Aux États-Unis, Apple Pay toujours loin derrière la carte de crédit

Mickaël Bazoge |

Les États-Unis ne sont pas le pays le plus avancé en matière de paiement. Et encore plus dans le domaine du paiement mobile. En Chine l’an dernier, plus de 80% des consommateurs ont réglé des achats via leurs smartphones par exemple (lire nos chroniques numériques à ce sujet). En Inde, les autorités poussent carrément à l’abandon du cash papier.

Outre Atlantique, selon le cabinet Bain, Apple Pay est en tête des systèmes de paiement mobile… mais seulement 9% des consommateurs américains l’utilisent. PayPal est largement devant puisque le service en ligne, dont les prestations vont au-delà du paiement mobile, sont utilisés par 44% des consommateurs. Apple a eu beau jeu de souligner que son service recrutait davantage de nouveaux utilisateurs que PayPal, mais ce n’est pas encore suffisant pour lui faire de l’ombre.

Les systèmes de paiement traditionnels sont largement en tête : la carte de crédit affiche un taux d’adoption de 80%, le cash de 79%, la carte de débit 59%, et le bon vieux chèque de 53%. Au vu de ces chiffres et de l’utilisation massive de la carte de crédit, il n’est pas étonnant de voir Apple se lancer sur le créneau.

Mais l’Apple Card n’est pas qu’une carte ; c’est aussi et surtout un véhicule pour Apple Pay. La Pomme fait tout pour : alors que le Daily Cash est de 2% avec Apple Pay, il se limite à 1% lors de l’achat avec la carte physique. La carte en titane n’est finalement qu’un élégant (et fragile) marche-pied pour pousser à l’adoption d’Apple Pay.

Pour aller plus loin :
Source
avatar UraniumB | 

En même temps il faut du temps aux gens pour leur laisser tester un nouveau moyen de paiement, pour enfin l’adopter.

avatar raoolito | 

@UraniumB

He oui, deja apple est pas majoritaire en general mais une carte de credit sortie ya une semaine....
Ceci etant dit, c'est etonnant que le cash soit derriere la carte de credit. Ca en dit long sur la culture américaine

avatar UraniumB | 

@raoolito

Perso, j’aime pas trop le liquide, encombrant et aussi permettant la fraude.

avatar raoolito | 

@UraniumB

Disons surtout que le liquide est accepté partout, il semble que la carte de credit aussi

avatar fousfous | 

@raoolito

Mais c'est quand même insupportable les gens qui paient en liquide, c'est tellement lent. Alors qu'avec l'Apple watch un passage devant le lecteur et c'est fini!

avatar raoolito | 

@fousfous

Ben quoi ? 27,64€ c super facile en liquide
😋

avatar p@t72 | 

@foufous
@raoolito
Je file 28e à la caissières et j'attends qu'elle me donne la monnaie.

.... Ah mais non !
Cette Salo... N'a jamais de monnaie.
Vivement qu'elles disparaissent toutes bande de fain.....
Saloperies de gilets jaunes...
...De pauvres qui ne possède pas d'apple waaatch et apple pay.

avatar poulroudou | 

@fousfous

+1

Sans parler de ceux qui paient encore leurs courses par chèque 🤦🏻‍♂️

avatar pat3 | 

@fousfous

Ironique ?

avatar fte | 

@fousfous

"c'est tellement lent."

Mais c’est : ANONYME.
Mais c’est : sans commission bancaire.

Voilà pourquoi les états aimeraient que le cash disparaisse.
Et les banques, mais là c’est pour leurs commissions.

L’adoption massive de l’argent numérique renchérit le coût des choses.

avatar scanmb | 

@UraniumB

+1

avatar pechtoc | 

@raoolito

Pourquoi sorti il y a une semaine ? Ça fait plusieurs année qu'Apple Pay est dispo outre Atlantique.

avatar Paquito06 | 

@raoolito

“Ceci etant dit, c'est etonnant que le cash soit derriere la carte de credit. Ca en dit long sur la culture américaine”

Je me souviens qu’en France il y avait souvent des minimums pour regler de petits montants par CB. Genre 50cts ou $2, ca se paye en CB (ou via Apple Pay) aux US, en France c’est dur.
Enfin, il y a encore (trop?) de nombreux endroits aux US où c’est cash only dans les bodega ou restaurants, donc il n’est pas rare de voir des gens avec $200 en cash sur eux, d’où le cash back egalement pour l’utilisation de credit card: la banque prefere voir du cash sur le compte et s’en servir que de le voir dans la nature.

avatar debione | 

@Paquito
Ben c’est une des choses que je trouve dommageable pour nos libertés. Si je travaille je gagne de l’argent, et cet argent ( sa valeur donc) m’appartient. Sous quel prétexte quelqu’un utiliserait mon argent pour travailler avec ?
La disparition du cash n’arrange que les banques, car qui dit disparition du cash dit institutionnalisation des banques. Le cash permet au client d’avoir un pouvoir sur la banque, celui de dire : je retire mes billes, cela m’appartient. Avec la disparition du cash, on perd directement ce pouvoir. Exemple type vécu dans ma famille: mon père a économisé toute sa vie sur sa malheureuse paye d’ouvrier. Il a réussi en une vie de travail à mettre 50k de côté. Seulement voilà patatra, on vit en Suisse et on est habitué à avoir régulièrement des intérêts ... négatif. Résultat, soit mon père pouvait retirer cette somme en cash, soit il était baise.
Si le cash disparaît plus rien n’imposera aux banques de délivrer de l’interet positif, car l’interet De placer son argent dans les banques est bien de le faire fructifier. Si l’occasion se présente de faire de l’interet Négatif, sous quelques raisons que ce soit, alors plus rien n’empechera Les banques de pratiquer l’interet Négatif... on connaît les zozos...

avatar Paquito06 | 

@debione

“Ben c’est une des choses que je trouve dommageable pour nos libertés. Si je travaille je gagne de l’argent, et cet argent ( sa valeur donc) m’appartient. Sous quel prétexte quelqu’un utiliserait mon argent pour travailler avec ? “

Je suis d’accord avec toi. Cependant, à partir du moment où le cash est dans les mains de la banque, elle peut s’en servir afin de recolter des interets (retour sur investissement) ou plus values (speculation ou investissement, parfois), voilà le pretexte.

“La disparition du cash n’arrange que les banques, car qui dit disparition du cash dit institutionnalisation des banques. Le cash permet au client d’avoir un pouvoir sur la banque, celui de dire : je retire mes billes, cela m’appartient. Avec la disparition du cash, on perd directement ce pouvoir.”

Absolument. Ca arrange tout le systeme (banque, assurance, Etat, marchés) sauf le client dans certains cas.

“Exemple type vécu dans ma famille: mon père a économisé toute sa vie sur sa malheureuse paye d’ouvrier. Il a réussi en une vie de travail à mettre 50k de côté. Seulement voilà patatra, on vit en Suisse et on est habitué à avoir régulièrement des intérêts ... négatif. Résultat, soit mon père pouvait retirer cette somme en cash, soit il était baise.”

Les taux negatifs sont quelque chose de recent dans l’economie europeenne moderne et le Japon nous a montre que cela ne fonctionnait pas. On sait que ca peut etre durable, du coup il faut en profiter pour un pret (voiture/maison) mais en aucun cas pour un placement, comme dans ton exemple. Il existe toujours un produit financier peu ou pas risqué qui couvre l’inflation, à moinsre cout. Voila le veritable challenge pour les particulier. En France les gens aiment le Livret A (vite plafonné, certes) mais quelle calamité, ca couvre que dalle.

“Si le cash disparaît plus rien n’imposera aux banques de délivrer de l’interet positif, car l’interet De placer son argent dans les banques est bien de le faire fructifier. Si l’occasion se présente de faire de l’interet Négatif, sous quelques raisons que ce soit, alors plus rien n’empechera Les banques de pratiquer l’interet Négatif... on connaît les zozos...”

Le taux d’interet est delivré par rapport a l’emprunt des banques effectué aux banques centrales, qui vaut zero depuis des annees. Voilà où on en est. Ca ne risque pas d’aller en s’arrengeant là 😕

avatar Khrys | 

@raoolito

"He oui, deja apple est pas majoritaire en general mais une carte de credit sortie ya une semaine...."

Tu confonds Apple Pay et Apple Card.

avatar alan1bangkok | 

@UraniumB

on parle d’apple pay

avatar Isla | 

Si seulement on pouvait payer avec Apple Pay dans toutes les apps et sites internet ça serait génial

avatar scanmb | 

@Isla

+1

avatar debione | 

Ouais vivement la disparition du cash, cette espèce d’entite Qui empêche les banque et les états de faire n’importe quoi, qui t’oblige à faire travailler ton argent ( donc ton travail) même si tu ne le souhaites pas...
Une énorme avancée pour Les libertés individuelles.
Quand a l’argument de la fraude, il faudra aller regarder comment se font les plus grosses fraudes, et la chose incroyable, ben c’est pas en cash...

avatar p@t72 | 

+1
Mais pourquoi tu t'emmerde à expliquer.
Certains sont près à acheter tout ce qui porte le logo 🍎

avatar PHX23 | 

Quand l'addition de l'ensemble des pourcentages dépasse les 100%, il y a un loup...

avatar domd | 

En payant avec votre CB vous donnez au moins 0.5% de la somme à la banque. En payant en espèce ce n’est pas le cas. De surcroît cela permet à des petits commerçants de survivre aux surtaxes de notre pays.
En payant uniquement avec votre CB vous offrez la liste de tous vos achats (et du montant) a qui veut (peut) voir ...
Sinon ça ne sert à rien les espèces comme diraient certains...

avatar Plastivore | 

Il y a plusieurs choses à voir quand même. Déjà, comment la question a-t-elle été posée ? Parce que j'utilise Apple Pay quasi quotidiennement (et même au supermarché pour pouvoir faire du sans contact sans être limité à 30£), mais si on me demande comme ça quelles sont les méthodes de paiement que j'utilise, j'aurais tendance à ne pas mentionner Apple Pay, puisqu'au final ce n'est qu'une passerelle vers mes cartes de débit et crédit.

Après, les États-Unis viennent à peine de se mettre à la carte à puce (le "transfert de responsabilité" qui consiste à ne plus couvrir les commerçants contre la fraude aux cartes de paiement s'il a été effectué avec la bande magnétique date de 2015, et sera effectif à partir de 2020 sur les automates - et encore, la vérification de l'identité du porteur pour les paiements se fait toujours majoritairement avec signature au lieu du code), donc il faut voir quelle proportion de magasins acceptent les paiements sans contact et donc Apple Pay.

Et le paiement en utilisant Apple Pay dans les applis est assez courant en UK parce que quasiment toutes les banques y supportent Apple Pay, dont toutes les grandes banques à part Barclays depuis le premier jour. Mais à l'image de la France, est-ce le cas aux US ?

Si quelqu'un a des retours sur les 2 derniers points, je suis curieux.

avatar Paquito06 | 

@Plastivore

“Apple Pay is accepted in more than a million retail stores, restaurants, gas stations, grocery stores, and more across the US. By the beginning of 2019, Apple Pay was available in 65% of U.S. retail locations. 74 of the top 100 merchants in the US accept Apple Pay.”
Aug 20, 2019

“Après, les États-Unis viennent à peine de se mettre à la carte à puce (le "transfert de responsabilité" qui consiste à ne plus couvrir les commerçants contre la fraude aux cartes de paiement s'il a été effectué avec la bande magnétique date de 2015, “

Je ne suis pas sûr de bien comprendre. Que les assurances ne couvrent plus les erreurs d’un commercant a ne pas checker une ID qui va de paire avec un paiement par Carte (bande magnetique ou puce), d’accord, mais la puce est sur les cartes de debits et credit depuis de nombreuses annees. C’est le terminal de paiement qui fait la difference, s’il est a jour, defectueux ou non. Parfois le lecteur de bande magnetique ne fonctionne pas donc on doit inserer la carte et ca passe par la puce, mais aucun code a entrer. On entre le code avec une carte de debit seulement, car il y a des fonds dispo sur le compte associé, et elle permet egalement de retirer du cash. Les puces sur carte de credit sont utilisees que tres rarement quand le TPE est en panne ou la personne fait l’enorme erreur de retirer du cash avec. Mastercard depuis cette annee ne demande meme plus a signer le dos de ses cartes par ailleurs (le cas avec l’Apple Card, si elle etait sortie un an avant, il aurait fallu la signer).

CONNEXION UTILISATEUR