Validation de l’App Store : Apple renvoie Spotify dans les cordes

Anthony Nelzin-Santos | | 19:42 |  162

Accusée par Spotify d’utiliser les règles de l’App Store comme d’une « arme » pour étouffer sa concurrence, Apple n’aura pas tardé à répondre. « Nos règles favorisent la concurrence », assure Bruce Sewell, le directeur juridique de la firme de Cupertino. « Vous le savez, puisque Spotify a grandement bénéficié de l’App Store », continue-t-il dans une lettre obtenue par Buzzfeed.

Daniel Ek, fondateur et CEO de Spotify. Image CC BY Magnus Höij.
Daniel Ek, fondateur et CEO de Spotify. Image CC BY Magnus Höij.

Et de dévoiler des chiffres que Spotify aurait sans doute préféré conserver secrets : depuis son entrée dans l’App Store en 2009, l’application du service de streaming musical a été téléchargée plus de 160 millions de fois, et a dégagé un chiffre d’affaires de « plusieurs centaines de millions de dollars. » « Voilà pourquoi nous sommes troublés que vous demandiez à être exempté des règles qui s’appliquent à tous les développeurs », dit un Bruce Sewell passablement agacé par les « rumeurs » et les « demi-verités » proférées à l’encontre d’Apple.

Il ne nie pas qu’une mise à jour de l’application de Spotify ait été rejetée après sa soumission le 26 mai dernier, bien au contraire. Mais si elle a été rejetée, c’est que « la fonction d’achat in-app a été supprimée et remplacée par une fonction d’inscription clairement conçue pour contourner les règles de l’App Store en matière d’achats. » Apple se dit prête à valider toute mise à jour de Spotify… à condition qu’elle intègre le système d’achats in-app de l’App Store.

Cette fin de non-recevoir est aussi l’occasion d’un rappel : « nos règles », dit Bruce Sewell, « s’appliquent uniformément à tous les développeurs. » Les développeurs indépendants doivent les respecter, Amazon et Google doivent les respecter, Spotify doit les respecter :

Nous n’avons pas changé notre façon de faire ou nos règles lorsque nous avons présenté notre propre service de streaming musical, ou lorsque Spotify est devenu un concurrent. Ironiquement, c’est maintenant Spotify qui veut changer les choses en exigeant d’Apple un traitement préférentiel — arguant ainsi qu’elle devrait être traitée différemment […] parce que nous sommes en concurrence. […] Insinuer que Spotify pourrait récolter les fruits du labeur d’Apple sans rétribution, comme aucun autre développeur, vous donnerait un énorme avantage sur les autres. C’est tout simplement injuste et absurde.

Spotify n’est évidemment pas la première entreprise à se plaindre du contrôle qu’Apple exerce sur sa plateforme, mais la firme de Cupertino répond qu’il s’agit simplement du contrôle qu’exerce tout distributeur sur son infrastructure. L’App Store fournit un service en l’échange d’une rétribution, une commission de 30 % qui tombe désormais à 15 % après la première année. Bref, rien dans la conduite d’Apple « ne relève du droit de la concurrence », tout relèverait de la relation contractuelle entre un client ambitieux et son fournisseur inflexible. À bon entendeur…

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


162 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar fousfous 01/07/2016 - 20:44 via iGeneration pour iOS

Apple Music respecte bien les règles de l'app store en faisant bien payer par un achat in app
D'ailleurs heureusement qu'il n'y a pas la règle qui empêche de payer avec un autre moyen, parce que sinon on serait obligé de donner notre carte bancaire à tout le monde... La au moins on donne que a Apple, ou même à personne avec les cartes iTunes.

avatar byte_order 01/07/2016 - 22:46

et bien sur les 30% prelever sur l'abonnement d'Apple Music va intégralement et uniquement dans le budget de fonctionnement de l'app store, des salaires du service de validation, dans les serveurs de l'app store, etc, en aucun cas cette ponction ne franchit la frontière.

Ce qu'il faut pas lire...

avatar bonnepoire 03/07/2016 - 22:52

Étonnant c'est 30% aussi chez Google.

avatar byte_order 04/07/2016 - 10:36

Google play store n'impose nullement que les paiements des abonnements depuis un application Android passent par sa plate-forme de paiement (et donc une commission).

C'est toute la nuance entre proposer un service de paiement intégré a une plateforme de distribution d'application vs l'imposer.

avatar en ballade 01/07/2016 - 20:56 via iGeneration pour iOS

@romainB84 :
Encore du protectionnisme américain contre une société européenne

avatar Thegoldfinger 01/07/2016 - 21:17

@en ballade

Encore un connerie de dite de En Ballade...

avatar en ballade 01/07/2016 - 20:59 via iGeneration pour iOS

@romainB84 :
J'espère que l'Europe va s'occuper de Appl€ il est temps

avatar thebarty 02/07/2016 - 10:53 via iGeneration pour iOS

@en ballade :
Non, ils commencent par Googl€

avatar loupsolitaire97 01/07/2016 - 19:48 via iGeneration pour iOS

DING-DING-DING

avatar Rodri31 01/07/2016 - 19:48 via iGeneration pour iOS

N'empêche que c'est abuse qu'Apple refuse que Spotify fasse sa promotion (3 mois à 0.99ct) via le site web mobile (la promotion est disponible via le site pour ordinateur par contre).

avatar Dranouss 01/07/2016 - 19:57 via iGeneration pour iOS

@Rodri31 :
Apple ne refuse pas la promo de Spotify mais Spotify ne percevrait que 70% des 0,99€ donc du coup pour les retrouver il faudrait appliquer un tarif de 1,42€... C'est la raison pour laquelle si tu souscrits à Spotify via l'appli ios tu payes 12,99€ alors qu'en passant en direct par leur site tu lâches 9,99€.
Il n'y a eu aucune maj des règles de l'apple store pour pénaliser Spotify !
Perso je suis passé par leur site et basta ;)

avatar byte_order 01/07/2016 - 23:24 (edité)

La question est comment as tu découverts que tu pouvais avoir un abonnement moins cher en passant par leur site plutôt que via Apple ?

Quelque chose me dit que le buzz actuel va participer a bien diffuser l'info comme quoi en s'abonnant via le site web, Spotify est moins cher de 30%. Buzz viral, toussa.
Pas sur que Apple y gagne vraiment, au final.

avatar Un Type Vrai 02/07/2016 - 16:36

Ben si, puisque le service s'applique à TOUS les développeurs.

Pas sûr que la gestion de l'achat en ligne (maintenance du site / gestion des infos, gestions des clients etc) soit gratuit sur le site de Spotify.

Il se trouve par hasard que ça recoupe des domaines de compétence de Spotify, tant mieux pour eux. Mais pourquoi Apple devrait faire une exception ? Je ne vois aucune justification a part "en interne, ça nous coûte moins cher parce que c'est déjà notre métier". Ben proposez le à 2 prix et voilà.

Et pour info, un voyage en croisière vendu 1500€ sur le site de propriétaire du bateau peu être vendu 1700 sur un site et 1400 sur un autre. La concurrence c'est pas le lissage des prix quelque soit le canal de distribution...

avatar byte_order 04/07/2016 - 10:44 (edité)

> Je ne vois aucune justification a part "en interne,
> ça nous coûte moins cher parce que c'est déjà
> notre métier"

Apple fait bien exactement cette exception pour Apple Music pourtant. Ça vous choque pas que la seule exception soit faite par et pour celui qui contrôle le réseau de distribution dont les regles unilaterales sont imposé à tous les autres ?

Et si la plate-forme de paiement de Spotify coûte 3 euros par abonnement c'est qu'il y a vraiment un problème. J'ai jamais prétendu que c'était gratuit en interne chez Spotify mais si c'était proche des 30% avec 30 millions d'abonnés cela ferait 90 millions de coût de gestion par mois, soit près d'un milliard par an !!

Pourtant c'est ce que Apple s'estime en droit de réclamer à Spotify par an (théoriquement, si les abonnés de Spotify étaient tous sous iOS) comme rétribution de son service de paiement imposé. Cela a tout de la taxe quand cela atteint ce stade.

Spotify propose *déjàù 2 tarifs. Il suffit de ne pas s'abonner depuis ios pour se voir proposer un tarif inférieur.

> La concurrence c'est pas le lissage des prix
> quelque soit le canal de distribution...

Quand il n'y a qu'un seul canal de distribution imposé sur un marché (service de streaming musical sur ios) c'est pourtant le cas.

Comme on peut l'observer ici.

Remarquez, Spotify pourrait effectivement proposer un double tarif bizarre sur iOS :
- du premium mensuel a 12,99 comprenant la commission de Apple
- du premium gratuit jusqu'à concurrence de 9j par mois (correspondant au 3euros taxé par Apple sur un abonnement premium a 10 euros ailleurs que sur iOS).

avatar Hideyasu 02/07/2016 - 11:23 via iGeneration pour iOS

@Rodri31 :
C'est pas la promotion qui est refusée mais le moyen de paiement qui contournait le classique achat in app.

avatar DG33 01/07/2016 - 19:51 via iGeneration pour iOS

La réponse du berger à la bergère

avatar Droooonic 02/07/2016 - 23:12 via iGeneration pour iOS

@DG33 :
1

avatar stéphane83 01/07/2016 - 19:52 via iGeneration pour iOS

Oui et c'est réciproque : Apple doit une grande partie du succès des ses produits grâce aux développeurs et app tierces.

avatar kevincas 01/07/2016 - 19:58 via iGeneration pour iOS

@stéphane83 :

Oui pas sur que c'est grâce à Spotify que les gens achete un iPhone hein ? Entre nous vous ne l'avez pas acheté pour ça rassurée moi

avatar stéphane83 01/07/2016 - 20:14 via iGeneration pour iOS

@kevincas :
J'ai dit : grâce aux développeurs et app...(dont Spotify).
Mais encore : grâce aux artistes musiciens qui se font bien enfler sur Apple Music diminuant ainsi le niveau culturel puisque l'argent prime sur le talent.
Mais encore : grâce aux évasions fiscales qui exonèrent Apple de payer ses impôts alors que toute l'Europe s'enfonce.

avatar Domsware 01/07/2016 - 21:28 via iGeneration pour iOS

@stéphane83 :
Apple PAYE ses impôts : arrête de dire des mensonges.

avatar byte_order 01/07/2016 - 22:49 (edité)

Des impots. Pas ses impots sur la réalité des revenus générés, puisqu'ils sont transformé en facturation auprès de Apple Retail. Apple Retail, elle, ne paye pas d'impots.

avatar marc_os 03/07/2016 - 11:48 via iGeneration pour iOS

@stéphane83 :
« l'argent prime sur le talent »
Mais quelle découverte !!
T'as jamais vu The Voice ?
Jamais écouté NRJ, ou RTL ? T'as jamais entendu parler des "Majors" à la Universal ???

avatar marc_os 03/07/2016 - 11:57 via iGeneration pour iOS

@stéphane83 :
L'Europe ne s'enfonce pas du tout. Pas plus que les USA ou la Russie. Va vivre en Russie ou en Crimée occupée. Tu risques d'être surpris et de regretter l'Europe "qui s'enfonce". Bas vivre au Liban ou en Irak. Ou en Birmanie.
T'inquiètes, s'il y a des millions de chômeurs ici, c'est pour notre bien. C'est le patronat qui le dit. Faut remercier les investisseurs. Ils disent "c'est la faute aux étrangers", faut sortir de l'Europe responsable de tous nos maux, mais en vérité c'est qui qui te fous à la porte pour délocaliser et maximiser ses bénéfices ?
C'est qui qui vient de toucher 14 millions d'Euros de parachute doré après avoir mis au chômage 10000 salariés ? C'est Bruxelles qui a décidé ça ? Ne serait-ce pas plutôt le conseil d'administration et les actionnaires ? Et dis moi, à part chez les Bushmen de Namibie qui partagent _tout_, où est-ce différent ??

avatar stéphane83 03/07/2016 - 18:41 via iGeneration pour iOS

@marc_os :
Il faut refaire le monde alors ;)
Un monde plus juste...

avatar bonnepoire 03/07/2016 - 22:56

Un monde sans connerie ni aigreur alors?

avatar byte_order 04/07/2016 - 10:45

A l'impossible nul n'est tenu.

avatar jackhal 01/07/2016 - 20:41

Entre autres, si. Spotify ne serait pas dispo sur iPhone, ça m'ennuierait beaucoup - et ça aurait pu être rédhibitoire quand Apple ne proposait pas de service de streaming.
Mon premier appareil Apple était un iPod, payé au prix de mon SE (et même plus vu l'inflation)... pour te dire que je ne considère pas la fonction musique comme accessoire, pas du tout.
L'iPhone est aussi un téléphone, un appareil photo, un navigateur internet, et des applis. Mais c'est la fonction baladeur que j'utilise le plus. Sans Spotify ni alternative (Deezer / Apple Music), en étant limité aux bons vieux fichiers audio... je serais peut-être allé voir ailleurs.

avatar frankm 01/07/2016 - 22:57 (edité)

Oui exactement ils font du commerce

avatar le ratiocineur masqué 01/07/2016 - 19:57

Daniel EK il veut son petit 15mn de buzz pour faire parler de Spotify dans les medias technos. Ca y'est il l'a eu.

avatar byte_order 01/07/2016 - 23:26 (edité)

Et ainsi bien diffusé l'info comme quoi en s'abonnant sur le site plutot que via l'application ios, c'est 30% moins cher.
C'est pas idiot...

avatar xx-os 02/07/2016 - 14:23

Et bien voilà, tout le monde est content et les vaches sont bien gardées... next... On ne veut plus t'entendre déblatérer la dessus, désormais...

avatar bonnepoire 03/07/2016 - 22:57

Faut pas rêver...

avatar byte_order 04/07/2016 - 09:57

Sympa votre conception de la liberté d'expression...

avatar valentin. 01/07/2016 - 20:02 via iGeneration pour iOS

Ce n'est pas pour Spotify que j'ai acheté mon iPhone....mais si spotify n'était pas dispo sur iOS, j'aurais peut-être choisi un autre téléphone.

avatar jackhal 01/07/2016 - 20:43

Si l'appli MacG permettait de répondre en thread, j'aurais vu ton message avant et me serais contenté d'un simple "+1" ;-)

avatar Jul21 01/07/2016 - 20:08 via iGeneration pour iOS

Et toc fallait pas chercher ...

avatar Hugualliaz 01/07/2016 - 20:11 via iGeneration pour iOS

Ouais mais Apple force les consommateurs et entreprises tiers à passer par son propre service... Cela peut être considéré comme une pratique restrictive. D'autant plus que Apple Music s'en carre bien des règles de l'app store.

avatar Mrleblanc101 01/07/2016 - 20:15 via iGeneration pour iOS

@Hugualliaz :
Ce n'est pas restrictif... Avant il n'y avait pas d'appstore... Donc pas d'app ! Si les gens de Spotify ne sont pas content ils n'ont qu'à faire une web app où être exclusivement sur Android

avatar Hugualliaz 01/07/2016 - 22:07 via iGeneration pour iOS

@Mrleblanc101 :
Il y a des lois et des règles pour protéger les entreprises tiers : cela provient du droit de la concurrence.

Ce n'est pas parce que Apple a créé son écosystème qu'il en est maitre sinon il n'aurait qu'à refuser les apps qui ne leurs plaisent pas... Les mêmes règles édictées par Apple doivent s'appliquer à tout le monde y compris par APPLE ELLE MÊME sinon c'est de la concurrence déloyale et c'est ce dont il est question ici.

Est ce que Apple Music est soumis aux mêmes règles que Spotify ? C'est ça la réelle question :
Si oui : Apple a raison et Spotify a tort
Si non : Apple a tort et Spotify a raison

Il ne faut pas chercher plus loin : juridiquement le problème il est la.

avatar Un Type Vrai 02/07/2016 - 16:41

Oui, oui, bien sûr.

D'ailleurs Renault est obligé d'accepter que tu puisses commander une Clio avec un moteur d'Alpha Romeo. Et ils sont obligé de te le monter gratos...

La définition du produit (ie : ce qui est vendu) détermine ce qu'Apple à le droit de faire ou pas.
En l'occurence, je ne suis pas certain que l'AppStore ne soit pas vendu avec l'iPhone dans le CGV...

avatar Makes 02/07/2016 - 22:36 via iGeneration pour iOS

@Un Type Vrai :
1
2. Meme

avatar Makes 02/07/2016 - 22:45 via iGeneration pour iOS

@Un Type Vrai :
*
1

avatar byte_order 04/07/2016 - 10:07 (edité)

Renault n'impose pas de passer par eux à chaque achat de carburant en prenant 30% de commission.
Le streaming musical c'est pas du tuning du véhicule c'est de l'usage. Pouvoir consulter du contenu depuis un terminal mobile connecté c'est pas changer le moteur c'est lutiliser tout simplement.

Je ne suis pas certains que dans les CGV d'un iphone il est dit que tout streaming payant reproduit par une application ios gratuite est taxé de 30% par Apple. Mais comme c'est rédigé de façon floue volontairement c'est ptet vrai.

Je ne suis par contre pas certains que les nouveaux clients d'Apple soient au courant qu'ils paieront 30% de tout abonnement à un service tiers a Apple.

avatar Un Type Vrai 04/07/2016 - 10:17 (edité)

1) Ta réponse précise exactement que tu n'as pas compris la définition de "produit".
2) Spotify vend son abonnement par internet et cet abonnement fonctionne avec l'application ou même en ligne. Donc exactement comme le plein d'essence.

Par contre, si tu apporte ta voiture chez Renault pour une vidange (ie : tu proposes un achat in app avec les API "Apple") tu peux pas leur imposer l'huile* et de supprimer la marge qu'ils se font dessus.

* Ceci est probablement vrai parce que le forfait vidange inclus l'huile. Sinon, c'est exactement le contraire, ils ne peuvent pas te refuser l'huile, si elle ne fait pas partie de la prestation explicitement. Voir le montage des pneu acheté sur Internet.

avatar byte_order 04/07/2016 - 11:09

> 2) Spotify vend son abonnement par internet et cet abonnement
> fonctionne avec l'application ou même en ligne.
> Donc exactement comme le plein d'essence.

Alors pourquoi si j'ai une voiture Apple c'est logique que Apple taxe 30% du prix du plein d'essence Total (Spotify), sauf si j'achete l'essence d'Apple (Apple Music) !?
C'est logique parce que Apple a fait en sorte que sa voiture n'accepte que le pistolet à essence de son réseau de station à essence !?

Encore une fois, si Apple n'avait pas le contrôle sur l'unique réseau de distribution, le risque de distorsion de concurrence entre ses propres services complémentaires et ceux proposés par des tiers n'existerait pas.

C'est le cas pour Google Play Store, par exemple. Là aussi y'a une commission y compris sur les abonnements en in-apps, mais elle n'est pas imposée ni lié à la distribution de l'application et il y a d'autres app store pour Android de toute façon, sans parler du téléchargement d'apk.

> Par contre, si tu apporte ta voiture chez Renault pour une vidange
> (ie : tu proposes un achat in app avec les API "Apple")
> tu peux pas leur imposer l'huile*
> et de supprimer la marge qu'ils se font dessus.

Mais Renault ne m'oblige pas à passer forcément par eux pour une vidange (ou faire le plein, ça change rien, entre alimenter l'usage et de l'entretien, cela reste du service au client). J'ai parfaitement conscience que Renault marge sur l'huile dans leur service de vidange comme ils veulent, mais ils ne peuvent pas m'imposer de passer par eux obligatoirement pour la vidange.

Parce que les règles du commerce en Europe l'interdirait, d'ailleurs. C'est de la vente liée. C'est toute la nuance.

avatar byte_order 02/07/2016 - 01:27 (edité)

C'est pas restrictif mais l'alternative c'est de ne pas faire d'application pour ios ?!
Ouais, c'est clair, c'est aucunement restrictif, vous m'avez convaincu.
Bravo.

avatar Un Type Vrai 04/07/2016 - 10:18

Soit il y a un achat in app avec les API d'Apple et il y a des règles, soit il y a un compte ailleurs avec vos propres règles.

Quoi de plus clair ?

avatar byte_order 04/07/2016 - 11:16 (edité)

Ce n'est pas exact.
Dans les deux cas il faut une application pour iOS.
Et donc la diffuser par le seul canal autorisé, l'app store.
Ensuite, oui, 2 choix :

- l'achat in-app
- espérer que l'utilisateur va trouver tout seul l'existence d'une solution alternative dont l'unique canal de diffusion autorisé vous interdit de parler dans votre application.

Ce n'est pas exactement 2 possibilités dès lors que vous êtes obligé dans tous les cas d'accepter les règles très restrictives du premier choix, que vous utilisiez ensuite l'achat in-app ou la télépathie pour informer votre clientèle de l'existence d'un autre moyen.

avatar becausebreast 02/07/2016 - 02:55 via iGeneration pour iOS

@Hugualliaz :
Y a un AppStore sur Android ?... Je suis pas sûr.

Donc c'est la même histoire pour les applications qui sont disponibles sur iPhone mais ne le sont pas sur Android

Pages