooooool

avatar Spip74 | 

Bon je veux pas dire mais la premiere photo du D800 est clairement sous exposée. Après d'un point de vue technique la photographie sur smartphone reste une techno "de merde" (la taille des pixels est plus petite que le pouvoir de résolution de l'optique ce qui nous arrange pour compenser les effets de la bayerisation => perte de résolution). Les progrès en traitement de l'image permettent cependant d'avoir des résultats bluffant. Mais bon on appliquerai ne serait-ce que 1/10 des traitements numérique sur le d800 et là on compare. À oui et puis chez moi les images sont affichées sur le quart de mon petit écran de smartphones donc pour comparer c'est pas top.

avatar Spip74 | 

En tout cas le sujet de la scène de nuit est vraiment rigolo ^^

avatar umrk | 

La messe est dite : oui, un professionnel peut arriver à un meilleur résultat avec un reflex, en tirant parti de toutes les possibilités de réglage, mais ceci demande une expérience et une pratique hors de portée de tout un chacun. Le Reflex garde donc sa place, mais sur un marché de niche restreint.

avatar Orphanis | 

Il n’y a aucune comparaison possible entre un IPhone et un reflex plein-format (Même le « vieux » D800). L’IPhone permet de réaliser des captures de type documentaire mais au prix d’une limitation de la créativité (peu de contrôles manuels, absence d’objectifs dédiés...etc.). Je ne parle même pas des performances (taille du capteur, dynamique, montée en iso, prise en main....etc.)

Laisser entendre que l’IPhone serait supérieur au reflex en observant que le premier est plus léger et que la profondeur du second est supérieure (On peut fermer un objectif à grande ouverture, le contraire est plus compliqué) reviendrait à conclure qu’un MF de 40.000 euros est une infamie comparé à l’IPhone. Même le marketing d’Apple n’oserait pas.

avatar BingoBob | 

Génial l’article. Il ne manque plus que le test avec l’argentique !

CONNEXION UTILISATEUR