Commission européenne : Apple met en avant la sécurité pour refuser l'ouverture de la NFC

Mickaël Bazoge |

Apple fourbit ses arguments contre le projet de la Commission européenne d'ouvrir la puce NFC de l'iPhone, ce qui permettrait à des banques et à des services de paiement d'utiliser la même technologie qu'Apple Pay — et donc la même facilité d'utilisation. Les opérateurs de transports publics pourraient aussi en bénéficier pour leurs tickets dématérialisés (lire : La Commission européenne pourrait forcer l'ouverture de la NFC de l'iPhone).

Un porte-parole d'Apple a donné le point de vue de la société à Bloomberg, et sans surprise c'est une rebuffade. « Nous pensons qu'une législation qui dicte l'approche technique d'une entreprise en matière de sécurité matérielle et logicielle mettra en fin de compte les clients en danger et étouffera l'innovation », assure-t-il. Ces arguments n'étonneront pas grand monde, Apple ayant déjà par le passé expliqué que la restriction de l'accès à la puce NFC de ses produits avait été mise en place pour des raisons de sécurité.

Le constructeur avait également indiqué qu'autoriser les systèmes de paiement rivaux à exploiter la technologie sans fil découplée de la couche de sécurité d'Apple pouvait augmenter les risques de fraudes et de vulnérabilité. La Commission européenne a fait savoir qu'elle entendait cet argument, mais elle ajoute que les fournisseurs de ce type de services devraient être en mesure de développer et de proposer des « solutions de paiement innovantes en utilisant toutes les infrastructures techniques pertinentes dans des conditions d'accès justes, raisonnables et non discriminantes ».

Apple indique qu'elle travaille avec Bruxelles pour « l'aider à comprendre les bénéfices d'Apple Pay », ce qui ressemble à un rameau d'olivier un brin paternaliste que la Commission appréciera certainement. C'est dans le cadre du Digital Services Act, dont les contours seront dévoilés en fin d'année, que la Commission donnera ses critères identifiant les infrastructures nécessaires et les conditions pour accorder à un accès à la NFC.

avatar Krysten2001 | 

@fte

« Parce que les iPhone n’appartiennent pas à Apple, mais aux clients qui les ont acheté.

De même que tu n’as pas besoin d’acheter de la lessive chez Siemens pour ta machine à laver Siemens, qui t’appartient donc, pas à Siemens. »
Le software oui, ça lui appartient. Vous pouvez dessouder la puce NFC si vous voulez.

« Apple a le monopole du téléphone iOS. Les régulateurs de nombreux pays sont justement en train d’examiner la question d’abus de position dominante sur les téléphones iOS. »

Logique c’est son système 🤣 c’est comme si je disais que carrefour était en position dominante dans son magasin...

avatar fte | 

@Krysten2001

"Le software oui, ça lui appartient."

La propriété intellectuelle lui appartient. La copie du logiciel livré avec le terminal est un composant et appartient au propriétaire du terminal. D’ailleurs la loi autorise le propriétaire du terminal et de ses composants à le modifier selon son bon plaisir, logiciels y compris.

"c’est comme si je disais que carrefour était en position dominante dans son magasin..."

Les magasins Carrefour ou Migros appartiennent à Carrefour ou Migros. Les terminaux n’appartiennent pas à Apple.

avatar Krysten2001 | 

@fte

« Les magasins Carrefour ou Migros appartiennent à Carrefour ou Migros. Les terminaux n’appartiennent pas à Apple. »

Je parlais du fait que c’est normal que le constructeur soit en position dominante sur sa plateforme qu’elle utilise juste elle-même.

avatar guilpa | 

@Krysten2001

Carrefour vend toute les marques, même des smartphones...

avatar vincentn | 

@fte

Les accusations de monopole ne viennent ni ne porte sur le fait qu’Apple est la seule à proposer iOS et des iPhone.

Renault a le monopole des Megane et Twingo, de leur châssis, souvent de leur moteur, … tout comme Apple avec ses produits.

Ce que les régulateurs reprocheraient, c’est si Renault obligeait d’utiliser certains pneus, et autres éléments/accessoires achetables uniquement dans leurs concessions, de ne pas pouvoir installer et utiliser un autre système GPS ou d’alarme, acheté ailleurs, mais compatible, que celui proposé en standard dans la voiture…
C’est ce qui est reproché à Apple, (Store…) pas qu’elle soit l’unique société à proposer et développer des iPhone et iOS. (Sinon le marché des clones serait florissant).

avatar fte | 

@vincentn

"Les accusations de monopole ne viennent ni ne porte sur le fait qu’Apple est la seule à proposer iOS et des iPhone."

Il n’y a pas d’accusation de monopole. Je n’ai jamais prétendu qu’il y en avait. Il y a suspicion d’abus de position dominante et pratiques anti-concurrentielles. C’est ce que je précisais plus haut.

avatar vincentn | 

@fte

Je dis la même chose que ta nuance sur la position dominante. Mais tu as bien dit qu’Apple avait un monopole sur les iPhone et iOS.

Je te cite :

« Apple a le monopole du téléphone iOS.

Les régulateurs de nombreux pays sont justement en train d’examiner la question d’abus de position dominante sur les téléphones iOS. »

avatar fte | 

@vincentn

"Mais tu as bien dit qu’Apple avait un monopole sur les iPhone et iOS."

Correct.

Elle l’a, sans le moindre conteste. C’est ma première phrase.

Mais ce n’est pas la raison pour laquelle les régulateurs s’y intéressent. C’est l’abus possible qui intéresse les régulateurs. C’est ma deuxième phrase.

Quel est le problème ?

avatar DG33 | 

@fte

"J’ai pendant longtemps été obligé d’acheter des iPhone pour raisons professionnelles. Mon amour ou mon dégoût de l’iPhone n’aurait rien changé à cette obligation professionnelle."

J’espère que cela ne t’a pas obligé à laisser ta CB à la maison ou au bureau pour ne payer qu’avec l’iPhone via Apple Pay.

avatar fte | 

@DG33

"J’espère que cela ne t’a pas obligé à laisser ta CB à la maison ou au bureau pour ne payer qu’avec l’iPhone via Apple Pay."

Apple Pay est à 0(.5) dans mon pays. Aucun risque que je l’utilise. Apple a même été forcé d’ouvrir le téléphone aux systèmes locaux qui ne marchent que chez nous. Ce que j’approuve (la contrainte imposée à Apple) et désapprouve (les systèmes locaux propriétaires).

avatar Fabricius | 

Je suis pas d’accord avec vous sur le fais que TouchId soit ouvert.

Pour moi il ne l’est pas.

Un dev ne peut pas utiliser TouchId pour enregistrer une empreinte, un dev peut utiliser le déverrouillage via TouchId.

Genre « Application demande TouchId pour confirmer que c’est bien le bon user.
Si TouchId dit « ok » alors application fais ça.
Si TouchId dit « pas ok » alors fais si... »

C’est différent du fait d’utiliser complètement un outil de manière débridée.

La différence est importante.

avatar r e m y | 

@Fabricius

C'est ce que je voulais dire. Apple n'a pas donné accès à la technologie de reconnaissance d'empreinte, mais à l'API touchID qui gère sous contrôle total d'iOS, à la fois la techno de reconnaissance et la couche de sécurité.
Il peut en être de même pour le paiement via NFC

avatar Krysten2001 | 

Je ne comprends pas comment on peut obliger un constructeur à ouvrir son produit alors que les clients ont le choix de l’acheter ou non 🤷‍♂️ surtout qu’Apple a son système, qu’elle utilise elle-même et seulement elle.

avatar fte | 

@Krysten2001

"Je ne comprends pas comment on peut obliger un constructeur à ouvrir son produit alors que les clients ont le choix de l’acheter ou non 🤷‍♂️"

Avec des lois. Ainsi les chargeurs sont universels en général aujourd’hui, même que Apple a décidé de ne plus en livrer pour sauver la planète.

Et tu supposes que les gens ont le choix. C’est une supposition un peu rapide.

avatar Krysten2001 | 

@fte

« Avec des lois. Ainsi les chargeurs sont universels en général aujourd’hui, même que Apple a décidé de ne plus en livrer pour sauver la planète. » oui enfin avec le même chargeur mais avec pleins de types différents donc ce n’est pas génial../

avatar digitalscreen | 

des lois pour forcer un constructeur a ouvrir SON système aux autres .... elle est pas belle celle la ? tu cautionne tu achète apple , tu cautionne pas tu vas ailleurs , la seule loi valable est l offre et la demande.

avatar fte | 

@digitalscreen

"des lois pour forcer un constructeur a ouvrir SON système aux autres ...."

Bin oui. Les entreprises ne sont pas toutes puissantes.

Tu peux acheter des pneus pas Renault pour mettre sur ta Renault et tu peux le faire dans d’autres boutiques que Renault.

Encore heureux !

"elle est pas belle celle la ?"

Elle est magnifique. Les peuples décident de ce que les entreprises ont le droit de faire ou non, et quels sont leurs devoirs. Le système est imparfait, certes. Mais c’est dans ce sens que ça fonctionne, pas l’inverse.

"tu cautionne tu achète apple , tu cautionne pas tu vas ailleurs , la seule loi valable est l offre et la demande."

Non.

Acheter n’est pas cautionner. Aller ailleurs n’est pas toujours une option. La seule loi valable n’est pas l’offre et la demande qui n’est d’ailleurs pas une loi du tout.

"Ta gueule et casses-toi" n’est pas un argument recevable. Ce n’est pas un argument.

avatar occam | 

@Krysten2001

"alors que les clients ont le choix de l’acheter ou non "

Vraiment ?

Imaginez un instant que vous en soyez réduit, pour votre pain et vos pâtes, à choisir entre deux sortes de blé OGM dont Syngenta et Monsanto auraient chacune l’exclusivité, toutes les autres sortes ayant été marginalisées ou carrément éliminées du marché.

Diriez-vous toujours qu’en tant que client, vous avez le choix de ne pas acheter ? Que la famine est une option pour tout consommateur ?

C’est la situation face au duopole Apple/Android.
Et dans le monde actuel, le smartphone est à peine moins vital que le blé.

avatar vincentn | 

@occam

Mange des pâtes au sarrasin et du pain de seigle. 😆😬😉
Le blé n’est pas vital. Il existe d’autres céréales et pseudo-céréales utilisées à travers le monde. Les smartphones iOS/Android non plus. Le téléphone portable lui est en effet devenu un peu plus vital.

avatar occam | 

@vincentn

"Mange des pâtes au sarrasin et du pain de seigle."

L’argument s’apparente au « Qu’ils mangent de la brioche ! », d’auguste mémoire. (Dont on se rappelle l’impact diététique.)
Et il se heurte aux mêmes problèmes concrets de production, de disponibilité, d’approvisionnement.

avatar vincentn | 

@occam

Non. Mauvais argument anachronique.
Si le pain était effectivement quasiment vital car la composante de base de l’alimentation de la société française du XVIIIe siècle (principalement rurale), ce n’est plus le cas au XXIe siècle.
Et de multiples sociétés et peuples à travers le monde n’ont pas le blé comme composante majeure de leur alimentation. Dans la seule catégorie des céréales, le maïs arrive ainsi devant le blé.

D’accord avec vos propos sur les problématiques de production, de disponibilité, d’approvisionnement. Mais celles-ci ne sont pas consubstantielles à la présence d’un monopole ou d’un duopole.

avatar debione | 

@occam:

Complètement d'accord jusque là: "Et dans le monde actuel, le smartphone est à peine moins vital que le blé."
Le smartphone n'a quasiment rien de vital, rien... "Ouais mais pour mon boulot/amis etc?""ben on fait autrement quand on n'a pas de smartphone"
L'analogie la plus proche de ce point de vue c'est l'alcool, exclusion sociale quand tu n'es pas consommateur, regard presque réprobateur quand tu dis que tu n'es pas consommateur et le regard hagard du toxico de base quand certain n'y on pas accès...

avatar Krysten2001 | 

@occam

« C’est la situation face au duopole Apple/Android. »

Euh attendez, les autres n’avaient qu’à faire leur propre système, ils ne l’ont pas fait. Ouais huawei semble essayer, on verra.

avatar occam | 

@Krysten2001

C’est exactement la réponse donnée jadis par Microsoft.
Déboutée.
Le problème étant celui d’un monopole, jadis, ou d’un duopole, aujourd’hui.
Et du consommateur de l’autre côté.

avatar Krysten2001 | 

@occam

Sauf que l’histoire de Microsoft est différente de celle d’Apple.

avatar juluparien | 

Juste une histoire de gros sous étant donné qu'apple touche une comission sur chaque transaction effectuée avec Apple Pay (à l'inverse de samsung pay et de google pay).
Ils ont pas forcément envie de s'assoir sur cette commission.
Mais du coup ça bride le NFC en terme d'utilisation (par exemple en pour appareiller un périphériques Bluetooth ou pour l'utiliser en tant que titre de transport)

avatar digitalscreen | 

@fte

"Parce que les iPhone n’appartiennent pas à Apple, mais aux clients qui les ont acheté."
comme deja dit tu n'es pas obligé d'en acheter !
"De même que tu n’as pas besoin d’acheter de la lessive chez Siemens pour ta machine à laver Siemens, qui t’appartient donc, pas à Siemens."
la charge que remet dedans n'appartiens pas a apple.

"J’ai pendant longtemps été obligé d’acheter des iPhone pour raisons professionnelles. Mon amour ou mon dégoût de l’iPhone n’aurait rien changé à cette obligation professionnelle."
c'est du professionel ca n'a donc rien a voir

"Apple a le monopole du téléphone iOS. Les régulateurs de nombreux pays sont justement en train d’examiner la question d’abus de position dominante sur les téléphones iOS."
c'est de la feauculsserie , apple a un système , IOS ,apple en a donc le monopole .. IOS n'est pas open source !

avatar fte | 

@digitalscreen

"comme deja dit tu n'es pas obligé d'en acheter !"

Si, je l’étais pour raisons professionnelles.

"la charge que remet dedans n'appartiens pas a apple."

Les applications que je mets dans mon téléphone n’appartiennent pas à Apple. Ni le téléphone. Ni la musique que j’écoute. Ni les news que je consulte. Rien de ce qui transite par mon téléphone en fait.

"c'est du professionel ca n'a donc rien a voir"

Bin voyons.

"c'est de la feauculsserie , apple a un système , IOS ,apple en a donc le monopole .. IOS n'est pas open source !"

La question n’est pas là. Ce n’est pas le monopole d’Apple sur iOS qui est au cœur des questionnements.

Lorsqu’Apple impose ses services à des éditeurs indépendants pour accéder à des terminaux qui ne lui appartiennent pas, en interdisant toute concurrence, pire, en interdisant de mentionner toute concurrence, il y a possiblement un abus de position dominante.

Le problème est l’abus suspecté. Pas la position dominante.

avatar digitalscreen | 

"Si, je l’étais pour raisons professionnelles."
tu pouvais te prendre un tel pour toi perso autre qu iPhone.

"Les applications que je mets dans mon téléphone n’appartiennent pas à Apple. Ni le téléphone. Ni la musique que j’écoute. Ni les news que je consulte. Rien de ce qui transite par mon téléphone en fait."
bin oui et ?
""c'est du professionel ca n'a donc rien a voir"
Bin voyons."
bin ouais que tu le veuille ou pas .

"La question n’est pas là. Ce n’est pas le monopole d’Apple sur iOS qui est au cœur des questionnements.
Lorsqu’Apple impose ses services à des éditeurs indépendants pour accéder à des terminaux qui ne lui appartiennent pas, en interdisant toute concurrence, pire, en interdisant de mentionner toute concurrence, il y a possiblement un abus de position dominante."
les éditeurs peuvent ne pas aller sur IOS, et les clients suivront .
Le problème est l’abus suspecté. Pas la position dominante.

avatar fte | 

@digitalscreen

"tu pouvais te prendre un tel pour toi perso autre qu iPhone."

Tu en sais beaucoup sur moi.

En fait non, tu ne sais rien.

Mais en quoi est-ce un argument dans cette conversation ?

Ta gueule et casses-toi, c’est tout ce que tu trouves à avancer ?

"bin ouais que tu le veuille ou pas ."

Tu n’as pas l’impression que c’est un brin binaire ?

"les éditeurs peuvent ne pas aller sur IOS, et les clients suivront ."

Encore un "ta gueule et casses-toi" ?

Sérieusement, c’est ton seul argument ? La politique française ne te plait pas ? Ta gueule et casses-toi. Cette chambre d’hôtel est sale et infestée de vermine ? Ta gueule et casses-toi. Ton supérieur hiérarchique te mob ? Ta gueule et casses-toi.

Dans quel monde vis-tu ?

avatar digitalscreen | 

@fte

je vis dans un monde ou on a tous le choix ...
toi tu es « prisonnier » car tu restes dans un systeme qui ne te conviens pas , alors tu rales .....

avatar fte | 

@digitalscreen

"car tu restes dans un systeme qui ne te conviens pas , alors tu rales ....."

Un système doit me convenir à 100% ou partir ? Et si Android me convenait à 81% et iOS à 81.5% ? Genre comme toute personne qui ne raisonne pas en binaire.

J’ai le droit de critiquer les 18.5% qui ne me conviennent pas ou je dois la fermer et me casser ? Sauf qu’en face il y a 19% qui ne me conviennent pas. Donc que vont-ils me dire en face ? Ah oui : ta gueule et casses-toi.

Hey salut, je suis de retour. Ils m’ont foutu dehors en face, pas sympa.

Ça a l’air de t’emmerder copieusement, mais je ne raisonne pas en binaire. Mes choix ne sont pas 0% ou 100%. Ils ne le sont jamais.

avatar pocketjpaul | 

@fte

Heureusement que t'es là quand j'ai un coup de mou. Bon, comme ta réponse est imparable, encore une fois, ce thread va s'arrêter là puisqu'on ne peut plus te répondre "ta gueule et casse toi". Mais je te le dis, tu as raison bien sûr.

Pour ma part je suis coincé chez Apple parce que je ne peux pas cliquer sur "J'accepte les conditions d'utilisation de mes données personnelles" au premier démarrage d'un smartphone Android. C'est con. Sur l'iPhone j'ai réussi à finir la configuration initiale et donc je peux m'en servir. D'après certain ça devrait me mettre dans une case "Oh oui Apple, fais ce que tu veux avec mon téléphone et l'industrie en général, je cautionne parce que je me suis acheté le seul téléphone qui me permette d'envoyer des messages à mes amis".

edit : j'ai hâte de lire nos amis binaires juste conclure de mon commentaire que "j'aime pas Apple".

avatar fte | 

@pocketjpaul

"puisqu'on ne peut plus te répondre "ta gueule et casse toi"."

Oh si "on" peut. On peut me répondre que je suis un foutu connard et que je devrais crever dans d’atroces souffrances, ou on peut me répondre que mes commentaires déclenchent une admiration sans limite.

Ça n’aurait aucun intérêt ni aucune utilité, mais "on" peut.

"Mais je te le dis, tu as raison bien sûr."

Non. Ce n’est qu’une opinion personnelle. J’ai raison pour moi, c’est tout.

"Je cautionne parce que je me suis acheté le seul téléphone qui me permette d'envoyer des messages à mes amis"."

Si tous sont sur iMessage, en effet, tu n’as pas vraiment le choix sauf à leur imposer à tous de passer sur une autre messagerie... ou aux SMS.

A chacun ses limites de l’acceptable...

Mais en ce qui me concerne, ça ne signifie pas que tu cautionnes. Je doute que tu aies un avis blanc ou noir, je crois en les nuances.

avatar pocketjpaul | 

@fte

Non ils sont sur Telegram. Ça marcherait aussi sur Android, mais je ne peux pas y accepter les conditions d'utilisation de mes données personnelles.

avatar leduff | 

Mais on fait du nivellement par le bas ce n’est pas possible ...
On oblige Apple à ouvrir sa gestion du NFC alors que des APIs existent pour y parvenir. Pour FaceID c’est pareil il existe des APIs pour permettre aux applications d’utiliser la reconnaissance de l’utilisateur sans avoir accès aux empreintes de ce dernier.
C’est comme si vous demandiez à Renault de rendre possible l’échange du moteur de votre voiture par une autre marque parce que ce serait “mieux” ou plus “facile”. Mais Renault n’a aucun intérêt à le faire ? C’est pareil pour Apple et le NFC, non ?
Dans ce raisonnement il n’y aurait donc plus qu’une seule CB : pas de Visa, MasterCard, Amex, ... plus qu’une seule puissance électrique : 220V, plus de 110V, etc...
Si la standardisation permet l’adoption et la diffusion d’une norme, d’un service par le plus grand nombre, à aucun moment un standard répond à toutes les exigences. C’est un compromis / choix par rapport à d’autres possibilités.
L’offre est dans la diversité après on choisit un compromis.
Pour le NFC c’est identique, Android est plus ouvert et Apple utilise sa propre gestion. On peut faire la même comparaison avec Windows et Mac ...
On ne va quand même pas demander d’utiliser tous les mêmes ordinateurs, les mêmes voitures, les mêmes appartements... on n’est pas dans un système communiste mais capitaliste où le fait d’avoir de la concurrence permet le choix, Dieu merci !

avatar debione | 

@leduff
"On ne va quand même pas demander d’utiliser tous les mêmes ordinateurs, les mêmes voitures, les mêmes appartements... on n’est pas dans un système communiste mais capitaliste où le fait d’avoir de la concurrence permet le choix, Dieu merci !"

Comment as-tu réussi avec ta dernière phrase à invalider toute l'argumentation que tu déploies juste avant? Justement, la concurrence permet d0avoir le choix, et Apple refuse la concurrence, donc refuse le choix... Bienvenue chez les communistes d'Apple, ou tout doit être fait selon le dogme sans aucun choix.

avatar Krysten2001 | 

@debione

Ben si on a le choix. Android ou iOS.

avatar debione | 

@kristen:

Sauf qu'avec Android ou iOS je ne fais.... rien... Tu ne fais rien avec un système d'exploitation, que dalle, même pour un sms il faut une application...
Donc c'est bien le monde des applications qui nous permettent de faire au travers des couches des OS... Et à ce point de vue, chez Apple c'est le communisme total... J'ai acheté (je possède donc à moi )un appareil iOs, j'ai payé une licence d'exploitation pour iOS, et derrière c'est le communisme absolu sur les applications, magasin d'état en d'autres temps...

avatar Krysten2001 | 

@debione

Vous avez le droit d’utiliser iOS. Vous avez fait votre achat en tout état de cause et après vous vous plaignez ? Pas logique.

avatar leduff | 

@debione

Alors tu as mal interprété mes propos. Le fait d’avoir le choix et la concurrence revient à faire un choix avec les conséquences que cela comporte. Si je fais le choix d’aller sur Android c’est par choix, c’est pareil pour Apple. Avec Android tu sais que tu as plus de latitudes pour ajouter/modifier des fichiers ou autres et sur Apple tu sais que c’est encadré par leur politique de sécurité et/ou la limitation du logiciel.
Personne ne m’oblige a choisir un téléphone Apple mais je fais le choix en connaissant ce que cela comporte.
On ne refuse pas la concurrence quand on fait un choix !

avatar debione | 

Le problème n'est pas au niveau de l'Os mais au niveau des applications. Apple gère cela de manière communiste. La ou chez Android tu as deux choix, celui du communisme avec la solution Googlestore, mais tu as le magasin Samsung aussi par exemple ou d'autres.
Si Apple n'autorisait que des applications Apple, alors cela aurait du sens et on ne pourrait rien leurs reprocher. Mais si Apple se lance dans le commerce d'applications tierces, alors ils doivent être soumis au lois du marché, et ne pas verrouiller ce marché sur l'autel d'on ne sait quoi... A oui, la sécurité, exactement la même démarche que sous l'ère communiste soviétique, sous couvert de sécurité...
Bref Apple est libertaire pour prendre des parts de marché, mais agit en communiste gauchiste pure et dure avec ces utilisateurs et les programmateur d'application... Pas question de règles du marché pour eux...

avatar Krysten2001 | 

@debione

Oui oui. Arrêtez d’imposer votre liberté aux autres. La concurrence existe.

avatar r e m y | 

@Krysten2001

Imposer la liberté... bel oxymore! 😳

avatar fte | 

@Krysten2001

"Arrêtez d’imposer votre liberté aux autres."

disent les nord-coréens aux sud-coréens...

non, personne ne dit ça, à part toi.

avatar mapiolca | 

Bon en fait on est tous d’accord pour dire que les banque veulent passer en direct, sans commission de service à Apple.... du coup c’est un peu le combat Epic des Banques...

avatar Ios_What a joke | 

@mapiolca

Bah non car les banques pour la plupart n’ont pas accepté Apple Pay. Car les solutions de paiement en ligne qu’elles proposent permettent déjà de faire ce qu’elles veulent.
Dans l’implémentation d’Apple Pay, c’est plus Apple qui essaie de se faire accepter par les banques pour prendre une commission sur toutes les achats...

avatar mapiolca | 

@Ios_What a joke

Ok, sauf que là on ne parle pas de solution de paiement en ligne, mais de remplacer la CB par son téléphone, du coup la banque veut accéder au téléphone pour proposer la solution en direct sans passer par la case commission d’Apple.

Comme si EDF ne rétribuait pas ENEDIS pour la pose des lignes, la gestion des centrales, etc... juste par ce que c’est EDF qui gère le client est pas ENEDIS. ENEDIS fournit la techno, il est normal qu’elle en perçoivent une partie des bénéfices. (Analogie un peu foireuse mais l’idée est là)

avatar r e m y | 

@mapiolca

Sauf que la rémunération d'Enedis n'est pas décidée unilatéralement par Enedis. L'utilisation du réseau d'Enedis étant obligatoire, sans concurrence possible, le législateur fixe les tarifs d'accès au réseau.

Si vous voulez faire cette analogie avec Apple, il faudrait que les barèmes pour utiliser les technos et infrastructures d'Apple soient fixés par un régulateur, et pas unilatéralement par Apple.

avatar mapiolca | 

@r e m y

Ok je comprend. Donc pour contenter tout le monde il faudrait aller vers cette solution si je comprend bien

Pages

CONNEXION UTILISATEUR