Spotify file vers les 300 millions d'utilisateurs en 2020

Florian Innocente |

Spotify a bouclé son année 2019 avec 271 millions d'utilisateurs actifs et parmi eux 124 millions ont une formule payante, indiquent ses derniers résultats financiers du quatrième trimestre. À l'automne, ils étaient 238 millions d'utilisateurs en tout dont 113 millions facturés.

Source : Spotify

Si l'on considère la progression d'une année sur l'autre, Spotify a vu sa base totale progresser de 31% et celle des premium de 29%.

Le second poids lourd, Apple, n'est jamais très loquace sur ces informations. Le dernier chiffre connu pour Apple Music remonte à l'été 2019 lorsqu'Eddy Cue avait déclaré 60 millions d'abonnés payants. Nul doute que cette base a gonflé depuis, mais dans quelle proportion, mystère.

Cette donnée n'a pas figuré dans les chiffres 2019 donnés par la Pomme en guise de bilan annuel. Elle a préféré citer le cap des 60 millions de morceaux atteint par son catalogue. Là où Spotify ne donne aucune mesure équivalente et préfère citer ses 700 000 émissions de podcasts disponibles.

Dans ses projections pour 2020, Spotify espère franchir le palier des 300 millions d'utilisateurs (328 à 348 millions) et ajouter 20 à 30 millions d'abonnés payants (143 à 153 millions).

Présent dans 79 pays, Spotify reste un service avec une forte audience en Europe (40% du total), l'Amérique du Nord suit (30%) puis l'Amérique latine (20%) et les autres pays ferment le ban (10%).

Sur ce dernier trimestre, Spotify a renoué avec les pertes, à hauteur de 209 millions d'euros sur un chiffre d'affaires de 1,8 milliard. De toute son histoire le service n'a gagné de l'argent que durant trois trimestres.

Toute l'année 2020 devrait se passer dans le rouge, l'entreprise envisage des pertes annuelles comprises entre 150 et 250 millions d'euros. La société de Daniel Ek investit beaucoup dans l'acquisition de contenus exclusifs afin de démarquer sa plateforme et cela passe par les plateformes de podcasts (lire aussi Jimmy Iovine : « les services de musique sont tous les mêmes, et c'est un problème »).

En France, le catalogue de podcasts de Spotify commence à se remplir d'émissions exclusives à la plateforme

Le suédois a annoncé, pour un montant encore inconnu, son intention d'acheter le site et service de podcasts The Ringer qui traite de l'actualité sportive, de la musique, du cinéma, de politique, etc. C'est aussi la première fois que Spotify va être à la tête d'un site web à contenu.

Source
avatar AhRiMaN | 

Au bout de combien de milliards d’utilisateurs payant peuvent-ils commencer espérer à gagner de l’argent?

avatar zoubi2 | 

@AhRiMaN

Bonne question...

avatar Rom 1 | 

@AhRiMaN

Surtout que dans ce secteur, y a pas vraiment d’économie d’échelle.

avatar SyMich | 

Ben si au contraire!!!
Les charges sont essentiellement des coûts fixes. Donc avoir 300 millions ou 400 millions d'abonnés payants, plutôt que 50, ça change tout en terme de rentabilité !

avatar Rom 1 | 

@SyMich

Côté serveur et infrastructure technique si tu veux mais vu que l’essentiel des revenus est reversé aux maisons de disques puis aux artistes, que tu aies 100 millions d’abonnés ou un milliard, la part reversée reste la même.

avatar SyMich | 

Ce qui compte ce n'est pas ce qui est reversé mais ce qui reste! Et ce qui reste, même si c'est faible, il vaut mieux que ce soit multiplié 1 milliard que par 100 millions.

avatar misterbrown | 

@AhRiMaN

Ou bout de combien de milliards d’utilisateurs les artistes gagnent de l’argent ?

avatar AhRiMaN | 

Beaucoup certainement....
Cela dit quand les gens pirataient les albums ils gagnaient zéro.

avatar fevre53 | 

Il serait temps de
Commencez a revoir le design et les couleurs qui maintenant commence a faire triste

avatar toto_tutute | 

payer 10 euro par mois (soit 120 euro/an !) pour de la musique enregistrée et enrichir ainsi une poignée de rentiers de la musique.

Pour moi, c'est niet. Je limite mes dépenses au spectacle vivant (concerts, festivals...) et le plus possible orientées vers des jeunes artistes et de l'associatif (festivals loi 1901, pas LiveNation).

Et de toute manière, la musique que je préfère le plus écoutée chez moi, c'est du classique (domaine public puisque tous morts) ou des musiques de film (et là, il manque plein de BOF sur les plateformes).

Après, je comprends que pour une famille, tu paies 15 euro / mois et tes ados te laissent tranquille. Ça fait quand même cher pour un foyer, 180€/an.

Même au top du support physique (milieu des années 2000), les foyers ne dépensaient pas autant ! L'industrie de la musique s'est finalement bien remise de N a p s t e r et cie. On entend plus Pascal Negre geindre, c'est toujours ça de pris !

avatar malcolmZ07 | 

Je dirais tant mieux pour vous... tout le monde à le choix ainsi. Tout le monde n'est pas capable (temps, ville/pays, incapacité physique) de se déplacer pour des concerts

J'étais contre le streaming aussi à cause de ma grosse bibliothèque losless. Je dépensais en moyenne 25 euros par mois CD/morceaux, donc le streaming me revient à moins chère et je peux acheter les CD rare que j'aime. (je paye Apple Music 4,5e/mois)

avatar alan1bangkok | 

@toto_tutute

chacun sa façon de consommer de la musique
Vous n'en avez pas le monopole

avatar jazzmax | 

@toto_tutute

Encore une information péremptoire sur la dépense annuelle des foyers en audio dans les années 2000

Le gourou nous livre ici les résultats d une étude qu il a lui-même conduit avec Dédé la soudure et Lulu la nantaise. Tous ceux qui sont en dehors de son radar sont des Extra terrestres

Je soupçonne que ta discothèque personnelle se limite à la musique d attente du serveur téléphonique de pôle emploi plus quelques RIP de la bande audio de tes vieux DVD encodés en MP3 96 Kb

avatar toto_tutute | 

@jazzmax

Je n'ai pas trop compris la subtilité de ton message mais sache qu'au meilleur du support physique (2003-2004), le nombre de CD moyen achetés par an était de 2,5 albums par personne. Soit grosso modo 40 euro/an sur la base d'un album à 15 euro. On est donc très loin des 120 euro annuels d'un abonnement à un service de streaming.

avatar rua negundo | 

@toto_tutute

En « (2003-2004), le nombre de CD moyen achetés par an était de 2,5 albums par personne. Soit grosso modo 40 euro/an sur la base d'un album à 15 euro. On est donc très loin des 120 euro annuels d'un abonnement à un service de streaming. »

A supposer cette statistique exacte, il s’agit là d’une moyenne sur l’ensemble de la population. Il faut donc la comparer à ce que dépense l’ensemble de la population aujourd’hui. Tout le monde n’est pas abonné aux offres premium, certains se contentent de la version gratuite, d’autres de YouTube, d’autres encore achètent encore des CD, ...

La dépense moyenne de musique aujourd’hui n’est pas de 120€/an mais bien en-dessous. Et même chez les abonnés premium la dépense n’est pas de 120€/an car il y a des partages d’abonnements familiaux entre personnes ne vivant pas sous le même temps et qui considèrent que famille signifie toute personne descendante de Lucy.

avatar razerblade | 

C’est clair. Pour moi Spotify a tout changé et je ne pourrais jamais m’en passer. Pouvoir écouter (presque) n’importe quel artiste et n’importe quelle musique, c’est juste magique. C’est vrai, par contre, que l’application fait un peu vieillotte.

avatar bes | 

@razerblade

Et toujours pas de lecture cellulaire sur Apple Watch ! Dommage

avatar razerblade | 

@bes

J’ai cru comprendre que c’était le cas de toutes les apps (Spotify, Deezer, Tidal,...). N’est-ce pas la faute d’Apple qui bloque le processus ? Car j’attends ça depuis longtemps (enfin plutôt la lecture hors ligne).

avatar davangelo | 

Quelqu'un sait s'il est prévu qu'ils passent en qualité CD comme Tidal ?
J'attends ça avec impatience pour me réabonner.

avatar colossus928 | 

@davangelo

Un service (deezer je crois) propose un abonnement hi-fi, pas donné.

avatar toto_tutute | 

Au fait, je me demande si ça existe encore des gens qui se mettent des mp3 sur leur smartphone, d'origine légale ou "illégale" d'ailleurs ou si c'est devenu extrêmement marginal.

À mon avis, chez les moins de 35 ans, ça ne doit plus se trouver ou alors tu passes pour le gros ringard de service ! 😆 Pour autant, avec les capacités actuelles des iPhone, tu peux mettre des milliers d'albums.

Un truc que j'aime bien, c'est Google qui permet de mettre jusqu'à 50 000 titres dans le cloud afin d'y accéder sur tous tes appareils et sans limite dans le temps. C'est définitivement associé à ton compte. Et Google ne regarde pas l'origine des MP3... Ça peut s'apparenter à un véritable service de blanchiment de MP3 ! Je ne sais pas s'il y a l'équivalent chez Apple ?!

avatar malcolmZ07 | 

il y a exactement le même système chez apple, et ceux avant la sortie d'apple music... maintenant c'est intégré

avatar juluparien | 

En fait ce n'est absolument pas du blanchiement car tu uplaod tes morceaux et c'est ceux-ci (donc dans la version uplaodée) que tu peux streamer après

avatar rua negundo | 

@juluparien

toto_tutute disait qu’une fois uploadés sur le cloud, les morceaux ensuite mis à disposition ne sont pas les fichiers d’origine mais des mp3 propres officiels de Google. Je ne sais pas si c’est vrai ou faux. Si c’est vrai, ce serait effectivement impressionnant : on pourrait uploader 50.000 fichiers de chansons obtenus gratuitement via des services du genre YouTube to mp3 puis ensuite récupérer 50.000 mp3 légaux qui coûtent en principe plus d’un euro pièce.

CONNEXION UTILISATEUR