Rumeur : recharge sans-fil pour le prochain iPhone [MàJ]

Nicolas Furno |

Nouvelle rumeur pour le prochain téléphone d’Apple, cette fois concernant la recharge. Selon le pas toujours bien informé Digitimes, Apple utiliserait à son tour une technologie de recharge sans-fil pour le prochain iPhone. Il s’agirait d’une technologie maison qui reste à déterminer et la source de la rumeur ne précise pas s’il s’agirait d’un module intégré, comme pour les derniers Nokia, ou s’il faudra acheter un accessoire supplémentaire.

Comme le note le site, la recharge sans-fil est présente chez de nombreux constructeurs. Nokia, LG et HTC proposent tous un système de recharge par induction et Digitimes précise que Samsung devrait également s’y mettre dès cette année. Le site est cette fois plus précis : le Galaxy S IV devrait être proposé avec un dos spécifique et en option compatible avec un module de recharge à induction. Le coréen exploiterait même le standard Qi, le même que les autres constructeurs utilisent.

[MàJ 08/03/2013@10h58] : à propos d'induction, Phil Schiller s'était exprimé contre cette idée après la sortie de l'iPhone 5 (lire : Phil Schiller justifie certains choix pour l'iPhone 5). Cela ne veut certainement pas dire qu'il n'y aura jamais de recharge sans-fil chez Apple — le constructeur a l'habitude de se contredire régulièrement —, mais ce n'est peut-être pas aussi assuré que veut bien le dire Digitimes…


avatar UnknownMan | 
Recharge sans quoi !!!! La blague quoi comme le NFC just next pour l'instant
avatar drkiriko | 
@jiheme : 'Rendement faible , surconsommation etc' Ça dépend de la techno. Quand les fréquences sont synchrones on obtient de très bon résultats. Il est possible de charger efficacement [tout est relatif] avec une certaine distance. Un iPhone qui se chargerait à 50 cm ou plus de sa base ce serait un super coup pour Apple, qui a déposé plusieurs brevets dans ce sens.
avatar drkiriko | 
@jiheme : Ce n'est pas si simple, d'un part la transmission est liée à sa fréquence, à l'élément qu'elle traverse et à des tas d'autres paramètres, d'autre part on a aujourd'hui de nouveaux composants, des antennes très efficaces et des supers logiciels de calculs et de modélisation. La transmission la plus connue est le transformateur, mais il y a aussi des systèmes utilisant la résonance. Dans les années 70, la NASA tapait les >80% de transmission sur 1km ou plus avec des ondes type micro-ondes, donc dangereuses. Il y a aussi IBM qui travaille dessus et tous les autres...[dont apple]. Cherche "resonant inductive energy transfer", tu trouveras des tas d'infos, brevets, etc...
avatar kalynoh | 
@ Malvik2 Là ils montrent le fatboy de nokia, mais il existe des docks ou des plateaux bien plus élégant pour ça. Après faudrait une norme pour ce genre de recharge, parce que c'est cool de supprimer les câbles, mais si on fait un bond de 5 ans en arrière où on devait demander "quelqu'un aurai pas un cable tel marque tel modèle", c'est tout de suite moins intéressant. On verrai fleurir dans les cafés, les restau et autre lieu publique des bornes de recharge et ça serai bien pratique (macdo test ça dans certains de ses fastfood aux US).
avatar labon | 
@Kraaw Au sujet du câble Lightning, il n'y a que six mois d'existence, et récemment, on a appris que le connecteur Lightning vers HDMI avait quelques secrets. C'est vrai que la compatibilité en prend un coup, entre utilisateurs d'iPhone. Si je vais chez un ami qui a un iPhone 5, je ne peux pas recharger mon 4, et inversement. Par contre, sur la question de la compatibilité des connecteurs entre tous les smartphones, il me semble avoir lu que Samsung changeait souvent de connecteur. Quid des autres constructeurs ? Est-ce que ce reproche ne s'applique qu'à Apple ou le reste du marché fait ce qu'il veut en terme de connecteurs ? Sur la recharge par induction, c'est une régression. Si on se déplace souvent, on revient vite au câble, et chez soi, on pose le téléphone et c'est à l'utilisateur de se courber s'il veut continuer à l'utiliser.
avatar jimouest2005 | 
La recharge à induction ça sera vraiment pratique quand il y aura de plus en plus de bureaux, tables ou voitures qui l'incorporeront. En attendant l'intérêt est assez faible à mon avis. Ou sinon il faudrait pouvoir transférer des données en même temps : on pose l'iPhone sur une surface branchée au Mac et ça recharge + synchronise.
avatar boccob | 
Il y a tout de même un interet à la recharge sans fil. Les seules parties à contraintes mécaniques sont les boutons et le connecteur. Donc, ce sont les seules parties susceptibles d'être endommagées à cause de l'usure physique. Avec la recharge sans fil, on en supprime une. C'est déjà pas mal. Reste plus qu'à trouver le moyen de dégager les boutons physique et on aura des téléphone bien plus résistant sur la durée.
avatar YanDerS | 
nogui, il peut y avoir quand même un interet à la recharge sans fil, c'est dans le cas de terminaux qui devront être étanches. Je pense aux terminaux-bracelet, qui outre leurs formes rebelles, devront résister à des immersions potentielles selon les divers type d'activités dans lesquelles ils seront utilisés. Il se peut que d'ici là les nano-revêtement type DryWired aient fait des progrès et soient intégrés dans les productions industrielles. Mais c'est un problème auquel les recharges par induction peuvent répondre
avatar pr0de | 
MAIS tu ne le charges pas en l'utilisant. Ce qui est possible avec le câble !
avatar thefolken | 
Les porteurs de Pacemaker vont être ravis…
avatar kuep | 
@patrick86 : Belle vulgarisation complètement erronée mélangeant principe d'incertitude, tentative de rendre la physique quantique cartésienne... Bref tu regardes trop Stargate... Je te conseil de te plonger dans le cours de physique quantique de richard feynman, ça ne te fera pas de mal...
avatar kuep | 
@patrick86 : Je disgresse, mais le fameux "moteur magnétique" n'est qu'une utopie pour gogo... Ce que tu ne vois pas, c'est qu'un aimant permanent qui voit une variation de champs chauffe, et finit par se démagnétiser... Sinon, tu aurai un mouvement perpétuel, impossible... Il y a deux principes inviolables: Le premier principe de la thermodynamique: conservation de l'énergie Le second principe de la thermodynamique sur la génération d'entropie Pour générer une énergie électrique a l'aide d'aimants, il faut un travail mécanique... C'est le principe de la dynamo.... Sans travail, les pertes dans les aimants, tout comme les pertes aérodynamiques vont ralentir puis arrêter le mouvement... Croire en l'énergie gratuite, c'est faire preuve d'une grande naïveté...
avatar kuep | 
@patrick86 : Je le sais, cela a été mon boulot pendant 5 ans de travailler sur ces moteurs a aimants permanents a grande vitesse (jusqu'à 900 kW). Mais comme tu le dit, cela ne fonctionne qu'avec une excitation électrique... Donc pas sans énergie... Aujourd'hui, un moteur a énergie gratuite n'est qu'une utopie de films de science fiction...
avatar kuep | 
@patrick86 : Je fait des moteurs a aimants permanent tout les jours, c'est mon métier... Il est nécessaire d'utiliser une excitation électrique pour que ça fonctionne... Ça ne fonctionne pas sans courant, désolé... J'ai plusieurs brevets industriels, je croit connaître un peu le système: il n'y a pas besoin de montrer que ça fonctionne pour breveter... Juste l'inventivite... Le fait qu'il y ait un brevet sur une connerie ne veut pas dire que ça fonctionne... Quand a l'intrication quantique, on est très loin de l'électromagnétisme, et On Croit l'observer sur des particules élémentaires... De la a faire un moteur avec... Croit moi, fabricant de moteur haute vitesse électriques leader dans le monde, si ça fonctionner on aurait déjà sauté dessus...on est une dizaine de docteurs ingénieurs a travailler sur le sujet en permanence, je pense que je connait un peu mon sujet...
avatar kuep | 
@patrick86 : Le moteur a induction n'est qu'une légende urbaine qui se démonte facilement scientifiquement... Ce n'est qu'une chimère pour gogo en mal de science et vie... Je travaille dans l'électromagnétisme, et je peut t'assurer que rien n'est infinie... La faille dans le moteur de Nicolas tesla, c'est que c'est un état métastable et qu'il faut une impulsion pour lancer la bille... Le frottement magnétique fait que ta bille s'arrête très vite, mais ça ça ne se voit pas sur les pseudos maquettes d'un quart de tour réalisée... De plus. Quelques soit le type d'aimants, ceux-ci se désaimante (perde leur aimantation plutôt) lorsqu'il s'échauffent sous l'effet de la tension induite... Et l'énergie nécessaire pour aimanter les aimants (les ampères -tours utilisés en flash) sont bien supérieurs a la petite quantité d'énergie que tu peut espérer récupérer... Bref, il fait arrêter de lire science et vie junior (et encore, je doit que svj colporte ce genre d'âneries) et faire un peu de physique... Le mouvement perpétuelle n'existe pas, désolé de casser tes rêves... Quand a la transmission d'énergie sans fil, ne rêvait pas: le rendement est inversement proportionné au carré de la distance (évolution du champs induit). Du coup, a 10 cm ton rendement s'est écroulé 100 fois par rapport a 1cm... Alors imaginé a 2m... Tout simplement impossible par induction...
avatar Seccotine | 
La recharge électrique sans fil c'est un peu comme l'eau déshydratée ...
avatar oliv-et-pomme | 
La légèreté (phénoménale il faut le dire) de l'iPhone 5 en prendrait un coup... Je ne pense pas cela plausible.
avatar Tibimac | 
Bon, je note les noms. On comparera les réactions quand un nouvel iPhone à recharge par induction sortira. :D
avatar KOVU | 
Comprend pas l'intérêt ...

CONNEXION UTILISATEUR