Les métros de Londres et New York s’ouvrent au mode Transport express d’Apple Pay

Mickaël Bazoge |

La fonction Carte de transport express inaugurée dans Apple Pay avec iOS 12.3 accélère le passage aux portiques des transports en commun. Il n’est en effet plus nécessaire de s’identifier ni de valider le paiement avec Touch ID ou Face ID, il suffit de présenter l’iPhone ou l’Apple Watch devant le lecteur de validation sans contact. Un gain de temps appréciable, surtout aux heures de pointe (lire : iOS 12.3 accélère Apple Pay dans certains transports en commun).

À New York. @TechCrunch.

Cette fonctionnalité est malheureusement limitée à une poignée de réseaux de transports en commun : Pékin et Shanghai en Chine, au Japon avec Suica, et à Portland aux États-Unis. Le système a fait son apparition sur plusieurs lignes du métro de New York. Et Londres sera bientôt de la fête.

Le compte Twitter de la TfL (Transport for London) a confirmé travailler avec Apple pour offrir aux usagers des transports en commun de la capitale anglaise le confort du mode Transport express. Cela ne devrait pas représenter un obstacle technique majeur : à Londres, il est déjà possible d’utiliser Apple Pay pour régler son ticket de transport, avec l’inconvénient de devoir s’identifier sur l’iPhone.

En ce qui concerne la France, aucun réseau de transports ne prend en charge Transport express. Récemment, Ile-de-France Mobilités (IDFM) a annoncé le lancement en septembre du paiement sans contact pour les bus, métros, tramways et trains de la RATP et de la SNCF… mais uniquement à partir d’une poignée de smartphones Android (lire : Le ticket de transport en Ile-de-France sera bientôt une carte ou un smartphone Samsung).

À cette occasion, Valérie Pécresse la présidente d’IDFM et de la Région Ile-de-France a déploré que les négociations débutées il y a un an avec Apple n’avançaient pas.

avatar shaba | 

Ils doivent pas négocier très fort au STIF pour que ça fonctionne ailleurs et pas chez eux...

avatar bl@ck warrior_69 | 

On dit "Ile-de-France Mobilités" maintenant, bien plus simple et concis que "STIF" ?

avatar SyMich | 

Non la grosse différence c'est qu'à Londres, par exemple, on effectue un paiement à chaque trajet. Il "suffit donc" d'activer paiement via ApplePay et ça fonctionne.
En Île de France, le système en place consiste à lire un numéro d'abonnement via échange de données NFC pour vérifier que le porteur de la carte Navigo peut passer. (et il est hors de question de changer toutes les bornes de validation pour les remplacer par des terminaux de paiement).
Pour remplacer le pass Navigo par un smartphone, il faut pouvoir librement utiliser la puce RFID du smartphone ou celle de la carte SIM. Sur Android pas de problème. Sur iPhone, il faut une autorisation spéciale délivrée au cas par cas par Apple (qui interdit complément l'usage de la puce RFID de la carte SIM).
En Ilede France, Apple n'a jamais répondu aux multiple sollicitations d'Ile de France Mobilité.
Donc le souci n'est pas qu'IdF Mobilité négocie mal, mais que pour négocier, il faut être 2!

On espère maintenant un changement d'attitude d'Apple avec le déploiement à l'automne qui se fera uniquement sur Android (Samsung dans un 1er temps pour des raisons commerciales et non technique...) et la communication qui sera faite (avec Samsung qui ne manquera pas d'insister sur le fait qu'ils sont les seuls smartphones compatibles)

avatar shaba | 

@SyMich

Merci pour ces précisions. On ne sait pas si Apple a répondu ou pas, on sait que ça n’avance pas c’est différent ;)
Pour le reste, la ratp teste sur tous les appareils Android et pas uniquement les Samsung, la compatibilité sera plus large.

avatar SyMich | 

Étant dans l'équipe projet IT, je peux vous dire qu'Apple n'a jamais répondu. V Pécresse a sans doute du mal à avouer qu'elle se fait "snober" par Apple et préfère dire que les négociations patinent...
On a fait les développements iOS ( ca fonctionne), mais on ne peut évidemment pas les déployer tant qu'on n'a pas l'autorisation officielle d'Apple (l'app ne passerait pas la validation de l'AppStore).

Pour Android, effectivement ça fonctionne sur une gamme de smartphones tres larges (même sur des modèles sans fonctionnalité NFC car on peut passer par la puce RFID de la SIM), mais pour des raisons "commerciales" et a priori un accord passé avec Samsung, le déploiement se fera dans un 1er temps sur une liste limitée d'appareils de Samsung sur lesquels se font les derniers tests avec un panel de testeurs internes à Île de France Mobilités.

avatar shaba | 

@SyMich

Ah ok tu es bien placé pour en parler alors merci pour ces infos ! Espérons que ça avance vite. Même si j’habite à Marseille ça serait quand même pratique pour éviter la queue à l’achat d’un billet.

avatar joregarvit | 

Il reste la France!!!

avatar Antara | 

Mais du coup les villes qui y ont accès c'est parce qu'elles ont acceptés le système d'Apple où c'est un système générique ? Si oui la non avancé avec le réseau francilien tiendrais plus de la volonté d'Apple d'imposer son propre système plutôt que de s'adapter à celui déjà présent on dirait...

avatar shaba | 

@Antara

Il serait bon d’avoir les détails mais a vu de nez je miserai plutôt sur un problème côté STIF.

avatar Antara | 

Mouai... Le fait que ça avance avec Android et son système fragmenté avec le nombre très grand de fabriquant me fait penser l'inverse justement...

Ça ne m'étonnerait pas que Apple veuille imposer son système (dans le cas où c'est le sien comme je l'ai dit avant)

On a la chance d'avoir un très très bon réseau de transport à Paris et en Île de France. Il est normal qu'avec un réseau aussi dense, un grand nombre de gare, de bornes et de portiques il faille prendre du temps pour bien faire les choses.

avatar shaba | 

@Antara

Ce n’est pas le système d’Apple et sur Android jusqu’à très récemment ce n’était que sur Samsung ;) mais on manque de détails c’est sûr !

avatar Rifilou | 

@Antara

Étant donné que c’est Paris, des millions de touristes et son prestige international (en omettant les certaines personnes qui nous embêtent le samedi)... je ne pense pas que le problème vient d’Apple
Après peut-être qu’ils veulent une modification des portiques mais j’en doute

avatar alexis83 | 

En retard comme toujours chez nous !

avatar cdag91 | 

Peut-être que Apple prend sa traditionnelle commission ?????

avatar Kydix | 

C’est juste que la France (et surtout la RATP) est bien en retard. Il n’y aurai pas tout ces problèmes si l’open payement, comme à Dijon, Londre ou New York serait mis en place. Avec ce système tout les mobiles NFC serait compatible, et même les cartes bancaires (pratique pour les touristes) plus besoin d’achat de ticket aux bornes

avatar Paul Pierce | 

Bonjour, super article. Apple avec son système a permis de révolutionner de nombreux moyens de paiement. Sur ce sujet, je viens de terminer le livre de Jean-Cédric Michel : "Le jour où Apple a acheté la Grèce". L'auteur dans son livre émet la possibilité qu'avec leur immense réserve de cash (256 milliards), Apple pourrait racheter la dette grecque et imposer un système fiscal avec une micro-taxe, nommée iTax qui permettrait de révolutionner le système fiscal du pays. Pensez-vous qu'Apple à une responsabilité vis-à-vis de la société d'investir cet argent dans des problématiques sociales et économiques ? Je recommande vivement ce livre, Jean-Cédric Michel se pose de nombreuses questions quant à la responsabilité d'Apple, mais également de ce que pourraient faire les GAFA avec leurs ressources financières.

avatar apple78310 | 

Je suis à New York pour quelques mois, je vais essayer!

avatar Smartiiez | 

C’est un peu plus complexe. La solution technologique qu’utilise la RATP est basée sur l’usage de la carte SIM (ou d’une enclave sécurisée appelée Secure Element), où pendant longtemps seul Orange était compatible.

C’est par le NFC que le valideur (ou portique) communique avec la sim et écrit les informations du « titre » de transport. Garce à cela, on peut être contrôlé même sans batterie. Apple ne laisse ni l’acces au NFC ni l’acces à l’ecriture sur la carte SIM.
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.wizway.nfcagent&hl=fr

Le cas des transports de Londres est différent, il s’agit de transactions « bancaires », d’où l’usage de Pay

CONNEXION UTILISATEUR