Un lanceur d’alerte sur les écoutes de Siri demande des sanctions contre Apple

Nicolas Furno |

On découvrait en juillet 2019 qu’Apple améliorait Siri en utilisant des sous-traitants chargés d’écouter des enregistrements audio captés par son assistant vocal. Une pratique courante dans l’industrie, puisque Amazon comme Google ont été critiqués pour la même raison l’an dernier. Suite à la polémique, Apple avait fini par mettre un terme au programme d’écoute, puis annoncer des changements qui ont été mis en place à l’automne.

Cela ne suffit pas pour Thomas le Bonniec, un Français qui travaillait pour Apple au sein d’une firme de sous-traitance en Irlande sur ce programme d’écoute. C’est aussi lui qui avait fait partie des lanceurs d’alerte l’an dernier et il a envoyé cette semaine une nouvelle lettre aux autorités compétentes de l’Union européenne. Dans sa lettre, il dénonce l’absence d’actions de la part de l’Europe face à Apple et les autres entreprises qui ont utilisé les mêmes pratiques.

En conséquence, le DPC (Data Protection Commissioner), l’organisme irlandais en charge de faire appliquer la législation notamment en matière de vie privée, s’est à nouveau saisi du dossier. Il avait déjà contacté Apple suite aux révélations de juillet dernier, il l’a fait à nouveau suite à cette lettre. La firme de Cupertino n’a pas encore répondu aux nouvelles questions de l’organisme, dont on ne connaît pas le contenu exact.

Cette lettre survient alors que le RGPD européen s’apprête à fêter son deuxième anniversaire. Certains critiquent son manque d’efficacité pour lutter contre les gros acteurs américains et c’est manifestement aussi l’avis de Thomas Le Bonniec, qui souligne dans son message que « adopter une loi ne suffit pas : il faut aussi la faire respecter face aux contrevenants ». Reste maintenant à déterminer si Apple respecte le RGPD avec l’implémentation actuelle de Siri, et si la firme de Cupertino mérite des sanctions pour les écoutes effectuées jusqu’en août 2019.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

Je ne vois aucun scandal. Il y a des sociétés qui collectent un maximum d'informations sur nous, données nominatives pour s'enrichir de façon industrielle (données conservées précieusement), ici, nous avons une société qui collecte de façon artisanale des données anonymisées qui ont pour vocation d'être effacée après avoir été utilisées pour le bénéfice de l'utilisateur.
"lanceur d'alerte" ? Quelle posture ridicule pour une information réchauffée.
Mais bon les médias prennent le relais et ce corniaud a son moment de "célébrité"

avatar byte_order | 

@J'en_crois Pas_mes yeux
> ici, nous avons une société qui collecte de façon artisanale

Artisanale !? En employant des centres d'écoute via de la soustraitance !?
C'est quoi votre définition de artisanale !?

> des données anonymisées

Elles ne le sont pas lorsque dans l'enregistrement audio est capturée des informations personnelles, comme son numéro de tel, son nom, son adresse, le nom de son médecin, prononcée par une personne enregistrée... qui n'était pas forcément le propriétaire du iDevice, en plus.

> qui ont pour vocation d'être effacée après avoir été utilisées pour le bénéfice de l'utilisateur.

Pour le bénéfice surtout d'Apple : c'est pour améliorer la qualité de son service Siri, dont le premier à tirer parti, c'est bien Apple. L'iPhone 4S est suffixé S parce que la grande nouveauté de ce modèle c'était Siri, et ils en ont vendu des millions. La personne qui en tire un bénéfice le plus important, c'est Apple, soyez pas naïf.

Part ailleurs, la RGPD impose que l'utilisateur puisse à tout moment activer ou désactiver la collecte de données à caractère privé. Ce n'était pas le cas concernant Siri, où l'utilisateur n'avait le choix lors de l'activation de l'iPhone que d'utiliser Siri ou pas, alors que les écoutes sont clairement présenté par Apple comme optionnelles puisque destinées à améliorer Siri, pas à le faire fonctionner.

> Mais bon les médias prennent le relais et ce corniaud a son moment de "célébrité"

N'importe quel personne qui fait une saison de télé-realité gagnera nettement plus d'argent et de "célébrité" que ce mec. Donnez moi le nom d'un lanceur d'alerte dont la vie est devenu plus confortable grâce à cela. Sérieusement.

Continuez donc à attaquer le messager plutôt qu'à regarder dans le détail si dans le message, y'a pas effectivement un problème de respect des lois.

Pour rappel, Apple elle même a reconnu qu'il y avait un problème, et à ajouter dans iOS 2 mois après une option conforme à la RGPD.

avatar Sindanárië | 

On s’en fou que ce pauv’type soit ceci ou cela... le principal c’est qu’Apple soit très lourdement condamnée, qu’importe la raison et crache un max de flouze 😬😈😈😬... parce que... c’est le destin des multinationales 😬😈😈😬

avatar en chanson | 

@Sindanárië

C’est le destin des multinationales d’avoir des pratiques répréhensibles et de ne pas payer l’impôt ?

avatar Sindanárië | 

@en chanson

Mais de quoi tu parles

avatar Krysten2001 | 

@Sindanárië

Laisses tomber 😬

avatar Sindanárië | 

@Krysten2001

Aaannnhh si je peux même pas jouer avec mon nouveau jouet 🧸😬😈😅

avatar Inconnu-Soldat | 

Ah les lanceurs d'alerte, cette nouvelle mode, ces coqueluches de tous les indignés perpétuels. Ils sont présentés comme des héros, les David contre Goliath, les pots de terre contre les pots de fer. Le gars n'a qu'à s'engager comme avocat et attaquer lui-même en justice. Tiens au fait c'est justement pour des raisons de confidentialité que Robert a été lancé, critiqué par les mêmes qui critiquent Apple mais qui soutiennent Apple/Google, le monstre américano américain bicéphale, contre StopCovid. Avec eux on ne s'y retrouvent pas : Apple est la saloperie numéro un (pollueur, pour les bobos riches et snobs, hypocrites, menteur, roi du marketing pour des produits nuls, sans avancées technologiques, au design qui ne cesse de vieillir, qui code avec ses pieds, qui vend à prix d'or de la crotte de chameau, qui fraude le fisc) mais cette saloperie devient superbe quand il s'agit d'enfoncer la France et son application.

Il faut le répéter sans cesse (tiens au fait, deux nouvelles publications du code source et deux grosses, alors que MacG disait qu'elles ne seraient pas publiées, visionnaire pour le coup MacG … en fait langue de vipère) pour l'instant cette API n'a été demandée que par 20 pays, dont le transparent monstre bicéphale n'a donné aucune liste, sans doute car c'est un peu misérable, sur 185 pays contaminés (ce qui implique que la France n'est pas isolée, mais fait partie de l'immense majorité des pays au contraire des affirmations de MacG) sans oublier qu'aux USA ce n'est pas la joie. En gros ils n'aiment pas cette API, par exemple l'UTAH l'a rejetée et a fait sa propre application (sans doute aussi orgueilleux que les Français, les gus de l'UTAH, aussi bricoleurs, aussi mauvais). Tiens dans la publication du code source il y a une partie pour l'utilisation de la basse consommation du Bluetooth développée par Orange, un pierre dans le jardin des critiqueurs.

Au fait les mauvais de StopCovid codent en SWIFT pour iOS.

avatar thrustme | 

Moi je pense que MacG devrais fermer les commentaires sur l’article car c’est tout sauf du constructif. On se croirait dans une cour d’école à coup de « c’est moi qui ai raison » chacun a le droit d’avoir son opinions sur la personne, le geste, ça sert à rien de vous taunt a chaque com. Nous ne vivons pas dans le monde des bisounours, ont à tous le droit d’avoir un avis et personne n’est plus apte à juger ce que doivent penser les autres ( ont appel ça la liberté d’expression, vous savez la période des lumières en France tous ça..).

avatar Nexon99 | 

Apple n'a jamais caché les écoutes de SIRI... c'est écrit sur leur site.

avatar webHAL1 | 

@Nexon99

Non, Apple n'avait pas indiqué sur leur site que les enregistrements étaient écoutés par des êtres humains et encore moins par des personnes qui n'étaient pas employées par Apple directement.

avatar byte_order | 

@Nexon99
Et par ailleurs elle indiquait que les écoutes n'avaient lieu que durant l'usage dictaphone ou lors d'une question posée à Siri. Alors que d'après le témoignage, de nombreuses captures étaient faites clairement en dehors de ce cadre. Probablement parce que le mécanisme de trigger est foireux, mais cela n'excuse rien, y'a bien eu écoute audio à caractère privée en dehors de cadre annoncé.

En enfin, surtout même, au moment des faits, la RGPD est en place, et l'absence d'option pour désactiver ces écoutes n'avait pas été encore ajouté d'elle même par Apple dans iOS.
Ce qui en soit constitue un délit, tout à fait comparable à ce qui a été reproché, pour les mêmes raisons, à Amazon et Google.

Apple a ajouté cette option *après* la révélation de ces écoutes par des humains et en dehors du cadre prévu. Ce simple fait confirme qu'il y avait un problème.

avatar adixya | 

Apple aurait juste du demander l'autorisation des gens. Maintenant, siri va s'améliorer à une vitesse encore plus lente.

avatar Krysten2001 | 

@adixya

Que ce soit avec ou sans ce sera pareil vu le peu d’informations qu’ils ont sur leurs utilisateurs

avatar debione | 

C'est pas ça qui ne fait pas comprendre a siri votre requête. C'est une histoire d ia. Siri comprend un mot sur deux que vous articulez. Le plus drôle est que ma tv Samsung comprend infiniment mieux que mon ipad ( test realisé en simultanéité) et comprend aussi bien mon gamin que moi, le tout sans apprentissage.

avatar Krysten2001 | 

@debione

Car ils ont une plus grande base de données

avatar popeye1 | 

Pour ne pas dire de « conneries » on dit qu’il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche. Et pour ne pas les écrire il faut casser combien de plumes ?

avatar blazouf | 

Ha que c'est compliqué de s'écouter les uns les autres..

Mon avis (qui ne vaut pas plus qu'un autre, je pratique juste les produit Apple de longue dates: 1986).

1- Bien sur qu'Apple a fait une faute en sous traitant ce genre de chose, et ils s'en sont vite rendu compte.

2 - Apple l'a admit, s'est excusé et a changé ses pratiques. Que faire de plus ??

3 - Au final c'est un peu une tempête dans un verre d'eau. Les fichiers étaient anonymisés (O mon dieu, les gens ont une vie sexuelle, ou des problèmes de santé..)

4 - Le type a bossé chez Apple un mois, et depuis s'est découvert une nouvelle vocation. Il est passé en interview/documentaire chez "Le Média", plus d'autres reportage (Datagueule. Invisibles : les travailleurs du clic, etc..).

Et je précise que j'ai le plus grand respect pour les VRAIS lanceurs d'alertes qui sont des héros d'un altruisme forcené, vu les conséquences sur leurs vies (Snowden, Chelsea Manning, Denis Robert, Stéphanie Gibaud, etc..).

Donc je veux bien que ce n'était pas normal, mais de la a en faire un scandale et un combat.. Quand j'ai vu le reportage, j'ai pas été choqué outre mesure. Si ont veut améliorer les algorithmes vocaux, il faut bien que l'humain corrige les erreurs a un moment donné.

L'employé m'a surtout l'air un peu naif ou"fragile". Je pense qu'il y a d'autres combats a mener bien plus importants..

A la limite, j'ai plus une pensé pour les modérateurs de Facebook, qui eux ont touchés du doigts toute la crasse humaine et sont resté traumatisés :
https://www.lenouvelliste.ch/articles/monde/internet-facebook-versera-52...

Et depuis qu'on sait que la NSA écoute tout le monde, et que ce n'est évidemment pas la seul (Ho ! Facebook aussi ! https://urlz.fr/cM2l ), qui s'est révolté de ce qui arrive a Julien Assange ? Pas grands monde..

avatar MarcMame | 

@blazouf

"Bien sur qu'Apple a fait une faute en sous traitant ce genre de chose, et ils s'en sont vite rendu compte."

Et ils s’en sont rendu compte comment d’après toi ?
Tu crois vraiment que les responsables chez Apple n’étaient pas au courant ?
Tu les prends pour des jambons un peu non ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR