Bouygues / Orange : les scénarios d’un rapprochement

Christophe Laporte |

Le feuilleton français des télécoms, que le monde nous envie, devrait connaitre une nouvelle saison 2016 passionnante. La grande question que tout le monde se pose est de savoir si Orange et Bouygues Telecom finiront par se marier. Un retour à trois opérateurs changerait considérablement l’équilibre des forces.

Si le mariage entre les deux entités est loin d’être acquis, les fiançailles, elles, semblent se rapprocher à grands pas. Le Journal du Dimanche rapporte que les deux groupes ont signé un accord de confidentialité à la veille de Noël afin de discuter en toute sérénité.

Les choses sérieuses devraient commencer la semaine prochaine. Tout sera mis sur la table : valorisation, gouvernance, social et concurrence. Le JDD rapporte trois éléments intéressants. Le premier, c’est que TF1 ne ferait pas partie de la transaction. Le deuxième, c’est que si acquisition il y a, elle serait a priori examinée par l’Autorité de la concurrence en France. Pour nos deux protagonistes, c’est plutôt une bonne nouvelle. Un passage par Bruxelles est en théorie beaucoup plus délicat. Le troisième, c’est qu’Orange se serait engagé à ne pas licencier.

Toujours selon le JDD, les négociations avancent bien et se déroulent en toute sérénité. Une source proche du dossier a affirmé au quotidien qu’on sera fixé rapidement sur les chances de voir cette opération aboutir. Les plus optimistes espèrent un accord dès la fin du mois, alors que d’autres tablent sur la fin mars.

D’un point de vue capitalistique, il semble que l’accord soit d’ores et déjà trouvé. L’acquisition de Bouygues Telecom serait valorisée 10 milliards d'euros. 8 milliards de cette somme permettraient à Bouygues d’obtenir environ 15 % du capital d’Orange. La somme restante serait payée en cash.

Bouygues Telecom aurait quasiment autant de poids dans Orange que l’État, dont la part descendrait mécaniquement légèrement au-dessous des 20 %. En toute logique, le groupe de Martin Bouygues devrait prétendre à un ou deux sièges au sein du Conseil d’administration.

Les négociations avec SFR et Free n’ont pas commencé

Mais pour les deux protagonistes, le plus dur commencera lorsqu’il faudra entamer les négociations avec SFR et Free au mieux à la mi-janvier. Elles sont indispensables pour passer les fourches caudines de l’autorité de la concurrence. De plus, dans l’affaire, Orange souhaite récupérer des liquidités. Le JDD évoque la somme de 5 milliards d’euros.

Des discussions serrées à venir pour Stéphane Richard et Xavier Niel. Photos LeWeb CC BY

Comment convaincre Free de participer à une telle opération ? Le réseau Free Mobile en a moins besoin que par le passé. Toujours selon le JDD, l’opérateur avait accepté de reprendre plus de 1000 antennes lorsque SFR avait tenté de mettre la main sur Bouygues Telecom. Aujourd’hui, Free pourrait être tenté de n'en acquérir que quelques centaines pour améliorer sa couverture dans les grandes villes. D’autre part, Free Mobile pourrait profiter de la situation pour acquérir de nouvelles fréquences.

Il y a la question des boutiques, mais Free ne semble pas plus intéressé que ça. L’argument toutefois qui pourrait convaincre Xavier Niel de céder, c’est le rachat d’une partie du réseau de fibre optique d’Orange, un domaine dans lequel Iliad a pris du retard.

De son côté, SFR pourrait jeter son dévolu sur une partie de la clientèle de Bouygues Telecom et Orange, notamment sur le segment des forfaits sans engagement (B&You et Sosh). L’accord pourrait également porter sur le marché de l’entreprise.


avatar ifabG | 

Donc moi qui suis chez sosh
Je vais me retrouver avec un réseau SFR ?
La bonne blague
Plutôt ne pas avoir de forfait
D'un côté des offres A 20€ sur le réseau SFR
Ou bien des offres A 40 sur le réseau Orange

- donc je suis fucked Up !

Ou bien free mobile ou je capterais jamais la 4g ...

avatar fabricepsb71 | 

Et quand tu a la fibre chez Sosh, Free ne sert à rien quand il n'a pas de NRA dans ta commune.

donc tu es obligé de te taper l'augmentation de prix en venant chez Orange.

avatar philfamb | 

Faut pas abuser ...

Je suis chez Sosh pour l'ADSL et le mobile. Il est hors de question que je me retrouve chez SFR !

Les réseau est carrément pourris aussi bien en ADSL qu'en 3G/4G.

avatar Vetsa | 

Et comment SFR récupérerait les clients de Bouygues si fusion il y'a?! Que je sache ce n'est pas une cession des clients entre ces deux la dont on parle mais d'un rapprochement entre Orange et Bouygues. Et les clients de Bouygues sont libres d'aller où ils veulent. De là supposer que les clients actuels de Bouygues iraient tout droit chez SFR est un peu une prédiction dans la marre non!!

Pour ma part ça me ferait un peu chier d'aller chez Orange, étant un client de Bouygues actuellement pour le mobile et le net. Car Free c'est merdique leur réseau mobile et pour l'Internet pas de fibre vers chez moi. Sans compter les soucis qu'on peut avoir avec eux lorsqu'il y'a un problème de connexion. Plus envie de retourner chez eux.

SFR, n'en parlons même pas, ne me restait plus que Bouygues. Je croise les doigts que ces rumeurs ne soient que du vent et que le marché reste dans la configuration actuelle même si trop de médias semblent bel et bien confirmer cette fusion.

avatar Hugualliaz | 

Étant chez Sosh, il est évident que si l'on m'annonce que je passe chez SFR contre mon gré, j'irai chez Free !

C'est quand même scandaleux, la concurrence est saine et profite au consommateur et on veut tout remettre en question... Cependant, pas sûr que Free augmente ses tarifs en conséquence...

avatar jessy | 

Si rachat il y a Free sortira gagnant, car un meilleur réseau en perspective avec des prix agressifs. Personnellement je suis satisfait de Free pour le moment je paye 3,99€ par mois avec 50Go de data et j'ai la 4G dans les villes que je fréquente avec de bon débit, donc pour mon cas il a pas meilleurs opérateur.

avatar Patrick75 | 

Quel gâchis ! Le consommateur sera bien sur le dindon de la farce ! Ce gouvernement de branquignoles n'a pas compris que dans perspective du marché européen de 2018, il hm faut favoriser les concentrations au niveau européen et pas au niveau français !!!

avatar Goundy | 

En tous cas connaissant la philosophie de Free il vas pas se laisser faire facilement.

Soit il vas continuer son petit jeux jusqu'à qu'il a un super réseaux et du poids dans le secteur. Puis continuer la guère aux autres.

Soit s'associer avec les autres et plumer le consommateur comme c'était avant.

En tous cas ces rapprochements sont comme une lame à double tranchant. Et ça sent pas bon...

avatar jojo5757 | 

@Goundy :
Exact, attention à Free qui joue au chevalier blanc pour casser la concurrence (comme maintenant) mais qui ensuite une fois bien installé remonte les prix (lu qq part, je ne sais plus dans quel pays, peut être la Suisse ou il a racheté le réseau). Grrrr !

avatar DarKOrange | 

Le risque c'est qu'à terme on ne se retrouve plus à 3 opérateurs mais à 2... Je ne suis pas certains que SFR survivra...

avatar enzo0511 | 

@DarKOrange :
Déjà qu'avec la hausse annoncée chez SFR les gens se barrent ailleurs pas sûr en effet que l'entreprise survive longtemps surtout avec un réseau et un service client aussi pourri

avatar Mathias10 | 

Orange ne va pas licencier... d'effectifs Bouygues ?

Il faut bien lire entre les lignes, dire que l'on ne vas pas licencier ne signifie en aucun cas que les postes seront maintenus et les emplois préservés.

Après c'est le jeu des fusions acquisitions. Pour avoir travaillé sur ce genre de projet (en ssii) je connais la langue de bois légendaire des directions. On ne licencie personne mais ...

Premier temps on supprime des "sites" de travail, cela permet en moyenne 20% de départs volontaires par site!
Ensuite on place les restants dans des postes peu valorisants et nuisant à leur employabilité.
Puis, on supprime les avantages en alignant les conventions avec l' entité acheteuse(généralement moins avantageuse), on stresse, on supprime les tâches pour provoquer l'ennuie et on augmente les objectifs annuels pour que l'employé soit totalement perdu.
Et si cela ne suffit pas, on fait passer des bilans de compétences assassins basés sur la maîtrise des outils de l'acquéreur et paff!

Après je suis totalement contre les syndicats qui sont souvent responsables de ce genre d'actions fortes (car on se retrouve dans les ssii avec des gens infecterab es mais protégés par les syndicats et donc qui nuisent au résultat de l'entreprise). Bref la merde

avatar harisson | 

@Mathias10 :

"Ensuite on place les restants dans des postes peu valorisants et nuisant à leur employabilité.
Puis, on supprime les avantages en alignant les conventions avec l' entité acheteuse(généralement moins avantageuse), on stresse, on supprime les tâches pour provoquer l'ennuie et on augmente les objectifs annuels pour que l'employé soit totalement perdu."

C'est quand même des managements, basés sur le pourrissement, à grosse échelle bien absurdes et préjudiciables à notre société.

Et le plus dur à encaisser, c'est qu'aucun gouvernement ne changera ce mécano sociétal des "temps modernes" (référence au premier film que j'ai vu quand j'étais tout gamin). Pire, il participe encore plus à l'accélération de ces phénomènes.

Ce rapprochement entre Orange et Bouygues n'a pas beaucoup d'intérêts pour Orange et pour le secteur des télécoms français en général.

Et si, demain, SFR se plante nous n'aurons plus que deux entités nationales, Orange et Free.

avatar fredseg | 

En gros c'est la fin de la récréation : les clients low cost seraient cantonnés aux réseaux les moins développés Free SFR et le segment premium sur les réseaux Orange BT.

avatar JONYBLAZ | 

Ils vont nous lettre une courgette , vous allez voir !!!!

avatar enzo0511 | 

On va finir par voir revenir des forfaits mobiles à plus de 30€ et les abo fibre dépasser 40€ par mois

Merci la gôôôche

Vivement 2017

avatar Ducletho | 

Je suis plutôt pour. Si je reviens au prix d'Orange mais pour une meilleure qualité de réseau alors oui.
De toute manière, en france les prix sont trop bas pour que les opérateurs puissent se développer et développer le réseau ( il faut dire que ceux qui consomment la bande passante ne veulent pas payer >>>GAFA) :
La solution immédiate pour ne pas relever les prix dans un premier temps c'est les fusions pour des économies structurelles, puis d'augmenter un peu, mais c'est normal m, on va pas pleurer pour 5 euros de plus par mois quand même pas ici ! Surtout avec la baisse de l'euros...la taxation un bon copier coller d'une justification aux prix Apple et tout va bien !
Mais pour le coup c'est justifié !

avatar Goundy | 

@Ducletho :
"De toute manière, en france les prix sont trop bas pour que les opérateurs puissent se développer et développer le réseau"

Voilà l'exemple parfait du consommateur aveuglés pour qui se faire plumer ne pose pas de problème ! Réfléchit un peut avant d'écrire...
A l'époque quand les prix étaient élevés où on payait des 40-50 euro pour 4-5h d'appel et 100 Mo de data y avais pas autant d'évolution qu'aujourd'hui dans la télécommunications. Tu peux déjà en un premier temps te dire où est passé tous ces pognons pendant tous ces années !! Car a ce prix la toute la France devait déjà être fibré et en 5G pour mobile!

Tu peux ensuite te demander pourquoi tous les opérateurs ont attendus Free et se sont précipités sur la 4G pour justifier leurs prix élevé et se différencier de Free.
Presque 20 ans pour couvrir la France en 3G mais en a peine 2-3 ans la majorité de la France est déjà couvert en 4G... Y a pas un truc louche la... :/
Avec des prix bas on peut avancer, évoluer très rapidement mais pas avec les prix de fou... ?? :/ Y a pas encore un truc louche la aussi... ??

avatar DUPONT99 | 

@Goundy :
... C'est la démonstration que la bande des trois sont des voleurs ...

avatar Boud | 

Pour information, déjà avant FREE il y avait des MNVO qui proposaient des forfaits dans la même gamme de prix que FREE.

Ensuite le problème c'était l'opacité des prix entre le contrat de téléphonie et le contrat de prêt, et les abus dans la fixation des prix. Opération qui à la base devait faciliter la vie du client.

Alors on ne va pas glorifier free qui est juste un gros MNVO et qui va repasser les problèmes concernant les prêts à une société de crédit, mais qui n'a changé que très peu de chose dans le prix des mobiles avec forfait, et dans le prix des forfaits sans mobile.

FREE a changé le contenu pas le prix, en espérant un équilibre entre les clients.

avatar Orus | 

Bref, le cartel français des télécommunications se reforme.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR